Autofocus 3D

Le
Olivier B.
Salut,
Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.

Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.

l'objectif est un nikon 18-55 du kit, on verra si ça fait moins cul de
bouteille que le tamron




--
pas de turlututu. apres l'@robase
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jacques Dassié
Le #23835891
Le Sat, 08 Oct 2011 00:11:54 +0200, Olivier B.

Salut,


Bonjour,

Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end,



Très bon exercice.

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.



Tu vois que tu connais déjà la solution !

Tous les bons reflex permettent le choix du collimateur.
Calé sur le central, tu n'auras plus de problèmes.

Et si tu demandais au spécialiste du Nikon et du cheval : G-R ?

Moi, je suis Canon et insectes... alors (:-o)

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
£g
Le #23837151
"Olivier B." news:
Salut,
Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.

Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.

l'objectif est un nikon 18-55 du kit, on verra si ça fait moins cul de
bouteille que le tamron...







A moins d'un mouvement brusque de l'APN en hors champs, le collimateur
suit très bien le sujet.
Seul petit inconvénient, car il y en a, un cheval vert sur fond vert,
là, la MAP va certainement un peu ramer pour trouver contraste et
repères
55 un peu cours pour l'exercice CSO, mais le nombre de pixels permet de
recadrer.
Si GR est en mode lecture NG, lui pourra te donner des conseils plus
circonstanciés.
--
£g
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #23837781
Le 08/10/11 00:11, Olivier B. a écrit :
Salut,
Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.


Non, par contre on est emmerdé si un obstacle s'interpose brusquement
entre l'appareil et la cible.
Il y a une option pour ça sur mon appareil (ignorer le passage de
quelqu'un hors focus dans le champ si c'est bref), je ne sais pas sur le
D90. Mais si la personne ne traverse pas assez vite ça commence à patiner.

Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.



C'est pas mal comme politique, je trouve que ça fonctionne assez bien,
et j'ai testé ça avec un zoom pas de dernière génération donc
relativement lent.
Donc de mon point de vue, AF-C et suivi 3D avec le maximum de points.(51
pour moi sur le D700).

Noëlle Adam
Ghost-Rider
Le #23837931
Le 08/10/2011 00:11, Olivier B. a écrit :

Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.

Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?



Il perd le sujet et en choisit un autre, parfois c'est bon, la plupart
du temps, c'est mauvais.

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.



C'est ça la bonne technique : suivre le sujet avec un seul collimateur
en autofocus continu.

l'objectif est un nikon 18-55 du kit, on verra si ça fait moins cul de
bouteille que le tamron...



Ah là, là...
Ça fait bien trois fois que je t'ai écrit ce qu'il faut faire.
Je récapépète :

Le 13/8, je t'ai écrit :
"Il ne faut pas aller à la guerre sans entraînement. Il faut que tu
prennes plein de photos avant le CSO pour savoir quoi faire, comment
régler la bête. Déjà, il faudra choisir :
- le mode autofocus : continu et pas sélectif ou auto (qui bloquent le
déclenchement si tu perds le point)
- la zone autofocus:
- sélective, la plus facile à gérer
- surtout pas dynamique (option par défaut du mode sport !)
- surtout pas zone automatique
- éventuellement suivi 3d (recommandé dans le MdE pour les sujets
statiques !)"

Et aussi :
"Tu persistes à tort. Tu estimes qu'un réflex doit savoir photographier
à ta place. C'est faux. Un réflex n'est pas fait pour la photo
presse-bouton. Les modes scènes ne sont là que pour faire joli et ne
servent qu'aux débutants qui auront ainsi moins d'échecs qu'en réglant
au petit bonheur.
Sur les 278 *pages* du mode d'emploi de mon D90, il y exactement 8
*lignes* (huit !) pour décrire le mode sport. Pas une de plus, les voici :
"Sport :
les vitesses d'obturation élevées figent le mouvement et permettent de
réaliser des photos de sport sur lesquelles le sujet ressort bien. Le
flash intégré et l'illuminateur d'assistance AF s'éteignent
automatiquement."
Plus loin :
"Point AF : par défaut l'appareil sélectionne automatiquement le point AF :
Mode sport : l'appareil effectue la mise au point en continu dès qu'on
appuie à mi-course sur le déclencheur, en pistant le sujet au point AF
central. Dès que le sujet quitte le point central, la mise au point
s'effectue en fonction des données des autres point AF. Le point AF de
départ peut être sélectionné à l'aide du sélecteur multiple".

Voilà, c'est tout mais c'est suffisant pour prévoir que tes photos
seront toutes floues et ratées, car :
- rien n'est dit sur la sensibilité choisie par l'appareil, (peut-elle
outre-passer la limite que tu as définie dans les réglages de base ?)
- rien n'est dit sur la vitesse exacte choisie par l'appareil,
- rien n'est dit sur le diaphragme choisi par l'appareil,
et surtout, si tu ne gardes pas le collimateur choisi sur la tête du
cheval, tu perdras le point dessus et tu feras le point ailleurs, sur
les barrières, le public... comme avec le 500D. "

Le 9/9, je t'ai écrit :
"On va rire, je sens qu'on va rire...
Bon, allez je serai bon prince.
N'utilise surtout pas le mode sport.
Mets-toi en priorité vitesse, 1/250 ou 1/500 au moins selon le mouvement
et la distance, iso limités à 800 ou 1600 selon l'éclairage pour avoir
une grande ouverture et peu de profondeur de champ, autofocus continu,
exposition mesure pondérée centrale.
Pour la plage d'autofocus, attention !
Si le cheval est bien détaché du fond, tu peux essayer le mode dynamique
ou zone automatique, voire même 3D.
Sinon, ou si ça foire, passe en mode sélectif (page 173 du manuel).
Prends un point de vue bas pour éviter les arrières-plans disgracieux.
Et bien sûr, suit le cheval pour filer le fond."

Le 10/9, je t'ai écrit :
"Ne fais surtout pas comme £g te l'écrit ci-après, il n'y connait rien.
Voilà, Tu fais comme je te l'explique, mode vitesse (250-500) Lumière jour.
Tu déconnectes l'AF de l'objectif (petite curseur sur le fut d'icelui)
Tu zoomes à fond sur l'obstacle, tu fais la MAP (tu repères la MAP), tu
ramènes le zoom au cadrage désiré et au moment où bon te semble que
l'équipage est là où tu désires et accessoirement où tu as fais la MAP,
tu shootes.
Ceci dit, si tu es en MAP manuelle, tu ne pourras pas facilement suivre
en MAP auto après le saut. Il faut choisir, ou alors, rebasculer fissa
le bouton sur l'objectif. Perso, ça me semble olé-olé. Fais des essais
avant.
La bonne solution, c'est de prévoir le bon collimateur en fonction du
sens du déplacement, de se mettre en autofocus continu sélectif (sur ce
collimateur, donc), et de garder ledit collimateur sur la tête du cheval
en shootant au fur et à mesure qu'il se déplace."

Voilà, j'aimerais que tu retiennes enfin mes explications. :-)

--
Ghost Rider
Ghost-Rider
Le #23837981
Le 08/10/2011 06:29, Jacques Dassié a écrit :
Le Sat, 08 Oct 2011 00:11:54 +0200, Olivier B.

Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end,



Très bon exercice.

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.



Tu vois que tu connais déjà la solution !
Tous les bons reflex permettent le choix du collimateur.
Calé sur le central, tu n'auras plus de problèmes.

Et si tu demandais au spécialiste du Nikon et du cheval : G-R ?



Merci, je réponds à Olivier B par ailleurs. Ce n'est que la 4ème fois !

--
Ghost Rider
Olivier B.
Le #23838141
On Sat, 08 Oct 2011 17:47:33 +0200, Ghost-Rider

Le 08/10/2011 06:29, Jacques Dassié a écrit :
Le Sat, 08 Oct 2011 00:11:54 +0200, Olivier B.



Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end,



Très bon exercice.

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.



Tu vois que tu connais déjà la solution !
Tous les bons reflex permettent le choix du collimateur.
Calé sur le central, tu n'auras plus de problèmes.

Et si tu demandais au spécialiste du Nikon et du cheval : G-R ?



Merci, je réponds à Olivier B par ailleurs. Ce n'est que la 4ème fois !



mais justemebnt, je n'ai pas demandé de conseil sur ce qui m'a déjà
été dit, je pose une question sur le fonctionnement de l'autofocus 3D,
plus précisement dans sa maniere de discriminer la cible du reste
lorsque, par exemple, on panote pour suivre un mobile.

Je repond pas ailleurs moi aussi, alors...

--
pas de turlututu. apres l'@robase
Olivier B.
Le #23838131
On Sat, 8 Oct 2011 14:10:44 +0200, "£g"
"Olivier B." news:
Salut,
Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.

Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?

Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.

l'objectif est un nikon 18-55 du kit, on verra si ça fait moins cul de
bouteille que le tamron...







A moins d'un mouvement brusque de l'APN en hors champs, le collimateur
suit très bien le sujet.
Seul petit inconvénient, car il y en a, un cheval vert sur fond vert,
là, la MAP va certainement un peu ramer pour trouver contraste et
repères



la question que je pose ici, c'est de savoir comment si moi je pannote
pour suivre le cheval, le D90 va savoir que c'est la tache marron
qu'il va devoir suivre d'un collimateur sur l'autre et non la tache
verte (par exemple) de la belle plante qui se déplace dans l'autre
sens entre collimateurs.

55 un peu cours pour l'exercice CSO, mais le nombre de pixels permet de
recadrer.



Je me suis planté, c'est 85 et non 55, en fait j'ai deux objectifs:
AF-S Nikkor 55-200 1:4,5,6G ED
AF-S Nikkor 16-85 1:3,5-5,6G ED

Je pourrais donc faire le choix du 55-200 mais j'ai peur d'être gêné
pour les obstacles de proximité, enfin je prendrais les deux dans le
sacs je verrais vite s'il faut que je change...

Si GR est en mode lecture NG, lui pourra te donner des conseils plus
circonstanciés.



nan, j'veux pas, je veux souffrir et surtout faire soufrir le D90
comme je l'ai fait pour le 550 + tamron, donc chose promise je ferais
des tests en mode auto aussi, même si le D90 sera amha avantagé par la
qualité des optiques, pour les quelques tests que j'ai fait je n'ai
pour le moment rien obtenu d'aussi degueulasse qu'avec le tamron...

Bon j'en parle dans un autre fil, quelques minutes le temps de me
decapsuler une leffe...


--
pas de turlututu. apres l'@robase
Olivier B.
Le #23838221
On Sat, 08 Oct 2011 17:36:14 +0200, Ghost-Rider

Le 08/10/2011 00:11, Olivier B. a écrit :

Je prend en main le D90 pour shooter le CSO ce week-end, et là je me
pose une grosse question:

le mode 3D de l'autofocus est réputé suivre le sujet en mouvement afin
de conserver le point sur celui-ci, jusque là je me dis que c'est
relativement possible puisque le sujet va entrainer une variation et
sera repéré d'un colimateur sur l'autre, mais du coups je me dis que
pour bien fonctionner il faut etre relativement fixe.



Là ou j'ai du mal c'est lorsque tout bouge, parceque j'ai plutot
tendance à suivre le cheval pendant que je shoote, ceci d'une part
pour ne pas me faire surprendre et de l'autre pour optimiser la
netteté.

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?



Il perd le sujet et en choisit un autre, parfois c'est bon, la plupart
du temps, c'est mauvais.



voilà donc la réponse à ma question, c'est bien ce que je craignais
d'ailleurs.

Je testerais le 3D mais marginalement, je pense plutot rester en AF-S,
donc faire la map sur l'obstacle puis attraper et suivra la cible


Je pense que je vais tester à moitié, un coups avec le 3D (en suivant
et sans) puis le reste en reproduisant l'usage de mon FZ50, cad AF-S
sur collimateur central large pour fixer la map sur l'obstacle puis
acquerir la cible pour suivre et shooter dans le mouvement.



C'est ça la bonne technique : suivre le sujet avec un seul collimateur
en autofocus continu.

l'objectif est un nikon 18-55 du kit, on verra si ça fait moins cul de
bouteille que le tamron...



Ah là, là...
Ça fait bien trois fois que je t'ai écrit ce qu'il faut faire.
Je récapépète :



non, j'écoute pas (mains sur les oreille en chantant "la-la-la..."
pour pas entendre) je posais juste une question technique sur
l'autofocus 3D !

Voilà, j'aimerais que tu retiennes enfin mes explications. :-)



ben oui, reste juste à lire ce que je demande, ha-la-la ghost, tu
vieilli, attention, l'eleve sur sa comtoise dépassera le maitre un
jour !



--
pas de turlututu. apres l'@robase
Ghost-Rider
Le #23838321
Le 08/10/2011 18:53, Olivier B. a écrit :
On Sat, 08 Oct 2011 17:36:14 +0200, Ghost-Rider

Le 08/10/2011 00:11, Olivier B. a écrit :

Mais dans ce cas les autres collimateurs vont aussi rencontrer de
grosses vatiations, bah du coups il se demerde comment le biniou pour
repérer le truc interessant dans tout ça ?



Il perd le sujet et en choisit un autre, parfois c'est bon, la plupart
du temps, c'est mauvais.



voilà donc la réponse à ma question, c'est bien ce que je craignais
d'ailleurs.



Et ben oui. le 3D permet par exemple de suivre un sale môme qui se roule
par terre parce que c'est une cible globale, un tas en quelque sorte,
alors que l'élégance d'un cheval en plein effort est un sujet bien plus
difficile à suivre.
Fais l'essai toi-même, tu verras les collimateurs se balader d'un point
à un autre de ton sujet en mouvement. S'il a une quelconque épaisseur,
la MAP sera mauvaise.

Je testerais le 3D mais marginalement, je pense plutot rester en AF-S,
donc faire la map sur l'obstacle puis attraper et suivra la cible



AF sélectif : un seul collimateur et AF-Continu : MAP continue, sans
bip-bip puisqu'elle varie constamment;

Voilà, j'aimerais que tu retiennes enfin mes explications. :-)



ben oui, reste juste à lire ce que je demande, ha-la-la ghost, tu
vieilli, attention, l'eleve sur sa comtoise dépassera le maitre un
jour !



Ça risque pas. Tant que tu monteras un grossier cheval de labour et moi
mes élégants purs-sangs arabes, on n'évoluera pas dans le même monde.

--
Ghost Rider
Olivier B.
Le #23838311
On Sat, 08 Oct 2011 19:40:34 +0200, Ghost-Rider

ha-la-la ghost, tu
vieilli, attention, l'eleve sur sa comtoise dépassera le maitre un
jour !



Ça risque pas. Tant que tu monteras un grossier cheval de labour et moi
mes élégants purs-sangs arabes, on n'évoluera pas dans le même monde.




tu te trompe !!!

j'ai commandé une charue faite de pieces d'inox et d'autres
recouvertes d'or fin, alors que j'exercerais une activité de labour
avec une grace étincelante personne ne te remarquera à coté.




--
pas de turlututu. apres l'@robase
Publicité
Poster une réponse
Anonyme