Effacer les fichier .el pour preserver l'espace...

Le
Nicolas Richard
Hello,

Je viens de googler dans tous les sens (mais mon ordi est fort lent
alors c'est un peu pénible) et je n'ai rien trouvé à ce sujet, à part
"The full distribution of emacs lisp source files (*.el) is quite large.
You can just keep the byte compiled (*.elc) files." [1]

ou encore
"Another substantial amount of disk-space can be reclaimed by simply
gzipping all of the *.el files; Xemacs doesn't need them at all."[2]

Bref, du coup je me suis dit que j'allais effacer les fichiers .el ayant
un .elc correspondant réponse de Emacs après tentative de redémarrage:
"Cannot open load file: code-pages"

Pourtant j'ai bien un code-pages.elc alors bien sûr je pourrais
remettre le .el correspondant, mais je me dis que si emacs gueule pour
celui-là, peut être qu'il gueulera moins fort pour les autres et que
j'aurai des problèmes liés à ça sans vraiment m'en rappeler.

Bref, je cherche donc des pointeurs expliquant quels *.el on peut virer
et pourquoi on peut pas virer les autres. Merci d'avance pour votre aide!

Nico.

P.S.: J'utilise auctex+emacs précompilé pour windows (98).

[1] http://interactive.linuxjournal.com/comment/reply/2751
[2] http://www.linuxjournal.com/article/0195
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Matthieu Moy
Le #21788131
Nicolas Richard
Hello,

Je viens de googler dans tous les sens (mais mon ordi est fort lent
alors c'est un peu pénible) et je n'ai rien trouvé à ce sujet, à part
"The full distribution of emacs lisp source files (*.el) is quite
large. You can just keep the byte compiled (*.elc) files." [1]



Mouais. Dans les sources d'Emacs, il y a ~45Mo de fichiers *.el, c'est
moins de 0.1% de la capacité de n'importe quel disque moderne. Le gain
est faible par rapport à l'effort. Bon, admettons que c'est sur une
vieille machine avec un DD de 1Go.

En fait, la plupart des distributions Linux ont un paquet séparé pour
les sources *.el et les versions compilées.

ou encore
"Another substantial amount of disk-space can be reclaimed by simply
gzipping all of the *.el files; Xemacs doesn't need them at all."[2]



Mon Emacs (sorti du CVS) m'a fait des *.el.gz automatiquement à la
compilation. C'est une bonne solution parce que je garde quand même
les sources pour si je veux aller fouiller dedans (avec
auto-compression-mode, ça ouvre le fichier comme si c'était le *.el).

Pour moi, le gros intérêt d'Emacs est d'être programmable à souhait,
et les fait d'avoir les sources à dispo est un plus considérable :
quand je veux faire quelque chose, je cherche une fonction qui fait
quelque chose qui ressemble, C-h f ... RET et j'ai un lien vers le
source. Là, je peux soit trouver un truc pour configurer simplement
(typiquement, si le source dit
(if (eq une-variable-de-configuration 'valeur)
(faire-pile-poil comme je veux)
(faire autre-chose))
), soit adapter la fonction si c'est dans mes capacités.

Sans les sources d'Emacs, je suis un peu perdu.

Bref, du coup je me suis dit que j'allais effacer les fichiers .el
ayant un .elc correspondant... réponse de Emacs après tentative de
redémarrage:
"Cannot open load file: code-pages"



Bizare ça. Regarde le contenu de la variable load-path, c'est la liste
des répertoires dans lesquels Emacs cherches les *.el et *.elc.

Est-tu bien sûr que le code-pages.el était bien au même endroit que le
code-pages.elc ?

--
Matthieu
Bernard Adrian
Le #21788001
Nicolas Richard
Je viens de googler dans tous les sens (mais mon ordi est fort lent
alors c'est un peu pénible) et je n'ai rien trouvé à ce sujet, à part



Un conseil : utilise un butineur texte, du genre elinks. Ou mieux
encore w3m-el dans emacs.

M-x w3m
S titi toto

pour rechercher 'titi toto' par google.
--
Bernard Adrian
http://www.bernadrian.net
Nicolas Richard
Le #21787961
Matthieu Moy a écrit :
Mouais. Dans les sources d'Emacs, il y a ~45Mo de fichiers *.el, c'est
moins de 0.1% de la capacité de n'importe quel disque moderne. Le gain
est faible par rapport à l'effort. Bon, admettons que c'est sur une
vieille machine avec un DD de 1Go.



2 Go en fait. Le souci est qu'il y a plein de programmes inutiles (toute
la suite MS office + Outlook, notamment) que je peux pas vraiment
enlever (ça n'est pas mon PC à moi). Du coup ben ce sont les dernier Mo
qui prennent le plus de place ;)

Mon Emacs (sorti du CVS) m'a fait des *.el.gz automatiquement à la
compilation.



Je ne me vois pas me lancer dans la compilation d'emacs ici. La chose
fait 300Mhz et a 64 Mo de ram. Ceci dit je devrais peut être rajouter de
la RAM, et ça irait sans doute déjà bcp mieux. J'y songerai.

Pour moi, le gros intérêt d'Emacs est d'être programmable à souhait,
et les fait d'avoir les sources à dispo est un plus considérable :



J'utilise emacs uniquemement avec AucTeX pour taper en (La)TeX... j'y
chipote assez peu. En tout cas pas sur cette machine.

"Cannot open load file: code-pages"



Bizare ça. Regarde le contenu de la variable load-path, c'est la liste
des répertoires dans lesquels Emacs cherches les *.el et *.elc.



Question con : comment on regarde le contenu de load-path sans démarrer
emacs ?

Est-tu bien sûr que le code-pages.el était bien au même endroit que le
code-pages.elc ?



Ouaip. Ceci dit je viens de restaurer le fichier code-pages.el et...
même message d'erreur. Donc en fait j'ai cassé autre chose. Après
vérification, j'ai effacé quelques fichiers n'ayant pas leur homologue
*.elc au passage. Ce coup ci j'ai effacé les bons fichiers et ça marche
au poil.

Merci pour votre aide!

Nico.
Matthieu Moy
Le #21787941
Nicolas Richard
Question con : comment on regarde le contenu de load-path sans
démarrer emacs ?



On ne fait pas :-(. La variable est calculée au démarrage d'Emacs
justement ... Et justement, ce que tu as cassé, c'est sans doute les
fichiers de configuration qui définissent cette variable !

--
Matthieu
Nicolas Richard
Le #21787831
Bernard Adrian a écrit :
Nicolas Richard
Je viens de googler dans tous les sens (mais mon ordi est fort lent
alors c'est un peu pénible) et je n'ai rien trouvé à ce sujet, à part



Un conseil : utilise un butineur texte, du genre elinks. Ou mieux
encore w3m-el dans emacs.



J'ai malheureusement deux mains droite (je suis gaucher) dès que je suis
sur le web en mode texte, et j'ai tendance à ne pas m'y retrouver. Sans
doute un manque de pratique (et peut-être que le seul navigateur en mode
texte que j'ai utilisé --lynx-- n'est pas le meilleur non plus, je sais
pas).

Bref, j'utilise K-Meleon comme navigateur... il est raisonnablement
léger (par rapport à Firefox) et me convient tout à fait la plupart du
temps. M'enfin de manière générale cet ordi a tendance à ramer, et je ne
suis pas sûr que le mode texte soit réellement plus confortable.

M'enfin si j'arrive à installer w3m, je lui donnerai sa chance!

Nico.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme