Le Commodore 64 a 25 ans !

Le
Boulhaya
Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html
--
Bien cordialement
Boulhaya

J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un
téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon
téléphone
Bjarne Stroustrup - Créateur du langage C++
GANTSDEBOXE.boulhaya@neuf.fr
Pour une réponse en privé, laisser les gants de boxe au vestiaire
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
steph
Le #21919131
Boulhaya a écrit :
Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html


c'est sympa d'apprendre qu'il avait 32ko et un programme de reset sur un
seul bit sys 65535 ;-)
willpot
Le #21919121
c'était une solution "'riche"
j'ai commencé avec un MEK6800D2 que j' avais entièrement câblé à la main sur
des plaque perforées avec seulement 256 octets,
et par la suite avec une autre bouse le MK14 avec autant de mémoire

"steph" fjp513$d2a$
Boulhaya a écrit :
Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html


c'est sympa d'apprendre qu'il avait 32ko et un programme de reset sur un
seul bit sys 65535 ;-)
Boulhaya
Le #21919111
"steph" fjp513$d2a$
Boulhaya a écrit :
Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html


c'est sympa d'apprendre qu'il avait 32ko et un programme de reset sur un
seul bit sys 65535 ;-)



Mais dans les 32 ko on pouvait loger de sacrés programmes ! j'en ai passé
des heures à rentrer des programmes en langage machine ! Il y avait une
revue allemande, 64'er, consacrée uniquement au C64, qui, (contrairement à
la majeure partie de la presse française qui publiait à l'époque de la
publicité rédactionnelle) contenait de nombreux cours sur l'architecture du
C64. Cette revue avait d'ailleurs permis une évolution substantielle du C64
en lançant chaque mois des défis aux lecteurs : "Les ingénieurs de chez
Commodore disent que c'est impossible mais nous avons de bonnes raisons de
penser que...." et le vainqueur du défi était récompensé par une somme de
3000DM, soit l'équivalent de 10 000 Francs. Et pour un tel pactole de
nombreux jeunes allemands en ont passé des nuits blanches ! C'est ainsi que
la liaison série entre le C64 et le lecteur de disquettes 1541 a été
convertie en liaison parallèle (d'où amélioration du débit), qu'un petit
malin a trouvé comment remplacer la mémoire morte du C64 par une Eprom (il y
avait une petite difficulté : l'Eprom avait 4 pattes de plus que le socle de
la mémoire morte et donc 4 pattes n'auraient pas pu être alimentées sans le
trait de génie d'un bidouilleur qui a trouvé comment contourner le problème
en reliant par soudure les pattes dans le vide à d'autres pattes enfichées
sur le socle de la mémoire morte). À la suite de cette trouvaille, on a vu
arriver des systèmes d'exploitation "de rechange" grillés sur Eprom. Lorsque
j'ai troqué mon C64 pour un PC, j'avais dans le ventre de l'ordinateur 4
systèmes d'exploitation ayant chacun leur spécificité et je pouvais passer
de l'un à l'autre à l'aide d'un bouton rotatif sans avoir à faire le moindre
démontage. Un autre lecteur a trouvé comment adjoindre un pavé numérique au
C64, et pour rentrer du code machine, ce pavé n'était pas du luxe. Un autre
lecteur avait remarqué que le lecteur 1541 possédait son propre processeur
6502 qui était souvent "en chômage technique" ; il a donc imaginé une
modification de la liaison entre le C64 et le 1541 et un petit programme en
langage machine pour utiliser ledit processeur comme coprocesseur
arithmétique ! À une époque où les scanners coûtaient la peau des fesses et
étaient réservées au monde professionnel, un petit malin a trouvé le moyen
d'en bricoler un en remplaçant la tête d'impression d'une matricielle par
une cellule photo électrique. Le seul défaut du C64 était son affichage sur
40 colonnes : pas très pratique avec un traitement de texte travaillant, lui
,sur 80 colonnes.

J'arrête, car si je continuais sur ma lancée, j'en viendrais à écrire un
bouquin.
--
Bien cordialement
Boulhaya

J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un
téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon
téléphone
Bjarne Stroustrup - Créateur du langage C++

Pour une réponse en privé, laisser les gants de boxe au vestiaire
Thierry Mella
Le #21919091
Boulhaya wrote:

C'est ainsi que
la liaison série entre le C64 et le lecteur de disquettes 1541 a été
convertie en liaison parallèle (d'où amélioration du débit),



Quelle était la raison pour laquelle le lecteur 1541 était si LENT ??

Un autre
lecteur avait remarqué que le lecteur 1541 possédait son propre processeur
6502 qui était souvent "en chômage technique" ; il a donc imaginé une
modification de la liaison entre le C64 et le 1541 et un petit programme en
langage machine pour utiliser ledit processeur comme coprocesseur
arithmétique !



Fabuleux ! Y a-t-il moyen d'avoir un listing de ce tour de force ?

J'arrête, car si je continuais sur ma lancée, j'en viendrais à écrire un
bouquin.



Ne te prives pas ! Tes mémoires sont très instructives ... :-)


Cordialement,

Thierry
Thierry B.
Le #21919081
--{ willpot a plopé ceci: }--

j'ai commencé avec un MEK6800D2 que j' avais entièrement câblé à la main sur
des plaque perforées avec seulement 256 octets,



Il n'y a pas eu un kit Pentasonic d'un clone de ce Motorola ?

et par la suite avec une autre bouse le MK14 avec autant de mémoire



Quand à celui-ci, j'aimerais bien en trouver un aussi. Dans le
genre précurseur, c'est pas mal non plus. En fait, c'est le
même cpu que mon tout premier 'dinateur :)

--
Expulsion: "Rétablissement d'une situation régulière au regards des lois de
la république Française librements votées par une majorité de représentants
élus démocratiquement"
Anonyme
Le #21919041
On 2007-12-12 21:04:43 +0100, "Boulhaya"

"steph" fjp513$d2a$
Boulhaya a écrit :
Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html


c'est sympa d'apprendre qu'il avait 32ko et un programme de reset sur un
seul bit sys 65535 ;-)



Mais dans les 32 ko on pouvait loger de sacrés programmes !



Heu... il avait pas 64k de mémoire adressable, comme son nom l'indique
d'ailleurs ?
sebastienmarty
Le #21919031
<=?ISO-8859-1?Q?Djamé_Seddah?=> wrote:

On 2007-12-12 21:04:43 +0100, "Boulhaya"
>
> "steph" > fjp513$d2a$
>> Boulhaya a écrit :
>>> Lire http://www.clubic.com/actualite-88186-commodore-64-25-ans.html
>> c'est sympa d'apprendre qu'il avait 32ko et un programme de reset sur un
>> seul bit sys 65535 ;-)
>
> Mais dans les 32 ko on pouvait loger de sacrés programmes !

Heu... il avait pas 64k de mémoire adressable, comme son nom l'indique
d'ailleurs ?



Tutafé.

Quant à la lenteur du 1541, le bouquin On The Edge (indispensable)
explique (je résume) que les concepteurs avaient prévu des lignes série
haute vitesse sur la carte-mère du C64, mais que les ingénieurs japonais
chargés de la fabrication, ne comprenant pas à quoi elles servaient, les
ont supprimées :(

--
[SbM]
"If the French were really intelligent, they'd speak English" (W. Sheed)
G.T
Le #21918891
Salut,

Heu... il avait pas 64k de mémoire adressable, comme son nom l'indique
d'ailleurs ?


Si, mais si le 65xx est organisé de ce plan-là comme les MC68xx, c'est
l'adresse du vecteur de reset.

a+,
--
G.T
Boulhaya
Le #21918861
"Anonyme" <=?ISO-8859-1?Q?Djamé_Seddah?=> a écrit dans le message de
news: 476118eb$0$19781$
On 2007-12-12 21:04:43 +0100, "Boulhaya" said:
Mais dans les 32 ko on pouvait loger de sacrés programmes !



Heu... il avait pas 64k de mémoire adressable, comme son nom l'indique
d'ailleurs ?


Oui et non ;il y avait 32 ko accessibles à l'utiilisateur en basic. Pour les
32 ko restants, ils étaient affectés à la mémoire morte du système
d'exploitation mais pouvaient être accédés uniquement en langage machine.
--
Bien cordialement
Boulhaya

J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un
téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon
téléphone
Bjarne Stroustrup - Créateur du langage C++

Pour une réponse en privé, laisser les gants de boxe au vestiaire
Boulhaya
Le #21918851
"SbM" 1i92djc.191vjq51rqe7djN%

Quant à la lenteur du 1541, le bouquin On The Edge (indispensable)
explique (je résume) que les concepteurs avaient prévu des lignes série
haute vitesse sur la carte-mère du C64, mais que les ingénieurs japonais
chargés de la fabrication, ne comprenant pas à quoi elles servaient, les
ont supprimées :(


La lenteur du 1541 était améliorable et de jeunes allemands s'étaient
excités sur ce problème et avaient produit des programme de copie de
disquettes :
* capables de casser n'importe quelle protection anticopie, sauf celle
qu'ils avaient incorporé dans leur programme de copie (;oD
* capables d'accélérer considérablement la procédure de copie ; les derniers
que j'ai utilisés étaient capables de copier une disquette (1 face) en 20
secondes !
Bien entendu, la pince à tiercé faisait partie de la panoplie indispensable
pour utiliser les disquette au maximum de leurs capacités.
--
Bien cordialement
Boulhaya

J'ai toujours rêvé d'un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu'un
téléphone. Mon rêve s'est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon
téléphone
Bjarne Stroustrup - Créateur du langage C++

Pour une réponse en privé, laisser les gants de boxe au vestiaire
Publicité
Poster une réponse
Anonyme