Le clin deuil de France Télécom à ses salariés

Le
Anonymous
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Xavier Dupeyré
Le #20150551
News a écrit le 15/09/2009 :
On 15 sep, 14:31, Anonymous
http://www.bakchich.info/Le-clin-deuil-de-France-Telecom-a,08691.html



je ne vois rien dans ce document

http://www.bakchich.info/IMG/pdf/reussir_ACT_J2_v12.pdf

qui pousse au suicide



Peut-être parce que les pressions psychologiques subies par les
"collaborateurs" n'y sont pas écrites noir sur blanc ?

--
Xavier
News
Le #20150961
On 15 sep, 15:06, Xavier Dupeyré
2.oeufs.fr.invalid> wrote:
Peut-être parce que les pressions psychologiques subies par les
"collaborateurs" n'y sont pas écrites noir sur blanc ?



Ok mais d'après l'article c'est ce document qui est incriminé

Quelle est la source de l'excès de zèle dans la pratique ? Je ne vois
pas comment pousser un manager à se comporter comme un salaud .. sont-
ils choisis selon certains critères de cynisme et d'inhumanité ?

Ou bien les objectifs de l'entreprise sont devenus serrés ce qui a
bousculé le traditionnel repos et laxisme des employés les moins
dynamiques ?

J'ai bossé dans des environnements exigeants et c'est vrai que les
incompétents s'en sortent très mal. Au moins 2 membres de mon équipe
risquaient la dépression voire le suicide. J'étais alerté à 2 repri ses
par la direction de relâcher un peu la pression.

Comme je suis moi-même très exigeants envers l'équipe alors pour moi
c'est l'explication qui prévaut: l'incompétence des suicidés qui ont
du mal à adhérer aux objectifs de l'entreprise
alien
Le #20151661
News a écrit :
On 15 sep, 15:06, Xavier Dupeyré
2.oeufs.fr.invalid> wrote:
Peut-être parce que les pressions psychologiques subies par les
"collaborateurs" n'y sont pas écrites noir sur blanc ?



Ok mais d'après l'article c'est ce document qui est incriminé

Quelle est la source de l'excès de zèle dans la pratique ? Je ne vois
pas comment pousser un manager à se comporter comme un salaud .. sont-
ils choisis selon certains critères de cynisme et d'inhumanité ?

Ou bien les objectifs de l'entreprise sont devenus serrés ce qui a
bousculé le traditionnel repos et laxisme des employés les moins
dynamiques ?

J'ai bossé dans des environnements exigeants et c'est vrai que les
incompétents s'en sortent très mal. Au moins 2 membres de mon équipe
risquaient la dépression voire le suicide. J'étais alerté à 2 reprises
par la direction de relâcher un peu la pression.

Comme je suis moi-même très exigeants envers l'équipe alors pour moi
c'est l'explication qui prévaut: l'incompétence des suicidés qui ont
du mal à adhérer aux objectifs de l'entreprise



alors je résume votre raisonnement:
les suicidés sont des incompétents...

et dans votre cas, c'est vous, de votre propre chef qui mettez de la
pression, sans avoir eu d'instructions en ce sens de la direction...

si vous vous sentez entourés d'incompétents, demandez-vous qui les a
engagés, et avisez en conséquence...

des petits chefs comme vous, j'en ai déjà vu qqes uns dans ma vie, et
même une fois un qui s'en est pris une dans la figure de la part d'un de
ses employés qu'il malmenait..
pour ma part, ce genre de "chef", j'en ai eu un (un beau specimen), et à
la moindre remarque déplaisante je lui disais simplement que s'il
n'était pas content il n'avait qu'à prendre ses dispositions...
je suis resté là des années ;-)
T.Ducul
Le #20151821
Le Tue, 15 Sep 2009 17:05:06 +0200, alien a écrit :

News a écrit :
On 15 sep, 15:06, Xavier Dupeyré
2.oeufs.fr.invalid> wrote:
Peut-être parce que les pressions psychologiques subies par les
"collaborateurs" n'y sont pas écrites noir sur blanc ?



Ok mais d'après l'article c'est ce document qui est incriminé

Quelle est la source de l'excès de zèle dans la pratique ? Je ne vois
pas comment pousser un manager à se comporter comme un salaud .. sont-
ils choisis selon certains critères de cynisme et d'inhumanité ?

Ou bien les objectifs de l'entreprise sont devenus serrés ce qui a
bousculé le traditionnel repos et laxisme des employés les moins
dynamiques ?

J'ai bossé dans des environnements exigeants et c'est vrai que les
incompétents s'en sortent très mal. Au moins 2 membres de mon équipe
risquaient la dépression voire le suicide. J'étais alerté à 2 reprises
par la direction de relâcher un peu la pression.

Comme je suis moi-même très exigeants envers l'équipe alors pour moi
c'est l'explication qui prévaut: l'incompétence des suicidés qui ont du
mal à adhérer aux objectifs de l'entreprise



alors je résume votre raisonnement:
les suicidés sont des incompétents...

et dans votre cas, c'est vous, de votre propre chef qui mettez de la
pression, sans avoir eu d'instructions en ce sens de la direction...

si vous vous sentez entourés d'incompétents, demandez-vous qui les a
engagés, et avisez en conséquence...

des petits chefs comme vous, j'en ai déjà vu qqes uns dans ma vie, et
même une fois un qui s'en est pris une dans la figure de la part d'un de
ses employés qu'il malmenait..
pour ma part, ce genre de "chef", j'en ai eu un (un beau specimen), et à
la moindre remarque déplaisante je lui disais simplement que s'il
n'était pas content il n'avait qu'à prendre ses dispositions... je suis
resté là des années ;-)



Au Forem ?



--
KiPeTtRoPvItTeChIe
News
Le #20152131
"alien" news:4aafad46$0$2859$
News a écrit :
et dans votre cas, c'est vous, de votre propre chef qui mettez de la
pression, sans avoir eu d'instructions en ce sens de la direction...



C'était ça ou bien répondre devant le client du dépassement des délais et du
travail merdique. Donc OK pour relâcher un peu à condition que la direction
gère la tension avec le client.

si vous vous sentez entourés d'incompétents, demandez-vous qui les a
engagés, et avisez en conséquence...



J'étais fatigué de foutre dehors.. J'ai obtenu le départ de 4

Il était dans l'intérêt de l'entreprise d'embaucher des incompétents sous
payés sur lesquelles elle peut exercer une pression et un chantage en
continue et les facturer 700 euros / jour. La facturation est par tête
indépendamment des compétences.

Donc au lieu de 3 compétents bien payés l'entreprise préfère 9 incompétents
sous payés ce qui permet de facturer au client 3 fois plus.

Evidemment le client n'est pas dupe et il aurait pu s'apercevoir de la
surfacturation. En fait c'était une affaire de corruption et de pots de vin
avec une entreprise publique. Quand je l'ai découvert j'ai quitté mon poste
du jour au lendemain.
T.Ducul
Le #20154261
Le Tue, 15 Sep 2009 17:29:47 +0200, alien a écrit :

T.Ducul a écrit :
Le Tue, 15 Sep 2009 17:05:06 +0200, alien a écrit :

News a écrit :
On 15 sep, 15:06, Xavier Dupeyré
2.oeufs.fr.invalid> wrote:
Peut-être parce que les pressions psychologiques subies par les
"collaborateurs" n'y sont pas écrites noir sur blanc ?


Ok mais d'après l'article c'est ce document qui est incriminé

Quelle est la source de l'excès de zèle dans la pratique ? Je ne vois
pas comment pousser un manager à se comporter comme un salaud ..
sont- ils choisis selon certains critères de cynisme et d'inhumanité
?

Ou bien les objectifs de l'entreprise sont devenus serrés ce qui a
bousculé le traditionnel repos et laxisme des employés les moins
dynamiques ?

J'ai bossé dans des environnements exigeants et c'est vrai que les
incompétents s'en sortent très mal. Au moins 2 membres de mon équipe
risquaient la dépression voire le suicide. J'étais alerté à 2
reprises par la direction de relâcher un peu la pression.

Comme je suis moi-même très exigeants envers l'équipe alors pour moi
c'est l'explication qui prévaut: l'incompétence des suicidés qui ont
du mal à adhérer aux objectifs de l'entreprise


alors je résume votre raisonnement:
les suicidés sont des incompétents...

et dans votre cas, c'est vous, de votre propre chef qui mettez de la
pression, sans avoir eu d'instructions en ce sens de la direction...

si vous vous sentez entourés d'incompétents, demandez-vous qui les a
engagés, et avisez en conséquence...

des petits chefs comme vous, j'en ai déjà vu qqes uns dans ma vie, et
même une fois un qui s'en est pris une dans la figure de la part d'un
de ses employés qu'il malmenait..
pour ma part, ce genre de "chef", j'en ai eu un (un beau specimen), et
à la moindre remarque déplaisante je lui disais simplement que s'il
n'était pas content il n'avait qu'à prendre ses dispositions... je
suis resté là des années ;-)



Au Forem ?





attaque personnelle infondée et rien à dire sur le fond, comme
d'habitude....
je t'emmerde...



Problèmes d'affichage ?
Je n'évoque pas un fait, je pose une question
Mais a lire votre réaction...................
Vous n'avez pas a avoir honte, dans la vie il y a des haut
mais aussi des bas






--
KiPeTtRoPvItTeChIe
alien
Le #20154961
News a écrit :
"alien" news:4aafad46$0$2859$
News a écrit :
et dans votre cas, c'est vous, de votre propre chef qui mettez de la
pression, sans avoir eu d'instructions en ce sens de la direction...



C'était ça ou bien répondre devant le client du dépassement des délais et du
travail merdique. Donc OK pour relâcher un peu à condition que la direction
gère la tension avec le client.

si vous vous sentez entourés d'incompétents, demandez-vous qui les a
engagés, et avisez en conséquence...



J'étais fatigué de foutre dehors.. J'ai obtenu le départ de 4

Il était dans l'intérêt de l'entreprise d'embaucher des incompétents sous
payés sur lesquelles elle peut exercer une pression et un chantage en
continue et les facturer 700 euros / jour. La facturation est par tête
indépendamment des compétences.

Donc au lieu de 3 compétents bien payés l'entreprise préfère 9 incompétents
sous payés ce qui permet de facturer au client 3 fois plus.

Evidemment le client n'est pas dupe et il aurait pu s'apercevoir de la
surfacturation. En fait c'était une affaire de corruption et de pots de vin
avec une entreprise publique. Quand je l'ai découvert j'ai quitté mon poste
du jour au lendemain.




moi, je ne vous juge pas, mais vous avez fait le jeu de votre direction,
il fallait dire non, et exiger des gens qui avaient les compétences.
maintenant, votre place était peut-être en jeux...

par le passé, j'ai été amené à recruter des analystes-programmeurs, je
voulais des compétences suffisantes pour le boulot à faire, mon patron a
estimé que ces "compétences" n'étaient pas nécessaires et a voulu que
j'engage des programmeurs sortant de l'école (moins chers)
j'ai dit qu'en agissant ainsi, je ne pouvais plus assurer ni garantir
maintenance, ni développements dans des délais convenables...
il a fallu batailler mais j'ai eu gain de cause...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme