un agent me demande de conduire sans permis

Le
acornsty
Bonsoir,
Lors de mon cours de conduite, j'ai raconté une mésaventure a mon
moniteur qui pour lui semble 'impossible' au niveau légal. Je voudrai
avoir votre avis :
[nb: Mars/Avril/mai 2006]
Lors d'une teuf (entendre, free/rave party illégale dans la campagne),
je suis sorti avec une fille que je ne connaissais pas à la demande de
la gendarmerie qui nous as explusé du terrain vers 12/13h.

Le matin, nous avons pris sa voiture (voiture d'entreprise de sa mére ou
ancienne entreprise, je ne sait pas), et nous avons subit un controle de
police (dép 47) a 4/5bornes de là.

Le gendarme lui a demandé les papiers du véhicule (205 XAD avec un CT
périmé et pas de vignette d'assurance apparente) et, sous la panique
(jeune conductrice), elle a donnée le manuel de la voiture (le gros truc
avec les conseils d'utilisation). Le gendarme nous a fait sortir de la
voiture, et a procédé a plusieurs controles.

Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit),
qu'elle a avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les
papiers n'étaient pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au nom
de l'entreprise, je ne savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de
possibilité de vérification d'assurance et mére non joignable. (en
clair, pas de A sur la voiture, pas de CT, pas de carte grise sauf une
photocopie barrée d'entreprise, pas de carte verte, voiture en serieux
mauvais état apparent

Après une trentaine de minute de discution, et le fait que ma 'copine'
soit un peu dans les vapes, le gendarme ma demandé si j'avais le permis.
J'ai répondu que non et que je passait le code. Il m'a demandé si je
savais conduire et j'ai répondu que oui.

Cet homme est allé discuter avec un de ses collégues plus agé qui était
resté dans le camion, et est venu nous voir en nous disant
(textuelement, c'est resté gravé dans ma mémoire)
"Bon, on ne veux pas vous voir rester ici, vous (nb:moi, sans permis,
19ans) prenez le véhicule et vous la ramenez jusqu'a chez elle
(nb:voiture immatriculée 31, lieu de domicile 2H de route via
nationale environ) car elle n'est pas en état de rependre son véhicule.
Voici mon nom (écrit sur la page d'entretient de la voiture) en cas de
problème. Bonne route".

Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous
avons dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons
eu ..aucune amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a
préciser que je n'ai pas eu de controle d'alcoolémie.

Je tient a préciser qu'elle n'était pas en danger de mort, donc pas
d'urgence de rentrer. Elle était "presque" entiérement lucide (cad, je
tient a préciser qu'elle tenait debout et qu'elle n'avait pas 4grs dans
le sang).


**Je me demande, mais si jamais j'avais été controllé après par la
police/douane/gendarmes/bac () ou si j'avais eu un accident, qu'est
ce qu'il se serai passé?**

Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele
qui m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si
une personne acsermentée (écriture) vous invite/oblige a commetre une
grave infraction.

Merci bien
@++
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Laxatif
Le #15946831
: Voici mon nom (écrit sur la page d'entretient de la voiture) en cas de
: problème. Bonne route".
:
: Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous
: avons dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons
: eu ..aucune amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a
: préciser que je n'ai pas eu de controle d'alcoolémie.

Je vois 3 explications à cette histoire:
1 - Les flics n'étaient pas des flics.
2 - Si se sont effectivement des flics ils ont su choisir entre "la peste e le choléra"
3 - Comme il sont pour la plupart partisants "de l'effort réduit" dans la mesure du
possible, ils ont du considérer qu'il y avait trop de boulot. Il était préférable de
vous laisser partir que d'entreprendre un dossier aussi volumineux.
--
Laxatif
edgar
Le #15946821
"acornsty" 47e1da0d$0$19897$
Bonsoir,
Lors de mon cours de conduite, j'ai raconté une mésaventure a mon moniteur
qui pour lui semble 'impossible' au niveau légal. Je voudrai avoir votre
avis :
[nb: Mars/Avril/mai 2006]
Lors d'une teuf (entendre, free/rave party illégale dans la campagne), je
suis sorti avec une fille que je ne connaissais pas à la demande de la
gendarmerie qui nous as explusé du terrain vers 12/13h.

Le matin, nous avons pris sa voiture (voiture d'entreprise de sa mére ou
ancienne entreprise, je ne sait pas), et nous avons subit un controle de
police (dép 47) a 4/5bornes de là.

Le gendarme lui a demandé les papiers du véhicule (205 XAD avec un CT
périmé et pas de vignette d'assurance apparente) et, sous la panique
(jeune conductrice), elle a donnée le manuel de la voiture (le gros truc
avec les conseils d'utilisation). Le gendarme nous a fait sortir de la
voiture, et a procédé a plusieurs controles.

Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit),
qu'elle a avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les
papiers n'étaient pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au nom de
l'entreprise, je ne savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de possibilité
de vérification d'assurance et mére non joignable. (en clair, pas de A sur
la voiture, pas de CT, pas de carte grise sauf une photocopie barrée
d'entreprise, pas de carte verte, voiture en serieux mauvais état apparent

Après une trentaine de minute de discution, et le fait que ma 'copine'
soit un peu dans les vapes, le gendarme ma demandé si j'avais le permis.
J'ai répondu que non et que je passait le code. Il m'a demandé si je
savais conduire et j'ai répondu que oui.

Cet homme est allé discuter avec un de ses collégues plus agé qui était
resté dans le camion, et est venu nous voir en nous disant (textuelement,
c'est resté gravé dans ma mémoire)
"Bon, on ne veux pas vous voir rester ici, vous (nb:moi, sans permis,
19ans) prenez le véhicule et vous la ramenez jusqu'a chez elle (nb:voiture
immatriculée 31, lieu de domicile ... 2H de route via nationale environ)
car elle n'est pas en état de rependre son véhicule. Voici mon nom (écrit
sur la page d'entretient de la voiture) en cas de problème. Bonne route".

Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous avons
dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons eu
..aucune amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a préciser
que je n'ai pas eu de controle d'alcoolémie.

Je tient a préciser qu'elle n'était pas en danger de mort, donc pas
d'urgence de rentrer. Elle était "presque" entiérement lucide (cad, je
tient a préciser qu'elle tenait debout et qu'elle n'avait pas 4grs dans le
sang).


**Je me demande, mais si jamais j'avais été controllé après par la
police/douane/gendarmes/bac (...) ou si j'avais eu un accident, qu'est ce
qu'il se serai passé?**

Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele qui
m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si une
personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre une grave
infraction.

Merci bien
@++


tres etonnant
le gendarm a ecrit son nom sur le livret de la voiture, prouvant par la q'il
vous avait controle avec quelques "defauts", et vous recommandant de citer
son nom comme sauf conduit !!!!!!!!!!!
bob
Le #15946811
y avait pas un éléphant rose avec les gendarmes ?
"edgar" 47e20d98$0$29866$

"acornsty"

news:
47e1da0d$0$19897$
> Bonsoir,
> Lors de mon cours de conduite, j'ai raconté une mésaventure a mon


moniteur
> qui pour lui semble 'impossible' au niveau légal. Je voudrai avoir


votre
> avis :
> [nb: Mars/Avril/mai 2006]
> Lors d'une teuf (entendre, free/rave party illégale dans la


campagne), je
> suis sorti avec une fille que je ne connaissais pas à la demande de


la
> gendarmerie qui nous as explusé du terrain vers 12/13h.
>
> Le matin, nous avons pris sa voiture (voiture d'entreprise de sa


mére ou
> ancienne entreprise, je ne sait pas), et nous avons subit un


controle de
> police (dép 47) a 4/5bornes de là.
>
> Le gendarme lui a demandé les papiers du véhicule (205 XAD avec un


CT
> périmé et pas de vignette d'assurance apparente) et, sous la panique
> (jeune conductrice), elle a donnée le manuel de la voiture (le gros


truc
> avec les conseils d'utilisation). Le gendarme nous a fait sortir de


la
> voiture, et a procédé a plusieurs controles.
>
> Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit),
> qu'elle a avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les
> papiers n'étaient pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au


nom de
> l'entreprise, je ne savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de


possibilité
> de vérification d'assurance et mére non joignable. (en clair, pas de


A sur
> la voiture, pas de CT, pas de carte grise sauf une photocopie barrée
> d'entreprise, pas de carte verte, voiture en serieux mauvais état


apparent
>
> Après une trentaine de minute de discution, et le fait que ma


'copine'
> soit un peu dans les vapes, le gendarme ma demandé si j'avais le


permis.
> J'ai répondu que non et que je passait le code. Il m'a demandé si je
> savais conduire et j'ai répondu que oui.
>
> Cet homme est allé discuter avec un de ses collégues plus agé qui


était
> resté dans le camion, et est venu nous voir en nous disant


(textuelement,
> c'est resté gravé dans ma mémoire)
> "Bon, on ne veux pas vous voir rester ici, vous (nb:moi, sans


permis,
> 19ans) prenez le véhicule et vous la ramenez jusqu'a chez elle


(nb:voiture
> immatriculée 31, lieu de domicile ... 2H de route via nationale


environ)
> car elle n'est pas en état de rependre son véhicule. Voici mon nom


(écrit
> sur la page d'entretient de la voiture) en cas de problème. Bonne


route".
>
> Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous


avons
> dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons eu
> ..aucune amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a


préciser
> que je n'ai pas eu de controle d'alcoolémie.
>
> Je tient a préciser qu'elle n'était pas en danger de mort, donc pas
> d'urgence de rentrer. Elle était "presque" entiérement lucide (cad,


je
> tient a préciser qu'elle tenait debout et qu'elle n'avait pas 4grs


dans le
> sang).
>
>
> **Je me demande, mais si jamais j'avais été controllé après par la
> police/douane/gendarmes/bac (...) ou si j'avais eu un accident,


qu'est ce
> qu'il se serai passé?**
>
> Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire


réele qui
> m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si


une
> personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre une


grave
> infraction.
>
> Merci bien
> @++
tres etonnant
le gendarm a ecrit son nom sur le livret de la voiture, prouvant par


la q'il
vous avait controle avec quelques "defauts", et vous recommandant de


citer
son nom comme sauf conduit !!!!!!!!!!!




fabrice57
Le #15946801
acornsty avait prétendu :
Bonsoir,
Lors de mon cours de conduite, j'ai raconté une mésaventure a mon moniteur
qui pour lui semble 'impossible' au niveau légal. Je voudrai avoir votre avis
:
[nb: Mars/Avril/mai 2006]
Lors d'une teuf (entendre, free/rave party illégale dans la campagne), je
suis sorti avec une fille que je ne connaissais pas à la demande de la
gendarmerie qui nous as explusé du terrain vers 12/13h.

Le matin, nous avons pris sa voiture (voiture d'entreprise de sa mére ou
ancienne entreprise, je ne sait pas), et nous avons subit un controle de
police (dép 47) a 4/5bornes de là.

Le gendarme lui a demandé les papiers du véhicule (205 XAD avec un CT périmé
et pas de vignette d'assurance apparente) et, sous la panique (jeune
conductrice), elle a donnée le manuel de la voiture (le gros truc avec les
conseils d'utilisation). Le gendarme nous a fait sortir de la voiture, et a
procédé a plusieurs controles.

Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit), qu'elle a
avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les papiers n'étaient
pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au nom de l'entreprise, je ne
savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de possibilité de vérification
d'assurance et mére non joignable. (en clair, pas de A sur la voiture, pas de
CT, pas de carte grise sauf une photocopie barrée d'entreprise, pas de carte
verte, voiture en serieux mauvais état apparent

Après une trentaine de minute de discution, et le fait que ma 'copine' soit
un peu dans les vapes, le gendarme ma demandé si j'avais le permis. J'ai
répondu que non et que je passait le code. Il m'a demandé si je savais
conduire et j'ai répondu que oui.

Cet homme est allé discuter avec un de ses collégues plus agé qui était resté
dans le camion, et est venu nous voir en nous disant (textuelement, c'est
resté gravé dans ma mémoire)
"Bon, on ne veux pas vous voir rester ici, vous (nb:moi, sans permis, 19ans)
prenez le véhicule et vous la ramenez jusqu'a chez elle (nb:voiture
immatriculée 31, lieu de domicile ... 2H de route via nationale environ) car
elle n'est pas en état de rependre son véhicule. Voici mon nom (écrit sur la
page d'entretient de la voiture) en cas de problème. Bonne route".

Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous avons
dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons eu ..aucune
amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a préciser que je n'ai
pas eu de controle d'alcoolémie.

Je tient a préciser qu'elle n'était pas en danger de mort, donc pas d'urgence
de rentrer. Elle était "presque" entiérement lucide (cad, je tient a préciser
qu'elle tenait debout et qu'elle n'avait pas 4grs dans le sang).


**Je me demande, mais si jamais j'avais été controllé après par la
police/douane/gendarmes/bac (...) ou si j'avais eu un accident, qu'est ce
qu'il se serai passé?**

Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele qui
m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si une
personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre une grave
infraction.

Merci bien
@++



Excuses moi seulement

J'ai déjà vu des gendarmes nous casser les C**** pour une ampoule de
griller ou un peu de boue sur la plaque minéralogique, mais j'ai
jamais, non jamais entendu parlé de gendarmes qui laissaient repartir
un automobiliste avec autant d'infractions.

Tu parles de l'aubaine, un bon dans leur "quota" sur un seul controle
et sans risque pour leur santé

Rien que le fait que la CT soit dépassé peut déjà amené à
l'immobilisation du véhicule

Imagines que 1 km plus loin tu es un accident , que se passera-t-il ?

Perso, je ne crois pas à ce laxisme de ces militaires sérieux dans leur
travail
Jeffbie
Le #15946781
acornsty avait écrit le 20/03/2008 :
Bonsoir,
Lors de mon cours de conduite, j'ai raconté une mésaventure a mon moniteur
qui pour lui semble 'impossible' au niveau légal. Je voudrai avoir votre avis
:
[nb: Mars/Avril/mai 2006]
Lors d'une teuf (entendre, free/rave party illégale dans la campagne), je
suis sorti avec une fille que je ne connaissais pas à la demande de la
gendarmerie qui nous as explusé du terrain vers 12/13h.



Le matin, nous avons pris sa voiture (voiture d'entreprise de sa mére ou
ancienne entreprise, je ne sait pas), et nous avons subit un controle de
police (dép 47) a 4/5bornes de là.



Le gendarme lui a demandé les papiers du véhicule (205 XAD avec un CT périmé
et pas de vignette d'assurance apparente) et, sous la panique (jeune
conductrice), elle a donnée le manuel de la voiture (le gros truc avec les
conseils d'utilisation). Le gendarme nous a fait sortir de la voiture, et a
procédé a plusieurs controles.



Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit), qu'elle a
avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les papiers n'étaient
pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au nom de l'entreprise, je ne
savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de possibilité de vérification
d'assurance et mére non joignable. (en clair, pas de A sur la voiture, pas de
CT, pas de carte grise sauf une photocopie barrée d'entreprise, pas de carte
verte, voiture en serieux mauvais état apparent



Après une trentaine de minute de discution, et le fait que ma 'copine' soit
un peu dans les vapes, le gendarme ma demandé si j'avais le permis. J'ai
répondu que non et que je passait le code. Il m'a demandé si je savais
conduire et j'ai répondu que oui.



Cet homme est allé discuter avec un de ses collégues plus agé qui était resté
dans le camion, et est venu nous voir en nous disant (textuelement, c'est
resté gravé dans ma mémoire)
"Bon, on ne veux pas vous voir rester ici, vous (nb:moi, sans permis, 19ans)
prenez le véhicule et vous la ramenez jusqu'a chez elle (nb:voiture
immatriculée 31, lieu de domicile ... 2H de route via nationale environ) car
elle n'est pas en état de rependre son véhicule. Voici mon nom (écrit sur la
page d'entretient de la voiture) en cas de problème. Bonne route".



Il nous a rendu les papiers de la voiture, j'ai fait 3/4 km et nous avons
dormis (jusqu'au soir) dans la voiture dans un bois. Nous n'avons eu ..aucune
amende.. et ..aucune note dans le casier.. Je tient a préciser que je n'ai
pas eu de controle d'alcoolémie.



Je tient a préciser qu'elle n'était pas en danger de mort, donc pas d'urgence
de rentrer. Elle était "presque" entiérement lucide (cad, je tient a préciser
qu'elle tenait debout et qu'elle n'avait pas 4grs dans le sang).



**Je me demande, mais si jamais j'avais été controllé après par la
police/douane/gendarmes/bac (...) ou si j'avais eu un accident, qu'est ce
qu'il se serai passé?**



Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele qui
m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si une
personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre une grave
infraction.



Merci bien
@++



En fait, c'étaient pas des keufs, mais des teufeurs déguisés avec une
casquette de baseball et un pistolet en plastique. Ces copains vous
suivaient depuis la sortie de la rave parce qu'ils vous avaient faits
prendre à l'insu de votre plein gré du GHB. A peine arrêtés, ils ont
fait une tournante avec la copine et t'ont copieusement fourré l'oignon
au point que maintenant (élément de preuve), tu peux passer les
vitesses de la 205 avec le fion.
En plus, si tu regardes le nom du "gendarme", tu liras facilement qu'il
s'appelle "Merciducon" ou éventuellement "Tétébonne-Machoute".

A part ça, ne nous prends quand même pas pour des cons.
Merci bien.
@++

--
Des tas de braves gens sont, chaque année,
obligés d'interrompre leurs vacances pendant 47 semaines
rien que pour aller bosser ...
Rémi Fasollasi
Le #15946771
"acornsty" news: 47e1da0d$0$19897$
(...)

Vous devriez arrêter les substances psychotropes.
Bernard Guérin
Le #15946761
Bonjour,

"acornsty" de discussion : 47e1da0d$0$19897$

Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele qui
m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si une
personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre une grave
infraction.



Tu apprends à conduire ? Donc tu as lu dans le code, les indications du
gendarme sont prioritaires. L'exemple dans le code est plus simple, en
général c'est du style "le feu est rouge, mais le gendarme vous fait signe
de passer, que faites-vous ?"

Là, ton histoire est effectivement un peu difficile à croire, mais c'est à
l'appréciation du gendarme. S'il a des centaines de jeunes sortant de la
teuf, s'il a des consignes de ne pas risquer de faire dégénérer, il prend la
mesure qui lui parait la moins problématique : faire conduire celui des deux
qui semble en être le plus capable, et lui il est immédiatement libre pour
aller en surveiller d'autres qui sont peut-être plus en danger que vous
deux.

Mais heureusement que tu n'as pas eu d'accident, sinon le plus dur aurait
été de la faire accepter par l'assureur (qui aurait déjà des raisons de
refuser ses garanties rien que pour le CT non fait).

--
Bernard Guérin
fabrice57
Le #15946751
Bernard Guérin a exposé le 20/03/2008 :



Mais heureusement que tu n'as pas eu d'accident, sinon le plus dur aurait été
de la faire accepter par l'assureur (qui aurait déjà des raisons de refuser
ses garanties rien que pour le CT non fait).




Sans compter le problème juridique.

je me suis fait controler avec tout ça "d'anormal" ils m'ont laissé
partitr et j'a eu un grave accident avec victimes

Les avocats vont s'en donner à coeur joie avec ça , surtout ceux des
assurances pour ne pas payer
- Jim CANADA -
Le #15946721
"acornsty" 47e1da0d$0$19897$
[...]
Elle avait pris plusieurs stupéfiants (dont coke ou speed et shit),
qu'elle a avouée de suite et était positive à l'alcool (ballon). Les
papiers n'étaient pas a priori au nom de sa mére (pas refait ou au nom de
l'entreprise, je ne savait pas), le CT périmé de 1 an, pas de possibilité
de vérification d'assurance et mére non joignable. (en clair, pas de A sur
la voiture, pas de CT, pas de carte grise sauf une photocopie barrée
d'entreprise, pas de carte verte, voiture en serieux mauvais état apparent

[...]



Je ne croyais pas qu'il existait des gens aussi désaxés, sauf dans les films
!
Yves CARL
Le #15946711
Bernard Guérin a écrit :
Bonjour,

"acornsty" groupe de discussion : 47e1da0d$0$19897$

Après je ne veux pas que ceci parte en troll, c'est une histoire réele
qui m'est arrivé, et je voudrai savoir ce qu'il aurai pu se passer si
une personne acsermentée (écriture...) vous invite/oblige a commetre
une grave infraction.



Tu apprends à conduire ? Donc tu as lu dans le code, les indications du
gendarme sont prioritaires. L'exemple dans le code est plus simple, en
général c'est du style "le feu est rouge, mais le gendarme vous fait
signe de passer, que faites-vous ?"

Là, ton histoire est effectivement un peu difficile à croire, mais c'est
à l'appréciation du gendarme. S'il a des centaines de jeunes sortant de
la teuf, s'il a des consignes de ne pas risquer de faire dégénérer, il
prend la mesure qui lui parait la moins problématique : faire conduire
celui des deux qui semble en être le plus capable, et lui il est
immédiatement libre pour aller en surveiller d'autres qui sont peut-être
plus en danger que vous deux.

Mais heureusement que tu n'as pas eu d'accident, sinon le plus dur
aurait été de la faire accepter par l'assureur (qui aurait déjà des
raisons de refuser ses garanties rien que pour le CT non fait).

--
Bernard Guérin



Pas mieux : je pense que le gendarme (à supposer que le récit soit
vériridique) à géré _son_ problème, qui était d'être le plus efficace
possible sur le coup, en _te_ confiant les risques de _sa_ solution
(puisque c'est toi seul qui aurait été responsable en cas de pépin).

Ça semble un peu crade mais d'un autre côté, c'est vrai que d'autres
risques étaient peut-être plus importants sur le coup et sur place.

Mais il n'est pas non plus impossible qu'il ait simplement botté en
touche en te confiant les emmerdements possibles.

Aigle bavard
Publicité
Poster une réponse
Anonyme