Avocats ripoux

Le
tournevent5
Bonjour,
J'en suis au 3e avocat pour le partage de la communauté après divorce. Le divorce a duré de 1993 à 1999 et le partage n'est pas terminé. Le 1er des 3 avocats, avec lequel j'avais signé une convention d'honoraires, a cessé de me défendre après mon refus de payer plus, le 2e avocat a repris mon dossier mais n'a jamais défendu mes intérêts malgré mes demandes et mes relances, le 3e avocat qui a toujours mon dossier agit comme le second et ne me répond plus ! Pour les 2 premiers avocats j'ai saisi le bâtonnier qui n'a pas donné tort à ses confrères. Quant au 3e avocat, compte tenu de ceux qui lui ont précédé et les imitant, n'a pas de soucis à se faire si je saisis le bâtonnier.
N'ai-je pas le droit d'être défendue ? La justice n'est-elle pas faite pour moi ou bien est-ce courant et normal d'être traité ainsi par ses avocats ?
Merci pour votre réponse.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
charlubert
Le #16041651
"esperanne" rmuYj.5174$
Bonjour,
J'en suis au 3e avocat pour le partage de la communauté après divorce. Le
divorce a duré de 1993 à 1999 et le partage n'est pas terminé. Le 1er des
3 avocats, avec lequel j'avais signé une convention d'honoraires, a cessé
de me défendre après mon refus de payer plus, le 2e avocat a repris mon
dossier mais n'a jamais défendu mes intérêts malgré mes demandes et mes
relances, le 3e avocat qui a toujours mon dossier agit comme le second et
ne me répond plus ! Pour les 2 premiers avocats j'ai saisi le bâtonnier
qui n'a pas donné tort à ses confrères. Quant au 3e avocat, compte tenu de
ceux qui lui ont précédé et les imitant, n'a pas de soucis à se faire si
je saisis le bâtonnier.
N'ai-je pas le droit d'être défendue ? La justice n'est-elle pas faite
pour moi ou bien est-ce courant et normal d'être traité ainsi par ses
avocats ?
Merci pour votre réponse.



Qu'il y ait des avocats ripoux, peut être: il y a des ripoux dans toutes les
professions. Que le justice soit faite pour vous: NON ! Elle est faite pour
tous, y compris pour vous. 3 avocats, un divorce de 6 nas (ça existe mais il
y a plus court), il y a là certainement des éléments qui nous manquent et il
va être difficile de répondre avec impartialité.
Vous dites aussi que malgré une convention d'honoraires votre 1° avocat vous
demandait plus et vous avez refusé. Mais cette convention était faite pour
un certain type de divorce qui au vu de la longueur (6 ans) a du se
comliquer. C'est sans doute normal dans ce cas qu'il vous demande une
rallonge.
Pour donner un exemple: Vous signez avec un concessionnaire un contrat
(convention) pour l'achat d'une voiture. Entre temps vous voulez des jantes
en alu,une peinture métallisée... ou que sais je. Vous étonneriez vous si le
concessionnaire vous demadait une rallonge. Et que ferait il si vous ne
l'acceptiez pas?
Peut être que je suis dans le faux, mais en l'absence d'autres éléments,
difficile de répondre autre chose. Peut être avez vous raison, mais 3
avocats qui ont tort, ça commence a faire beaucoup.
Une seule chose est sûre: vous avez lz droit d'être défendue, mais comme
tout le monde, pas à n'importe quel prix. Cela ne s'appellerait pas... la
Justice ?
JCE
Patrice Gross (Diamant)
Le #16041471
(esperanne) écrivait
news:rmuYj.5174$:

Bonjour,
J'en suis au 3e avocat pour le partage de la communauté après divorce.
Le divorce a duré de 1993 à 1999 et le partage n'est pas terminé. Le
1er des 3 avocats, avec lequel j'avais signé une convention
d'honoraires, a cessé de me défendre après mon refus de payer plus, le
2e avocat a repris mon dossier mais n'a jamais défendu mes intérêts
malgré mes demandes et mes relances, le 3e avocat qui a toujours mon
dossier agit comme le second et ne me répond plus ! Pour les 2
premiers avocats j'ai saisi le bâtonnier qui n'a pas donné tort à ses
confrères. Quant au 3e avocat, compte tenu de ceux qui lui ont précédé
et les imitant, n'a pas de soucis à se faire si je saisis le
bâtonnier. N'ai-je pas le droit d'être défendue ? La justice
n'est-elle pas faite pour moi ou bien est-ce courant et normal d'être
traité ainsi par ses avocats ? Merci pour votre réponse.



La défense de vos intérêts n'implique pas la négation des intérêts de la
partie adverse.
Donc, si vous vous montrez chicanière et refusez les propositions
équitables qui vous sont soumises, ou ne suivez pas les conseils qui vous
sont prodigués par vos avocats, ces derniers se lasseront inévitablement
d'actions vouées à l'échec par votre seule faute.

Et de toute façon, ces 3 avocats, c'est bien vous qui les avez choisi :
s'ils sont mauvais, ce n'est pas la faute de la partie adverse.
Cassandre
Le #16041441
Dans news:rmuYj.5174$,
esperanne le Grand
Bonjour,
J'en suis au 3e avocat pour le partage de la communauté après
divorce. Le divorce a duré de 1993 à 1999 et le partage n'est pas
terminé. Le 1er des 3 avocats, avec lequel j'avais signé une
convention d'honoraires, a cessé de me défendre après mon refus de
payer plus, le 2e avocat a repris mon dossier mais n'a jamais défendu
mes intérêts malgré mes demandes et mes relances, le 3e avocat qui a
toujours mon dossier agit comme le second et ne me répond plus ! Pour
les 2 premiers avocats j'ai saisi le bâtonnier qui n'a pas donné tort
à ses confrères. Quant au 3e avocat, compte tenu de ceux qui lui ont
précédé et les imitant, n'a pas de soucis à se faire si je saisis le
bâtonnier. N'ai-je pas le droit d'être défendue ? La justice
n'est-elle pas faite pour moi ou bien est-ce courant et normal d'être
traité ainsi par ses avocats ?
Merci pour votre réponse.



Un mauvais compromis vaut mieux qu'un bon procès.
Manifestement vous ne savez pas tirer l'échelle.
Laetitia
Le #16040911
Bonjour (bonsoir ou peut-être une bonne nuit),

je réponds seulement au titre du fil.

L'avocat,e compétent(e) "ou pas" doit mettre en évidence une et-ou
plusieurs erreurs de procédures et-ou interprétation(s) juridique(s) de
la Loi, les fautes de procédures et-ou de jurisprudences, donc ...

Si il ou elle en trouve aucune, vous devez impérativement rémunérer son
temps d'investigation et de plaidoirie, et pour que dalle !

Bien cordialement.
-jl-
Le #16040841
"Laetitia" news:
Bonjour (bonsoir ou peut-être une bonne nuit),

je réponds seulement au titre du fil.

L'avocat,e compétent(e) "ou pas" doit mettre en évidence une et-ou
plusieurs erreurs de procédures et-ou interprétation(s) juridique(s) de la
Loi, les fautes de procédures et-ou de jurisprudences, donc ...

Si il ou elle en trouve aucune, vous devez impérativement rémunérer son
temps d'investigation et de plaidoirie, et pour que dalle !

Bien cordialement.





mdr

c'est tout :)
certes un avocat n'est pas tenu à un résultat , mais à des moyens
en bref c'est, tu casque et je verrai après

je que je trouve franchement horrible c'est un pourcentage sur les résultat
il faudrait aussi l'inverse un pourcentage payé par l'avocat si pas de
résultat
la on rigolerai 5mn
mais c'est le système ;)
Laetitia
Le #16040741
Bonjour (ou bonsoir et peut-être une agréable nuit),

"-jl-" avait pris la peine d'écrire, à peu près ceci-cela :

Ce que je trouve franchement horrible, c'est le pourcentage
en fonction des résultats obtenus ! L'employeur (des dits avocats)
exigera un profit proportionnel à leurs rémunérations et comme tout
chef d'entreprise, plongé dans le monde du travail ! Sinon ce patron
pourra remettre la clé de son entreprise, à la déchetterie municipale
la plus proche de son domicile, s'il lui reste encore un domicile !



Basée sur la célèbre méthode juridique étasunienne : an high atomic
working energy time is a french reality,now!

il faudrait aussi l'inverse un pourcentage payé par l'avocat,
si aucun résultat ?



En francophonie, le premier salaire est jamais versé (par l'employeur)
avant la fin d'une *période* dite d'essai [an real testing french
working activity timing!] pouvant être "very" relativement variable :
quelques minutes [an ultra high short improvement job!] voire plusieurs
années suivant l'importance de sa fonction et situation juridique [an
VIP!].

Future worker (avocat) qui devra (évidemment) avancer tous ses frais de
son séjour, nourriture, vestimentaire, transports, prendre soin
(éventuellement) des siens et-ou proches, souvent loin voire ailleurs,
etc. (liste non exhaustive, évidement).

Voulez-vous devenir avocat(e) volontaire chez nous, en francophonie ?

Bien cordialement et merci de la réponse.

--
Quelques places encore vacantes et immédiatement disponibles !
Si si, c'est possible en france mais merci de faire très vite,
maintenant.
charlubert
Le #16040521
"Laetitia"
Bonjour (ou bonsoir et peut-être une agréable nuit),

"-jl-" avait pris la peine d'écrire, à peu près ceci-cela :

Ce que je trouve franchement horrible, c'est le pourcentage
en fonction des résultats obtenus ! L'employeur (des dits avocats)
exigera un profit proportionnel à leurs rémunérations et comme tout
chef d'entreprise, plongé dans le monde du travail ! Sinon ce patron
pourra remettre la clé de son entreprise, à la déchetterie municipale
la plus proche de son domicile, s'il lui reste encore un domicile !



Basée sur la célèbre méthode juridique étasunienne : an high atomic
working energy time is a french reality,now!

il faudrait aussi l'inverse un pourcentage payé par l'avocat,
si aucun résultat ?



En francophonie, le premier salaire est jamais versé (par l'employeur)
avant la fin d'une *période* dite d'essai [an real testing french working
activity timing!] pouvant être "very" relativement variable : quelques
minutes [an ultra high short improvement job!] voire plusieurs années
suivant l'importance de sa fonction et situation juridique [an VIP!].

Future worker (avocat) qui devra (évidemment) avancer tous ses frais de
son séjour, nourriture, vestimentaire, transports, prendre soin
(éventuellement) des siens et-ou proches, souvent loin voire ailleurs,
etc. (liste non exhaustive, évidement).

Voulez-vous devenir avocat(e) volontaire chez nous, en francophonie ?

Bien cordialement et merci de la réponse.



Puisque vous me remerciez d'avance pour la réponse, je dirais: Peut être
trop tard pour moi ! Mais si ma vie pouvait revenir en arrière, c'est bien
volontiers que j'aimerais devenir avocat!
Suffit de savoir bien parler (mentir ??? mais pour le "bien de son client")
et puis tiens pourquoi pas, spécialiste en divorce: Ce serait à ma portée et
même a celui de mon Q.I !): Madame vous avez les enfants, Monsieur, vous
payez... Je sais c'est une décision du Juge, mais que fait l'avocat, sinon
empcher qq centaines d'euros!
Je n'ai pas été avocat, mais mon métier je l'ai appris en payant mes études,
ma nourriture, mon logement, et mes frais de transports...
JCE
--
Quelques places encore vacantes et immédiatement disponibles !
Si si, c'est possible en france mais merci de faire très vite, maintenant.




FdF
Le #16039981
Laetitia wrote:


En francophonie, le premier salaire est jamais versé (par
l'employeur) avant la fin d'une *période* dite d'essai [an real
testing french working activity timing!] pouvant être "very"
relativement variable : quelques minutes [an ultra high short
improvement job!] voire plusieurs années suivant l'importance de sa
fonction et situation juridique [an VIP!].





Tiens, elle se situe dans quel pays, cette franophonie ?
En France, une période d'essai peut varier de 1 jour à 6 mois ou plus.
Si par exemple la période est de sis mois, le salaire est versé à la fin de
chaque mois.
Et c'est very very vrai
Publicité
Poster une réponse
Anonyme