Concession de même numerotation

Le
.
Bonsoir



Il y a trois ans une personne a été inhumée dans les dernieres places
et sa concession porte le même numéro in-situ qu'une autre tombe
du carré proche et presque en vis à vis , datant de 10 ans.

Après inspection il existerait au moins trois "doublons"
dont un pauvre isolé qu'on a du caser au chausse pied
dans une allée condamnant ainsi son passage

Depuis le cimetière ( géré par la grande ville proche )
a fait l'objet d'une extension
mais les doublons subsistent

Question :

Pourquoi cette double numérotation
au moins de terrain
( sur le principe administratif de gestion des cimetières )

Merci


V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #25470262
"." news:51b41f48$0$3729$
Bonsoir



Il y a trois ans une personne a été inhumée dans les dernieres places
et sa concession porte le même numéro in-situ qu'une autre tombe
du carré proche et presque en vis à vis , datant de 10 ans.

Après inspection il existerait au moins trois "doublons"
dont un pauvre isolé qu'on a du caser au chausse pied
dans une allée condamnant ainsi son passage

Depuis le cimetière ( géré par la grande ville proche )
a fait l'objet d'une extension
mais les doublons subsistent

Question :

Pourquoi cette double numérotation
au moins de terrain
( sur le principe administratif de gestion des cimetières )

Merci


V





Cela peut venir tout bêtement d'une mauvaise
retranscription des anciennes fiches manuelles
après passage à l'informatique.
Il se peut aussi qu'il ait été ajouté un indicatif
de zone (ancien/nouveau cimetière, tranche n / n+1, etc)
mais qu'il n'apparaisse pas de façon évidente.

Le numéro de concession qui vous pose problème
apparaît où ? au cimetière, sur la concession,
dans des fiches manuelles, dans un document
de la mairie, etc ? Merci de préciser.

Gérard.
.
Le #25470792
"@wanadoo" kp4ec3$9bp$
"." news:51b41f48$0$3729$
Bonsoir



Il y a trois ans une personne a été inhumée dans les dernieres places
et sa concession porte le même numéro in-situ qu'une autre tombe
du carré proche et presque en vis à vis , datant de 10 ans.

Après inspection il existerait au moins trois "doublons"
dont un pauvre isolé qu'on a du caser au chausse pied
dans une allée condamnant ainsi son passage

Depuis le cimetière ( géré par la grande ville proche )
a fait l'objet d'une extension
mais les doublons subsistent

Question :

Pourquoi cette double numérotation
au moins de terrain
( sur le principe administratif de gestion des cimetières )

Merci


V





Cela peut venir tout bêtement d'une mauvaise
retranscription des anciennes fiches manuelles
après passage à l'informatique.
Il se peut aussi qu'il ait été ajouté un indicatif
de zone (ancien/nouveau cimetière, tranche n / n+1, etc)
mais qu'il n'apparaisse pas de façon évidente.

Le numéro de concession qui vous pose problème
apparaît où ? au cimetière, sur la concession,
dans des fiches manuelles, dans un document
de la mairie, etc ? Merci de préciser.

Gérard.


.../...

Ce sont des etiquettes gravées en plastoc de qualité epais de type marquage
industriel
fixées sur les tombes par le gestionnaire du cimetière
Les numéros " pompés "
( pour les trois proches identifiés et concessions <<30 ans appartiennent à
deux familles
propriétaires locaux absents car bossant en longue durée à l'étranger
et une tombe de celibataire sans famille )

( les fleurs étaient livrées au n° en doublon que j'avais relevé .....
.jusqu'à ce qu'on s'aperçoive
qu'il y avait un truc ..... après avoir suspecté le livreur du fleuriste
...;-)


Cette double numerotation daterait de trois ans
la numerotation générale étant bien antérieure
Le nouveau cimetière a été achevé l'année derniere
en fait en friche mais non fini depuis deux ans environ

Vu le positionnement des dernières tombes dans les allées de l'ancien
cimetière
je pense qu'il y a eu surcharge ;-)



Mon interrogation est de savoir s'il y a un quota de concession invariable
fixé à la création d'un cimetière et à ne pas dépasser



V
Le #25470942
"." news:51b5f9e4$0$2220$

"@wanadoo" kp4ec3$9bp$
"." news:51b41f48$0$3729$
Bonsoir



Il y a trois ans une personne a été inhumée dans les dernieres places
et sa concession porte le même numéro in-situ qu'une autre tombe
du carré proche et presque en vis à vis , datant de 10 ans.

Après inspection il existerait au moins trois "doublons"
dont un pauvre isolé qu'on a du caser au chausse pied
dans une allée condamnant ainsi son passage

Depuis le cimetière ( géré par la grande ville proche )
a fait l'objet d'une extension
mais les doublons subsistent

Question :

Pourquoi cette double numérotation
au moins de terrain
( sur le principe administratif de gestion des cimetières )

Merci


V





Cela peut venir tout bêtement d'une mauvaise
retranscription des anciennes fiches manuelles
après passage à l'informatique.
Il se peut aussi qu'il ait été ajouté un indicatif
de zone (ancien/nouveau cimetière, tranche n / n+1, etc)
mais qu'il n'apparaisse pas de façon évidente.

Le numéro de concession qui vous pose problème
apparaît où ? au cimetière, sur la concession,
dans des fiches manuelles, dans un document
de la mairie, etc ? Merci de préciser.

Gérard.


.../...

Ce sont des etiquettes gravées en plastoc de qualité epais de type
marquage industriel
fixées sur les tombes par le gestionnaire du cimetière



Bien. On y voir plus clair. Ces indications ne reflètent en rien la réalité
du véritable contrat de concession qui a été conclu entre vous et le
municipalité.
Ce n'est qu'un moyen commode de s'y retrouver sur un plan pratique,
tanrt pour le gars qui bosse sur place que pour le visiteur lambda.
Ne vous fiez donc pas à ces indications, mais si vous avez un doute, allez
voir
le conservateur du cimetière, et demandez à ce qu'il sorte les fiches des
tombes
supposément concernées. Vous verrez alors qu'il y a une distinction réelle
entre
les emplacements sujets au doute.

Si vous n'êtes pas convaincu, vous avez toujours la possibilité de ressortir
votre
contrat de concession, qui lui doit porter un numéro unique, et vous pourrez
vérifier auprès des services municipaux chargés du funéraire que chaque
numéro de contrat correspond bien à une localisation différente
(exception faite des emplacements abandonnés depuis 200 ans).

Il reste c'est vrai, qu'il y a toujours le problème de la livraison des
fleurs ;
le mec qui livre et qui ne connaît pas risque de se tromper.

Bon, il y a la solution que j'ai adoptée (j'ai 6 concessions dans des
provinces
diverses) : je m'adresse à un funéraire du coin, en qui je mets ma
confiance,
et par contrat d'entretien, il fleurit, soit régulièrement, soit
ponctuellement,
soit à date, les tombes auprès desquelles je ne peux que difficilement me
déplacer. Comme il a l'habitude, il ne risque pas de se tromper, et au cas
où il y aurait un problème ou un arrêté divers, il me prévient par
téléphone.
Mieux encore, deux de ces professsionnels m'envoient par mail une photo
de mes tombes avec ce qu'ils viennent de mettre dessus, après entretien.


Mon interrogation est de savoir s'il y a un quota de concession
invariable
fixé à la création d'un cimetière et à ne pas dépasser



Non.

Le Conseil Municipal décide du nombre et de la nature des contrats de
concession concernant l'ensevelisement. Pour toute tranche de nouvelles
concession, il peut décider du type et de la répartition de celles-ci

Certaines communes mettent encore à disposition des perpétuelles,
alors que d'autres ont choisi ne ne proposer max que des cinquantenaires.

Je n'ai pas le temps ce soir de rechercher le texte exact, mais si vous
en avez vraiment besoin, je verrai la le week-end prochain.

G.
JCL
Le #25471532
. a pensé très fort :

Cette double numerotation daterait de trois ans



C'est pour permettre à certains morts, VIP, de voter deux fois...

--
jcl.new.fr
La photographie numérique pour débutants et futurs débutants
.
Le #25471812
"@wanadoo" kp50ot$vm4$
.../...

Ce sont des etiquettes gravées en plastoc de qualité epais de type
marquage industriel
fixées sur les tombes par le gestionnaire du cimetière



Bien. On y voir plus clair. Ces indications ne reflètent en rien la
réalité
du véritable contrat de concession qui a été conclu entre vous et le
municipalité.
Ce n'est qu'un moyen commode de s'y retrouver sur un plan pratique,
tanrt pour le gars qui bosse sur place que pour le visiteur lambda.
Ne vous fiez donc pas à ces indications, mais si vous avez un doute, allez
voir
le conservateur du cimetière, et demandez à ce qu'il sorte les fiches des
tombes
supposément concernées. Vous verrez alors qu'il y a une distinction réelle
entre
les emplacements sujets au doute.



Il n'y a aucun doute ..quant à l'existence des tombes et leur chronologie
d'implantation
je formulais juste une simple interrogation sur la méthode
administrative d'incrémentation de la numérotation tombale



( Dans un premier temps informé de la situation , étant à distance, j'avais
suspecté des
pré-dispositions pour déplacer le petit carré des "doublonnés"
afin de créer un parking extérieur par élargissement de chaussée
mais la réalisation du nouveau cimetière dans l'alignement
avec un stationnement périphérique pres du mur
ne va pas en ce sens )


.../...

Mon interrogation est de savoir s'il y a un quota de concession
invariable
fixé à la création d'un cimetière et à ne pas dépasser



Non.

Le Conseil Municipal décide du nombre et de la nature des contrats de
concession concernant l'ensevelisement. Pour toute tranche de nouvelles
concession, il peut décider du type et de la répartition de celles-ci

Certaines communes mettent encore à disposition des perpétuelles,
alors que d'autres ont choisi ne ne proposer max que des cinquantenaires.

Je n'ai pas le temps ce soir de rechercher le texte exact, mais si vous
en avez vraiment besoin, je verrai la le week-end prochain.



Non merci ce n'est pas indispensable
j'ai eu ma réponse
et pour JCL ...cela se situe sous le soleil sudiste
mais pas en Caurse
n'ayant aucun lien avec cette excroissance terrestre mafieuse ;-)



V

G.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme