Comparaison de l'Olympus E-510 et du E-620, en (courte) pratique

Le
Fred le Barbu
Bonjour,

j'ai reçu ce WE mon nouvel APN. C'est le successeur du successeur de
mon Olympus E-510: le E-620, deux ans après seulement

Pour ceux (y en a-t-il ici ?) qui ont le E-510 et qui se posent la
question de l'achat d'un E-620, voilà quelques éléments.

J'ai fait le saut pour avoir, par rapport au E-510
1. une meilleur dynamique
2. une meilleure sensibilité à des niveaux de bruit faibles
3. une meilleure compacité
4. un mode liveview pratique

Le résultat, c'est que:
1. la dynamique est très beaucoup bien meilleure: l'objectif est atteint au
delà de mes espérances
2. la sensibilité est meilleure. Quel progrès en seulement deux ans
(voir test plus bas)
3. bof, l'appareil est beaucoup moins large, mais un peu plus épais. Ca
n'apporte pas grand chose, et par contre, du coup, les boutons sont plus
petits, et l'ergonomie semble-t-il moins pratique. La prise en main reste
bonne. Question d'habitudes ? Peut-être, à voir
4. Le liveview n'est toujours pas terrible. Assez lent. Et puis, ne
fonctionne réellement qu'avec un nombre très restreint d'objectifs
contrairement à ce qui est annoncé nouvellement sur le site d'Olympus. Peut
être faut-il juste attendre une mise à jour ? (la mise au point par
détection de contraste fonctionne bien en visée avec TOUS les objectifs,
mais pour la plupart, elle est ensuite doublée par une MAP par détection de
phase après déclenchement). De plus même avec les objectifs "compatibles
réellement", après déclenchement, il y a un mouvement de miroirs qui fait du
bruit et qui ralenti considérablement la prise de vue.

D'autres différences sont très significatives,
- l'AF est beaucoup plus rapide, et beaucoup beaucoup plus sensible, et
beaucoup plus large. Que c'est agréable !
- la visée est différente: l'image est plus grande, c'est un réel progrès,
mais par contre, on a du mal à voir en même temps l'image et les infos
affichées dessous: c'est à cause de l'écran qui fait saillie et qui empêche
de bien coller l'oeil à l'oculaire. Ai-je un trop grand nez ?
- l'écran est beaucoup plus lumineux et lisible: très agréable
- la définition est en pratique bien meilleure (j'imagine que les 2 MP de
plus n'y sont pas pour rien, mais ce n'est surement pas tout), voir le
test plus bas.
- les lectures et écritures sur la carte CF sont beaucoup plus lentes.
(biens plus que la simple augmentation de taille des fichiers). Bizare, et
pénible

Pour mieux connaître mon nouvel appareil, j'ai mené un petit essai pour
évaluer les performances par rapport au E-510, du point de vue du
niveau de détails reproduits et du niveau de bruit, en fonction de la
sensibilité. Voici les résultats (ce sont des notes sur 20, note attribuée
arbitrairement aux meilleurs résultats obtenus). Voir plus bas la
méthodologie


Détails

ISO Détail E-510 Détail E-620
100 17 20
200 15 19
400 13 18
800 11 14
1600 7 13
3200 8

- Du point des détails reproduits (du "piqué"), le E-520 apporte énomément :
A 400iso il est meilleur que le meilleur du E-510 (à 100iso) !!! et encore
proche de son propre résultat à 100iso.
- les optiques Olympus chères (mais très piquées), devraient être utilisées
avec plus de cohérence avec cet appareil.


Bruit

ISO Bruit E-510 Bruit E-620
100 19 20
200 18 17
400 13 15
800 10 12
1600 8 11,5
3200 5

- Du point de vue du bruit, le E-620 est meilleur dès 100iso (l'image est
très propre) et à toutes les sensibilités, sauf 200iso. Il reste bon jusqu'à
400iso et vraiment correct à 1600iso.On a l'impression globale de gagner au
moins 1EV (ce qui, avec l'énorme gain en définition, est très
significatif).
- A 3200 iso, on a plus de détail que sur le E510 à 1600iso, mais dans un
bruit très très prononcé (rarement utilisable à mon avis).
- Bref, quel progrès !


Méthodologie:
J'ai pris des photos de ma collection d'albums vinyles visibles par la
tranche à environ 1,5 m à une focale de 25mm (éq 50mm en 24x36),
à différents niveaux de sensibilité, en raw.
Développement avec la dernière version béta de camera raw (avec un
renforcement non nul, je m'en suis apperçu après, mais faible et
identique pour toutes les vues).
J'ai comparé les fichiers entre eux (visu à x2, cad 4pixels écrans pour 1
pixel capteur) et leur ai attribué une note d'après les niveaux relatifs
entre chaque vue. J'ai évalué d'une part le niveau de détails reproduit et
d'autre part le niveau de bruit. J'ai ajusté ensuite les notes proches les
unes des autres pour obtenir quelque chose de vraiment ordonné.
Il me semble que ces tests sont fiables. L'attribution des notes et
l'ajustement n'ont pas été difficiles. Je pense que quelqu'un d'autre
devrait retrouver des résultats très proches.

Vous aurez peut-être remarqués qu'il y a un biais défavorable à l'E620
concernant les mesures de bruit: pour faire les observations, j'aurais du
agrandir les images de façon à obtenir une taille d'image identique avec les
fichiers issus des deux appareils. Avec l'agrandissement constant utilisé
ici, la taille des images de l'E620 est 1,2 fois plus grande (et donc le
bruit mesuré artificiellement plus gros) que celle du E510.



Pour ceux qui m'ont lu jusqu'ici, j'espère que cette contribution vous
sera utile. J'en profite pour remercier tous ceux qui ont répondu à mes
diverses questions sur ce groupe depuis des années.

Amicalement

Fred
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jumper
Le #19565521
Merci Fred,

Bien qu'Olympus n'ai pas une large audience, je partage ton point de vue
sur la qualité des optiques OM.

Fred le Barbu a écrit :
Bonjour,

j'ai reçu ce WE mon nouvel APN. C'est le successeur du successeur de
mon Olympus E-510: le E-620, deux ans après seulement...

Pour ceux (y en a-t-il ici ?) qui ont le E-510 et qui se posent la
question de l'achat d'un E-620, voilà quelques éléments.

J'ai fait le saut pour avoir, par rapport au E-510
1. une meilleur dynamique
2. une meilleure sensibilité à des niveaux de bruit faibles
3. une meilleure compacité
4. un mode liveview pratique

Le résultat, c'est que:
1. la dynamique est très beaucoup bien meilleure: l'objectif est atteint au
delà de mes espérances
2. la sensibilité est meilleure. Quel progrès en seulement deux ans
(voir test plus bas)
3. bof, l'appareil est beaucoup moins large, mais un peu plus épais. Ca
n'apporte pas grand chose, et par contre, du coup, les boutons sont plus
petits, et l'ergonomie semble-t-il moins pratique. La prise en main reste
bonne. Question d'habitudes ? Peut-être, à voir...
4. Le liveview n'est toujours pas terrible. Assez lent. Et puis, ne
fonctionne réellement qu'avec un nombre très restreint d'objectifs
contrairement à ce qui est annoncé nouvellement sur le site d'Olympus. Peut
être faut-il juste attendre une mise à jour ? (la mise au point par
détection de contraste fonctionne bien en visée avec TOUS les objectifs,
mais pour la plupart, elle est ensuite doublée par une MAP par détection de
phase après déclenchement...). De plus même avec les objectifs "compatibles
réellement", après déclenchement, il y a un mouvement de miroirs qui fait du
bruit et qui ralenti considérablement la prise de vue.

D'autres différences sont très significatives,
- l'AF est beaucoup plus rapide, et beaucoup beaucoup plus sensible, et
beaucoup plus large. Que c'est agréable !
- la visée est différente: l'image est plus grande, c'est un réel progrès,
mais par contre, on a du mal à voir en même temps l'image et les infos
affichées dessous: c'est à cause de l'écran qui fait saillie et qui empêche
de bien coller l'oeil à l'oculaire. Ai-je un trop grand nez ?
- l'écran est beaucoup plus lumineux et lisible: très agréable
- la définition est en pratique bien meilleure (j'imagine que les 2 MP de
plus n'y sont pas pour rien, mais ce n'est surement pas tout), voir le
test plus bas.
- les lectures et écritures sur la carte CF sont beaucoup plus lentes.
(biens plus que la simple augmentation de taille des fichiers). Bizare, et
pénible...

Pour mieux connaître mon nouvel appareil, j'ai mené un petit essai pour
évaluer les performances par rapport au E-510, du point de vue du
niveau de détails reproduits et du niveau de bruit, en fonction de la
sensibilité. Voici les résultats (ce sont des notes sur 20, note attribuée
arbitrairement aux meilleurs résultats obtenus). Voir plus bas la
méthodologie


Détails

ISO Détail E-510 Détail E-620
100 17 20
200 15 19
400 13 18
800 11 14
1600 7 13
3200 8

- Du point des détails reproduits (du "piqué"), le E-520 apporte énomément :
A 400iso il est meilleur que le meilleur du E-510 (à 100iso) !!! et encore
proche de son propre résultat à 100iso.
- les optiques Olympus chères (mais très piquées), devraient être utilisées
avec plus de cohérence avec cet appareil.


Bruit

ISO Bruit E-510 Bruit E-620
100 19 20
200 18 17
400 13 15
800 10 12
1600 8 11,5
3200 5

- Du point de vue du bruit, le E-620 est meilleur dès 100iso (l'image est
très propre) et à toutes les sensibilités, sauf 200iso. Il reste bon jusqu'à
400iso et vraiment correct à 1600iso.On a l'impression globale de gagner au
moins 1EV (ce qui, avec l'énorme gain en définition, est très
significatif).
- A 3200 iso, on a plus de détail que sur le E510 à 1600iso, mais dans un
bruit très très prononcé (rarement utilisable à mon avis).
- Bref, quel progrès !


Méthodologie:
J'ai pris des photos de ma collection d'albums vinyles visibles par la
tranche à environ 1,5 m à une focale de 25mm (éq 50mm en 24x36),
à différents niveaux de sensibilité, en raw.
Développement avec la dernière version béta de camera raw (avec un
renforcement non nul, je m'en suis apperçu après, mais faible et
identique pour toutes les vues).
J'ai comparé les fichiers entre eux (visu à x2, cad 4pixels écrans pour 1
pixel capteur) et leur ai attribué une note d'après les niveaux relatifs
entre chaque vue. J'ai évalué d'une part le niveau de détails reproduit et
d'autre part le niveau de bruit. J'ai ajusté ensuite les notes proches les
unes des autres pour obtenir quelque chose de vraiment ordonné.
Il me semble que ces tests sont fiables. L'attribution des notes et
l'ajustement n'ont pas été difficiles. Je pense que quelqu'un d'autre
devrait retrouver des résultats très proches.

Vous aurez peut-être remarqués qu'il y a un biais défavorable à l'E620
concernant les mesures de bruit: pour faire les observations, j'aurais du
agrandir les images de façon à obtenir une taille d'image identique avec les
fichiers issus des deux appareils. Avec l'agrandissement constant utilisé
ici, la taille des images de l'E620 est 1,2 fois plus grande (et donc le
bruit mesuré artificiellement plus gros) que celle du E510.



Pour ceux qui m'ont lu jusqu'ici, j'espère que cette contribution vous
sera utile. J'en profite pour remercier tous ceux qui ont répondu à mes
diverses questions sur ce groupe depuis des années.

Amicalement

Fred












Publicité
Poster une réponse
Anonyme