Buffet à volonté : oui mais jusqu'à quel point

Le
numeris94
Bonjour,

J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une
formule "buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur
place prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais
dire : selon leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement
de ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?

Numeris94
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
koumac
Le #17404421
"numeris94"
Bonjour,

J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une formule
"buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur place
prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais dire : selon
leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?

Numeris94




Que votre ami aurait été plus inspirer de proposer une formule comme cela se
fait aux USA "all you can eat"

Je crois qu'avec l'encombrement des tribunaux , il y as peu de chances que
la plainte aboutisse à un procès.
Jean-Claude
Le #17404411
numeris94 a écrit :
Bonjour,

J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une
formule "buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur
place prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais dire
: selon leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?

Numeris94




Bonjour,
je pense que si on pouvait partir avec des plats, les formules "à
volonté" auraient disparu depuis longtemps !
Jean-Claude
Ascadix
Le #17404601
Le 02/10/2008 20:15, koumac a écrit :
"numeris94"
Bonjour,

J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une formule
"buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur place
prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais dire : selon
leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?

Numeris94




Que votre ami aurait été plus inspirer de proposer une formule comme cela se
fait aux USA "all you can eat"

Je crois qu'avec l'encombrement des tribunaux , il y as peu de chances que
la plainte aboutisse à un procès.





On pourrais traduire par un truc genre "à satiété" non ? en plus, le mot
est à la mode :-)

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
deltaplan
Le #17405221
numeris94
J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une
formule "buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur
place prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais
dire : selon leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement
de ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?



Je ne sais pas s'il y a une jurisprudence sur le sujet, mais en tout cas
c'est un problème récurrent dans les hôtels qui proposent un petit
déjeuner à volonté, les gens qui veulent emporter des tonnes de pain,
fromage, brioches... pour leur casse-croûte du midi. Je séjourne très
régulièrement dans des hotels qui fonctionnent comme ça (le genre Etap
Hotel par exemple), et très souvent il y a des accrochages entre de tels
clients et l'employé de l'hôtel qui s'occupe du petit déjeuner...

Je sais qu'aux USA, il y a déjà eu des cas de procès qui ont été
tranchés en faveur du restaurant, dans des cas même moins "poussés" que
ça, il s'agissait notamment de gens qui venaient dans un restaurant "à
volonté" et n'y mangeaient que de la viande (régime Atkins...), il avait
été jugé qu'une formule "à volonté" ne donnait pas pour autant le droit
au client de manger n'importe quoi autant qu'il le souhaitait, mais
simplement de composer un repas "normal" à leur guise.
Wand
Le #17407341
"numeris94"
Bonjour,

J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une formule
"buffet à volonté".
Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après avoir déjeuné sur place
prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que ça voulais dire : selon
leur volonté!!!!
Refus de mon ami, refus de payer, appel de la police par mon ami, repas
payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?



Il pourrait ajouter " a consommer sur place "


Numeris94




Laurent Jumet
Le #17407431
Hello Wand !

"Wand"
J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une formule
"buffet à volonté". Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après
avoir déjeuné sur place prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que
ça voulais dire : selon leur volonté!!!! Refus de mon ami, refus de payer,
appel de la police par mon ami, repas payés mais menace de procés.

J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
ce genre.

A votre avis que penser de cette situation ubuesque?





Il pourrait ajouter " a consommer sur place "



...en Belgique, nous avons ce problème aussi, notamment avec des Hollandais quand on indique par exemple "moules à volonté".
Dans cette locution "moules à volonté" est sous-entendue une règle de bonne éducation, qui veut que ce soit pour une personne et sur place, un peu comme si c'était une évidence.
Mais ce n'est pas évident du tout. Les Hollandais entrent à cinq, l'un d'entre eux va se servir cinq fois d'affilée et ils paient une fois.

La solution, c'est de toujours définir les limites. "Moules à volonté pour une personne et à consommer sur place".
En Hollande, tout est défini, catalogué, policé. Ni fantaisie, ni surprise. Chaque chose, petite ou grande, est définie par son minimum et son maximum. Mais quand les Hollandais quittent leur pays, ils se comportent comme s'ils étaient en pleine brousse.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
micol
Le #17411081
On Thu, 02 Oct 2008 19:08:25 +0200, numeris94
Aucun soucis pour votre ami.

Les juges sont quand même encore capables de déterminer de quel côté
est la mauvaise foi.
Enfin je l'espère...
deltaplan
Le #17408271
Laurent Jumet
>> J'ai reçu le coup de fil d'un ami qui tient un restaurant avec une formule
>> "buffet à volonté". Ce jour un groupe à voulu emporter des plats après
>> avoir déjeuné sur place prétexant que "a volonté" voulait bien dire ce que
>> ça voulais dire : selon leur volonté!!!! Refus de mon ami, refus de payer,
>> appel de la police par mon ami, repas payés mais menace de procés.
>>
>> J'ai fait une recherche sur internet mais aucune trace d'un évènement de
>> ce genre.
>>
>> A votre avis que penser de cette situation ubuesque?

> Il pourrait ajouter " a consommer sur place "

...en Belgique, nous avons ce problème aussi, notamment avec des
Hollandais quand on indique par exemple "moules à volonté". Dans cette
locution "moules à volonté" est sous-entendue une règle de bonne
éducation, qui veut que ce soit pour une personne et sur place, un peu
comme si c'était une évidence. Mais ce n'est pas évident du tout. Les
Hollandais entrent à cinq, l'un d'entre eux va se servir cinq fois
d'affilée et ils paient une fois.

La solution, c'est de toujours définir les limites. "Moules à volonté
pour une personne et à consommer sur place". En Hollande, tout est
défini, catalogué, policé. Ni fantaisie, ni surprise. Chaque chose,
petite ou grande, est définie par son minimum et son maximum. Mais
quand les Hollandais quittent leur pays, ils se comportent comme s'ils
étaient en pleine brousse.



J'ai déjà connu ce genre de souci en France dans les restaurant qui
proposent à la fois des formules à volonté et des plats "normaux". Le
plus souvent, ils conditionnent la possibilité de prendre "à volonté" à
ce que tous les convives de la table prennent effectivement "à volonté".
Ce qui pose souvent des problèmes (chez Flam's par exemple, j'ai déjà vu
le cas où le mari voulait prendre à volonté, la femme n'avait pas
suffisamment faim pour prendre plus qu'un seul service, du coup elle ne
trouvait pas rentable pour elle de prendre à volonté, mais impossible
pour lui de prendre à volonté si elle ne le faisait pas également)
numeris94
Le #17440461
Merci à tous pour vos réponses bien rassurantes.

Numeris94
Adrien
Le #17449491
Deltaplan a écrit :

Je sais qu'aux USA, il y a déjà eu des cas de procès qui ont été
tranchés en faveur du restaurant, dans des cas même moins "poussés" que
ça, il s'agissait notamment de gens qui venaient dans un restaurant "à
volonté" et n'y mangeaient que de la viande (régime Atkins...), il avait
été jugé qu'une formule "à volonté" ne donnait pas pour autant le droit
au client de manger n'importe quoi autant qu'il le souhaitait, mais
simplement de composer un repas "normal" à leur guise.



Je ne suis pas d'accord avec ce jugement même si je n'adhère pas aux
pratiques des goinfres.

"à volonté" ne veut pas dire qu'on doit aimer les petit-pois.

Dans ce cas il faut être clair "à volonté, sur place, pesez chaque
ingrédient en portions équitables"

tsssss
Publicité
Poster une réponse
Anonyme