Assurance prêt immobilier en cas d'invalidité

Le
Eole
Hello,

Je suis fonctionnaire en CLD (congé longue durée) et étant dans
l'incapacité de reprendre mon travail, je vais bientôt passer en
invalidité. J'ai effectué un prêt immobilier pour un appartement de
335 000 F à l'époque (2000) et naturellement à cette occasion j'ai
souscrit une assurance en déclarant l'ALD (affection de longue durée)
dont je souffrais déjà à l'époque.

Si j'ai bien compris, une fois que je serai en invalidité je serai
à même de me tourner vers mon assureur pour lui demander la prestation
prévue dans le contrat, à savoir le remboursement du solde de
l'emprunt.

Ce que je voudrais savoir, c'est si à cette occasion la pension
d'invalidité que me versera l'État (1200 EURO d'après mes calculs, plu=
s
250 EURO d'allocation de ma mutuelle) sera prise en compte. En clair,
j'aurai un revenu, très serré si je dois continuer à rembourser mon
emprunt, d'autant plus qu'à ça s'ajoutent des frais de copropriété
très élevés, mais je ne serai pas pour autant dénué de ressources.=
Je
voudrais savoir comment ça se passe dans ces cas-là.

Je rembourse actuellement 430 EURO par mois (normalement 394 EURO mais
je choisis chaque année d'augmenter un peu mes remboursements). Le
remboursement de mon prêt doit s'achever courant 2015.

Je vous remercie de bien vouloir vous pencher sur ma question.

Cordialement,

Éole
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Claude BRUN
Le #15822081
Bonjour,

"Eole"
Hello,

Je suis fonctionnaire en CLD (congé longue durée) et étant dans
l'incapacité de reprendre mon travail, je vais bientôt passer en
invalidité. J'ai effectué un prêt immobilier pour un appartement >de
335 000 F à l'époque (2000) et naturellement à cette occasion j'ai
souscrit une assurance en déclarant l'ALD (affection de longue >durée)
dont je souffrais déjà à l'époque.

Si j'ai bien compris, une fois que je serai en invalidité je serai
à même de me tourner vers mon assureur pour lui demander la >prestation
prévue dans le contrat, à savoir le remboursement du solde de
l'emprunt.

Ce que je voudrais savoir, c'est si à cette occasion la pension
d'invalidité que me versera l'État (1200 EURO d'après mes calculs, >plus
250 EURO d'allocation de ma mutuelle) sera prise en compte. En >clair,
j'aurai un revenu, très serré si je dois continuer à rembourser mon
emprunt, d'autant plus qu'à ça s'ajoutent des frais de copropriété
très élevés, mais je ne serai pas pour autant dénué de ressources. >Je
voudrais savoir comment ça se passe dans ces cas-là.



>Je rembourse actuellement 430 EURO par mois (normalement 394 >EURO mais
je choisis chaque année d'augmenter un peu mes >WremWboursements). Le
remboursement de mon prêt doit s'achever courant 2015.

Je vous remercie de bien vouloir vous pencher sur ma question.



Malheureusement, la réponse est dans le contrat que vous avez signé et qui
reste inconnu de vos lecteurs...Dans ces conditions, que vous répondre....?.
Chaque cas étant un cas d'espèce ...
--
Claude Brun
http://ldda.net
Moisse
Le #15822021
D'une plume alerte, dans le message
,
Eole
Hello,

Je suis fonctionnaire en CLD (congé longue durée) et étant dans
l'incapacité de reprendre mon travail, je vais bientôt passer en
invalidité. J'ai effectué un prêt immobilier pour un appartement de
335 000 F à l'époque (2000) et naturellement à cette occasion j'ai
souscrit une assurance en déclarant l'ALD (affection de longue durée)
dont je souffrais déjà à l'époque.



Heureusement, ainsi l'assureur ne peut se retrancher derrière une fausse
déclaration;
Ce qui à tout coup aurait entraîné l'annulation des garanties.


Si j'ai bien compris, une fois que je serai en invalidité je serai
à même de me tourner vers mon assureur pour lui demander la prestation
prévue dans le contrat, à savoir le remboursement du solde de
l'emprunt.



Voila, ce qui est prévu au contrat.
Mais attention, nombre de contrats ne garantissent l'invalidité
pzermanante que si elle s'accompagne d'une perte d'autonomie impliquant
obligatoirement le recours à une assistance pour les actes communs de la
vie.
Par ailleurs un assureur garantie la réalisation d'un risque et non un
évenement prévisible et certain, sachant que la prise en charge de
l'invalidité peut être encadrée selon votre état à la signature du
contrat.


Ce que je voudrais savoir, c'est si à cette occasion la pension
d'invalidité que me versera l'État (1200 EURO d'après mes calculs,
plus 250 EURO d'allocation de ma mutuelle) sera prise en compte. En
clair, j'aurai un revenu, très serré si je dois continuer à
rembourser mon emprunt, d'autant plus qu'à ça s'ajoutent des frais de
copropriété
très élevés, mais je ne serai pas pour autant dénué de ressources. Je
voudrais savoir comment ça se passe dans ces cas-là.



Le contrat ne garantit pas un complément de ressources assujetti à un
plafond, mais selon vos propos la prise en charge du solde du prêt.

Je rembourse actuellement 430 EURO par mois (normalement 394 EURO
mais je choisis chaque année d'augmenter un peu mes remboursements).
Le remboursement de mon prêt doit s'achever courant 2015.

Je vous remercie de bien vouloir vous pencher sur ma question.

Cordialement,

Éole



Bonnes fêtes tout de même.



--
Eole
Le #15821841
Merci de m'avoir répondu.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme