Une émotionsur un film ne noir et blanc de 1968

Le
voir_le_reply-to
Je souhaiterais attirer l'attention de notre petite assemblée sur un
film en noir et blanc, son mono (de trop faible niveau d'ailleurs), que
je viens de découvrir et qui m'a procuré une véritable émotion musicale,
ce qui n'était pas arrivée depuis longtemps. Il s'agit du "Bachfilm" de
Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, alias "Chronik der Anna Magdalena
Bach", que je regrette vraiment d'avoir tant tardé à découvrir. J'en
suis à sa troisième relecture en deux jours (y compris les bonus) et
vais attaquer la quatrième sous peu avec les partitions en main.

La langue originale du film est l'allemand (pour des raisons évidentes),
et les sous-titres n'apparaissent pas chez moi sur le film principal. Il
existe une piste audio avec les commentaires (seulement eux) en français
mais dits par les interprètes originaux, donc avec l'accent allemand.

L'interprète de Jean-Sébastien Bach est Gustav Leonhardt, celui du
Prince von Anhalt-Köthen (jouant avec lui l'Adagio de la sonate n°2 en
ré majeur BWV 1028 à la viole de gambe) Nikolaus Harnoncourt (tous deux
jeunes et au début d'une longue amitié fructueuse !), et Ana Magdalena
Bach est interprétée par Christiane Lang-Drewanz (fille de Fritz Lang),
très bonne claveciniste et soprano. Les musiciens sont pratiquement tous
issus du Concentus Musicus Wien, qui n'avait pas encore la réputation
qu'il a acquise depuis.

Tous les morceaux sont enregistrés en direct et sans coupure, dans des
conditions aussi proches que possible des conditions d'époque, costumes,
perruques, instruments, lieux (voir les bonus, passionnants, y
compris les pdf inclus dans le deuxième DVD).

Le sentiment de respect de la musique de J.S. Bach qui se dégage du film
est tout à fait exceptionnel. Je me contente du vous en donner le lien
wikipédia et le lien d'achat chez Amazon (non exclusif et sans le
moindre intérêt dans l'affaire) :
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronique_d%27Anna_Magdalena_Bach>
<http://amzn.eu/efBgQqd>

Je crossposte vers un forum sur lequel un tel film en noir et blanc, à
son mono de qualité discutable, est normalement considéré comme à banir,
pour leur montrer, par l'exemple, que son et musique n'ont pas de lien
direct : ce film a un intérêt musical exceptionnel à de nombreux titres
et mérite un profond respect. Le comprendront-ils ?

Sans FU2 car les suivis (s'il y en a) seront très différents d'un côté
et de l'autre.

hth,

--
Gérald
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
marcel pougneux
Le #26416965
Gerald a utilisé son clavier pour écrire :
Je souhaiterais attirer l'attention de notre petite assemblée sur un
film en noir et blanc, son mono (de trop faible niveau d'ailleurs), que
je viens de découvrir et qui m'a procuré une véritable émotion musicale,
ce qui n'était pas arrivée depuis longtemps. Il s'agit du "Bachfilm" de
Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, alias "Chronik der Anna Magdalena
Bach", que je regrette vraiment d'avoir tant tardé à découvrir. J'en
suis à sa troisième relecture en deux jours (y compris les bonus) et
vais attaquer la quatrième sous peu avec les partitions en main.
La langue originale du film est l'allemand (pour des raisons évidentes),
et les sous-titres n'apparaissent pas chez moi sur le film principal. Il
existe une piste audio avec les commentaires (seulement eux) en français
mais dits par les interprètes originaux, donc avec l'accent allemand.
L'interprète de Jean-Sébastien Bach est Gustav Leonhardt, celui du
Prince von Anhalt-Köthen (jouant avec lui l'Adagio de la sonate n°2 en
ré majeur BWV 1028 à la viole de gambe) Nikolaus Harnoncourt (tous deux
jeunes et au début d'une longue amitié fructueuse !), et Ana Magdalena
Bach est interprétée par Christiane Lang-Drewanz (fille de Fritz Lang),
très bonne claveciniste et soprano. Les musiciens sont pratiquement tous
issus du Concentus Musicus Wien, qui n'avait pas encore la réputation
qu'il a acquise depuis.
Tous les morceaux sont enregistrés en direct et sans coupure, dans des
conditions aussi proches que possible des conditions d'époque, costumes,
perruques, instruments, lieux... (voir les bonus, passionnants, y
compris les pdf inclus dans le deuxième DVD).
Le sentiment de respect de la musique de J.S. Bach qui se dégage du film
est tout à fait exceptionnel. Je me contente du vous en donner le lien
wikipédia et le lien d'achat chez Amazon (non exclusif et sans le
moindre intérêt dans l'affaire) :
Je crossposte vers un forum sur lequel un tel film en noir et blanc, à
son mono de qualité discutable, est normalement considéré comme à banir,
pour leur montrer, par l'exemple, que son et musique n'ont pas de lien
direct : ce film a un intérêt musical exceptionnel à de nombreux titres
et mérite un profond respect. Le comprendront-ils ?
Sans FU2 car les suivis (s'il y en a) seront très différents d'un côté
et de l'autre.
hth,

C'est en effet un excellent film , comme la plupart des films de
Jean-Marie Straub.
Par ailleurs, le son mono n'enlève rien à l'émotion musicale de façon
générale.
Bebert
Le #26416973
Question de goûts....
Qu'apporte un tel film au spectateur?
Je ne discute pas des qualités esthétiques.
La musique, on l'a par ailleurs...Le scénario reste un parti-pris.
As-t-on besoin d'images pour apprécier cette musique? C'est selon...
A-t-on le droit de ne pas aimer?
B.
voir_le_reply-to
Le #26416979
Bebert
Question de goûts....

Tout à fait, aussi bien serait-il intéressant que tu nous dises si tu te
place du point de vue d'un musicien ou d'un audiophile (avec proposition
d'annuler le x-post en conséquence).
Qu'apporte un tel film au spectateur?

La même chose que tout film à visée essentiellement biographique sur un
musicien... Les exemples ne sont pas légion mais on peut au moins citer
Amadeus de Milos Forman. On pourrait étendre à l'ensemble des écrits,
biographiques ou analytiques, comme le "Jean-Sébastien Bach,
musicien-poète" d'Albert Schweitzer, disponible en pdf, domaine public :
Je propose : accéder à une meilleure compréhension d'une oeuvre. À
l'époque où le film a été réalisé, Harnoncourt et Leonhardt en sont
juste aux débuts d'une révolution qu'ils vont créer à la fois dans
l'interprétation de la musique baroque et dans l'intérêt qu'on lui porte
!
Je ne discute pas des qualités esthétiques.

On pourrait pourtant, tant le résultat est imparfait (sans cesser d'être
exceptionnel, à mon sens).
La musique, on l'a par ailleurs...

Ah ouiche ? Je suis d'un avis très différent ! On dispose, c'est vrai,
d'un grand nombre d'enregistrements *d'interprétations* dont on nous
donne rarement la clé : sources utilisées, choix techniques et
esthétiques...
Prends les suites françaises : si tu pars du manuscrit conservé à la
Staatsbibliothek de Berlin (d'un copiste contemporain de l'auteur), et
que tu peux télécharger en pdf ici
on ne peut pas dire que tu "l'aies" : il reste à au sens très littéral,
L'INTERPRÉTER ! J'en parle en connaissance de cause, je suis dessus !
Pour ceux que cela intéresse, on peut comparer avec un grand nombre de
documents alternatifs sur le même site, à peu de choses près, toute
l'oeuvre de Bach "connue" s'y trouve, classée dans l'ordre des BWV en
commençant au n°1 !
Le scénario reste un parti-pris.

Oui, mais tu as eu la prudence de ne pas dire "gratuit", et avec raison.
C'est un parti-pris validé non seulement par un travail très sérieux de
l'auteur et des musiciens impliqués, mais encore par la critique depuis
quarante ans...
As-t-on besoin d'images pour apprécier cette musique? C'est selon...

/mode Ironique ON/ une partition est-elle une image ? dans ce cas... ben
oui ! /mode Ironique OFF/ ;-)
A-t-on le droit de ne pas aimer?

Tout à fait ! Avec le plus total respect.
Je souhaite seulement ajouter que le coffret DVD ne comprend pas que le
film, mais des bonus très intéressants (dont un interview récent de
Harnoncourt via Skype), des pdf de divers documents (le plan et la
configuration du logement des Bach à Leipzig, l'inventaire de ses
instruments à sa mort...), et un livre de plus de 150 pages contenant le
découpage intégral, les textes et entretiens du film et des annexes,
intégralement(*) en français. (*) ils ont poussé le soin jusqu'à
traduire finement le texte allemand figurant sur les pages de titre des
oeuvres présentées/citées. Dont celui de l'Offrande Musicale qui est un
chef-d'oeuvre du genre.
Je souhaitais seulement proposer au partage l'émotion que j'ai
ressentie. C'est, en principe, l'objet de ces forums... hth,
--
Gérald
ergeka
Le #26416991
Bonsoir,
Le 13/11/2016 à 14:11, marcel pougneux a écrit :
Gerald a utilisé son clavier pour écrire :
...
Je crossposte vers un forum sur lequel un tel film en noir et blanc, à
son mono de qualité discutable, est normalement considéré comme à banir,
pour leur montrer, par l'exemple, que son et musique n'ont pas de lien
direct : ce film a un intérêt musical exceptionnel à de nombreux titres
et mérite un profond respect. Le comprendront-ils ?


vers un forum qui ... à banir ? Leur montrer ... Le comprendront-ils ?
Moi je trouve que ça frôle le mépris ...
--
Salutations - ergeka
marcel pougneux
Le #26416999
ergeka a formulé ce dimanche :
Bonsoir,
Le 13/11/2016 à 14:11, marcel pougneux a écrit :
Gerald a utilisé son clavier pour écrire :
...
Je crossposte vers un forum sur lequel un tel film en noir et blanc, à
son mono de qualité discutable, est normalement considéré comme à banir,
pour leur montrer, par l'exemple, que son et musique n'ont pas de lien
direct : ce film a un intérêt musical exceptionnel à de nombreux titres
et mérite un profond respect. Le comprendront-ils ?


vers un forum qui ... à banir ? Leur montrer ... Le comprendront-ils ?
Moi je trouve que ça frôle le mépris ...

Exact. Il est d'ailleurs coutumier du fait.
voir_le_reply-to
Le #26417018
ergeka
vers un forum qui ... à banir ? Leur montrer ... Le comprendront-ils ?
Moi je trouve que ça frôle le mépris ...

Non, ça constate (les réactions antérieures) et ça propose (des fois que
ça ait évolué). Il n'y a pas mépris quand il y a espoir.
Votre réaction me laisse incertain quand même. Un avis personnel sur la
différence entre son et musique ? (et l'acceptation de la médiocrité du
premier au profit de la qualité de la seconde ?)
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26417019
marcel pougneux
Moi je trouve que ça frôle le mépris ...

Exact. Il est d'ailleurs coutumier du fait.

Non c'est faux et je viens de le confirmer. Par contre ça semble vous
exonérer éternellement de tout avis sur la question. C'est, bien
entendu, votre droit le plus strict, mais après ça il ne faut pas venir
se plaindre :-)
--
Gérald
marcel pougneux
Le #26417022
Après mûre réflexion, Gerald a écrit :
marcel pougneux
Moi je trouve que ça frôle le mépris ...

Exact. Il est d'ailleurs coutumier du fait.

Non c'est faux et je viens de le confirmer. Par contre ça semble vous
exonérer éternellement de tout avis sur la question. C'est, bien
entendu, votre droit le plus strict, mais après ça il ne faut pas venir
se plaindre :-)


Quant vous écrivez long, vous êtes lassant.
Quand vous écrivez court, vous êtes confus.
En effet, en quoi et pourquoi voulez-vous m'exonérer de tout avis sur
"la" question? Quelle question d'ailleurs? Vous ne le précisez pas.
Sur le film, je l'ai exprimé: relisez-moi.
Sur votre caractère fat, je l'ai fait aussi: relisez-moi encore.
Bebert
Le #26417049
"Gerald" le message de news:
1mwnth6.vstht0y4tgcwN%
Bebert
Question de goûts....

Tout à fait, aussi bien serait-il intéressant que tu nous dises si tu te
place du point de vue d'un musicien ou d'un audiophile (avec proposition
d'annuler le x-post en conséquence).
Qu'apporte un tel film au spectateur?

La même chose que tout film à visée essentiellement biographique sur un
musicien... Les exemples ne sont pas légion mais on peut au moins citer
Amadeus de Milos Forman. On pourrait étendre à l'ensemble des écrits,
biographiques ou analytiques, comme le "Jean-Sébastien Bach,
musicien-poète" d'Albert Schweitzer, disponible en pdf, domaine public :
Je propose : accéder à une meilleure compréhension d'une oeuvre. À
l'époque où le film a été réalisé, Harnoncourt et Leonhardt en sont
juste aux débuts d'une révolution qu'ils vont créer à la fois dans
l'interprétation de la musique baroque et dans l'intérêt qu'on lui porte
!
Je ne discute pas des qualités esthétiques.

On pourrait pourtant, tant le résultat est imparfait (sans cesser d'être
exceptionnel, à mon sens).
La musique, on l'a par ailleurs...

Ah ouiche ? Je suis d'un avis très différent ! On dispose, c'est vrai,
d'un grand nombre d'enregistrements *d'interprétations* dont on nous
donne rarement la clé : sources utilisées, choix techniques et
esthétiques...
Prends les suites françaises : si tu pars du manuscrit conservé à la
Staatsbibliothek de Berlin (d'un copiste contemporain de l'auteur), et
que tu peux télécharger en pdf ici
on ne peut pas dire que tu "l'aies" : il reste à au sens très littéral,
L'INTERPRÉTER ! J'en parle en connaissance de cause, je suis dessus !
Pour ceux que cela intéresse, on peut comparer avec un grand nombre de
documents alternatifs sur le même site, à peu de choses près, toute
l'oeuvre de Bach "connue" s'y trouve, classée dans l'ordre des BWV en
commençant au n°1 !
Le scénario reste un parti-pris.

Oui, mais tu as eu la prudence de ne pas dire "gratuit", et avec raison.
C'est un parti-pris validé non seulement par un travail très sérieux de
l'auteur et des musiciens impliqués, mais encore par la critique depuis
quarante ans...
As-t-on besoin d'images pour apprécier cette musique? C'est selon...

/mode Ironique ON/ une partition est-elle une image ? dans ce cas... ben
oui ! /mode Ironique OFF/ ;-)
A-t-on le droit de ne pas aimer?

Tout à fait ! Avec le plus total respect.
Je souhaite seulement ajouter que le coffret DVD ne comprend pas que le
film, mais des bonus très intéressants (dont un interview récent de
Harnoncourt via Skype), des pdf de divers documents (le plan et la
configuration du logement des Bach à Leipzig, l'inventaire de ses
instruments à sa mort...), et un livre de plus de 150 pages contenant le
découpage intégral, les textes et entretiens du film et des annexes,
intégralement(*) en français. (*) ils ont poussé le soin jusqu'à
traduire finement le texte allemand figurant sur les pages de titre des
oeuvres présentées/citées. Dont celui de l'Offrande Musicale qui est un
chef-d'oeuvre du genre.
Je souhaitais seulement proposer au partage l'émotion que j'ai
ressentie. C'est, en principe, l'objet de ces forums... hth,
--
Gérald

Je pense que tout le monde a compris cet élan de ta part.
Néanmoins je reste dubitatif quant à ce genre de cinéma...
Je ne vois pas ce que filmer des personnages en perruques apporte au plaisir
de l'écoute.
C'est une question de ressenti...
Je préfère une bonne conférence avec exemples musicaux et lectures de
textes...Avec la possibilité de pauses et de reprises...
Chacun son truc...
B.
voir_le_reply-to
Le #26417114
marcel pougneux
Quant vous écrivez long, vous êtes lassant.
Quand vous écrivez court, vous êtes confus.

Peut-être oubliez-vous le sens du mot "documenter" ses écrits ? Concept
essentiel pour nourrir un échange utile et que vous semblez ignorer
(JAPAI).
En effet, en quoi et pourquoi voulez-vous m'exonérer de tout avis sur
"la" question? Quelle question d'ailleurs? Vous ne le précisez pas.

Euh... si, je crois : j'ai x-posté vers ce forum une info destinée à
framc, parce qu'elle me semblait pouvoir illustrer le divorce total
entre hifi(son) et musique(notes) qui constitue à la fois la raison de
ma curiosité pour ce forum (essentiellement en ROM), et une impression a
priori, sur laquelle j'aimerais bien être démenti de manière
constructive, en fait (ce qui n'a jamais été le cas).
Je rappelle que j'ai tenté, à plusieurs reprises, de lancer aussi une
discussion sur le son multicanal sans le moindre succès.
Sur le film, je l'ai exprimé: relisez-moi.

J'admets que c'était sobre et concis :-) Mais vous n'avez guère été
suivi par d'autres habitués du forum, plutôt au contraire, non ?
Ça a ensuite dérivé sur de l'ad hominem... même vous, hélas :
Sur votre caractère fat, je l'ai fait aussi: relisez-moi encore.

Soit. En logique comme en science, un échec a aussi une valeur
informative. Inutile de détailler, tout lecteur peut la ressentir sans
décodeur. Salutations ?
--
Gérald
Publicité
Poster une réponse
Anonyme