Causerie libre

Le
.
Bonsoir

Apolo, anti ceci , anti cela etc ..
Loi 13 novembre 2014 qui se détache de la loi sur la presse
=> comparution immédiate OK
je comprends à peu près



Mister Larousse me dit
Apologie : genre littéraire visant à prendre la défense d'une PERSONNE
ou d'une idée
c'est donc le travail d'un avocat qui "apologuerait" donc à tour de bras

dans la presse je lis
- apologie et menace d'action terroriste
- apologie du terrorisme

Ca correspond à une définition juridique certifiée ?
ou c'est à l'humeur du juge ?



Le jugement concernant les morts victimes et assaillants
dans lequel on devrait trouver la qualification des actes a-t-il été
rendu ?
Où le trouver ?





Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation
et ne pas ainsi risquer de s'attirer des représailles judiciaires
vu la sensibilité du réglage de la détente judiciaire en ce moment
pour le moindre écart ou association malencontreuse de mots



V

Fallait pas tant financer le renseignement intérieur à des fins
politiques au détriment du renseignement extérieur
On n'en serait peut-être pas là hein monsieur Louis !..
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Arthur
Le #26334250
Le 15/01/2015 18:12, . a écrit :
Bonsoir

Apolo, anti ceci , anti cela etc ..
Loi 13 novembre 2014 qui se détache de la loi sur la presse
=> comparution immédiate OK
je comprends à peu près



Mister Larousse me dit
Apologie : genre littéraire visant à prendre la défense d'une PERSONNE
ou d'une idée
...c'est donc le travail d'un avocat qui "apologuerait" donc à tour de bras

dans la presse je lis
- apologie et menace d'action terroriste
- apologie du terrorisme







Ca correspond à une définition juridique certifiée ?
ou c'est à l'humeur du juge ?



Le jugement concernant les morts victimes et assaillants
dans lequel on devrait trouver la qualification des actes a-t-il été
rendu ?
Où le trouver ?





Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation



Rien ne vous empêche de le leur demander.
Rien ne les oblige à vous répondre.


--
Arthur
.
Le #26334266
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :

.../...

Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation



Rien ne vous empêche de le leur demander.



Si je pose la question c'est que je présume que ça pourrait virer au
sens "discriminatoire" suivant la situation
et la religion que vous en avez en face
l'étiquetage jesusjudeoviergetmamoetanthibain n'étant pas obligatoire
pour les non professionnels de l'âme ( ce qui simplifierait la vie
..mince qu'est-ce que je n'ai pas dit là, je blague , je blague .. ;-)))



V



Arthur
Le #26334280
Le 16/01/2015 12:24, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :

.../...

Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation



Rien ne vous empêche de le leur demander.



Si je pose la question c'est que je présume que



Moi qui pensais que vous posiez une question pour qu'on y réponde...


--
Arthur
foo
Le #26334279
On 16/01/2015 14:34, Arthur wrote:
Le 16/01/2015 12:24, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :

.../...

Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation



Rien ne vous empêche de le leur demander.



Si je pose la question c'est que je présume que



Moi qui pensais que vous posiez une question pour qu'on y réponde...




:-)
.
Le #26334284
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :
.../...








ca définit ce qu'est le terrorisme

mais pas l'apologie

Pour moi dire je suis Charlie [ Valls ]
ou bien je suis Charlie [ Méchant ]
relève du même humour

Si citer à son image par une locution quelqu'un de mauvais relève de
l'apologie
et non du bon sens et de l'autocritique ...
tous les connards qui glorifient le petit boucher napoléonien
en organisant des reconstitutions costumées des grandes batailles
seraient sanctionnables






Le jugement concernant les morts victimes et assaillants
dans lequel on devrait trouver la qualification des actes a-t-il été
rendu ?
Où le trouver ?






A ce jour c'est un assassinat de masse
sans motif avoué devant la justice
puisque tout le monde est mort ...

La finalité terroriste on l'a entendu dans la bouche des politiques ,
pas encore dans celle des juges chargés de l'enquête
et qui ne se montrent pas



V









V

.
Le #26334283
Le 16/01/2015 14:34, Arthur a écrit :
Le 16/01/2015 12:24, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :

.../...

Pour ne pas créer de problêmes sur le terrain
l'expression libre verbale devenant de plus en plus compliquée
à maitriser
est-il autorisé de demander à ses interlocuteurs leur confession
afin de ne pas poursuivre la conversation



Rien ne vous empêche de le leur demander.



Si je pose la question c'est que je présume que



Moi qui pensais que vous posiez une question pour qu'on y réponde...




Vous n'avez pas développé
je précise donc ma pensée , c'est tout







V
.
Le #26334282
Le 16/01/2015 14:42, a écrit :




:-)





:-))

V
Arthur
Le #26334292
Le 16/01/2015 14:53, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :
.../...









ca définit ce qu'est le terrorisme

mais pas l'apologie




(1)APOLOGIE n. f. XVe siècle. Emprunté, par l'intermédiaire du latin
chrétien, du grec apologia, « défense ».
Discours ou écrit ayant pour but la défense de quelqu'un ou la
justification d'une action, d'un ouvrage, d'une doctrine. Platon et
Xénophon ont écrit chacun une « Apologie de Socrate ». L'apologie de
faits qualifiés crimes ou délits est passible de poursuites. Faire
l'apologie du crime.
(http://www.academie-francaise.fr/le-dictionnaire/consultation-en-ligne)


Pour moi dire je suis Charlie [ Valls ]
ou bien je suis Charlie [ Méchant ]
relève du même humour

Si citer à son image par une locution quelqu'un de mauvais relève de
l'apologie
et non du bon sens et de l'autocritique ...
tous les connards qui glorifient le petit boucher napoléonien
en organisant des reconstitutions costumées des grandes batailles
seraient sanctionnables








Le jugement concernant les morts victimes et assaillants
dans lequel on devrait trouver la qualification des actes a-t-il été
rendu ?
Où le trouver ?






A ce jour c'est un assassinat de masse
sans motif avoué devant la justice
puisque tout le monde est mort ...

La finalité terroriste on l'a entendu dans la bouche des politiques ,
pas encore dans celle des juges chargés de l'enquête
et qui ne se montrent pas





Tenez, j'ai uen autre définition pour vous :


--
Arthur
.
Le #26334326
Le 16/01/2015 15:42, Arthur a écrit :
Le 16/01/2015 14:53, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :
.../...










ca définit ce qu'est le terrorisme

mais pas l'apologie




(1)APOLOGIE n. f. XVe siècle. Emprunté, par l'intermédiaire du latin
chrétien, du grec apologia, « défense ».
Discours ou écrit ayant pour but la défense de quelqu'un ou la
justification d'une action, d'un ouvrage, d'une doctrine. Platon et
Xénophon ont écrit chacun une « Apologie de Socrate ».




L'apologie de
faits qualifiés crimes ou délits est passible de poursuites.


Ca on le sait vu le rabachage médiatique ....:-(((
Pour le cas dieudo il ferait selon le haut commandement français
socialaud l'apologie d'une personne décédée * avant d'être jugée * ,
donc l'apologie du patronyme porté par le dcd tant que le jugement
n'est pas rendu



Faire
l'apologie du crime.
(http://www.academie-francaise.fr/le-dictionnaire/consultation-en-ligne)


Merci mais je préfère le support papier


Je demande juste la définition légale et commentée de l'apologie dans
les textes judiciaires comme vous devez en avoir une pour crime, délit,
etc ..
apologie : [ ...........]
C'est pas compliqué pourtant
C'est vous le juriste , pas moi










Tenez, j'ai uen autre définition pour vous :



Vous pensez ce que vous voulez
mais au moins soyez logique avec vous-même
à défaut d'être arrogant avec les autres

En me postant vos réponses vous acceptez ** l'objet du fil **
et je me permets un petit " ducon "
sur les braises





V


Arthur
Le #26334335
"." discussion : 54b94fac$0$2332$
Le 16/01/2015 15:42, Arthur a écrit :
Le 16/01/2015 14:53, . a écrit :
Le 16/01/2015 09:01, Arthur a écrit :
.../...










ca définit ce qu'est le terrorisme

mais pas l'apologie




(1)APOLOGIE n. f. XVe siècle. Emprunté, par l'intermédiaire du latin
chrétien, du grec apologia, « défense ».
Discours ou écrit ayant pour but la défense de quelqu'un ou la
justification d'une action, d'un ouvrage, d'une doctrine. Platon et
Xénophon ont écrit chacun une « Apologie de Socrate ».




L'apologie de
faits qualifiés crimes ou délits est passible de poursuites.


Ca on le sait vu le rabachage médiatique ....:-(((



Donc vous posez des questions pour lesquelles vous avez déjà la réponse ?

Pour le cas dieudo il ferait selon le haut commandement français socialaud
l'apologie d'une personne décédée * avant d'être jugée * ,
donc l'apologie du patronyme porté par le dcd tant que le jugement
n'est pas rendu



Faire
l'apologie du crime.
(http://www.academie-francaise.fr/le-dictionnaire/consultation-en-ligne)


Merci mais je préfère le support papier





Si vous trouvez une version papier du dictionnaire de l'Académie Française,
faites moi signe.


Je demande juste la définition légale et commentée de l'apologie dans les
textes judiciaires comme vous devez en avoir une pour crime, délit, etc
..



Les textes judiciaires ne définissent pas tous les mots de la langue
française.

apologie : [ ...........]
C'est pas compliqué pourtant



Pour vous, si, comprendre des mots simples ça à l'air assez compliqué...

C'est vous le juriste , pas moi









Je ne suis pas juriste.


--
Arthur
Publicité
Poster une réponse
Anonyme