diffusion d'images violentes

Le
jr
MLP est visée par une instruction à propos de "diffusion d'images
violentes". Qualification définie par Sarko en 2007 dans la loi anti
happy-slapping, ce qui est un peu loin de la décapitation.

--
http://rouillard.org/bd.jpg
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Zulu
Le #26381564
Le 2015-12-17 8:11 AM, jr a écrit :

MLP est visée par une instruction à propos de "diffusion d'images
violentes". Qualification définie par Sarko en 2007 dans la loi anti
happy-slapping, ce qui est un peu loin de la décapitation.



Va falloir interdire des tas de docus sur la shoah qu'on nous sert à
tous les repas.

Je parle surtout pour les films sur les cadavres émaciés de Bergen
Belsen utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un
génocide.

Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Bergen Belsen et ces piles de
cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui ont annihilé
toutes les voies de communication et moyens de transport allemands
rendant ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps en
médicaments et nourriture.

http://robertfaurisson.blogspot.com.br/2011/07/reaction-un-diaporama-de-photos-des.html
dmkgbt
Le #26381603
Zulu
Le 2015-12-17 8:11 AM, jr a écrit :
>
> MLP est visée par une instruction à propos de "diffusion d'images
> violentes". Qualification définie par Sarko en 2007 dans la loi anti
> happy-slapping, ce qui est un peu loin de la décapitation.

Va falloir interdire des tas de docus sur la shoah qu'on nous sert à tous
les repas.

Je parle surtout pour les films sur les cadavres émaciés de Bergen Belsen
utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.

Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Bergen Belsen et ces piles de
cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui ont annihilé
toutes les voies de communication et moyens de transport allemands rendant
ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps en médicaments et
nourriture.

http://robertfaurisson ...(snip dégueulis)



La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que :

Article 24

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende ceux
qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront
directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été
suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
(...)

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en
l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa,
des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et
délits de collaboration avec l'ennemi.

(...)

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à
la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne
ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur
appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une
race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement
et de 300000 F d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement [*lutte
contre le racisme - sanctions*].

En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par l'alinéa
précédent, le tribunal pourra en outre ordonner :

1° Sauf lorsque la responsabilité de l'auteur de l'infraction est
retenue sur le fondement de l'article 42 et du premier alinéa de
l'article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de
l'article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la
communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et
3° de l'article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus
;

2° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.



Article 24 bis

Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l'article 24
ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l'article 23,
l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils sont
définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international
annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit
par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de
l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de
tels crimes par une juridiction française ou internationale.

Le tribunal pourra en outre ordonner :

1° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.



--
Tiret,tiret,espace,à la ligne.
Moins de 4 lignes.
Signature conforme aux usages.
The Mover
Le #26381605
Dominique G. a écrit :

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en
l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa,
des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et
délits de collaboration avec l'ennemi.



Marrant Facebook m'a sorti ça comme explication du blocage de mon compte
alors que j'avais juste posté des chants Alévis (via youtube).

--
https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Sivas
dmkgbt
Le #26381609
The Mover
Dominique G. a écrit :

> Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en
> l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa,
> des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et
> délits de collaboration avec l'ennemi.

Marrant Facebook m'a sorti ça comme explication du blocage de mon compte
alors que j'avais juste posté des chants Alévis (via youtube).



Ha, oui, c'est la logique facebook : faire référence aux chants des
victimes c'est faire l'apologie d'un crime :-(
En bonne logique FB, si je poste Nuit et brouillard chanté par Jean
Ferrat, on va me bloquer mon compte, donc...

--
Tiret,tiret,espace,à la ligne.
Moins de 4 lignes.
Signature conforme aux usages.
Zulu
Le #26381803
Le 2015-12-17 8:17 PM, Dominique G. a écrit :
Zulu
Le 2015-12-17 8:11 AM, jr a écrit :

MLP est visée par une instruction à propos de "diffusion d'images
violentes". Qualification définie par Sarko en 2007 dans la loi anti
happy-slapping, ce qui est un peu loin de la décapitation.



Va falloir interdire des tas de docus sur la shoah qu'on nous sert à tous
les repas.

Je parle surtout pour les films sur les cadavres émaciés de Bergen Belsen
utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.

Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Bergen Belsen et ces piles de
cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui ont annihilé
toutes les voies de communication et moyens de transport allemands rendant
ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps en médicaments et
nourriture.

http://robertfaurisson ...(snip dégueulis)



La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que :

Article 24

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende ceux
qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront
directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été
suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
(...)

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en
l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa,
des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et
délits de collaboration avec l'ennemi.

(...)

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à
la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne
ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur
appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une
race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement
et de 300000 F d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement [*lutte
contre le racisme - sanctions*].

En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par l'alinéa
précédent, le tribunal pourra en outre ordonner :

1° Sauf lorsque la responsabilité de l'auteur de l'infraction est
retenue sur le fondement de l'article 42 et du premier alinéa de
l'article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de
l'article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la
communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et
3° de l'article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus
;

2° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.



Article 24 bis

Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l'article 24
ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l'article 23,
l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils sont
définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international
annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit
par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de
l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de
tels crimes par une juridiction française ou internationale.

Le tribunal pourra en outre ordonner :

1° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.



Tu peux m'indiquer précisément où j'ai enfreint cette loi dans mon post?
dmkgbt
Le #26381942
Zulu
Le 2015-12-17 8:17 PM, Dominique G. a écrit :
> Zulu
>> Je parle surtout pour les films sur les cadavres émaciés de Bergen Belsen
>> utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.



NB : c'est "ad nauseam" et pas "ad nauseum"

>> Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Bergen Belsen et ces piles de
>> cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui ont annihilé
>> toutes les voies de communication et moyens de transport allemands rendant
>> ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps en médicaments et
>> nourriture.
>>
>> http://robertfaurisson ...(snip dégueulis)
>
> La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que :



(...)

> Article 24 bis
>
> Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l'article 24
> ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l'article 23,
> l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils sont
> définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international
> annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit
> par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de
> l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de
> tels crimes par une juridiction française ou internationale.
>
> Le tribunal pourra en outre ordonner :
>
> 1° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
> conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.

Tu peux m'indiquer précisément où j'ai enfreint cette loi dans mon post?



VOUS avez écrit ci-dessus :

"les cadavres émaciés de Bergen Belsen
utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.
...
ces piles de cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui
ont annihilé toutes les voies de communication et moyens de transport
allemands rendant ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps
en médicaments et nourriture."

Donc, selon vous, il n'y a pas eu de génocide à l'encontre des Juifs et
ce sont les vilains alliés qui sont la cause du décès par millions de
ces Juifs que les Allemands n'avaient envoyés dans leurs camps que pour
mieux leur faire prendre leurs médicaments et les aider à se nourrir
diététiquement.



--
Tiret,tiret,espace,à la ligne.
Moins de 4 lignes.
Signature conforme aux usages.
Santa Claup
Le #26381944
Zulu a écrit sur fr.misc.droit :

La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que
:

Article 24

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende
ceux
qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront
directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait
pas été
suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
(...)

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens
énoncés en
l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier
alinéa,
des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes
et
délits de collaboration avec l'ennemi.

(...)

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront
provoqué à
la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une
personne
ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur
appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation,
une
race ou une religion déterminée, seront punis d'un an
d'emprisonnement
et de 300000 F d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement
[*lutte
contre le racisme - sanctions*].



Tu peux m'indiquer précisément où j'ai enfreint cette loi dans mon
post?



Commence pas à te chier dessus, petite salope de négationniste qui se
donne du monsieur l'ingénieur industriel à la retraite (mais sans
diplôme) ...
Zulu
Le #26382082
Le 2015-12-22 8:45 PM, Dominique G. a écrit :
Zulu
Le 2015-12-17 8:17 PM, Dominique G. a écrit :
Zulu




Je parle surtout pour les films sur les cadavres émaciés de Bergen Belsen
utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.







NB : c'est "ad nauseam" et pas "ad nauseum"

Il n'y a jamais eu de chambres à gaz à Bergen Belsen et ces piles de
cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui ont annihilé
toutes les voies de communication et moyens de transport allemands rendant
ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps en médicaments et
nourriture.

http://robertfaurisson ...(snip dégueulis)



La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que :





(...)

Article 24 bis

Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l'article 24
ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l'article 23,
l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils sont
définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international
annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit
par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de
l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de
tels crimes par une juridiction française ou internationale.

Le tribunal pourra en outre ordonner :

1° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les
conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.



Tu peux m'indiquer précisément où j'ai enfreint cette loi dans mon post?



VOUS avez écrit ci-dessus :

"les cadavres émaciés de Bergen Belsen
utilisés ad nauseum par la propagande alliée comme preuve d'un génocide.
...
ces piles de cadavres sont bien le résultat des bombardements alliés qui
ont annihilé toutes les voies de communication et moyens de transport
allemands rendant ainsi impossible l'approvisionnement normal des camps
en médicaments et nourriture."

Donc, selon vous, il n'y a pas eu de génocide à l'encontre des Juifs et
ce sont les vilains alliés qui sont la cause du décès par millions de
ces Juifs que les Allemands n'avaient envoyés dans leurs camps que pour
mieux leur faire prendre leurs médicaments et les aider à se nourrir
diététiquement.



Je parle ici du camp de Bergen Belsen dont on montre sans arrêt les
photos. Je dis qu'elles ne sont en rien la preuve d'un génocide mais
qu'elles sont utilisées dans un but de propagande.

Ce camp n'avait pas de chambre à gaz et tous les prisonniers n'y étaient
pas juifs, comment alors peut-on utiliser ces photos pour accréditer un
génocide?

Ces cadavres sont effectivement le résultat des bombardements alliés sur
l'Allemagne, du chaos qui en a suivi et ses conséquences dans des camps
surpeuplés.

Que les nazis aient envoyé les juifs dans des camps où ils devaient
travailler comme les autres prisonniers n'est pas la preuve d'un génocide.

Les nazis faisaient face à une guerre sur 2 fronts, tous leurs hommes
valides se battaient. Ils avaient donc besoin de main d'oeuvre pour
faire tourner leur machine de guerre et pour cela ils utilisaient les
prisonniers.

Vous croyez que les alliés (dont les russes et leurs goulags) dans la
même situation n'auraient pas fait de même?
Zulu
Le #26382085
Le 2015-12-22 8:52 PM, Santa Claup a écrit :
Zulu a écrit sur fr.misc.droit :

La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose que :

Article 24

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende ceux
qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront
directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été
suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
(...)

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en
l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa,
des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et
délits de collaboration avec l'ennemi.

(...)

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à
la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne
ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur
appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une
race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement
et de 300000 F d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement [*lutte
contre le racisme - sanctions*].





Tu peux m'indiquer précisément où j'ai enfreint cette loi dans mon post?



Commence pas à te chier dessus, petite salope de négationniste qui se
donne du monsieur l'ingénieur industriel à la retraite (mais sans
diplôme) ...



Ça y est, les injures. Il était temps, on était à cours d'arguments.

Je chie sur la loi Gayssot et la répression de la liberté de pensée,
ça te fais mal au cul?

Sans diplôme? LOL un voyant amateur, manquait plus que ça...
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26382091
Zulu
la répression de la liberté de pensée,



T'es peinard, tu ne risques rien.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Publicité
Poster une réponse
Anonyme