Bon, finalement je vous pose la question qui me brûle les lèvres depuis 15 ans

Le
Patrice
Salut à toutes et à tous,

Eh oui, la question doit être très probablement un "troll", mais bon.
Désolé dans ce cas-là.

La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionnel, de
faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plutôt que
de les vendre? Est-ce pour la gloriole? Pour rendre le public dépendant
de vos futurs développements (payants)? J'ai toujours eu un peu de mal
avec la philosophie du libre, mais je suis certain que des esprits très
acérés tels que les vôtres vont vite trouver une réponse à cette question.

Bien à vous,

Pat
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Professeur Méphisto
Le #25741882
Patrice a wroté :

la question doit être très probablement un "troll", mais bon.
Désolé dans ce cas-là.



faut pas être désolé, fcold est là pour ça

La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionn el, de
faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plu tôt que
de les vendre?



faut plutôt poser la question aux boîtes qui payent les développe urs pour
faire du libre.
Yliur
Le #25742182
Le Fri, 25 Oct 2013 21:40:50 +0200
Patrice
Salut à toutes et à tous,

Eh oui, la question doit être très probablement un "troll", mais bon.
Désolé dans ce cas-là.

La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionnel,
de faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plutôt
que de les vendre? Est-ce pour la gloriole?



Par goût pour le développement de logiciel ? Parce que ce qui coûte
cher c'est développer le logiciel et que restreindre artificiellement
sa diffusion une fois qu'il existe présente un intérêt limité ? Pour
faire quelque chose d'utile (pourquoi certaines personnes donnent de
l'argent à des associations au lieu de le garder pour s'acheter quelque
chose ?) ? Pour se faire une réputation ? Parce que les activités
humaines ne se réduisent pas à consommer des trucs et à travailler pour
les acheter mais qu'ils peuvent prendre plaisir à vivre certains
moments, à réaliser certaines choses ? Parce qu'ils pensent que c'est
une meilleure manière de développer des logiciels de qualité ? Parce
que c'est une manière de mettre des moyens de développement en commun ?

Pour une liste complète il va falloir lire beaucoup de choses, il peut
y avoir une multitude de raisons.

On trouve quelques indications dans certains textes d'Eric Raymond
par exemple (je n'ai pas tout retrouvé), mais il s'agit d'une petite
partie seulement. Quelques exemples ici :
http://www.linux-france.org/article/these/hackers_revenge/fr-the_revenge_of_the_hackers_monoblock.html
http://www.linux-france.org/article/these/cathedrale-bazar/cathedrale-bazar.html


Pour rendre le public
dépendant de vos futurs développements (payants)?



Les vendeurs de logiciels propriétaires savent faire ça très bien (y
compris avec des produits d'appel gratuits ou pas cher) et ensuite il
n'est plus du tout possible de récupérer une ancienne version et de
poursuivre le développement en parallèle si leur politique ne te plaît
pas. Ça me paraît être une stratégie dangereuse avec un logiciel
libre : si tu as attiré assez de gens intéressés par ton logiciel, ils
ont des chances de pouvoir devenir autonome et tu auras perdu ton
investissement initial et les utilisateurs.

Certaines sociétés vendent par contre une version avancée et
distribuent sous licence libre la version précédent ou une version plus
simple. On peut voir ça comme un équivalent des stratégies des éditeurs
de logiciels propriétaires (produit d'appel) et en même temps une
vraie démarche pour produire un logiciel libre, partager la
maintenance avec d'autres gens, ... (ça peut pencher plus dans un sens
ou dans l'autre selon les sociétés bien sûr).


J'ai toujours eu un
peu de mal avec la philosophie du libre,



Avec quelle(s) partie(s) exactement ?
Tu as du mal à comprendre ou du mal à trouver que c'est une bonne idée ?


mais je suis certain que des
esprits très acérés tels que les vôtres vont vite trouver une réponse
à cette question.



Sûrement, si ça ne ressemble pas à une tentative de troll de bas étage
mais à une sorte de vraie discussion.
ptilou
Le #25742402
Bonjour,

Le vendredi 25 octobre 2013 21:40:50 UTC+2, Patrice a écrit :
Salut à toutes et à tous,



Eh oui, la question doit être très probablement un "troll", mais bon.

Désolé dans ce cas-là.



La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionnel, de

faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plutô t que

de les vendre? Est-ce pour la gloriole? Pour rendre le public dépendant

de vos futurs développements (payants)? J'ai toujours eu un peu de mal

avec la philosophie du libre, mais je suis certain que des esprits très

acérés tels que les vôtres vont vite trouver une réponse à cett e question.



Bien à vous,



Pat



Je crois que y a aucun programmeur parfait et que quand un OS faisait moins de 740 Ko, il fallait être plusieurs a l'analyser, et que certains dispo sitif malveillant, tenait leur socle racine sur deux octets, aujourd'hui un OS, tient sur des gigaoctets ...
Partager son travail, c'est travailler mieux ?

Au debut je croyais a une erreur, aujourd'hui je suis toujours pas convainc u du contraire, mais pour quelqu'un comme moi, c'est profiter de "l'exelenc e" de certain ...

Ptilou
Cyprien Nicolas
Le #25742392
Le 25/10/2013 21:40, Patrice écrivit :
Salut à toutes et à tous,

Eh oui, la question doit être très probablement un "troll", mais
bon. Désolé dans ce cas-là.



As-tu cherché d'autres informations, par exemple la ou les pages de
Wikipédia, avant de poser la question, ou tu as juste un gros a priori
qu'il nous faut démonter morceau par morceau ?

En gros, si tu poses juste la question sans t'être renseigné sur le
sujet, ou chercher de comprendre les réponses qu'on va te donner, alors
là oui, c'est un troll.

Si tu montres une démarche d'ouverture, de curiosité, et d'intérêt pour
les arguments que nous levons, et que tu y réponds précisément, alors ce
n'est plus un troll, mais une argumentation construite.

C'est toi qui choisi de quel côté tu veux être considéré.


La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionnel,
de faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plutôt
que de les vendre?



Parce qu'il est trop feignant pour chercher à comprendre comment vendre
un truc, comprendre le code du commerce, monter une boîte.
Parce qu'il a la flemme d'écrire de la doc potable et complète, de faire
un beau site internet.

Il a fait un programme qui juste marche pour une tâche précise, et en
bon humaniste il se dit que ça pourrait servir à quelqu'un d'autre.

Donc il met les sources en ligne dans un coin, et il dit faites en
presque ce que vous voulez.

Ha, et au fait, Libre != Gratuit, du coup jme dis que tu te positionnes
dans le côté troll.

Est-ce pour la gloriole?



Je doute vraiment que Stallman, Torvalds, Wall, et al. ait commencé
leurs projets en ce disant qu'ils allaient devenir célèbre.


Pour rendre le public dépendant de vos futurs développements
(payants)?



Bah non, si le projet est libre, les développement sont apportés par la
communauté entre autres. À partir du moment où du code est libéré, ben
il est libéré. Donc n'importe qui peut créer un nouveau projet sur
l'ancien (fork) en copiant simplement les sources.
Un changement de licence ou de propriétaire peut provoquer un fork.
Voir le cas OpenOffice.org qui a forké pour engendrer LibreOffice après
le rachat de Sun par Oracle.

J'ai toujours eu un peu de mal avec la philosophie du libre, mais je
suis certain que des esprits très acérés tels que les vôtres vont
vite trouver une réponse à cette question.



La philosophie du libre est sociale avant d'être individuelle. Nous
avons des machines, et nous souhaitons pouvoir contrôler ces machines,
pas être contrôlées par elles.

C'est cette seule notion de contrôle qui reste le seul argument levé par
Stallman dans ces conférences. Soit on contrôle notre logiciel, soit
c'est lui qui nous contrôle.

Exemple, si j'ai un navigateur web libre, je peux voir ce qu'il fait
lorsque je vais sur un site (ou d'autres personnes vont le faire).
Si j'ai pas les sources, il pourrait très bien envoyer mon historique de
navigation à Google (pour chrome) ou à Microsoft (pour IE), partenaires
du projet PRISM.

Avant on nous traitait de paranos quand nous disions cela, puis Ed
Snowden a parlé...

--
« Le fromage gratuit ne se trouve que dans les pièges à souris.
- Donc si c'est gratuit, c'est toi la souris ! »
pehache
Le #25742502
Le 26/10/13 04:00, Yliur a écrit :

Pour rendre le public
dépendant de vos futurs développements (payants)?



Les vendeurs de logiciels propriétaires savent faire ça très bien (y
compris avec des produits d'appel gratuits ou pas cher) et ensuite il
n'est plus du tout possible de récupérer une ancienne version et de
poursuivre le développement en parallèle si leur politique ne te plaît
pas.



Tu mélanges logiciel propriétaire et format fermé.

Il n'y a aucun problème de ce point de vue à utiliser un logiciel
propriétaire (par exemple photoshop) si les documents finaux sont dans
un format ouvert (jpg, tiff, png...). Si Adobe arrête photoshop demain,
les images produites avec lui seront toujours lisibles et exploitables
par d'autres logiciels.

Ce qui compte c'est le format des documents, plus que le logiciel.
pehache
Le #25742532
Le 25/10/13 21:40, Patrice a écrit :
Salut à toutes et à tous,

Eh oui, la question doit être très probablement un "troll", mais bon.
Désolé dans ce cas-là.

La question: quel est l'intérêt , pour un programmeur professionnel, de
faire gratuitement cadeau de ses codes sources à la société plutôt que
de les vendre? Est-ce pour la gloriole? Pour rendre le public dépendant
de vos futurs développements (payants)? J'ai toujours eu un peu de mal
avec la philosophie du libre, mais je suis certain que des esprits très
acérés tels que les vôtres vont vite trouver une réponse à cette question.



Un développeur chez RedHat, ou à la fondation Mozilla, ou dans toute
autre entité de ce genre produisant des gros logiciels libres, est payé
pour ce qu'il fait, il ne le fait pas gratuitement.

Après, la stratégie d'un développeur professionnel indépendant peut être
de vendre du service sur son logiciel plutôt que d'essayer de vendre le
logiciel lui-même : dans ce cas mettre le logiciel sous licence libre ou
propriétaire n'a pas vraiment d'importance.

Mais il n'y a pas de réponse unique, il y a sûrement encore d'autres cas.
pehache
Le #25742522
Le 26/10/13 10:11, Cyprien Nicolas a écrit :

J'ai toujours eu un peu de mal avec la philosophie du libre, mais je
suis certain que des esprits très acérés tels que les vôtres vont
vite trouver une réponse à cette question.



La philosophie du libre est sociale avant d'être individuelle. Nous
avons des machines, et nous souhaitons pouvoir contrôler ces machines,
pas être contrôlées par elles.

C'est cette seule notion de contrôle qui reste le seul argument levé par
Stallman dans ces conférences. Soit on contrôle notre logiciel, soit
c'est lui qui nous contrôle.

Exemple, si j'ai un navigateur web libre, je peux voir ce qu'il fait
lorsque je vais sur un site (ou d'autres personnes vont le faire).
Si j'ai pas les sources, il pourrait très bien envoyer mon historique de
navigation à Google (pour chrome) ou à Microsoft (pour IE), partenaires
du projet PRISM.




Ca c'est le point de vue de l'utilisateur, pas du développeur
professionnel (i.e. qui vit de ses développements).



Avant on nous traitait de paranos quand nous disions cela, puis Ed
Snowden a parlé...




On sait aussi que la NSA a accès aux flux de données en se branchant sur
l'infrastructure internet, et qu'elle sait casser les chiffrements SSL.
Donc bon, même en utilsant du 100% libre tu es refait.
Baton .rouge
Le #25742892
On Sat, 26 Oct 2013 10:11:23 +0200, Cyprien Nicolas

Avant on nous traitait de paranos quand nous disions cela, puis Ed
Snowden a parlé...



Et le pays des droits de l'Homme ne veut pas de lui. Honte sur la
France.
--
Vous voulez un conseil ?
Ne faites jamais confiance à ceux qui vous donnent des conseils.
Yliur
Le #25743172
Le Sat, 26 Oct 2013 10:43:16 +0200
pehache
Le 26/10/13 04:00, Yliur a écrit :
>
>> Pour rendre le public
>> dépendant de vos futurs développements (payants)?
>
> Les vendeurs de logiciels propriétaires savent faire ça très bien (y
> compris avec des produits d'appel gratuits ou pas cher) et ensuite
> il n'est plus du tout possible de récupérer une ancienne version et
> de poursuivre le développement en parallèle si leur politique ne te
> plaît pas.

Tu mélanges logiciel propriétaire et format fermé.

Il n'y a aucun problème de ce point de vue à utiliser un logiciel
propriétaire (par exemple photoshop) si les documents finaux sont
dans un format ouvert (jpg, tiff, png...). Si Adobe arrête photoshop
demain, les images produites avec lui seront toujours lisibles et
exploitables par d'autres logiciels.

Ce qui compte c'est le format des documents, plus que le logiciel.



Pardon, c'est parce que j'avais en tête des applis moins courante,
genre applis complexes pour les entreprises, où les infos manipulées ne
se résument pas à un documents/image/... dans un fichier mais à une
multitude de trucs et où l'ensemble est trop complexe pour être
standard : les logiciels concurrents fonctionnent de manière
différente. Sa remarque sur la dépendance aux futurs développement m'a
mis sur la voie de ce genre d'applis.

Note qu'en théorie si le format de toutes les données est ouvert il est
toujours possible de faire un logiciel qui relit tout ce bazar (base
de données, multiples fichiers de configuration, ...), mais en pratique
le travail de réécriture de l'ensemble d'une application similaire est
très élevé. Et personne ne s'occupe d'en produire une parce que les
données ne n'ont pas vocation à être échangées. J'ai travaillé sur des
applications décisionnelles, donc j'avais un peu de genre de choses en
tête : que les logiciels soient libres ou propriétaires, je crois qu'il
n'y a aucune compatibilité entre eux parce que personne n'a jugé que
c'était nécessaire, contrairement à des logiciels produisant des
images par exemple.

Tu as raison pour toutes les applis qui sont dans le cas contraire,
bien sûr.
Yliur
Le #25743162
Le Sat, 26 Oct 2013 10:43:16 +0200
pehache
Le 26/10/13 04:00, Yliur a écrit :
>
>> Pour rendre le public
>> dépendant de vos futurs développements (payants)?
>
> Les vendeurs de logiciels propriétaires savent faire ça très bien (y
> compris avec des produits d'appel gratuits ou pas cher) et ensuite
> il n'est plus du tout possible de récupérer une ancienne version et
> de poursuivre le développement en parallèle si leur politique ne te
> plaît pas.

Tu mélanges logiciel propriétaire et format fermé.

Il n'y a aucun problème de ce point de vue à utiliser un logiciel
propriétaire (par exemple photoshop) si les documents finaux sont
dans un format ouvert (jpg, tiff, png...). Si Adobe arrête photoshop
demain, les images produites avec lui seront toujours lisibles et
exploitables par d'autres logiciels.

Ce qui compte c'est le format des documents, plus que le logiciel.



Et tant qu'on est sur le sujet, qu'est-ce qui représente un bon fichier
"source" pour une image ? Par exemple pour des jeux (mais plus
largement aussi), qu'est-ce que les développeurs peuvent demander aux
graphistes à la place des fichiers photoshop (du stype .ai) ? Les
images PNG utilisées dans le logiciels ne permettent pas de récupérer
tout le travail d'origine, ce qui rend difficile la modification de
l'image me semble-t-il.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme