Acheter moitié moitié

Le
use net
Bonjour,

Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en train
de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une étude de
marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
biens propres.

Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
gagne 5 000 euros net mensuels.
Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa maison est
estimée à 300 000 euros.

Nous ne sommes pas mariés.

Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euro=
s
dans l'état actuel des choses.

Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location vente sur
150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les échéances
quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serais bien
accédant à la propriété comme lui et il ne pourra pas revendre par
exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié, afin que
chacun emprunte la moitié de l'argent ?

Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre "je
t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépare je ne
veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais êtr=
e un
jour enfin propriétaire de mon logement.

Y'a t-il une ou des solutions ?

Merci par avance pour vos réponses.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
pif34
Le #24144681
Le 09/01/2012 11:19, use net a écrit :
Bonjour,

Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en train
de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une étude de
marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
biens propres.

Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
gagne 5 000 euros net mensuels.
Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa maison est
estimée à 300 000 euros.

Nous ne sommes pas mariés.

Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.

Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location vente sur
150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les échéances
quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serais bien
accédant à la propriété comme lui et il ne pourra pas revendre par
exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié, afin que
chacun emprunte la moitié de l'argent ?

Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre "je
t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépare je ne
veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais être un
jour enfin propriétaire de mon logement.

Y'a t-il une ou des solutions ?

Merci par avance pour vos réponses.




qu'entendez vous pas "non solvable": endettée ou simplement sans dette
mais sans revenu ?
Sophie LE CLUB
Le #24144821
On 9 jan, 11:41, pif34
Le 09/01/2012 11:19, use net a écrit :









> Bonjour,

> Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en train
> de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une étude de
> marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
> biens propres.

> Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
> gagne 5 000 euros net mensuels.
> Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa maison est
> estimée à 300 000 euros.

> Nous ne sommes pas mariés.

> Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
> J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 3 00
> 000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
> donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'o n
> achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
> dans l'état actuel des choses.

> Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
> non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location vente su r
> 150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
> mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les échéanc es
> quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
> euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serais bien
> accédant à la propriété comme lui et il ne pourra pas revendre par
> exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
> notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié, afin qu e
> chacun emprunte la moitié de l'argent ?

> Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre "je
> t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépare je n e
> veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
> implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais être un
> jour enfin propriétaire de mon logement.

> Y'a t-il une ou des solutions ?

> Merci par avance pour vos réponses.

qu'entendez vous pas "non solvable": endettée ou simplement sans dette
mais sans revenu ?



Je ne suis ni surendettée ni endettée, je suis simplement sans revenu
actuellement et je ne possède rien. Je suis bénéficaire du RSA et à
compter de l'ouverture de mon EURL je serai déclarée indépendant mais
bien sûr les premiers mois je vais gagner peu, le temps de me faire
une clientèle.
pif34
Le #24145151
Le 09/01/2012 12:41, Sophie LE CLUB a écrit :
On 9 jan, 11:41, pif34
Le 09/01/2012 11:19, use net a écrit :









Bonjour,



Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en train
de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une étude de
marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
biens propres.



Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
gagne 5 000 euros net mensuels.
Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa maison est
estimée à 300 000 euros.



Nous ne sommes pas mariés.



Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.



Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location vente sur
150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les échéances
quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serais bien
accédant à la propriété comme lui et il ne pourra pas revendre par
exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié, afin que
chacun emprunte la moitié de l'argent ?



Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre "je
t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépare je ne
veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais être un
jour enfin propriétaire de mon logement.



Y'a t-il une ou des solutions ?



Merci par avance pour vos réponses.



qu'entendez vous pas "non solvable": endettée ou simplement sans dette
mais sans revenu ?



Je ne suis ni surendettée ni endettée, je suis simplement sans revenu
actuellement et je ne possède rien. Je suis bénéficaire du RSA et à
compter de l'ouverture de mon EURL je serai déclarée indépendant mais
bien sûr les premiers mois je vais gagner peu, le temps de me faire
une clientèle.



Dans ce cas la, vous avez plusieurs solutions qui s'offrent à vous. Ce
que demande la banque, c'est une garantie. Si vous n'avez pas de revenu,
on va donc vous demander diverses garanties... certaines banques sont
moins faciles que d'autres... par exemple, la banque familiale sera plus
sympa... moi j'ai eu affaire à des banques qui m'en demandaient 2 fois
plus que d'autres ou qui disaient non plus facilement...

Les solutions sont donc multiples
1) de votre coté, vous apportez une garantie supplémentaire commes vos
parents et vous souscrivez un crédit à 2... le fait que les parents se
portent caution va apporter une garantie, surtout s'ils ont un peu de
patrimoine
2) vous vous paxez, vous achetez le bien avec un apport de 50% (fourni
par votre partenaire). L'autre partie vous la remboursez toute seule. La
banque avec son revenu et les 50% d'apport sera conciliante moyennant
hypothèque ou crédit logement par exemple.

Vous avez plein de possiblité de montage, et ca, c'est à déterminer avec
les banques et en fonction des offres qu'elles proposent. Dans le cadre
d'une société, c'est jamais tout a fait pareil que pour une habitation.

Indépendamment de la négociation avec la banque, vous pouvez réaliser un
acte notarié concernant l'achat. Par exemple, si vous vous paxer, vous
allez officialiser certaines choses. Sinon, en faisant ne serait-ce
qu'un certificat de concubinage, avec écrit (notarié idéalement) et en
conservant trace que vous financez 50% des mensualités ou du cout de
l'achat, en cas de séparation, vous pouvez revendiquer votre part, meme
si vous n'etes pas marié. Je ne connais pas le contexte de l'EURL et du
local commercial, mais je sais que personnellement, j'étais en
concubinage quand j'ai emmenagé et prix un crédit sur un appartement
avec ma femme, et le notaire nous a expliqué que meme sans acte notarié,
dans la mesure ou ma femme pouvais justifier des revenus, du paiement
des mensualités et qu'on était concubains, en cas de séparation elle
n'était pas privée de tout...

Donc pour les conditions d'achat, voyez une banque, pour la forme finale
notariée entre vous et votre conjoint, voyez un notaire idéalement, de
toute façon il en faudra un pour l'aquisition du bien...
Séb.
Le #24145131
Le 09/01/2012 14:08, pif34 a écrit :
Le 09/01/2012 12:41, Sophie LE CLUB a écrit :
On 9 jan, 11:41, pif34
Le 09/01/2012 11:19, use net a écrit :









Bonjour,



Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en trai n
de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une é tude de
marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
biens propres.



Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
gagne 5 000 euros net mensuels.
Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa mais on est
estimée à 300 000 euros.



Nous ne sommes pas mariés.



Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Cô ut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrai s qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prét era 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.



Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location ve nte sur
150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les à ©chéances
quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serai s bien
accédant à la propriété comme lui et il ne pourr a pas revendre par
exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié , afin que
chacun emprunte la moitié de l'argent ?



Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre " je
t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépar e je ne
veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais être un
jour enfin propriétaire de mon logement.



Y'a t-il une ou des solutions ?



Merci par avance pour vos réponses.



qu'entendez vous pas "non solvable": endettée ou simplement sans dette
mais sans revenu ?



Je ne suis ni surendettée ni endettée, je suis simplement sa ns revenu
actuellement et je ne possède rien. Je suis bénéficaire du RSA et à
compter de l'ouverture de mon EURL je serai déclarée indé pendant mais
bien sûr les premiers mois je vais gagner peu, le temps de me fai re
une clientèle.



Dans ce cas la, vous avez plusieurs solutions qui s'offrent à vous . Ce que
demande la banque, c'est une garantie. Si vous n'avez pas de revenu, on va
donc vous demander diverses garanties... certaines banques sont moins
faciles que d'autres... par exemple, la banque familiale sera plus symp a...
moi j'ai eu affaire à des banques qui m'en demandaient 2 fois plus que
d'autres ou qui disaient non plus facilement...

Les solutions sont donc multiples
1) de votre coté, vous apportez une garantie supplémentaire c ommes vos
parents et vous souscrivez un crédit à 2... le fait que les p arents se
portent caution va apporter une garantie, surtout s'ils ont un peu de
patrimoine
2) vous vous paxez, vous achetez le bien avec un apport de 50% (fourni par
votre partenaire). L'autre partie vous la remboursez toute seule. La ba nque
avec son revenu et les 50% d'apport sera conciliante moyennant hypothà ¨que ou
crédit logement par exemple.

Vous avez plein de possiblité de montage, et ca, c'est à dà ©terminer avec les
banques et en fonction des offres qu'elles proposent. Dans le cadre d'u ne
société, c'est jamais tout a fait pareil que pour une habitat ion.

Indépendamment de la négociation avec la banque, vous pouvez réaliser un
acte notarié concernant l'achat. Par exemple, si vous vous paxer, vous allez
officialiser certaines choses. Sinon, en faisant ne serait-ce qu'un
certificat de concubinage, avec écrit (notarié idéalemen t) et en conservant
trace que vous financez 50% des mensualités ou du cout de l'achat, en cas de
séparation, vous pouvez revendiquer votre part, meme si vous n'ete s pas
marié. Je ne connais pas le contexte de l'EURL et du local commerc ial, mais
je sais que personnellement, j'étais en concubinage quand j'ai emm enagé et
prix un crédit sur un appartement avec ma femme, et le notaire nou s a
expliqué que meme sans acte notarié, dans la mesure ou ma fem me pouvais
justifier des revenus, du paiement des mensualités et qu'on é tait
concubains, en cas de séparation elle n'était pas privée de tout...

Donc pour les conditions d'achat, voyez une banque, pour la forme final e
notariée entre vous et votre conjoint, voyez un notaire idéal ement, de toute
façon il en faudra un pour l'aquisition du bien...



et passer par une SCI pour l'acquisition du local commercial, le commerce en
sera locataire. Si le commerce ne marche pas, la SCI restera proprié taire du
local qu'elle pourra relouer pour continuer à rembourser l'emprunt

bien des entreprises font ça pour le bâtiment : SCI monsieur et madame (pas
forcément mariés, mais à 50/50), la SCI emrpunte (avec gar antie, apport
etc.), achète le ba^timent, et le loue au commerce de monsieur ou de madame
ou des 2. J'en connais qui ont même également des bureaux en lo cation dans
le bâtiment, ça paie le crédit tout seul


--
Séb.
Laurent Jumet
Le #24145121
Hello pif34 !

pif34
Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.









En Belgique, il suffit de faire l'achat sous forme de tontine: la maison revient au dernier vivant.
Mais le fait d'acheter à deux est une source de problèmes en cas de séparation.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
Caroline
Le #24145761
"pif34" 4f0ac44b$0$16216$
Le 09/01/2012 11:19, use net a écrit :
Bonjour,

Je suis actuellement non solvable, je vis en France. Je suis en train
de faire les démarches pour ouvrir une EURL. J'ai fait une étude de
marché qui se révéle satisfaisante.Je suis locataire, je n'ai pas de
biens propres.

Mon compagnon vit et travaille en Belgique, il est fonctionnaire et
gagne 5 000 euros net mensuels.
Il est propriétaire de sa maison et a fini de la payer. Sa maison est
estimée à 300 000 euros.

Nous ne sommes pas mariés.

Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.

Ma question : mon compagnon peut-il acheter ce local (en faisant ou
non partiellement un prêt bancaire) et me faire une location vente sur
150 000 euros ?? Par exemple, je lui paie un loyer de 300 euros par
mois pendant X années (avec possibilité d'augmenter les échéances
quand mon commerce tournera bien) et quand j'ai réglé les 150 000
euros, je suis proprio de la moitié du local ? Et donc je serais bien
accédant à la propriété comme lui et il ne pourra pas revendre par
exemple sans que je donne mon accord. Ou alors une banque ou un
notaire peut-il valider cet accord d'acheter moitié moitié, afin que
chacun emprunte la moitié de l'argent ?

Je veux quelque chose de juridique, pas un accord entre nous genre "je
t'aime donc chez toi c'est chez moi" car si un jour on se sépare je ne
veux pas me retrouver sans local pour travailler, et une fois
implanté, je perds ma clientèle si je déménage. Et j'aimerais être un
jour enfin propriétaire de mon logement.

Y'a t-il une ou des solutions ?

Merci par avance pour vos réponses.




qu'entendez vous pas "non solvable": endettée ou simplement sans dette
mais sans revenu ?



Bonsoir

Il serait préférable qu'il vous fasse un prêt de 150.000 euros avec
intéret
plustôt qu'un loyer
Sophie LE CLUB
Le #24145621
Merci beaucoup pour vos réponses, que de pistes à creuser que je
n'imaginais pas, ça me met du baume au coeur.
Je vais en discuter avec mon compagnon ce soir.
Merci encore et bonne soirée à vous.
itague
Le #24146681
"Laurent Jumet" news:

Hello pif34 !

pif34
Lui et moi aimerions vivre ensemble en France.
J'ai vu un local commercial accolé à une habitation. Côut total 300
000 euros, soit le prix de la maison de mon compagnon. Il pourrait
donc l'acheter sans crédit en vendant sa maison MAIS je voudrais qu'on
achéte à deux. Bien entendu, aucune banque ne me prétera 150 000 euros
dans l'état actuel des choses.









En Belgique, il suffit de faire l'achat sous forme de tontine: la
maison revient au dernier vivant.
Mais le fait d'acheter à deux est une source de problèmes en cas de
séparation.



En france aussi on peut acheter en tontine.]
Publicité
Poster une réponse
Anonyme