Dans le Figaro d'aujourd'hui

Le
karlmaria.willygut
Un intéressant article de la youpine Gabizon à propos de la
compétition à couteaux tirés, entre les deux prétendants au trône=
de
grand rabbin "de France". Juden Hasst ne donne évidemment pas de
lien : ce serait faire de la pub pour ce torchon de collabos
journaleux, tous passés aux ordres des youtres, depuis que leurs
maîtres le préfèrent au Monde, faussement accusé d’ "antisémiti=
sme".

Le titulaire du poste, ce rat immonde appelé Joseph Sitruk, doit
désormais faire face, à coup de dizaines de milliers d’euros de frais
de propagande, à un autre circoncis, un certain Bernheim. Rien
d’étonnant à cela : les rabbins ont tous dans leur bureau ces petites
tables basses sur lesquelles les youtres sont invités, à chaque
visite, à se délester d’une bonne poignée de billets, euros ou
dollars, peu importe. Autant dire que plus le poste est important et
en vue, plus il enrichit son titulaire, et sans impôt, s’il vous
plaît ! Dès lors, on comprend aisément pourquoi il est tout
particulièrement convoité, et par deux des représentants de cette
sinistre race mentale qui ne connaît décidément d’autre valeur que
l’argent !

Mais, plus intéressant, en guise d’enjeu pour leurs basses manoeuvres,
les relations avec les cathos. Le roitelet en titre reproche à son
concurrent de s’être trop rapproché de ceux-là, et s’est même
maladroitement compromis, semble-t-il, dans une lettre ouverte, en
donnant raison à ses lointains prédécesseurs circoncis pour la mise =
à
mort du Nazaréen, et qu’ainsi l’accusation traditionaliste envers les
"juifs déicides" n’était peut-être pas dépourvue de tout fondemen=
t.
L’autre s’en défend en sollicitant l’appui des curés collabos, qu=
i
s’inquiètent de la remise en cause de Vatican II et du nouveau
Catéchisme.

Un certain père Desbois (tiens ! tiens !), artificiellement présenté
par le Figaro comme celui "qui a fait connaître la «Shoah par
balles»" (comprendre : les actions des commandos spéciaux dépêché=
s sur
le front de l’Est dans la lutte contre les partisans, les terroristes
qui opéraient sur les arrières des lignes allemandes, et les
commissaires politiques bolcheviques, qui étaient, eux, à 90 % des
circoncis, ne l’oublions pas), se laisse convoquer au soutien des
accusations du youtre Bernheim. Nos camarades les plus fidèles savent
déjà ce qu’il en est des actions de ce cureton, et des motivations qu=
i
l’inspirent : déplacer progressivement le regard des ignorants, des
prétendues chambres à gaz d’extermination (auxquelles aucun esprit
informé ne croit plus désormais) aux fosses communes du front de l’Es=
t
(massacres bien réels, ceux-là, mais parfaitement justifiables dans le
contexte de la guerre), de manière à faire partiellement oublier le
mythe et l’escroquerie des six millions.

L’article du Figaro nous rappelle encore en quoi Joseph Sitruk, ce
grand défenseur d’un "judaïsme orthodoxe, clanique et superstitieux"
avait réussi il y a une semaine à mobiliser près de 2.000 youpins
acquis à sa cause au Zénith à Paris, bien entendu aux frais du
contribuable (qui a payé la location de la salle ? qui assurait la
sécurité ? la protection des abords contre la moindre manifestation de
protestation ? exactement comme quand le Sarkojuif se déplace quelque
part en France !)

Et si les Européens convaincus s’alliaient tous entre eux, pour les
renvoyer en Afrique ? ou bien au Ciel des cathos, par la cheminée ?
Juden Hasst a fait un rêve : une Europe libérée des juifs !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Malatesta
Le #16083951
On 19 juin, 16:07, wrote:
Un intéressant article de la youpine Gabizon à propos de la
compétition à couteaux tirés, entre les deux prétendants au trô ne de
grand rabbin "de France". Juden Hasst ne donne évidemment pas de
lien : ce serait faire de la pub pour ce torchon de collabos
journaleux, tous passés aux ordres des youtres, depuis que leurs
maîtres le préfèrent au Monde, faussement accusé d’ "antisémi tisme".

Le titulaire du poste, ce rat immonde appelé Joseph Sitruk, doit
désormais faire face, à coup de dizaines de milliers d’euros de fra is
de propagande, à un autre circoncis, un certain Bernheim. Rien
d’étonnant à cela : les rabbins ont tous dans leur bureau ces petit es
tables basses sur lesquelles les youtres sont invités, à chaque
visite, à se délester d’une bonne poignée de billets, euros ou
dollars, peu importe. Autant dire que plus le poste est important et
en vue, plus il enrichit son titulaire, et sans impôt, s’il vous
plaît ! Dès lors, on comprend aisément pourquoi il est tout
particulièrement convoité, et par deux des représentants de cette
sinistre race mentale qui ne connaît décidément d’autre valeur qu e
l’argent !

Mais, plus intéressant, en guise d’enjeu pour leurs basses manoeuvres ,
les relations avec les cathos. Le roitelet en titre reproche à son
concurrent de s’être trop rapproché de ceux-là, et s’est même
maladroitement compromis, semble-t-il, dans une lettre ouverte, en
donnant raison à ses lointains prédécesseurs circoncis pour la mise à
mort du Nazaréen, et qu’ainsi l’accusation traditionaliste envers l es
"juifs déicides" n’était peut-être pas dépourvue de tout fondem ent.
L’autre s’en défend en sollicitant l’appui des curés collabos, qui
s’inquiètent de la remise en cause de Vatican II et du nouveau
Catéchisme.

Un certain père Desbois (tiens ! tiens !), artificiellement présent é
par le Figaro comme celui "qui a fait connaître la «Shoah par
balles»" (comprendre : les actions des commandos spéciaux dépêch és sur
le front de l’Est dans la lutte contre les partisans, les terroristes
qui opéraient sur les arrières des lignes allemandes, et les
commissaires politiques bolcheviques, qui étaient, eux, à 90 % des
circoncis, ne l’oublions pas), se laisse convoquer au soutien des
accusations du youtre Bernheim. Nos camarades les plus fidèles savent
déjà ce qu’il en est des actions de ce cureton, et des motivations qui
l’inspirent : déplacer progressivement le regard des ignorants, des
prétendues chambres à gaz d’extermination (auxquelles aucun esprit
informé ne croit plus désormais) aux fosses communes du front de l’ Est
(massacres bien réels, ceux-là, mais parfaitement justifiables dans l e
contexte de la guerre), de manière à faire partiellement oublier le
mythe et l’escroquerie des six millions.

L’article du Figaro nous rappelle encore en quoi Joseph Sitruk, ce
grand défenseur d’un "judaïsme orthodoxe, clanique et superstitieux "
avait réussi il y a une semaine à mobiliser près de 2.000 youpins
acquis à sa cause au Zénith à Paris, bien entendu aux frais du
contribuable (qui a payé la location de la salle ? qui assurait la
sécurité ? la protection des abords contre la moindre manifestation d e
protestation ? exactement comme quand le Sarkojuif se déplace quelque
part en France !)

Et si les Européens convaincus s’alliaient tous entre eux, pour les
renvoyer en Afrique ? ou bien au Ciel des cathos, par la cheminée ?
Juden Hasst a fait un rêve : une Europe libérée des juifs !



LA PESTE

Un jour les Rats puants sortirent des égouts
Attendirent la nuit pour faire leur sale coup.
La quête de victimes fut leur premier labeur,
Ils portèrent leur haine contre les migrateurs,
Qui quoique bien tranquilles et sans la moindre histoire,
Se virent désignés victimes expiatoires.

La crise faisait rage , les sphères du pouvoir
Tout en niant les faits laissaient bien entrevoir
Que la situation ne faisant qu'empirer
Cela venait bien sûr du côté étranger.
Les oiseaux migrateurs boucs émissaires trouvés,
Toute une politique pouvait être exploitée.

Les rongeurs remuants guidés par leur führer,
Borgne mais grande gueule, firent son discours leur.
Il n'y était question que d'insécurité,
De vol à l'étalage, d'homosexualité,
D'emplois accaparés, de culture inférieure
Tout ça mis sur le dos des oiseaux migrateurs.

En terre d'Occitanie la tolérance est reine
Et nul n'aurait songé y voir surgir la haine.
La Résistance avait aux amis de ces Rats
Dans des temps plus anciens, mené un grand combat.
Le temps étant passé, l'oubli faisant drapeau
La vermine insolente ressortit son museau.

Le Rat borgne délégua dans notre lointaine terre
Un complice intégriste, sectaire et délétère,
De ces individus qui ment comme un rapace
Et qui ne peut voir clair qu'avec ceux de sa race.
Les oiseaux migrateurs étaient dans son esprit
Comme les Juifs jadis promis à l'interdit.

Il cite Jeanne d'Arc comme porte drapeaux
Fait de Charles Martel un très moderne héros.
Veut qu'on fasse des enfants, combat l'avortement,
Des rejetons tous blonds, trois quatre par maman.
Ainsi sera menée dans son esprit malade,
Pour prendre le pouvoir, la dernière croisade.

La peste est transmissible et les événements
Qui suivent ces discours démontrent abondamment.
Des esprits faibles cèdent à ce nouveau délire,
Et permettent aux Rats de se refaire élire
Ne voyant pas qu'à terme l'attitude servile,
Ne peut que terminer dans la guerre civile.



Chemin faisant, pourtant, la peste s'infiltra
Dans une bonne partie de tout l'électorat.
Point par point, elle s'installe dans la conscience rude
Des citoyens perdus en quête de certitudes.
Le chômeur et l'exclu, le cadre sur le pavé,
Se demandent en rêvant où est la vérité.

Les Blaireaux et les Loups qui furent au pouvoir
Etaient bien incapables de leur ouvrir l'espoir,
Et c'est en désespoir de voir enfin le bout
Que certains parmi eux rejoignent les égouts.
lls sont en ce moment, quoique minoritaires,
Prêts à suivre leurs chefs, autres velléitaires.

Renard sentant le vent qui se met à tourner
De l'occasion voulut simplement profiter,
Tout en se réclamant amis de tous les gens,
C'est d'un regard oblique qu'il renvoie aux migrants,
Surtout les plus suspects qui ont l'impertinence
De vouloir en sa ville se passer l'alliance.

La peste est toujours là, sournoise et dangereuse
Capable de surgir de l'idée nuageuse
Que nos difficultés sont dues à l'étranger
Qui n'attend qu'une chose: occuper le plancher.
SOS Racisme, la Ligue et Ras l'Front
Sont là pour nous aider à sauver la maison.

Il est bien plus facile de trouver la raison,
De nos difficultés en dehors de la nation.
Il se trouve toujours quelques individus
Pour faire croir' aux simplets qu'en guise de vertu,
Persécuter les autres est une solution
Et ainsi sacrifier la paix et la raison.

La Belette



Autant pour les xénophobes étatiques et tous les stigmatisateurs
(trices) d'homosexuels , d'handicapés , de sans-abris , d'immigrés
pauvres et autres pauvres désarmés et sans défenses , aucubes ...à
tout ces tueurs de conscience , infâmes tyrans encravatés aux gants
blancs ou non , se cachant derrière les "ordres" "venus" "d'en haut" ,
ignobles commandements inhumains qui traquent , chassent , menottent ,
affament , privent de soins , enferment , matraquent , persécutent de
mille manières , torturent et dénaturent ..., enferment en prison ,
condamnent au faciès et les idées humaines ; à tout ces chiens
rampamts et puants , notre mémoire est vive , le vent tourne tôt ou
tard , et nous nous souviendrons de tout les notres , humains de toute
nature et culture .

Un jour , les bancs de l'accusation devant les tribunaux pénaux seront
occupés par les votres et leurs collabos qui devront rendre des
comptes .
Clavier
Le #16083901
On 19 juin, 18:12, Malatesta
Un jour , les bancs de l'accusation devant les tribunaux pénaux seront
occupés par les votres et leurs collabos qui devront rendre des
comptes



Ce jour là nous perdrons de grands comiques .....
Publicité
Poster une réponse
Anonyme