Délit de compression

Le
Jean-Louis Matrat
Une petite démo toute simple (mais en Anglais) qui illustre parfaitement
les méfaits de la compression de dynamique dans les enregistrements.

http://www.youtube.com/watch?v=3Gmex_4hreQ

Cela conforte aussi mes assertions quant à la puissance nécessaire des
amplis, d'ailleurs.

JLM
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Louis Matrat
Le #13896141
en ce 26/04/2007 10:09, MELMOTH nous disait:

Cela conforte aussi mes assertions quant à la puissance nécessaire des
amplis



Ne devrait-on pas parler plutôt du rapport puissance amplis/efficacité
enceintes ?...




Ce qui compte, en effet, c'est le niveau max de pression acoustique que
l'on peut atteindre. Beaucoup d'amateurs se méprennent toutefois en
"calculant" la puissance de leurs amplis sur la base d'un niveau moyen.
Par exemple: 87 dB/W, donc avec 60W j'ai 105 dB SPL, c'est bien assez.
Il est vrai que 105 dB SPL de niveau moyen, ce serait excessif autant
que dangereux. Mais le calcul néglige le besoin sur les crêtes: avec les
mêmes données, un 200W permettrait de pousser à 110 dB, ce qui n'a rien
d'inhabituel, toujours en crête, rien qu'avec un piano.
C'est pour ça que j'insiste en premier lieu sur la puissance des amplis.
Sachant aussi que si elle est insuffisante, on entendra la saturation,
l'écrêtage, le "soft clipping", et on en déduira que les amplis
"sonnent" différemment, alors que, principalement, c'est leur façon de
saturer qui diffère.

JLM
Alain Brillant
Le #13896101
"Jean-Louis Matrat"
Une petite démo toute simple (mais en Anglais) qui illustre parfaitement
les méfaits de la compression de dynamique dans les enregistrements.



N'est ce pas un peu caricatural, ou bien est on vraiment arrivé à ce stade
là ?
Alain Brillant
Le #13896091
"Jean-Louis Matrat"
C'est pour ça que j'insiste en premier lieu sur la puissance des amplis.
Sachant aussi que si elle est insuffisante, on entendra la saturation,
l'écrêtage, le "soft clipping", et on en déduira que les amplis "sonnent"
différemment, alors que, principalement, c'est leur façon de saturer qui
diffère.



Oui mais lorsqu'on donne la puissance d'un ampli, il s'agit d'une puissance
moyenne, la puissance en crête est bien supérieur si l'alimentation est bien
conçue ?
Le Forgeron
Le #13896081
Le 26.04.2007 19:00, Alain Brillant nous fit lire :
"Jean-Louis Matrat"
Une petite démo toute simple (mais en Anglais) qui illustre
parfaitement les méfaits de la compression de dynamique dans les
enregistrements.



N'est ce pas un peu caricatural, ou bien est on vraiment arrivé à ce
stade là ?



Hélas... faites donc l'expérience vous même avec un CD récent
"moderne" et un"vieux" CD: faites une extraction d'une piste (c'est
légal pour encore un peu de temps: il n'y a pas de protection a
contourner sur un VRAI cd), et regardez dans un éditeur le profil du
son... et ne pleurez pas trop fort.

Allez, je fais la manip sur... Enya:
d'un coté 1987, BBC, Piste 1-The Celts

de l'autre 2000, WEA, Piste 2-Wild Child

Extraction Sound Juicer en wav stéréo 16 bits, 44100Hz pour les deux
pistes,
Visualisation avec mhWaveEdit

Le moderne est ...puissant... enfin, bruyant, mais manque de
détails, utilisant la dynamique à fond...enfin on a un gros jesus de
lyon au graphique, d'un bout à l'autre, bien près des bords

L'ancien est ... plus délicat... il n'y a que la cloche au milieu et
à la fin qui vient fleurter, et encore de loin, avec les bords, le
reste du temps, on est à mi-course, y a plein de vide autour du
petit saucisson.

Et à l'écoute... comment dire... l'ancien s'écoute tranquillement,
alors que le nouveau gave assez rapidement par son volume et sa
monotonie. C'est sûr qu'il doit mieux passer en radio... en
autoradio surtout!

Sniff.
Jean-Louis Matrat
Le #13896071
en ce 26/04/2007 19:00, Alain Brillant nous disait:

N'est ce pas un peu caricatural, ou bien est on vraiment arrivé à ce
stade là ?



Je crains fort que cela n'ait rien de caricatural. D'ailleurs, je vous
avais cité un exemple avec Ana Caram contre Carla Bruni.

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13896061
en ce 26/04/2007 19:02, Alain Brillant nous disait:

Oui mais lorsqu'on donne la puissance d'un ampli, il s'agit d'une
puissance moyenne, la puissance en crête est bien supérieur si
l'alimentation est bien conçue ?



Je ne sais plus si Prestige Audio continue à s'esbaudir avec la mesure
de la "réserve de puissance". De mémoire, une grosse réserve, c'était 30
à 50%.
Soit 1,14 à 1,76 dB SPL de marge. Avec plein de décimales, ça fait plus
d'effet ;-)
Et les amplis dits numériques n'ont aucune "réserve".
Et puis je pourrais vous ennuyer aussi avec des considérations liées au
fait que, lorsque l'ampli tape dans la réserve, la tension d'alim chute
nettement, l'ondulation augmente, et la contre-réaction a fort à faire
pour se dépatouiller avec ça. D'ailleurs, en pratique, elle n'y arrive
pas. Et c'est un son pourri qui en résulte.

JLM
Joël
Le #13896051
Alain Brillant
"Jean-Louis Matrat"
Une petite démo toute simple (mais en Anglais) qui illustre
parfaitement les méfaits de la compression de dynamique dans les
enregistrements.



N'est ce pas un peu caricatural, ou bien est on vraiment arrivé à ce
stade là ?



Ben, rappelle-toi :
http://groups.google.fr/group/fr.rec.son-image.hifi/msg/a5c430e5504e7fb9?hl=fr&
luc
Le #13896041
On Thu, 26 Apr 2007 09:46:31 +0200, Jean-Louis Matrat
http://www.youtube.com/watch?v=3Gmex_4hreQ



Bel exemple merci

Cela conforte aussi mes assertions quant à la puissance nécessaire des
amplis, d'ailleurs.



ou le rendement des enceintes...

Luc
Jean-Louis Matrat
Le #13896031
en ce 27/04/2007 13:52, luc nous disait:

ou le rendement des enceintes...



Oui, mais pas uniquement. Voir ma réponse à Melmoth.

JLM
luc
Le #13896021
bd)ri, 27 Apr 2007 18:14:23 +0200, Jean-Louis Matrat

Oui, mais pas uniquement. Voir ma réponse à Melmoth.



bah .
mieux veau ( elever au lait) un bon 50 Watts qui sature proprement et
se remet vite avec une enceinte a bon rendement ( +95 bd.)
qu'un gros ampli recuperant mal les saturations avec une enceinte a
rendement reduit..( plus ils sont gros et plus il recuperent mal en
general..)
Au point de vue de la dynamique percu et de la construction sonore il
n'y a pas photo..
et pour la pression sonore, un bon 50 W avec une enceinte de 97 bd va
fleurter avec les 112 db de pression acoustique max ( si les hp le
permettent) et qu'il faudra quand meme environ 250w pour une enceinte
de 89 db..

Donc votre remarque sur la puissance des amplis ne tient pas compte de
l'ensemble.

Si en plus on ecoute dans une chambre tres sourde ou tres
reverberante, la puissance necessaire ne sera pas la meme.
Que dire aussi d'une ecoute domestique a 2 ou 3 metre et de la
technique a mettre en oeuvre pour une salle de bal de 20 metre de
profondeur.

Il y a quand meme des enceintes qui sont de vraies compresseurs de
dynamique malgres toutes les belles electronique qu'on voudra mettre
derriere.
Le pire etant qu'une compression de dynamique (comme le montre bien
votre exemple) est souvent percu comme un son plus "plein" d'ou la
mode actuelle.

Attention en voulant trops simplifier a ne pas arriver des des
raccourcis qui perdent toute signification du genre un gros ampli est
preferable a un petit dans tous les cas..


Luc
Publicité
Poster une réponse
Anonyme