Contrôle de la création monétaire et sécurité des transactions bancaires

Le
Julien Arlandis
Bonsoir,

Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
d'information d'une banque puisse me renseigner.

Je cherche à comprendre ce qu'il se passe d'un point de vue informatique
lorsqu'une banque accorde un crédit bancaire à un client.
J'imagine qu'il existe une base de données interne à chaque banque
commerciale dans laquelle est stockée les montants de l'ensemble des
comptes courants. Faire un crédit revient à rajouter un montant sur le
compte de l'emprunteur.
Première question : cette écriture est elle loguée sur une base de
donnée indépendante à des fins de contrôle et de comptabilisation de la
masse monétaire en circulation à un instant t?

Deuxième question : existe-t-il un mécanisme externe à la banque
permettant d'identifier une fraude où toute personne ayant accès au
système d'information créditerait de la monnaie sur un compte (pirates,
informaticiens de la banque, administrateur de la banque). Exemple : le
directeur de la banque se crédite 1 million d'euro sur son compte
courant, a t-on les moyens de s'en apercevoir?

Concernant une transaction bancaire, lorsqu'un client utilise sa carte
bancaire depuis un compte d'une banque A pour effectuer un achat de X
euros dans une entreprise ayant un compte dans une banque B, le résultat
de la transaction est le suivant : le compte de la banque B est augmenté
de X euros, le compte de la banque A est diminué de la même quantité.

Troisième question : Comment peut on être sûr que la banque A a bien
procédé à la destruction monétaire en diminuant le bon compte de la
bonne quantité? Qu'est ce qui empêcherait une personne mal intentionnée
de programmer une routine interdisant toute opération de destruction
monétaire sur son propre compte? Cette personne aurait alors le
privilège de faire autant d'achat qu'elle le désire sans que son compte
ne soit jamais débité. Encore une fois existe-t-il un mécanisme de
contrôle informatique pour s'assurer et vérifier la conformité de chaque
transaction?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alabenne
Le #24032381
"Julien Arlandis" de news: 4edbdb20$0$5706$
| Bonsoir,
|
| Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
| pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
| d'information d'une banque puisse me renseigner.
|
| Je cherche à comprendre ce qu'il se passe d'un point de vue
informatique
| lorsqu'une banque accorde un crédit bancaire à un client.
| J'imagine qu'il existe une base de données interne à chaque banque
| commerciale dans laquelle est stockée les montants de l'ensemble des
| comptes courants. Faire un crédit revient à rajouter un montant sur le
| compte de l'emprunteur.
| Première question : cette écriture est elle loguée sur une base de
| donnée indépendante à des fins de contrôle et de comptabilisation de
la
| masse monétaire en circulation à un instant t?
|
| Deuxième question : existe-t-il un mécanisme externe à la banque
| permettant d'identifier une fraude où toute personne ayant accès au
| système d'information créditerait de la monnaie sur un compte
(pirates,
| informaticiens de la banque, administrateur de la banque). Exemple :
le
| directeur de la banque se crédite 1 million d'euro sur son compte
| courant, a t-on les moyens de s'en apercevoir?
|
Tu te souviens de l'affaire Kerviel ?
Elle avait les moyens de s'apercevoir, la preuve : elle s'en est
aperçue.
Un peu tard, mais elle s'en est aperçue.
Julien Arlandis
Le #24032591
Le 04/12/11 22:22, Alabenne a écrit :
"Julien Arlandis" de news: 4edbdb20$0$5706$
| Bonsoir,
|
| Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
| pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
| d'information d'une banque puisse me renseigner.
|
| Je cherche à comprendre ce qu'il se passe d'un point de vue
informatique
| lorsqu'une banque accorde un crédit bancaire à un client.
| J'imagine qu'il existe une base de données interne à chaque banque
| commerciale dans laquelle est stockée les montants de l'ensemble des
| comptes courants. Faire un crédit revient à rajouter un montant sur le
| compte de l'emprunteur.
| Première question : cette écriture est elle loguée sur une base de
| donnée indépendante à des fins de contrôle et de comptabilisation de
la
| masse monétaire en circulation à un instant t?
|
| Deuxième question : existe-t-il un mécanisme externe à la banque
| permettant d'identifier une fraude où toute personne ayant accès au
| système d'information créditerait de la monnaie sur un compte
(pirates,
| informaticiens de la banque, administrateur de la banque). Exemple :
le
| directeur de la banque se crédite 1 million d'euro sur son compte
| courant, a t-on les moyens de s'en apercevoir?
|
Tu te souviens de l'affaire Kerviel ?
Elle avait les moyens de s'apercevoir, la preuve : elle s'en est
aperçue.
Un peu tard, mais elle s'en est aperçue.



Donc en gros y a aucun contrôle, si ça se trouve la masse monétaire est
deux fois plus importante qu'annoncée et tant que personne n'a remarqué
quoi que ce soit d'anormal ça continue de fonctionner? Et bien ça fait
peur, c'est un peu comme si les grilles du loto étaient expédiées après
le tirage sur la seule bonne foi du buraliste.
moisse
Le #24033241
Julien Arlandis avait énoncé :
Bonsoir,

Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
d'information d'une banque puisse me renseigner.

Je cherche à comprendre ce qu'il se passe d'un point de vue informatique
lorsqu'une banque accorde un crédit bancaire à un client.
J'imagine qu'il existe une base de données interne à chaque banque
commerciale dans laquelle est stockée les montants de l'ensemble des comptes
courants. Faire un crédit revient à rajouter un montant sur le compte de
l'emprunteur.
Première question : cette écriture est elle loguée sur une base de donnée
indépendante à des fins de contrôle et de comptabilisation de la masse
monétaire en circulation à un instant t?

Deuxième question : existe-t-il un mécanisme externe à la banque permettant
d'identifier une fraude où toute personne ayant accès au système
d'information créditerait de la monnaie sur un compte (pirates,
informaticiens de la banque, administrateur de la banque). Exemple : le
directeur de la banque se crédite 1 million d'euro sur son compte courant, a
t-on les moyens de s'en apercevoir?

Concernant une transaction bancaire, lorsqu'un client utilise sa carte
bancaire depuis un compte d'une banque A pour effectuer un achat de X euros
dans une entreprise ayant un compte dans une banque B, le résultat de la
transaction est le suivant : le compte de la banque B est augmenté de X
euros, le compte de la banque A est diminué de la même quantité.

Troisième question : Comment peut on être sûr que la banque A a bien procédé
à la destruction monétaire en diminuant le bon compte de la bonne quantité?
Qu'est ce qui empêcherait une personne mal intentionnée de programmer une
routine interdisant toute opération de destruction monétaire sur son propre
compte? Cette personne aurait alors le privilège de faire autant d'achat
qu'elle le désire sans que son compte ne soit jamais débité. Encore une fois
existe-t-il un mécanisme de contrôle informatique pour s'assurer et vérifier
la conformité de chaque transaction?



Comptabilité à partie double.
Toute opération de crédit est compensée par le débit d'un autre compte.
Donc lorsque le banquier se sucre, c'est au détriment de quelqu'un
censé s'en appercevoir.
Lorsqu'un chèque régulièrement émis, ou une opération de carte bancaire
n'est pas débité sur votre compte, c'est parcqu'une erreur
d'enregistrement l'a imputé à un autre compte qui a payé pour vous.
D'où la vieille idée de l'escroquerie aux arrondis survenue à la C.E.,
lors du versement des intérêts tous les centimes étaient détournés et
crédités sur le compte de l'informaticien escroc.
ast
Le #24033481
"Julien Arlandis" news:4edbf12f$0$5668$
Le 04/12/11 22:22, Alabenne a écrit :
"Julien Arlandis" de news: 4edbdb20$0$5706$
| Bonsoir,
|
| Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
| pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
| d'information d'une banque puisse me renseigner.
|
| Je cherche à comprendre ce qu'il se passe d'un point de vue
informatique
| lorsqu'une banque accorde un crédit bancaire à un client.
| J'imagine qu'il existe une base de données interne à chaque banque
| commerciale dans laquelle est stockée les montants de l'ensemble des
| comptes courants. Faire un crédit revient à rajouter un montant sur le
| compte de l'emprunteur.
| Première question : cette écriture est elle loguée sur une base de
| donnée indépendante à des fins de contrôle et de comptabilisation de
la
| masse monétaire en circulation à un instant t?
|
| Deuxième question : existe-t-il un mécanisme externe à la banque
| permettant d'identifier une fraude où toute personne ayant accès au
| système d'information créditerait de la monnaie sur un compte
(pirates,
| informaticiens de la banque, administrateur de la banque). Exemple :
le
| directeur de la banque se crédite 1 million d'euro sur son compte
| courant, a t-on les moyens de s'en apercevoir?
|
Tu te souviens de l'affaire Kerviel ?
Elle avait les moyens de s'apercevoir, la preuve : elle s'en est
aperçue.
Un peu tard, mais elle s'en est aperçue.





Donc en gros y a aucun contrôle




Conclusion hâtive tirée de la réponse du seul Alabenne qui n'en sait sans
doute pas plus que toi ...

Tout ce qui a trait à l'informatique dans les banques est un secret bien gardé

J'en avais parlé un jour à mon conseillé bancaire. Il m'avait répondu qu'il ne
savait absolument rien.
Alabenne
Le #24033691
"ast" 4edc88c2$0$8131$
|
| Conclusion hâtive tirée de la réponse du seul Alabenne qui n'en sait
sans
| doute pas plus que toi ...
|
je ne sais peut-être pas grand chose, mais je sais qu'il y a eu une
affaire Kerviel.
je sais aussi qu'il y a dans chaque banque un service contrôle qui
essaie de repérer les malversations des employés et de les dissuader, en
particulier celles qui concernent les comptes de personnes âgées, qui
ont un peu de mal à suivre ce qui se passe sur leurs comptes.
De temps en temps, une affaire arrive devant les tribunaux, mais la
plupart sont traitées dans la discrétion pour ne pas affoler la
clientèle.
Jean-Marc Desperrier
Le #24035161
Alabenne a écrit :
en
particulier celles qui concernent les comptes de personnes âgées, qui
ont un peu de mal à suivre ce qui se passe sur leurs comptes.



Ici il s'agit justement de détourner de l'argent *sans* en créer.
Bruno Tréguier
Le #24037301
Le 05/12/2011 10:02, ast a écrit :
Tout ce qui a trait à l'informatique dans les banques est un secret bien
gardé

J'en avais parlé un jour à mon conseillé bancaire. Il m'avait répondu
qu'il ne
savait absolument rien.



Et les conseillers bancaires sont des cadors en informatique, c'est bien
connu... ;-)

--
Bruno Tréguier
mooky
Le #24039971
On Dec 4, 9:42 pm, Julien Arlandis wrote:
Bonsoir,

Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le systèm e
d'information d'une banque puisse me renseigner.



Tu t'égares, tu vois de l'inflation?
Non, alors il n'y a pas de création monétaire
Julien Arlandis
Le #24040101
Le 06/12/11 23:23, mooky a écrit :
On Dec 4, 9:42 pm, Julien Arlandis wrote:
Bonsoir,

Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il se
pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
d'information d'une banque puisse me renseigner.



Tu t'égares, tu vois de l'inflation?
Non, alors il n'y a pas de création monétaire



L'inflation n'apparait que tardivement bien après que lorsque l'argent
ait été massivement dépensé, s'il dort dans un paradis fiscal il n'y a
pas d'inflation. Ensuite de l'inflation il y en a un peu dans la zone
euro, quelle proportion correspond à la création monétaire d'origine
frauduleuse, vu qu'il n'existe aucun système d'information centralisé
c'est impossible à savoir.
Sur fr.soc.economie, zw a écrit un message aujourd'hui dans lequel il
explique d'une façon assez détaillée comment les banques procèdent pour
fabriquer de la fausse monnaie :

Si on veut éviter ce risque c'est pourtant simple, il suffit de confier
la création monétaire à la banque centrale européenne qui pourrait alors
facilement incrémenter la quantité d'euros en circulation. Toutes les
transactions et toute l'informatique seraient alors gérées par la banque
centrale, les banques privées accèderaient aux comptes de leur client en
utilisant un back office fournit par la banque centrale, toutes les
opérations effectuées dans la base ne pourraient se faire que par
l'intermédiaire de ce back office. C'est comme cela que fonctionnent
toutes les entreprises qui travaillent avec des sous traitants pour
garder le contrôle du produit.
Alabenne
Le #24041391
"Julien Arlandis" de news: 4ede9cc9$0$2535$
| Le 06/12/11 23:23, mooky a écrit :
| > On Dec 4, 9:42 pm, Julien Arlandis | > wrote:
| >> Bonsoir,
| >>
| >> Je sais que ce n'est pas le bon newsgroup pour en discuter mais il
se
| >> pourrait que l'un d'entre vous ayant déjà travaillé sur le système
| >> d'information d'une banque puisse me renseigner.
| >
| > Tu t'égares, tu vois de l'inflation?
| > Non, alors il n'y a pas de création monétaire
|
| L'inflation n'apparait que tardivement bien après que lorsque l'argent
| ait été massivement dépensé, s'il dort dans un paradis fiscal il n'y a
| pas d'inflation.

Tu crois qu'il dort, en fait il ne dort pas, la banque l'a prêté a
quelqu'un d'autre, sans t'en avertir.
Dans les paradis fiscaux, encore plus qu'ailleurs.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme