Détermination de l'exposition labo après un scan

Le
Emmanuel
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréhende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70)
, je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci

--
Emmanuel
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #22851791
Le 26/11/2010 22:29, Emmanuel a écrit :
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on
appréhende assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le
niveau de contraste souhaitable ainsi que la luminosité
souhaitable , et disposant du matériel amateur pour pouvoir
le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70) , je me demandais
s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.



Je ne comprends pas trop ce que veux faire mais il faut
savoir que les scanners ne se contentent pas forcément de
scanner... Au moins certains modèles règlent l'exposition.
Et c'est un paramètre auquel tu n'as pas accès... Donc tirer
des conclusions du scan pour faire autre chose risque d'être
assez aléatoire.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
delestaque
Le #22854421
Le 26/11/2010 22:29, Emmanuel a écrit :
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréhende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70) ,
je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci



Je suppose que tu voudrais savoir combien de temps poser à tel
diaphragme, on se retrouverait dans le cas bien connu des intégrateurs
de pose, et il te faudra étalonner l'outil si tu le trouves en forme de log.
Sinon, mesurer les valeurs interessantes avec les pipettes, noter ces
valurs, ensuite tirer le néga à l'agran et proceder à des essais de
façon classique, mais bon, si je suis en train de réinventer le
densitomètre et l'intégrateur de pose, ensuite il va falloir créer un
abaque pour les facteurs d'agrandissement, mais là, c'est assez
mathématique, si les temps de pose peuvent être proportionnels, à un
certain sstade, il faut integrer au calcul l'effet Schwartchild, à
savoir l'écart à la loi de réciprocité,éventuellement la sensibilité du
papier, mais là, c'est surtout un pb entre différentes marques ( celles
qui restent sur le marché ).
En gros c'est ça, si toutefois c'est bien la question :=)

--
Ricco
Emmanuel
Le #22856721
Il se trouve que delestaque a formulé :
Le 26/11/2010 22:29, Emmanuel a écrit :
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréhende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70) ,
je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci



Je suppose que tu voudrais savoir combien de temps poser à tel diaphragme, on
se retrouverait dans le cas bien connu des intégrateurs de pose, et il te
faudra étalonner l'outil si tu le trouves en forme de log.
Sinon, mesurer les valeurs interessantes avec les pipettes, noter ces valurs,
ensuite tirer le néga à l'agran et proceder à des essais de façon classique,
mais bon, si je suis en train de réinventer le densitomètre et l'intégrateur
de pose, ensuite il va falloir créer un abaque pour les facteurs
d'agrandissement, mais là, c'est assez mathématique, si les temps de pose
peuvent être proportionnels, à un certain sstade, il faut integrer au calcul
l'effet Schwartchild, à savoir l'écart à la loi de réciprocité,éventuellement
la sensibilité du papier, mais là, c'est surtout un pb entre différentes
marques ( celles qui restent sur le marché ).
En gros c'est ça, si toutefois c'est bien la question :=)



Oui la question est bien celle là.
Je me disais qu'il y avait bien quelqu'un qui avait développé un soft
d'acquisition en liaison avec un scanner qui permettrait , au minimum
pour dégrossir , de savoir l'expo par zone du négatif , en fonction du
grade , du diaph et du rapport d'agrandissement , ne serait ce qu'en
comparatif par rapport à un étalon à calibrer.

--
Emmanuel
Claudio Bonavolta
Le #22858691
On 26 nov, 22:29, Emmanuel
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréh ende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70)
, je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci

--
Emmanuel



Si ce que tu cherches est un soft qui te permet de scanner un néga,
faire des retouches jusqu'à satisfaction et qu'il t'indique les
paramètres d'exposition de ton néga sous ton agrandisseur, séquence d e
masquage comprise, pour arriver à ce résultat, ben ... je ne connais
pas ... :-)

Ceci dit, si tu te débrouilles en anglais, fais une recherche avec les
mots "scanner as negative densitometer".
C'est utilisé par certains, notamment dans des techniques hybrides
comme les négatifs numériques, au lieu d'un densitomètre classique.
La méthode dépend beaucoup du scanner et logiciel employé car la
plupart ajustent automatiquement le scan, ce qui rend difficile voire
impossible la mesure.

Maintenant, pour digresser un peu et pour dégrossir l'expo sans passer
par les bouts d'essai, il y a des méthodes plus classiques en
utilisant des posemètres de labo qu'on trouve liquidés à vil prix en
occasion.
Il faut un modèle qui indique un temps de pose, genre affichage
numérique, en mesurant avec une sonde les diverses parties du néga
sous l'agrandisseur.
Ce sont des posemètres assez simplistes puisqu'ils essaient de
restituer toujours le même gris en fonction d'un réglage pré-établi
(généralement au travers d'une molette qu'on peut apparenter à une
sorte de réglage de sensibilité même si elle n'est pas indiquée en
tant que telle).

Pour le contraste, tu mesures les parties les plus claire et foncée du
néga et ça te donne le rapport entre les densités mini et maxi de ton
néga.
Plus ce rapport est faible, plus il faut utiliser du papier contrasté
et vice-versa.
Pour du papier Ilford, la relation est à peu près la suivante:
Ilford Multigrade IV RC Glossy 100->00 60->0 30->1 20->2 12->3 6.1->4
3.9->5
Ilford Multigrade IV FB Glossy 80->00 50->0 30->1 15->2 10->3 6.1->4
3.9->5
Ce sont des valeurs linéaires, par exemple, si ton posemètre
t'indiques un temps de pose de 2" sur la partie la plus claire du néga
et 40" sur la partie la plus dense, le rapport entre les deux est de
20 et il te faudra un grade d'environ 2 pour restituer la gamme
complète du néga.

Pour l'exposition, il y a plusieurs techniques:
- mesure des hautes lumières pour déterminer l'exposition et
ajustement du contraste pour obtenir les noirs
- l'inverse: calcul de l'expo mini pour obtenir les noirs et
ajustement du contraste pour le reste
- le gris moyen et ajustement du contraste pour les hautes et basses
lumières
- méthodes moins académiques, par exemple, je me base souvent sur mes
planche-contact (je note leurs conditions d'expo) pour estimer l'expo
et contraste nécessaire, en général suffisant pour obtenir le tirage
de travail au premier coup.
- ...
Le même type de posemètre sert pour définir le point de référence (le
"presque-blanc", le gris moyen ou le premier "non-noir") et, pour le
régler, je te conseille une échelle de gris (Stouffer, kodak, ...).
Accessoirement, ça permet également d'étalonner la tête couleur de ton
agrandisseur pour ton papier et obtenir des grades régulièrement
espacés.
Enfin, la bonne méthode est celle que tu maîtrises, pas forcément
celle d'un autre.

Si ça peux te servir, je me suis développé un soft pour me simplifier
la vie au labo.
Il utilise une interface matérielle qui pilote l'agrandisseur et
mesure la lumière mais le soft est utilisable avec un posemètre plus
classique voire sans posemètre du tout.
http://www.bonavolta.ch/hobby/fr/photo/darktools.htm
La partie exposition:
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/dlabfV3.zip
Il a besoin d'une couche logicielle additionnelle à cause de
l'interface (même si non utilisée):
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/U12SetupV118b.exe
Et sa doc: http://www.bonavolta.ch/hobby/files/dlabfV3.pdf

Et pour le développement (pas besoin de hardware):
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/wlabfV3.zip
Et sa doc: http://www.bonavolta.ch/hobby/files/wlabfV3.pdf

Si tu ne l'as pas déjà, je ne peux que te conseiller la référence d u
tirage, récemment mise à jour, qui aborde pas mal de techniques, y
compris certaines hybrides:
http://minilien.fr/a0lm0r

Pour terminer, les méthodes ci-dessus permettent d'arriver à un
résultat "objectivement" correct mais, comme le tirage est d'abord une
question d'interprétation, c'est rarement suffisant et c'est là où ça
commence à devenir cool ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
delestaque
Le #22863491
Le 28/11/2010 21:39, Claudio Bonavolta a écrit :
On 26 nov, 22:29, Emmanuel
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréhende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70)
, je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci

--
Emmanuel



Si ce que tu cherches est un soft qui te permet de scanner un néga,
faire des retouches jusqu'à satisfaction et qu'il t'indique les
paramètres d'exposition de ton néga sous ton agrandisseur, séquence de
masquage comprise, pour arriver à ce résultat, ben ... je ne connais
pas ... :-)

Ceci dit, si tu te débrouilles en anglais, fais une recherche avec les
mots "scanner as negative densitometer".
C'est utilisé par certains, notamment dans des techniques hybrides
comme les négatifs numériques, au lieu d'un densitomètre classique.
La méthode dépend beaucoup du scanner et logiciel employé car la
plupart ajustent automatiquement le scan, ce qui rend difficile voire
impossible la mesure.

Maintenant, pour digresser un peu et pour dégrossir l'expo sans passer
par les bouts d'essai, il y a des méthodes plus classiques en
utilisant des posemètres de labo qu'on trouve liquidés à vil prix en
occasion.
Il faut un modèle qui indique un temps de pose, genre affichage
numérique, en mesurant avec une sonde les diverses parties du néga
sous l'agrandisseur.
Ce sont des posemètres assez simplistes puisqu'ils essaient de
restituer toujours le même gris en fonction d'un réglage pré-établi
(généralement au travers d'une molette qu'on peut apparenter à une
sorte de réglage de sensibilité même si elle n'est pas indiquée en
tant que telle).

Pour le contraste, tu mesures les parties les plus claire et foncée du
néga et ça te donne le rapport entre les densités mini et maxi de ton
néga.
Plus ce rapport est faible, plus il faut utiliser du papier contrasté
et vice-versa.
Pour du papier Ilford, la relation est à peu près la suivante:
Ilford Multigrade IV RC Glossy 100->00 60->0 30->1 20->2 12->3 6.1->4
3.9->5
Ilford Multigrade IV FB Glossy 80->00 50->0 30->1 15->2 10->3 6.1->4
3.9->5
Ce sont des valeurs linéaires, par exemple, si ton posemètre
t'indiques un temps de pose de 2" sur la partie la plus claire du néga
et 40" sur la partie la plus dense, le rapport entre les deux est de
20 et il te faudra un grade d'environ 2 pour restituer la gamme
complète du néga.

Pour l'exposition, il y a plusieurs techniques:
- mesure des hautes lumières pour déterminer l'exposition et
ajustement du contraste pour obtenir les noirs
- l'inverse: calcul de l'expo mini pour obtenir les noirs et
ajustement du contraste pour le reste
- le gris moyen et ajustement du contraste pour les hautes et basses
lumières
- méthodes moins académiques, par exemple, je me base souvent sur mes
planche-contact (je note leurs conditions d'expo) pour estimer l'expo
et contraste nécessaire, en général suffisant pour obtenir le tirage
de travail au premier coup.
- ...
Le même type de posemètre sert pour définir le point de référence (le
"presque-blanc", le gris moyen ou le premier "non-noir") et, pour le
régler, je te conseille une échelle de gris (Stouffer, kodak, ...).
Accessoirement, ça permet également d'étalonner la tête couleur de ton
agrandisseur pour ton papier et obtenir des grades régulièrement
espacés.
Enfin, la bonne méthode est celle que tu maîtrises, pas forcément
celle d'un autre.

Si ça peux te servir, je me suis développé un soft pour me simplifier
la vie au labo.
Il utilise une interface matérielle qui pilote l'agrandisseur et
mesure la lumière mais le soft est utilisable avec un posemètre plus
classique voire sans posemètre du tout.
http://www.bonavolta.ch/hobby/fr/photo/darktools.htm
La partie exposition:
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/dlabfV3.zip
Il a besoin d'une couche logicielle additionnelle à cause de
l'interface (même si non utilisée):
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/U12SetupV118b.exe
Et sa doc: http://www.bonavolta.ch/hobby/files/dlabfV3.pdf

Et pour le développement (pas besoin de hardware):
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/wlabfV3.zip
Et sa doc: http://www.bonavolta.ch/hobby/files/wlabfV3.pdf

Si tu ne l'as pas déjà, je ne peux que te conseiller la référence du
tirage, récemment mise à jour, qui aborde pas mal de techniques, y
compris certaines hybrides:
http://minilien.fr/a0lm0r

Pour terminer, les méthodes ci-dessus permettent d'arriver à un
résultat "objectivement" correct mais, comme le tirage est d'abord une
question d'interprétation, c'est rarement suffisant et c'est là où ça
commence à devenir cool ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch


Non, c'est pas ça, c'est pour déterminer le temps d'exposition...

--
Ricco
delestaque
Le #22863481
Le 28/11/2010 14:19, Emmanuel a écrit :
Il se trouve que delestaque a formulé :
Le 26/11/2010 22:29, Emmanuel a écrit :
Bonjour,
Ayant constaté au scan de mes négatifs N&B en 60x45 que l'on appréhende
assez bien les masquage qu'il faudra apporter, le niveau de contraste
souhaitable ainsi que la luminosité souhaitable , et disposant du
matériel amateur pour pouvoir le faire (Scan V500 et durst M700+CLS70) ,
je me demandais s'il existait un soft sur la place (XP) permettant de
dégrossir les paramètres d'exposition au labo.
Merci



Je suppose que tu voudrais savoir combien de temps poser à tel
diaphragme, on se retrouverait dans le cas bien connu des intégrateurs
de pose, et il te faudra étalonner l'outil si tu le trouves en forme
de log.
Sinon, mesurer les valeurs interessantes avec les pipettes, noter ces
valurs, ensuite tirer le néga à l'agran et proceder à des essais de
façon classique, mais bon, si je suis en train de réinventer le
densitomètre et l'intégrateur de pose, ensuite il va falloir créer un
abaque pour les facteurs d'agrandissement, mais là, c'est assez
mathématique, si les temps de pose peuvent être proportionnels, à un
certain sstade, il faut integrer au calcul l'effet Schwartchild, à
savoir l'écart à la loi de réciprocité,éventuellement la sensibilité
du papier, mais là, c'est surtout un pb entre différentes marques (
celles qui restent sur le marché ).
En gros c'est ça, si toutefois c'est bien la question :=)



Oui la question est bien celle là.
Je me disais qu'il y avait bien quelqu'un qui avait développé un soft
d'acquisition en liaison avec un scanner qui permettrait , au minimum
pour dégrossir , de savoir l'expo par zone du négatif , en fonction du
grade , du diaph et du rapport d'agrandissement , ne serait ce qu'en
comparatif par rapport à un étalon à calibrer.




Tu te prends le chou pour rien, technique de la bande d'essai avec une
douzaine de poses, s'il n'y a rien, tu recommences, jusqu'à trouver une
base de départ, en peu de temps, tu trouveras une expo de départ, pour
le reste, je veux dire pour ajuster, là aucun outil ne fonctionne, c'est
à l'oeil.

--
Ricco
Emmanuel
Le #22863571
Tu te prends le chou pour rien, technique de la bande d'essai avec une
douzaine de poses, s'il n'y a rien, tu recommences, jusqu'à trouver une base
de départ, en peu de temps, tu trouveras une expo de départ, pour le reste,
je veux dire pour ajuster, là aucun outil ne fonctionne, c'est à l'oeil.



Oui , ça c'est la technique de base , manuelle , comme j'ai appris il y
a 35 ans au club photo du lycée.
Ce que je demandais c'était un peu pour le fun.
Finalement on a maintenant une chaîne de mesure qui aurait coûté bonbon
il y a 35 ans , si tant est qu'elle existait.
Un PC , un scanner , du soft.
Bon à la base il faut un négatif qui coûte pas loin de 6.55957 fois
plus cher maintenant qu'il y a 35 ans ..... lui.

--
Emmanuel
Publicité
Poster une réponse
Anonyme