chiffrer, crypter. Vocabulaire

Le
octane
Bonjour,

j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et
place de crypter et inversement.
Quel mot faut il utiliser en fin de compte?

"Je chiffre un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit
dechiffre par mon correspondant"
ou
"Je crypte un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit decrypte
par mon correspondant"

Merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Francois Grieu
Le #587950
In article wrote:

j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et place de crypter et inversement.
Quel mot faut il utiliser en fin de compte?


Chiffrer. Crypter ne figure dans aucun dictionnaire Français,
c'est un pur anglicisme.
Avec la racine "crypt" on peut parfois utiliser "cryptique",
qui signifie caché, secret, Occulte; même racine que crypte:
nom féminin, local souterrain (généralement secret), d'un édifice.

François Grieu

Xavier Roche
Le #587949
wrote:
j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et
place de crypter et inversement.


Sans relancer le troll, si décrypter est l'opération visant à rendre
intelligible des données rendues inintelligibles par le biais d'un
secret, sans avoir connaissance de ce dernier, "crypter" ne veut pas
dire grand chose (sauf dans quelques dictionnaires pour djeunz qui
l'assimilent à l'opération de chiffrement)

Paradoxalement donc, le terme "crypter" est souvent bien employé : il
consiste au final à faire du chiffrement sans avoir la moindre idée de
ce que l'on est en train de faire.

J.P. Kuypers
Le #587948
In article (Dans l'article)

j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et place de crypter et inversement.
Quel mot faut il utiliser en fin de compte?

"Je chiffre un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit
dechiffre par mon correspondant"
ou
"Je crypte un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit decrypte
par mon correspondant"


Décrypter est normalement utilisé lorsqu'on ne connaît pas la clé.

Un jeune instituteur décrypte la copie de l'élève. L'instituteur plus
expérimenté est capable de déchiffrer les copies de ses élèves.

Par contre, je vois mal comment crypter une document, i.e. le chiffrer
sans connaître la clé.

Mais les journaleux semblent plutôt friands de (dé)crypter.

--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez émailler les phrases dans leur con-
texte avant de câbler sciemment.

Le présent article étant d'affliction pure, toute ressemblance avec une
opinion exprimée ne pourra être attribuée qu'au hasard et, en aucun cas,
être considérée comme celle de mon employeur.

Francois Grieu
Le #587947
Dans l'article "J.P. Kuypers"
Décrypter est normalement utilisé lorsqu'on ne connaît pas la clé.


Fine remarque d'un grand traducteur. Mon ami Robert confirme:


DÉCRYPTER [dekRipte] v. tr.

× Traduire (des messages chiffrés dont on ne possède pas la clef).
Restituer le sens d'un texte obscur. > Déchiffrer, décoder.
Décrypter un message chiffré, une phrase en code. - Par ext.
Tenter de décrypter une écriture inconnue, un texte incompréhensible.
- Au p. p. Message mal décrypté.

DÉR. Décryptage ou décryptement, décrypteur.


Par contre, je vois mal comment crypter une document, i.e. le
chiffrer sans connaître la clé.


Fantastique, une réponse claire, logique et conforme au dictionnaire !


François Grieu

Damien Wyart
Le #587946
* in fr.misc.cryptologie:
j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et place de crypter et inversement.


Tiens, c'est amusant, cela a été évoqué sur un blog technique très
récemment :
http://www.bortzmeyer.org/cryptage-n-existe-pas.html

--
DW

J.P. Kuypers
Le #587767
In article (Dans l'article)

j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et place de crypter et inversement.
Quel mot faut il utiliser en fin de compte?

"Je chiffre un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit
dechiffre par mon correspondant"
ou
"Je crypte un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit decrypte
par mon correspondant"


Décrypter est normalement utilisé lorsqu'on ne connaît pas la clé.

Un jeune instituteur décrypte la copie de l'élève. L'instituteur plus
expérimenté est capable de déchiffrer les copies de ses élèves.

Par contre, je vois mal comment crypter un document, i.e. le chiffrer
sans connaître la clé.

Mais les journaleux semblent plutôt friands de "(dé)crypter".

--
Jean-Pierre Kuypers

Veuillez émailler les phrases dans leur con-
texte avant de câbler sciemment.

Le présent article étant d'affliction pure, toute ressemblance avec une
opinion exprimée ne pourra être attribuée qu'au hasard et, en aucun cas,
être considérée comme celle de mon employeur.

octane
Le #587766
On 9 juil, 16:23, "J.P. Kuypers"
j'ai souvent lu des querelles sur internet ou l'on reprochait l'usage
de chiffrer en lieu et place de crypter et inversement.
Quel mot faut il utiliser en fin de compte?

"Je chiffre un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit
dechiffre par mon correspondant"
ou
"Je crypte un document avec ma cle symetrique pour qu'il soit decrypte
par mon correspondant"


Décrypter est normalement utilisé lorsqu'on ne connaît pas la clé.

Un jeune instituteur décrypte la copie de l'élève. L'instituteur pl us
expérimenté est capable de déchiffrer les copies de ses élèves.

Par contre, je vois mal comment crypter un document, i.e. le chiffrer
sans connaître la clé.

Mais les journaleux semblent plutôt friands de "(dé)crypter".

merci a tous, tres clair. J'utiliserai chiffrer et déchiffrer donc.



*core*administrator
Le #587765
On Mon, 09 Jul 2007 16:23:09 +0200, "J.P. Kuypers"



Un jeune instituteur décrypte la copie de l'élève. L'instituteur plus
expérimenté est capable de déchiffrer les copies de ses élèves.

Par contre, je vois mal comment crypter un document, i.e. le chiffrer
sans connaître la clé.

Mais les journaleux semblent plutôt friands de "(dé)crypter".

--


Mais...

"Cryptogramme" - Message écrit en caractères secrets

"Cryptographie" - Mode d'écriture secrète au moyen d'abréviation
ou de signes convenus

"Cryptographique" - Rédigé par la méthode de cryptographie

Petit Larousse illustré. Edition de.... 1963 ;-)

Publicité
Poster une réponse
Anonyme