Propositions pour sortir de la crise par le numérique

Le par  |  4 commentaire(s)
Renaissance-Numérique

Le Think Tank Renaissance Numérique dresse une liste de 19 mesures pour sortir de la crise grâce au numérique.

L'association Renaissance Numérique réunit des dirigeants d'entreprises de l'Internet, des chercheurs et universitaires. Pendant une semaine, elle a organisé des débats participatifs à Marseille, Nantes, Bordeaux et à l'Assemblée nationale.

Près de 400 acteurs du numérique ont participé à ses débats avec dans l'idée de faire du numérique un levier de sortie de crise.

De cette réflexion, Renaissance Numérique a tiré 19 mesures remises au gouvernement. Pour l'association, ces mesures ont l'avantage de ne pas nécessiter de dépenses coûteuses à l'État. Elles sont articulées autour de six thématiques.


Accélérer la numérisation des entreprises

  • Créer une journée nationale de sensibilisation à l'économie numérique
  • Faire du numérique une priorité de la formation professionnelle continue
  • Établissement d'un baromètre semestriel de la numérisation des TPE


Entreprise, PME, recherche : faciliter les échanges, accélérer l'innovation

  • Création d'une structure d'accompagnement sur les réponses aux appels d'offres
  • Développer la visibilité de l'écosystème du numérique via des " grappes " d'entreprises numériques auprès des grands groupes économiques
  • Favoriser l'émergence d'un écosystème entre le monde de la recherche et de l'entreprise


Fluidifier la relation État-entreprises pour dynamiser la croissance

  • Renforcer l'accueil des acteurs privés dans les espaces publics numériques et réciproquement, sensibiliser les agents publics territoriaux aux enjeux et usages du numérique
  • S'inspirer des incubateurs d'entreprises existants afin de les étendre à toutes les structures universitaires en y intégrant un système de parrainage
  • Accompagner les décideurs publics dans l'évaluation des dossiers de financement


Susciter toutes les vocations avec le numérique, du stage à la création d'emplois et d'entreprises

  • Développer une émission de télévision déclinée sur le Web, à fréquence hebdomadaire et en format court sur les chaînes du service public
  • Développer l'achat public comme accélérateur du développement des TPE / PME innovantes
  • Équiper et former les bénéficiaires du RSA et faire mieux connaître les métiers du numériques aux missions locales et à Pôle Emploi


Former et éduquer au numérique : la rencontre des compétences et de l'emploi

  • Créer une nouvelle discipline " informatique et sciences " du numérique au lycée
  • Créer des passerelles de sensibilisation aux métiers du numérique pour les élèves et les professeurs
  • Créer un diplôme de l'Internet ( filières courtes )


Activer l'appropriation de nouveaux usages : le numérique accélérateur de lien social

  • Créer un kit numérique pour le créateur d'entreprise
  • Développer le statut du télétravail
  • Nommer des correspondants numériques locaux pour les TPE / PME
  • Systématiser le M-Gouvernement ( M pour mobile )
Complément d'information
  • Le lancement de Tomb Raider est très attendu, tant et si bien que la chaîne W9 prévoit de diffuser un documentaire intitulé « La renaissance de Lara » ce soir, revenant sur les raisons qui ont poussé le studio de développement à ...
  • La licence Terminator s'octroie un nouveau jeu vidéo qui malheureusement, risque d'avoir beaucoup de mal à séduire son public.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1102812
On va dire que je suis négatif, mais ça m'a tout l'air d'être complètement sans avenir leur histoire.

Numérique par-ci numérique par-là, le monde du travail l'est déjà, je vois pas ce qu'ils pourraient y ajouter.

On ferait mieux de produire et consommer français, sinon c'est même pas la peine d'oser écire le mot croissance.

Encore une voix de garage dans le but de faire gagner du temps au gouvernement, allez 6 mois tout au plus, ensuite ça va swinguer.


Moody's vient de dégrader le MES et le FESF, mais la crise est derrière nous, faut se le répéter tout les jours avant de dormir, y parait qu'au réveil on émet plus aucun soupçon, bon cela dit en cas de rechute, un journal de 13H avec pernault suffit à remonter la pente.

Le #1102822
ce focaliser sur le tout numérique servira a quoi si à la base on n'as pas des mecs capable de produire.


A vouloir faire de la France un pays de service et de "col blanc" on en est arrivé a ne plus avoir de main-d'œuvre compétente .

allez chercher des plombiers, des mécanos, des électriciens , j'en passe , la liste et trop longue , il n'y en plus et pourtant ce n'est pas le travail qui manque.

l' éducation national ne nous offres que deux choix , ou vous êtes capable de faire des études et vous retrouvé chômeur bac+5 , ou les études ne vous intéressent pas et vous vous retrouver dans la filière "technique" dans des classes de 20 élèves avec 2 qui veulent apprendre un métier et 18 qui foute le bordel. vaste perspective d'avenir

de plus comme le redoublement n'est plus de mise , ces jeunes là vont jusqu'au bout sans rien foutre , pourquoi ce casser la tête puisque ça avance quand même ? ,

résultat quand il ce retrouvent dans la "monde du travail" il crois que cela va être pareil , on ne fout rien et ça va avancer tout seul .

et ce n'est pas le numérique qui va régler le problème

Le #1102952
De toute manière les personnes qui pondent ce genre de truc ont forcément un intérêt là dedans hein...
Le #1103012
_OvO_ a écrit :

ce focaliser sur le tout numérique servira a quoi si à la base on n'as pas des mecs capable de produire.


A vouloir faire de la France un pays de service et de "col blanc" on en est arrivé a ne plus avoir de main-d'œuvre compétente .

allez chercher des plombiers, des mécanos, des électriciens , j'en passe , la liste et trop longue , il n'y en plus et pourtant ce n'est pas le travail qui manque.

l' éducation national ne nous offres que deux choix , ou vous êtes capable de faire des études et vous retrouvé chômeur bac+5 , ou les études ne vous intéressent pas et vous vous retrouver dans la filière "technique" dans des classes de 20 élèves avec 2 qui veulent apprendre un métier et 18 qui foute le bordel. vaste perspective d'avenir

de plus comme le redoublement n'est plus de mise , ces jeunes là vont jusqu'au bout sans rien foutre , pourquoi ce casser la tête puisque ça avance quand même ? ,

résultat quand il ce retrouvent dans la "monde du travail" il crois que cela va être pareil , on ne fout rien et ça va avancer tout seul .

et ce n'est pas le numérique qui va régler le problème


D’où l'immigration galopante pour avoir de la main d’œuvre bon marché acceptant les travaux manuels.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]