Encore des destructions d'églises en perspective ...

Le
Bamako sur Seine
Rapportées par l'excellent Tribune de l'art dont on partagera
l'exaspération. La "déconstruction", pour reprendre le terme utilisé
par les maires, à la fois non pertinent et d'une extraordinaire
lâcheté, se cache en général derrière de minuscules arguments.
L'argument financier est le plus fallacieux car la démolition des
édifices dans les règles de sécurité actuelles et leur remplacement
par un hangar style salle polyvalente coûe en réalité plus cher qu'une
sauvegarde à minima.

http://www.latribunedelart.com/Patrimoine/Patrimoine_2007/Eglises_Detruites=
_516.htm
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
D'Iberville
Le #15669671
Bamako sur Seine a écrit :
Rapportées par l'excellent Tribune de l'art dont on partagera
l'exaspération. La "déconstruction", pour reprendre le terme utilisé
par les maires, à la fois non pertinent et d'une extraordinaire
lâcheté, se cache en général derrière de minuscules arguments.
L'argument financier est le plus fallacieux car la démolition des
édifices dans les règles de sécurité actuelles et leur remplacement
par un hangar style salle polyvalente coûe en réalité plus cher qu'une
sauvegarde à minima.

http://www.latribunedelart.com/Patrimoine/Patrimoine_2007/Eglises_Detruites_516.htm



Le problème, c'est que les quelque 10 % de catholiques pratiquants qui
restent n'ont ni l'envie ni les moyens d'entretenir et de restaurer ces
églises, et que l'immmmmmmense majorité de la population française s'en
fout royalement, ne va plus à l'église le dimanche, et n'a aucune envie
de payer non plus.
Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins, il
y a de la demande...


--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".
assainissement2001-2004
Le #15669621
On 29 mai, 16:03, D'Iberville
Bamako sur Seine a écrit :





a
Harpo
Le #15669611
On Tue, 29 May 2007 10:03:52 -0400, D'Iberville wrote:

Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins, il
y a de la demande...



Voilà.

fu2
UBUjean-jacques viala
Le #15669321
On Tue, 29 May 2007 10:03:52 -0400, D'Iberville wrote:

Bamako sur Seine a écrit :
Rapportées par l'excellent Tribune de l'art dont on partagera
l'exaspération. La "déconstruction", pour reprendre le terme utilisé
par les maires, à la fois non pertinent et d'une extraordinaire
lâcheté, se cache en général derrière de minuscules arguments.
L'argument financier est le plus fallacieux car la démolition des
édifices dans les règles de sécurité actuelles et leur remplacement
par un hangar style salle polyvalente coûe en réalité plus cher qu'une
sauvegarde à minima.

http://www.latribunedelart.com/Patrimoine/Patrimoine_2007/Eglises_Detruites_516.htm



Le problème, c'est que les quelque 10 % de catholiques pratiquants qui
restent n'ont ni l'envie ni les moyens d'entretenir et de restaurer ces
églises, et que l'immmmmmmense majorité de la population française s'en
fout royalement, ne va plus à l'église le dimanche, et n'a aucune envie
de payer non plus.
Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins, il
y a de la demande...



ben non.

les musulmans en veulent pas.

ce qui dement leur volonté d'integration.

allez voir les mosquées en chine, on dirait un temple boudhiste, seule
la derniére cour est verte au lieu d'être rouge.

--


UBU

"La fureur française? j'ai 67 ans et je n'ai jamais vu de
français tuer d'autres français, sauf moi".
De gaulle à Camus, le 5 mars 1958.
Goret Neuneu
Le #15669291
D'Iberville a écrit :

Le problème, c'est que les quelque 10 % de catholiques pratiquants qui
restent n'ont ni l'envie ni les moyens d'entretenir et de restaurer ces
églises, et que l'immmmmmmense majorité de la population française s'en
fout royalement, ne va plus à l'église le dimanche, et n'a aucune envie
de payer non plus.



C'est toujours intéressant d'avoir le point de vue d'un Belge émigré au
Canada sur ces questions.

--
G2N
Sauvez usenet: adoptez un autre ton.
François
Le #15669211
D'Iberville a écrit le 29.05.2007 16:03:

Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins, il
y a de la demande...



Ben non, elles ne sont pas orientées vers La Mecque.


--
François
Goret Neuneu
Le #15669201
François a écrit :

Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins,
il y a de la demande...





Ben non, elles ne sont pas orientées vers La Mecque.



Sainte-Sophie de Constantinople non plus: les musulmans ont percé une
porte pour indiquer la qibla.

Suivi fsr.

--
G2N
Sauvez usenet: adoptez un autre ton.
dlink
Le #15669181
Goret Neuneu a écrit :
François a écrit :

Notez : on pourrait toujours les convertir en mosquées : là au moins,
il y a de la demande...








Ben non, elles ne sont pas orientées vers La Mecque.




Sainte-Sophie de Constantinople non plus: les musulmans ont percé une
porte pour indiquer la qibla.



On dirait que vous, le prétendu "chétien", espérez cette conversion des
églises en mosquées...
villenoel
Le #15668841
"Bamako sur Seine" news:

L'argument financier est le plus fallacieux car la démolition des
édifices dans les règles de sécurité actuelles et leur remplacement
par un hangar style salle polyvalente coûe en réalité plus cher qu'une
sauvegarde à minima.

========= Je ne suis pas sûr que votre calcul soit juste.
Notre petite commune est confrontée à ce problème car tous les ans il y a
bien un orage ou une tempête qui enlève la moitié de la toiture et les
assurances en ont marre de rembourser. D'où une augmentation des primes et
des impôts locaux.
Je pense que au lieu de démolir il serait plus judicieux de les vendre à
quelque anglais ou américain friqué qui en fera une habitation.

Une petite remarque en passant.
Je suis sûr que les anticléricaux qui ont vôté la loi de 1905 en croyant
jouer un bon tour aux calotins n'avaient pas imaginé une telle corvée pour
les municipalités.
--
villenoel
D'Iberville
Le #15668601
villenoel a écrit :
"Bamako sur Seine" news:

L'argument financier est le plus fallacieux car la démolition des
édifices dans les règles de sécurité actuelles et leur remplacement
par un hangar style salle polyvalente coûe en réalité plus cher qu'une
sauvegarde à minima.

========= > Je ne suis pas sûr que votre calcul soit juste.
Notre petite commune est confrontée à ce problème car tous les ans il y a
bien un orage ou une tempête qui enlève la moitié de la toiture et les
assurances en ont marre de rembourser. D'où une augmentation des primes et
des impôts locaux.



Notez d'ailleurs que la salle "polyvalente" qui remplace l'église a
justement l'avantage d'être... "polyvalente", et donc de servir à autre
chose qu'à des offices religieux, et à d'autres groupes que les
chrétiens pratiquants

Je pense que au lieu de démolir il serait plus judicieux de les vendre à
quelque anglais ou américain friqué qui en fera une habitation.



Ça se fait au Québec

Une petite remarque en passant.
Je suis sûr que les anticléricaux qui ont vôté la loi de 1905 en croyant
jouer un bon tour aux calotins n'avaient pas imaginé une telle corvée pour
les municipalités.



J'ai connu des cas, en Belgique, où, faute de prêtre et de pratiquants,
on célébrait la messe du dimanche dans le village A, celle du dimanche
suivant dans le village B, et celle d'après dans le village C, tous
distants de quelques kilomètres seulement.

Dans ces conditions, on peut tout de même se demander si la
collectivité, dont l'écrasante majorité ne va d'ailleurs jamais à
l'église, si la collectivité, donc, a vraiment intérêt à continuer à
financer l'entretien de bâtiments certes anciens mais sans valeur
architecturale particulière, des bâtiments qui ne servent qu'un dimanche
sur trois, qui sont fermés 20 jours sur 21, et qui ne sont utilisés que
par une minorité de plus en plus réduite de la population...

--
Quotidiennement updatés, et avec photos, les "Saviez-vous que...",
sont enfin disponibles en ligne : http://diberville.blogspot.com/
"Davon geht die Welt nicht unter, sieht man sie manchmal auch grau".
Publicité
Poster une réponse
Anonyme