Accélérer Linux en 4 lignes

Le
P4nd1-P4nd4
Même pas besoin de 200 lignes de codes pour accélérer Linux, il suffit
d'en tapper 4 en command line

Quelle merde ce Linux aussi mal optimiser qu'il faut encore tapper des
commandes pour le faire marcher ;>))









if [ "$PS1" ] ; then

mkdir -m 0700 /sys/fs/cgroup/cpu/user/$$

echo $$ > /sys/fs/cgroup/cpu/user/$$/tasks

fi

Then, as the superuser do this:

mount -t cgroup cgroup /sys/fs/cgroup/cpu -o cpu

mkdir -m 0777 /sys/fs/cgroup/cpu/user
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
P4nd1-P4nd4
Le #22815031
P4nd1-P4nd4 a formulé la demande :
Même pas besoin de 200 lignes de codes pour accélérer Linux, il suffit d'en
tapper 4 en command line

Quelle merde ce Linux aussi mal optimiser qu'il faut encore tapper des
commandes pour le faire marcher ;>))









if [ "$PS1" ] ; then

mkdir -m 0700 /sys/fs/cgroup/cpu/user/$$

echo $$ > /sys/fs/cgroup/cpu/user/$$/tasks

fi

Then, as the superuser do this:

mount -t cgroup cgroup /sys/fs/cgroup/cpu -o cpu

mkdir -m 0777 /sys/fs/cgroup/cpu/user



Instruction pour Ubuntu 10.10

http://www.webupd8.org/2010/11/alternative-to-200-lines-kernel-patch.html

Ca marche j'ai testé
Emmanuel Florac
Le #22815201
Le Sat, 20 Nov 2010 00:16:50 +0100, P4nd1-P4nd4 a écrit:


Instruction pour Ubuntu 10.10

http://www.webupd8.org/2010/11/alternative-to-200-lines-kernel-


patch.html

Ca marche j'ai testé



Ah merci, justement je voulais essayer aussi :)


--
My assertion that we can do better with computer languages is a
persistent belief and fond hope, but you'll note I don't actually claim
to be either rational or right. Except when it's convenient.
Larry Wall
Stéphan Peccini
Le #22815431
Emmanuel Florac wrote:

Ah merci, justement je voulais essayer aussi :)



Il a juste un peu de retard puisque j'en parlais déjà puisque c'était
annoncé comme alternative au patch de 224 lignes (ce qui me permet de
conserver le noyau de ma distribution). Par contre, Linus est contre cette
solution en tant qu'alternative car elle n'est pas transparente pour
l'utilisateur et qu'il préfère la solution de gestion par le noyau :
http://lkml.org/lkml/2010/11/16/351

À l'arrivée, cela se tient malgré ce que je pensais initialement en le
lisant. La solution que préconise Linus fournit une solution (intégrée dans
le noyau 2.6.38 ?) qui permet globalement à chacun de tirer profit
basiquement (aujourd'hui car demain, il est envisageable d'aller plus loin)
des cgroups et donc d'améliorer la réactivité du système en cas de forte
charge.
Celui qui veut aller plus, par exemple, celui qui irait modifier les
fichiers rc.local et .bashrc, n'a aucun problème à le faire car le patch
n'est pas incompatible avec une gestion fine des cgroups au niveau
utilisateur.
Ce n'est pas incompatible non plus avec systemd, bien évidemment. Cela ne
fait que compléter.

--
Stéphan Peccini
Le blog : Les photos :
Publicité
Poster une réponse
Anonyme