adaptateur, lentille de MAP à l'infini et poussière... appel à l'aide

Le
Markorki
Bonjour

Je suis tombé (aïe), pas tout-à-fait par hasard, sur ce genre de produits :

http://www.fotodioxpro.com/pentax-k-lens-to-nikon-f-camera-fotodiox-lens-mount-adapter.html

Il s'agit d'une bague d'adaptation permettant de monter des objectifs en
monture K sur un boitier Nikon, avec une partie optique (constituée
probablament d'une simple lentille convergente ? ) servant à récupérer
la mise au point à l'infini malgré le supplément de tirage apporté par
l'épaisseur de l'adaptateur.

La lentille est de plus amovible pour ceux que ce supplément de tirage
arrangerait parce qu'ils ne font que de la macro ;-), mais bon, moi
cette lentille m'intéresse.

En effet, cette lentille me parait intéressante en guise de bouchon
anti-poiussière , et j'envisage d'en utiliser une en bricolant une bague
allonge à transmission **totale** avec tous les contacts nécessaires
pour la transformer en adaptateur pentaxK/pentax K gardant la MAP à
l'infini et **étanche_à_la_poussière**.

En somme, cela transformerait mon futur K-50 (je compte faire des essais
avec mon vieux *ist-DS encore vaillant) commandé aujourd'hui, en un
boitier à l'épreuve de la poussière **même** quand je change d'optique,
un peu comme le Sigma SD1 :

extrait de la page http://www.sigma-sd.com/SD1/fr/features.html :

"Capteur d'image protégé de la poussière

La plupart des reflex numériques sont vulnérables à l'intrusion de
poussières qui
adhèrent ensuite au capteur et sont visibles sur l'image. La baïonnette
du SD1 est
pourvue d'un filtre de protection étanche qui empêche les impuretés de
pénétrer
dans le boîtier.
Si, malgré tout, une poussière adhère au capteur, le filtre peut être
enlevé
pour procéder au nettoyage du capteur."

La dernière phrase est un peu bizarre : un boitier tropicalisé avec une
vitre derrière la monture : où peut passer la poussière ?? . mébon

Mais plusieurs pbs :

- comment fixer cette *** de lentille dans la bague allonge, pile-poil
au bon endroit et au centre ?

- comment trouver cette lentille (valeur, fournisseur ) pour que, telle
celle du convertisseur K>nikon , elle ne perturbe pas la MAP à l'infini
de l'objectif.

- cette lentille ne peut-elle **que** changer le grossissement ? Comment
ça se calcule ?

Quelqu'un a des lumières la-dessus ? Soit un site sur ce genre de
manip (pas trouvé pour l'instant) , soit une expérience de bricolage de
haut vol dans le domaine optique ??

--
Chomsky (Noam) est un (fieffé) con
Je ne dis pas ça que pour la NSA que je shitandfucke-démasses
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26328950
Le 13/12/2014 23:21, Markorki a écrit :

Quelqu'un a des lumières la-dessus ? Soit un site sur ce genre de
manip (pas trouvé pour l'instant) , soit une expérience de bricolage de
haut vol dans le domaine optique ??



ca risque surtout de détruire la qualité de l'objectif si soigneusement
calculé. Dans l'exemple que tu cite je ne suis pas sur de la qualité du
résultat

jdd
Markorki
Le #26328959
jdd a écrit :
Le 13/12/2014 23:21, Markorki a écrit :

Quelqu'un a des lumières la-dessus ? Soit un site sur ce genre de
manip (pas trouvé pour l'instant) , soit une expérience de bricolage de
haut vol dans le domaine optique ??



ca risque surtout de détruire la qualité de l'objectif si soigneusement
calculé. Dans l'exemple que tu cite je ne suis pas sur de la qualité du
résultat



oui, mais l'essai est non-destructif , le risque est

- de sacrifier une bague allonge, et peut être un adaptateur pour faire
un batard, ce n'est pas cher
- d'avoir de mauvaises photos lors de l'essai: on enlève la bague et on
est ramené aux conditions normales, sans dégats...

Je ne suis pas sûr que de légers défauts optiques (s'ils sont même
perceptibles sans outils particuliers) soient plus graves que des photos
originales toutes à dépétouiller.
Mon *ist-DS n'a pas eu ce pb parce qu'il m'a servi juste un pu plus de 3
ans, je suppose que sa zone adhésive n'a pas eu le temps de se saturer.
Mon K200d à 6 ans est **définitivement** pétouilleux, je voudrais éviter
ça à mon nouveau boitier : finir sur une étagère alors que tout fonctionne,

En passant, un boitier tropicalisé sans la protection dont Sigma a doté
son SD1, ça fait sourire (jaune)

Il me reste un pb: à quoi servent les 2 dernier leviers de transmission
entre boitier et objectif ? Je suppose que ça sert au couplage des
objectifs pas électriques (commande de diaph et indication ouverture
maxi pour les boitiers d'avant les 8 contacts ou plus des K récents), et
dans ce cas je peux avec mes objectifs récents virer le couplage
mécanique de la bague et boucher le trou, mais je dois m'assurer que ça
ne sert vraiment plus...

... en fait, j'ai un gros doute parce que les objectifs récents ont
encore une commande mécanique de fermeture de diaph , dont sans doute
seule la "butée" est commandée électriquement.


--
Chomsky (Noam) est un (fieffé) con...
Je ne dis pas ça que pour la NSA que je shitandfucke-démasses
Nul
Le #26328970
Le dimanche 14 décembre 2014 10:46:42 UTC+1, Markorki a écrit :
jdd a écrit :
> Le 13/12/2014 23:21, Markorki a écrit :
>
>> Quelqu'un a des lumières la-dessus ? Soit un site sur ce genre de
>> manip (pas trouvé pour l'instant) , soit une expérience de bricola ge de
>> haut vol dans le domaine optique ??
>>
> ca risque surtout de détruire la qualité de l'objectif si soigneuse ment
> calculé. Dans l'exemple que tu cite je ne suis pas sur de la qualit é du
> résultat

oui, mais l'essai est non-destructif , le risque est

- de sacrifier une bague allonge, et peut être un adaptateur pour faire
un batard, ce n'est pas cher
- d'avoir de mauvaises photos lors de l'essai: on enlève la bague et on
est ramené aux conditions normales, sans dégats...

Je ne suis pas sûr que de légers défauts optiques (s'ils sont mêm e
perceptibles sans outils particuliers) soient plus graves que des photos
originales toutes à dépétouiller.
Mon *ist-DS n'a pas eu ce pb parce qu'il m'a servi juste un pu plus de 3
ans, je suppose que sa zone adhésive n'a pas eu le temps de se saturer.
Mon K200d à 6 ans est **définitivement** pétouilleux, je voudrais éviter
ça à mon nouveau boitier : finir sur une étagère alors que tout f onctionne,

En passant, un boitier tropicalisé sans la protection dont Sigma a dot é
son SD1, ça fait sourire (jaune)

Il me reste un pb: à quoi servent les 2 dernier leviers de transmission
entre boitier et objectif ? Je suppose que ça sert au couplage des
objectifs pas électriques (commande de diaph et indication ouverture
maxi pour les boitiers d'avant les 8 contacts ou plus des K récents), e t
dans ce cas je peux avec mes objectifs récents virer le couplage
mécanique de la bague et boucher le trou, mais je dois m'assurer que ça
ne sert vraiment plus...

... en fait, j'ai un gros doute parce que les objectifs récents ont
encore une commande mécanique de fermeture de diaph , dont sans doute
seule la "butée" est commandée électriquement.




le levier sert à libérer l'objectif additionnel, mais plus je regarde c ette "adaptateur" et plus je me demande quel pourrait être la perte, en g randeur, du champ de vision, en cause le petit diamètre de cette lentille et la profondeur du "gadget", sans parler le la perte de qualité.

Un autre petit problème à prévoir, une poussière sur le capteur res te de l'ordre d'un ou deux pixels, mais une poussière sur cette lentille multiplié par la distance entre le capteur et la lentille arrière de l' objectif.

Calcul du genre :
tangente x par la distance entre le verre et le capteur x 2 + la taille de la poussière x par le résultat obtenu, qui serait la taille réelle de cette ombre sur le capteur.


pas sorti de l'auberge avec ça :-)
jdd
Le #26328969
Le 14/12/2014 10:46, Markorki a écrit :

Mon K200d à 6 ans est **définitivement** pétouilleux, je voudrais éviter
ça à mon nouveau boitier : finir sur une étagère alors que tout fonctionne,



un nettoyage en SAV? pas forcément de la marque, il y a des réparateurs
dans les grandes villes

jdd
Jean-Pierre Roche
Le #26328977
Le 14/12/2014 11:30, jdd a écrit :

Mon K200d à 6 ans est **définitivement** pétouilleux, je
voudrais éviter
ça à mon nouveau boitier : finir sur une étagère alors que
tout fonctionne,



un nettoyage en SAV? pas forcément de la marque, il y a des
réparateurs dans les grandes villes



A part ça ne pas oublier que les boîtiers actuels sont moins
sensibles à la poussière que les anciens : traitement
antistatique du capteur, dispositifs antipoussière variés...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
GhostRaider
Le #26328982
Le 13/12/2014 23:21, Markorki a écrit :

Je suis tombé (aïe), pas tout-à-fait par hasard, sur ce genre de produits :
http://www.fotodioxpro.com/pentax-k-lens-to-nikon-f-camera-fotodiox-lens-mount-adapter.html
Il s'agit d'une bague d'adaptation permettant de monter des objectifs en
monture K sur un boitier Nikon, avec une partie optique (constituée
probablament d'une simple lentille convergente ? ) servant à récupérer
la mise au point à l'infini malgré le supplément de tirage apporté par
l'épaisseur de l'adaptateur.



Lentille convergente (x1,4 ?) ?
1,4 quoi ? Dioptries ?
Sauf erreur, ça voudrait dire dire que l'allongement du tirage est
inférieur à la différence entre le registre Nikon (46,6 mm) et le
registre de la monture K (45,5 mm) et même négatif.
Ça paraît curieux. Cette lentille est très probablement divergente,
comme dans les doubleurs ou tripleurs.

La lentille est de plus amovible pour ceux que ce supplément de tirage
arrangerait parce qu'ils ne font que de la macro ;-), mais bon, moi
cette lentille m'intéresse.

En effet, cette lentille me parait intéressante en guise de bouchon
anti-poiussière , et j'envisage d'en utiliser une en bricolant une bague
allonge à transmission **totale** avec tous les contacts nécessaires
pour la transformer en adaptateur pentaxK/pentax K gardant la MAP à
l'infini et **étanche_à_la_poussière**.



Donc, tu veux monter un objectif Pentax K sur un boîtier Pentax K en
intercalant une bague allonge et conserver l'infini. Il faut alors que
la lentille soit divergente pour corriger la focale de l'objectif de
façon à compenser l’augmentation du tirage.

En somme, cela transformerait mon futur K-50 (je compte faire des essais
avec mon vieux *ist-DS encore vaillant) commandé aujourd'hui, en un
boitier à l'épreuve de la poussière **même** quand je change d'optique,
Mais plusieurs pbs :
- comment fixer cette *** de lentille dans la bague allonge, pile-poil
au bon endroit et au centre ?
- comment trouver cette lentille (valeur, fournisseur ) pour que, telle
celle du convertisseur K>nikon , elle ne perturbe pas la MAP à l'infini
de l'objectif.
- cette lentille ne peut-elle **que** changer le grossissement ? Comment
ça se calcule ?
Quelqu'un a des lumières la-dessus ? Soit un site sur ce genre de
manip (pas trouvé pour l'instant) , soit une expérience de bricolage de
haut vol dans le domaine optique ??



Tu te lances dans une opération des plus complexes et des plus hasardeuses.

Si fabriquer une bague K/K n'est au fond pas compliqué, il en existe de
toutes faites pour la macro (prendre la plus fine), calculer un élément
optique ad-hoc, le faire fabriquer puis l'y insérer est un travail hors
de portée d'un bricoleur lambda.
Ou bien alors, possédant la lentille, fabriquer une bague allonge avec
les baïonnettes et les contacts idoines est encore à la portée d'un
bricoleur lambda.

Ton problème semble être l'envahissement de la chambre noire par les
poussières de la forêt malgache.
Il y a deux solutions :
- que Pentax dote pour toi ses capteurs d'une vitre de protection à
l'épreuve des mauvais traitements,
ou bien,
- que tu ne changes pas d'objectif in situ.

Avec tes deux boîtiers, tu as la solution, en fait. Il suffit de les
spécialiser.
GhostRaider
Le #26328987
Le 14/12/2014 11:58, GhostRaider a écrit :

Ou bien alors, possédant la lentille, fabriquer une bague allonge avec
les baïonnettes et les contacts idoines est encore *hors de* la portée d'un
bricoleur lambda.
jdd
Le #26329017
Le 14/12/2014 11:58, GhostRaider a écrit :

Si fabriquer une bague K/K n'est au fond pas compliqué, il en existe de
toutes faites pour la macro (prendre la plus fine), calculer un élément
optique ad-hoc, le faire fabriquer puis l'y insérer est un travail hors
de portée d'un bricoleur lambda.



un verre de lunettes...

ou:

http://dodin.info/luciendodin/index.php?n=LesPrismes.Optique


Ou bien alors, possédant la lentille, fabriquer une bague allonge avec
les baïonnettes et les contacts idoines est encore à la portée d'un
bricoleur lambda.



avec des bouchons en plastique, par exemple pour faire un prototype

jdd
jdd
Le #26329016
Le 14/12/2014 12:01, GhostRaider a écrit :
Le 14/12/2014 11:58, GhostRaider a écrit :

Ou bien alors, possédant la lentille, fabriquer une bague allonge avec
les baïonnettes et les contacts idoines est encore *hors de* la portée
d'un
bricoleur lambda.





ben non

par contre les reflets sur la lentille... le verre de lunettes
anti-reflet existe, mais cher

jdd
GhostRaider
Le #26329081
Le 14/12/2014 14:10, jdd a écrit :
Le 14/12/2014 11:58, GhostRaider a écrit :

Si fabriquer une bague K/K n'est au fond pas compliqué, il en existe de
toutes faites pour la macro (prendre la plus fine), calculer un élément
optique ad-hoc, le faire fabriquer puis l'y insérer est un travail hors
de portée d'un bricoleur lambda.



un verre de lunettes...

ou:

http://dodin.info/luciendodin/index.php?n=LesPrismes.Optique

Ou bien alors, possédant la lentille, fabriquer une bague allonge avec
les baïonnettes et les contacts idoines est encore à la portée d'un
bricoleur lambda.



avec des bouchons en plastique, par exemple pour faire un prototype



C'est vrai. Tu as mille fois raison.
Je ne me rendais pas bien compte comme c'est facile de fabriquer un
objectif !
Quand on pense au prix que ça coûte et les fabricants qui se gavent !

Tiens, voilà un site où tout est expliqué :
http://www.bonavolta.ch/hobby/fr/photo/lens.htm
Publicité
Poster une réponse
Anonyme