BFM Business n'a pas [encore] démarré ce matin sur Mux R1 (Ile de France)

Le
Thierry VIGNAUD
Contrairement à ce qui était prévu ce 23 septembre, en Ile de France,
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187329
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187336
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029477319
la chaîne locale d'informations financières BFM Business n'a pas
basculé (vérifié à 7H30) du multiplex R15(ex L8) au R1, mais la
journée ne fait que commencer.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
bilou
Le #26311347
"Thierry VIGNAUD" news:
Contrairement à ce qui était prévu ce 23 septembre, en Ile de France,
la chaîne locale d'informations financières BFM Business n'a pas
basculé (vérifié à 7H30) du multiplex R15(ex L8) au R1, mais la
journée ne fait que commencer....


Toujours rien
Un lien peut etre avec la perte du statut de chaine locale ?
Thierry VIGNAUD
Le #26311396
On Wed, 24 Sep 2014 15:32:50 +0200, "bilou"

"Thierry VIGNAUD" news:
Contrairement à ce qui était prévu ce 23 septembre, en Ile de France,
la chaîne locale d'informations financières BFM Business n'a pas
basculé (vérifié à 7H30) du multiplex R15(ex L8) au R1, mais la
journée ne fait que commencer....


Toujours rien
Un lien peut etre avec la perte du statut de chaine locale ?



Je ne pense pas, les premières décisions du CSA que j'avais citées le 11
juillet dernier sont conformes à celle sur la numérotation de BFM Business
publiée au JO du 20 septembre, datée du 17 septembre.
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Ile-de-France-diffusion-prochaine-de-France-24-changement-de-numero-de-BFM-Business-Paris

S'il y avait un problème juridique j'espère que le CSA s'en serait rendu
compte entre le 10 juillet et le 17 septembre avant de publier ses décisions.
La numérotation de BFM Business qui doit passer de 34 à 30 correspond aux
tranches de numéros réservés aux TV locales.

Le seuil pour avoir le qualificatif de TV locale hertzienne terrestre, c'est
10 millions d'habitants (fixé dans la loi 86-1067) susceptibles de capter (et
on n'inclue pas les Dxers fous furieux qui installent des pylônes dans leurs
jardins :-).

Après, comme en radio, on peut jouer (vu que la loi ne fixe rien sur ce point)
sur le niveau de signal reçu, comme cela a été le cas récemment en augmentant
le seuil du niveau de signal susceptible d'être capté pour considérer qu'un
auditeur est couvert, on fait chuter automatiquement la population
théoriquement couverte sans toucher au seuil de population fixée dans la loi
sur l'audiovisuel :
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/06/01/radios-le-csa-redonne-de-la-hauteur-sous-plafond_1031434
http://www.strategies.fr/actualites/medias/230612W/affrontement-previsible-autour-du-seuil-anti-concentration-en-radio.html

Pour en revenir aux TV locales hertziennes, si l'Ile de France qui est censée
approcher les 12 millions d'habitants, tous ne peuvent être ne mesure de
capter les émetteurs concernés, d'un part il existe des zones d'ombre) mais
surtout dans les zones éloignées du centre de l'Ile de France où l'on ne capte
que des émetteurs situés hors Ile de France qui ne diffusent pas BFM Business.
Personnellement je ne m'avancerais pas à citer le moindre chiffre en fonction
des émetteurs et réémetteurs concernés, le CSA a des outils informatiques et
des bases de données de population pour faire ses calculs.

Pure supposition de ma part, l'absence de basculement sur le R1 et la
numérotation inchangée de BFM Business pourrait peut-être due à un problème
d'ordre technique vu que le même jour c'était l'arrivée en
Languedoc-Roussillon et aux alentours des multiplex R7 et R8 + réaménagement
de quelques fréquences existantes et qu'il aurait été décidé de repousser
l'opération ? Par manque de moyens humains ?

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
bilou
Le #26311482
"Thierry VIGNAUD" news:
Un lien peut etre avec la perte du statut de chaine locale ?



Je ne pense pas,


Merci pour ces rappels et précisions.
Ce qui me surprend c'est le brusque changement de statut de BFM Business
Outre une augmentation de l'audience potencielle quid des couts de diffusion
?
Que ces données restent confidentielles, alors que l'on croule sous des
parametres techniques comme les PAR e autres, est bien curieux.
Elles sont pourtant de premiere importance pour kes investisseurs et les
annonceurs.
BFM Business semble 100% commerciale et non subventionnée contrairement aux
autres locales.
En fait ,grace au flou qui caractérise les textes juridiques Français
on est meme pas sur que ce soit la chaine elle meme qui ait demandé ce
transfert.



--- news://freenews.netfront.net/ - complaints: ---
Thierry VIGNAUD
Le #26311529
On Thu, 25 Sep 2014 15:06:45 +0200, "bilou"

"Thierry VIGNAUD" news:
Un lien peut etre avec la perte du statut de chaine locale ?



Je ne pense pas,


Merci pour ces rappels et précisions.
Ce qui me surprend c'est le brusque changement de statut de BFM Business
Outre une augmentation de l'audience potencielle quid des couts de diffusion
?



Il n'y a pas de changement de statut, elle est et reste une chaîne locale
(seuil de population couverte) avec seulement un peu plus de télespectateurs,
via un changement prévu de multiplex. En France la majorité des diffusions de
TV locale se font sur le multiplex R1 des chaînes publiques et non sur des
multiplex spécifiques.

L'émetteur R15 de la tour Eiffel est particulièrement robuste quant au fait
qu'il ne diffuse que 4 programmes et une modulation 16QAM au lieu du
traditionnel 64QAM. Avoir peu de programmes permet notamment d'avoir des taux
de correction d'erreurs plus important et à puissance égale sera mieux reçu et
l'augmentation de puissance de 5 à 50 kW ne devrait pas accroître
considérablement le public desservi par cet émetteur.

J'espère pour le groupe NEXTRADIOTV qu'ils n'en sont pas à ça près pour le
financement. C'est lui qui a demandé le passage sur le R1 il en manquerait
plus qu'il l'ait fait en n'en ayant pas les moyens. Il ne s'agit pas
d'implanter de nouveaux émetteurs mais de se partager la ressource existante
du R1 déjà utilisée par 5 chaînes de TV avec une nouvelle chaîne.

Sinon comment font les chaînes nationales pour se payer une diffusion sur plus
de 1600 émetteurs et réémetteurs ?

Au total BFM BUSINESS qui existe déjà en tant que radio nationale sur la bande
FM depuis 1992, reprise par le groupe NEXTRADIO en 2004, (donc qui n'est pas
un programme TV produit spécifiquement pour l'Ile de France, mais sa version
télévisée) passe de 2 émetteurs : 1 de 5 kW et 1 de 6 W à 49 émetteurs, mais
dont 43 ont des puissances comprises entre 0,2 W et 40 W.

Les fortes puissances sont peu nombreuses : Villebon 440 W, Sannois 1 kW,
Chennevières 2 kW, Mantes 5 kW et la tour Eiffel fera passer la puissance à 50
kW.

Que ces données restent confidentielles, alors que l'on croule sous des
parametres techniques comme les PAR e autres, est bien curieux.
Elles sont pourtant de premiere importance pour kes investisseurs et les
annonceurs.


Ce n'est pas confidentiel. Il suffit de lire toute la littérature du CSA pour
trouver des données de population couverte, tant en radio qu'en TV.

BFM Business semble 100% commerciale et non subventionnée contrairement aux
autres locales.



Les chaînes TV locales n'ont pas d'obligation à être associatives, sans but
lucratif. Mais la majorité d'entre elles avec leurs faibles moyens, ne
parvenant pas à se financer par la pub peuvent donner cette impression.

D'autre part il ne faut pas confondre télévision locale "diffusion d'un
programme d'intérêt local" avec télévision locale "zone de couverture locale".
Quant au contenu le CSA [peut] imposer ou pas des règles de programmes
d'intérêt locaux au niveau de l'appel à candidature. France 24 qui vient de
démarrer (mais sous l'effet d'une préemption de fréquence vu qu'il s'agit d'un
service public) a une diffusion locale partielle sur l'Ile de France mais
diffuse une programmation qui est à l'inverse de l'information internationale,
le contraire du local.

En fait ,grace au flou qui caractérise les textes juridiques Français
on est meme pas sur que ce soit la chaine elle meme qui ait demandé ce
transfert.



Si, c'est dans les visas de son autorisation à passer sur le R1, n°2014-252 et
à changer de numérotation, n° 2014-253, je cite :
"Vu la demande de la société CBFM en date du 13 février 2014 ;"
et j'ajouterai demande accordée 4 mois plus tard, le 11 juin 2014 qui aurait
dû prendre effet le 23 septembre, mais ce soir ça n'a toujours pas bougé.



--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
Le #26312469
Le 25/09/2014 19:25, Thierry VIGNAUD a écrit :
On Thu, 25 Sep 2014 15:06:45 +0200, "bilou"

"Thierry VIGNAUD" news:
Un lien peut etre avec la perte du statut de chaine locale ?



Je ne pense pas,


Merci pour ces rappels et précisions.
Ce qui me surprend c'est le brusque changement de statut de BFM Business
Outre une augmentation de l'audience potencielle quid des couts de diffusion
?



Il n'y a pas de changement de statut, elle est et reste une chaîne locale
(seuil de population couverte) avec seulement un peu plus de télespectateurs,
via un changement prévu de multiplex. En France la majorité des diffusions de
TV locale se font sur le multiplex R1 des chaînes publiques et non sur des
multiplex spécifiques.

L'émetteur R15 de la tour Eiffel est particulièrement robuste quant au fait
qu'il ne diffuse que 4 programmes et une modulation 16QAM au lieu du
traditionnel 64QAM. Avoir peu de programmes permet notamment d'avoir des taux
de correction d'erreurs plus important et à puissance égale sera mieux reçu et
l'augmentation de puissance de 5 à 50 kW ne devrait pas accroître
considérablement le public desservi par cet émetteur.

J'espère pour le groupe NEXTRADIOTV qu'ils n'en sont pas à ça près pour le
financement. C'est lui qui a demandé le passage sur le R1 il en manquerait
plus qu'il l'ait fait en n'en ayant pas les moyens. Il ne s'agit pas
d'implanter de nouveaux émetteurs mais de se partager la ressource existante
du R1 déjà utilisée par 5 chaînes de TV avec une nouvelle chaîne.

Sinon comment font les chaînes nationales pour se payer une diffusion sur plus
de 1600 émetteurs et réémetteurs ?

Au total BFM BUSINESS qui existe déjà en tant que radio nationale sur la bande
FM depuis 1992, reprise par le groupe NEXTRADIO en 2004, (donc qui n'est pas
un programme TV produit spécifiquement pour l'Ile de France, mais sa version
télévisée) passe de 2 émetteurs : 1 de 5 kW et 1 de 6 W à 49 émetteurs, mais
dont 43 ont des puissances comprises entre 0,2 W et 40 W.

Les fortes puissances sont peu nombreuses : Villebon 440 W, Sannois 1 kW,
Chennevières 2 kW, Mantes 5 kW et la tour Eiffel fera passer la puissance à 50
kW.

Que ces données restent confidentielles, alors que l'on croule sous des
parametres techniques comme les PAR e autres, est bien curieux.
Elles sont pourtant de premiere importance pour kes investisseurs et les
annonceurs.


Ce n'est pas confidentiel. Il suffit de lire toute la littérature du CSA pour
trouver des données de population couverte, tant en radio qu'en TV.

BFM Business semble 100% commerciale et non subventionnée contrairement aux
autres locales.



Les chaînes TV locales n'ont pas d'obligation à être associatives, sans but
lucratif. Mais la majorité d'entre elles avec leurs faibles moyens, ne
parvenant pas à se financer par la pub peuvent donner cette impression.

D'autre part il ne faut pas confondre télévision locale "diffusion d'un
programme d'intérêt local" avec télévision locale "zone de couverture locale".
Quant au contenu le CSA [peut] imposer ou pas des règles de programmes
d'intérêt locaux au niveau de l'appel à candidature. France 24 qui vient de
démarrer (mais sous l'effet d'une préemption de fréquence vu qu'il s'agit d'un
service public) a une diffusion locale partielle sur l'Ile de France mais
diffuse une programmation qui est à l'inverse de l'information internationale,
le contraire du local.

En fait ,grace au flou qui caractérise les textes juridiques Français
on est meme pas sur que ce soit la chaine elle meme qui ait demandé ce
transfert.



Si, c'est dans les visas de son autorisation à passer sur le R1, n°2014-252 et
à changer de numérotation, n° 2014-253, je cite :
"Vu la demande de la société CBFM en date du 13 février 2014 ;"
et j'ajouterai demande accordée 4 mois plus tard, le 11 juin 2014 qui aurait
dû prendre effet le 23 septembre, mais ce soir ça n'a toujours pas bougé.







Au passage, on soulignera la logique de NextRadio qui tant sur satellite
que sur la TNT diffuse gratuitement ses programmes d'information (BFM et
BFM Business) sans cryptage.

A l'heure où l'on annonce la mort de LCI et TF6, on ne pourrait que
suggérer à défaut d'être gratuites sur la TNT de faire sauter leur
cryptage sur satellite, ou d'intégrer ces chaînes dans les offres
"gratuites" TNTSat et FranSat, ce qui élargirait la base de leurs
spectateurs et amènerait peut être quelques concitoyens vers la
réception satellitaire.



---
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Thierry VIGNAUD
Le #26312473
On Tue, 30 Sep 2014 22:50:08 +0200, Kosmiko2000

Au passage, on soulignera la logique de NextRadio qui tant sur satellite
que sur la TNT diffuse gratuitement ses programmes d'information (BFM et
BFM Business) sans cryptage.



Oui, donc comme I-TELE et France 24.

A l'heure où l'on annonce la mort de LCI et TF6, on ne pourrait que
suggérer à défaut d'être gratuites sur la TNT de faire sauter leur
cryptage sur satellite, ou d'intégrer ces chaînes dans les offres
"gratuites" TNTSat et FranSat, ce qui élargirait la base de leurs
spectateurs et amènerait peut être quelques concitoyens vers la
réception satellitaire.



Et le financement des programmes serait assuré par des apports publicitaires
suffisants, notamment pour une chaînes LCI qui n'est pas diffusée par un
robinet de vidéos piloté par un ordinateur ? La presse a annoncé que LCI
employait 247 personnes dont 139 journalistes. En 2013 le budget de LCI
annoncé est de 50 millions d'euros par an.

Quant au contenu de LCI, j'ai le souvenir qu'I-TELE faisait figure d'amateur à
côté, idem pour BFM TV, à ses débuts. Actuellement cela s'est inversé LCI fait
pâle figure à côté de BFM TV ou I-TELE, on sent un net manque de moyens à
l'antenne, par rapport à ses consoeurs. Personnellement je suis en capacité de
la recevoir depuis sa création il y a 20 ans, à l'époque elle était
incontournable pour moi, du fait qu'elle était la seule chaîne
franco-française d'information, mais cela fait maintenant des années que je ne
la regarde plus et ne me manquera pas si elle disparaît.

Si tu as des idées pour indiquer au groupe TF1 comment financer leurs chaînes
de TV qui ne rapportent rien ou sont en déficit, il ne faut pas hésiter à leur
écrire pour leur indiquer comment faire.

Pour des chaînes commerciales gratuites ou payantes ce qui compte ce n'est pas
obligatoirement le nombre de télespectateurs mais que le coût des programmes
soit en dessous des recettes publicitaires et/ou des abonnements pour générer
des bénéfices, sinon il faut faire une télévision sans but lucratif, militante
ou associative que pratiquement personne ne regardera.

En 1992 quand LA CINQ s'est arrêtée elle avait autant d'audience que France 3
à une époque où il n'y avait pas de TV par ADSL, pas de bouquet satellite
français et très peu d'abonnés au câble, mais par contre un déficit énorme qui
se comptait en milliards de francs. Donc une diffusion de TV nationale en
clair sans pratiquement de concurrence que 4 autres chaînes nationales peut se
terminer par un échec, même avec plus de 11/12 % de part de marché qui ferait
des envieux de nos jours.

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
Le #26312683
Le 01/10/2014 00:13, Thierry VIGNAUD a écrit :
On Tue, 30 Sep 2014 22:50:08 +0200, Kosmiko2000

Au passage, on soulignera la logique de NextRadio qui tant sur satellite
que sur la TNT diffuse gratuitement ses programmes d'information (BFM et
BFM Business) sans cryptage.



Oui, donc comme I-TELE et France 24.



Oui.


A l'heure où l'on annonce la mort de LCI et TF6, on ne pourrait que
suggérer à défaut d'être gratuites sur la TNT de faire sauter leur
cryptage sur satellite, ou d'intégrer ces chaînes dans les offres
"gratuites" TNTSat et FranSat, ce qui élargirait la base de leurs
spectateurs et amènerait peut être quelques concitoyens vers la
réception satellitaire.



Et le financement des programmes serait assuré par des apports publicitaires
suffisants, notamment pour une chaînes LCI qui n'est pas diffusée par un
robinet de vidéos piloté par un ordinateur ? La presse a annoncé que LCI
employait 247 personnes dont 139 journalistes. En 2013 le budget de LCI
annoncé est de 50 millions d'euros par an.



Pourquoi pas ?
Il ne faut pas oublier les effets d’échelle entre les rédactions de TF1
et LCI. Même en supprimant LCI, il faudra maintenir toute l'architecture
"info" de TF1.


Quant au contenu de LCI, j'ai le souvenir qu'I-TELE faisait figure d'amateur à
côté, idem pour BFM TV, à ses débuts. Actuellement cela s'est inversé LCI fait
pâle figure à côté de BFM TV ou I-TELE, on sent un net manque de moyens à
l'antenne, par rapport à ses consoeurs.



A titre personnel, je trouve que chaque chaîne a un "style" avec des
présentateurs assez différents..

Personnellement je suis en capacité de
la recevoir depuis sa création il y a 20 ans, à l'époque elle était
incontournable pour moi, du fait qu'elle était la seule chaîne
franco-française d'information, mais cela fait maintenant des années que je ne
la regarde plus et ne me manquera pas si elle disparaît.



On ne peut pas refaire le passé. Le groupe TF1 a commis une erreur en
laissant cette chaîne cryptée sur satellite. Je crois qu'elle a été
gratuite par satellite à ses débuts. Elle aurait du rester gratuite.
Ensuite, à partir du moment où TF1 a "raté" le passage vers la TNT
gratuite et laissé un boulevard à I Tele et à NextRadio avec BFMTV, il
était très difficile à LCI de survivre avec les seuls apports de la
publicité et les subsides des opérateurs.


Si tu as des idées pour indiquer au groupe TF1 comment financer leurs chaînes
de TV qui ne rapportent rien ou sont en déficit, il ne faut pas hésiter à leur
écrire pour leur indiquer comment faire.

Pour des chaînes commerciales gratuites ou payantes ce qui compte ce n'est pas
obligatoirement le nombre de télespectateurs mais que le coût des programmes
soit en dessous des recettes publicitaires et/ou des abonnements pour générer
des bénéfices, sinon il faut faire une télévision sans but lucratif, militante
ou associative que pratiquement personne ne regardera.




C'est juste une réflexion.
Je ne peux pas prétendre donner des solutions. Je suis juste étonné de
voir que l'on va laisser disparaître une chaîne sous prétexte qu'elle ne
peut pas passer en gratuit sur la TNT alors que rien n'empêche le groupe
TF1 de diffuser gratuitement LCI sur satellite.
J’ignore si les coûts de LCI peuvent être réduits. En revanche, il y a
quelques années la radio BFM avait bien failli disparaître. Il y avait
des réductions de personnel, un changement de la grille etc...



En 1992 quand LA CINQ s'est arrêtée elle avait autant d'audience que France 3
à une époque où il n'y avait pas de TV par ADSL, pas de bouquet satellite
français et très peu d'abonnés au câble, mais par contre un déficit énorme qui
se comptait en milliards de francs. Donc une diffusion de TV nationale en
clair sans pratiquement de concurrence que 4 autres chaînes nationales peut se
terminer par un échec, même avec plus de 11/12 % de part de marché qui ferait
des envieux de nos jours.



L'échec de La Cinq est lié à une mauvaise gestion : coûts trop élevés
pendant les premières années d'exploitation pour une diffusion trop
limitée, changement de stratégie à chaque nouvel actionnaire etc....
M6 est le contre exemple d'une petite chaîne qui a réussi.

---
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Thierry VIGNAUD
Le #26312688
Je ne peux pas prétendre donner des solutions. Je suis juste étonné de
voir que l'on va laisser disparaître une chaîne sous prétexte qu'elle ne
peut pas passer en gratuit sur la TNT alors que rien n'empêche le groupe
TF1 de diffuser gratuitement LCI sur satellite.
J’ignore si les coûts de LCI peuvent être réduits. En revanche, il y a
quelques années la radio BFM avait bien failli disparaître. Il y avait
des réductions de personnel, un changement de la grille etc...



En quoi une diffusion éventuelle gratuite sur satellite ou tout autre moyen de
diffusion non hertzien terrestre pourrait-ils lui permettre d'engranger des
revenus de source publicitaires lui permettant de vivre ?

Je rappelle qu'on n'est pas dans un robinet de vidéos piloté par un ordinateur
géré par des personnels que l'on compte sur les doigts d'une main mais qu'il
est annoncé que la chaîne emploie plus de 200 personnes.

Des chaînes qui ont disparu depuis 20 ans il y en a des quantités et il y en
aura d'autre quantités parce qu'à mon avis

--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
momo
Le #26315216
Le 23/09/2014 08:57, Thierry VIGNAUD a écrit :
Contrairement à ce qui était prévu ce 23 septembre, en Ile de France,
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187329
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187336
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029477319
la chaîne locale d'informations financières BFM Business n'a pas
basculé (vérifié à 7H30) du multiplex R15(ex L8) au R1, mais la
journée ne fait que commencer....




BFM Business disponible sur Paris Sud Villebon
depuis ce matin sur le R1 (canal 35)
Thierry VIGNAUD
Le #26315215
On Wed, 15 Oct 2014 10:07:49 +0200, momo wrote:

Le 23/09/2014 08:57, Thierry VIGNAUD a écrit :
Contrairement à ce qui était prévu ce 23 septembre, en Ile de France,
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187329
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029187336
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000029477319
la chaîne locale d'informations financières BFM Business n'a pas
basculé (vérifié à 7H30) du multiplex R15(ex L8) au R1, mais la
journée ne fait que commencer....




BFM Business disponible sur Paris Sud Villebon
depuis ce matin sur le R1 (canal 35)



Merci de l'info, donc modification effectuée avec 3 semaines de
retard. J'avais vérifié lundi soir, ça n'avait toujours pas basculé,
par contre elle devrait avoir la numérotation 30 au lieu de 34, mais
peut-être cela est-il variable selon les téléviseurs si on ne fait pas
une mémorisation général de la bande UHF ?

Je suppose que la chaîne a de ce fait quitté sa diffusion sur son
ancien multiplex L8/R15 sur le canal UHF 33 ?
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Publicité
Poster une réponse
Anonyme