Envoyé Spécial fait-il monter le FN ?

Le
Dlink
http://telepublique.blogspirit.com/archive/2007/04/01/envoy%C3%A9-sp%C3%A9cial-fait-il-monter-le-fn.html

Jeudi dernier avait lieu Envoyé Spécial, émission de reportage bien
connue de la télévision de service public.

Un des sujets était : le FN peut-il à nouveau être au 2è tour le 22
avril 2007.

Or tout porte à croire que l'effet de ce reportage d'Envoyé Spécial y
contribuera. Explications.

Comme souvent avec le FN, mais d'une manière plus problématique à un
mois jour pour jour du 1er tour de l'élection présidentielle, le
traitement médiatique est à charge. Par "à charge", je veux dire que les
faits sont systématiquement présentés d'une certaine manière, à peu près
toujours la même, et comme par hasard systématiquement défavorable au
sujet traité. Il en va ainsi à peu près de tous les sujets a priori
politiquement incorrect, et en particulier des sujets proches du FN
(patriotisme, immigration, identité nationale, etc.), mais les effets
pervers d'une telle présentation des faits sont souvent minimisés, voire
niés.

Avant toute chose, je dois dire qu'hélas les deux présentatrices de ce
magazine d'information ont refusé de répondre à mes quelques questions,
mais un droit de réponse leur est évidemment encore ouvert, je suis
joignable à ce mail : editions.tatamis<arrobe>gmail.com

J'aurais néanmoins préféré qu'elles m'en disent un peu plus sur la
manière avec laquelle elles voyaient ce reportage, si elles le
trouvaient plutôt objectif, ou défendant une thèse politique
particulière. Car telle est bien la question qu'il convient de se poser,
sur la télévision de service publique que nous finançons tous, électeurs
et sympathisants du FN inclus.

Le choix des personnes interviewées tout d'abord. Puisque le sujet est
l'électorat FN, il conviendrait d'interroger celles et ceux qui disent
vouloir voter FN. Or, pendant tout le reportage, qui est reproduit à la
fin de cet article, un seul type de personne fut interrogé : des
personnes blanches, de droite extrême, pour ne pas dire
d'extrême-droite. Quoi de plus normal me direz-vous, puisque le FN est
un parti d'extrême-droite ! Justement, là est la question, que les
journalistes de la télé publique aurait dû se poser. Des journalistes du
Monde se la sont posées, et ils ne sont pas arrivés à la même
conclusion, à savoir le FN est un parti n'ayant le soutien que de
Français "de souche", à tendance raciste ou racialiste.
Le même jour que le reportage d'Envoyé Spécial, le 22 mars, le Monde
publiait un dossier multimédia intitulé : "Faire péter le verrou", ou
le vote FN de Français issus de l'immigration"
Ces Français "issus de l'immigration" y expliquent pourquoi ils vont
voter le Pen, et pourquoi ils trouvent le FN "pas trop raciste".
D'ailleurs, le Monde ne fait que répercuter une information que les
citoyens français un minimum informés connaissent depuis longtemps. Par
exemple, il tourne sur Dailymotion des vidéos de "beurettes" qui
expliquent pourquoi elles votent Le Pen. En voici une par exemple :


Beurette vote LE PEN
envoyé par dachyl


Et la télévision privée, Canal + par exemple, avait également traité ce
sujet. Ici, Dimanche + du 14 janvier 2007, il y a donc plus d'un mois :


LE PEN et les BEURS
envoyé par raymond75


A la place, les seuls "Français issus de l'immigration" qui sont montrés
dans le reportage d'Envoyé Spécial sont des anti-lepénistes farouches,
qui disent être considérés comme des étrangers par les habitants.

Cette absence regrettable dans le reportage d'Envoyé Spécial, qui
cherche donc vraisemblablement à enfermer le FN dans une appartenance
raciale, est renforcée par les gens choisis pour "représenter" le FN :
des jeunes militants qui écoutent du rock identitaire à la gloire d'une
Europe blanche, par exemple ("la relève du mouvement, c'est eux" précise
tranquillement la voix off). Mais à qui peut donc bénéficier cette
caricature ?

D'autant qu'outre cette absence-là, on en compte une autre, et de taille
: les anciens militants et sympathisants du PCF, le Parti Communiste
Français, et dont on sait depuis le 21 avril 2002 qu'ils sont passés en
masse du vote PCF au vote FN, faisant de ce parti le premier parti
ouvrier de France. Aucun ne sera interviewé lors du reportage, et si de
telles personnes ont refusé d'être interviewées alors qu'elles disaient
avoir été ou avoir voté au PCF, le téléspectateur ne le sait pas, la
fameuse voix off ne le lui disant pas. C'est soit qu'elle a
malencontreusement oublié de le dire, soit qu'elle n'a pas cherché de
tels électeurs. Ils existent pourtant bel et bien.

A la place, la voix off fera tout au long du reportage un véritable
travail de sape contre le FN, plus ou moins explicitement. En voici
quelques exemples :

"Vous parlez d'immigration par exemple, mais ici il n'y a pas
d'immigration!?"
-> la recherche de la contradiction chez l'électeur est flagrante,
pourtant il faudrait expliquer à cette journaliste qu'une élection
présidentielle n'est pas une élection cantonale.

"En 2002 à Certines, 33% ont voté FN"
-> Pourquoi ne pas avoir rappelé aussi qu'aux élections cantonales
(justement) de 2004 à Certines, le FN a obtenu 8% des voix seulement, la
droite 25% et la gauche 67% ? Ce sont les chiffres officiels donnés par
le Ministère de l'Intérieur.

"Les militants du FN agitent le spectre des délocalisations"
-> D'une part, les autres partis, et principalement de gauche et
d'extrême-gauche, ne le font-ils pas ?
D'autre part, les délocalisations ne sont-elles pas un problème majeur
pour notre pays ? En parler, chercher à les limiter, revient-il
forcément à "agiter un spectre" ?

"L'immigration et l'insécurté, le fond de commerce du FN"
-> parle-t-on de "fond de commerce" pour les autres partis politiques ?
Dit-on dans Envoyé Spécial que l'Education Nationale est le "fond de
commerce" du PS ? Dit-on que les patrons d'entreprises sont le "fond de
commerce" de l'UMP ? Pourquoi un traitement de faveur différent pour le FN ?

Et je ne parle même pas de la musique de fond, pour le moins
"effrayante", et qui a un but évident de repoussoir. Et je ne parle pas
seulement du fameux rock identitaire.

Bref, les journalistes de la télévision de service publique ont diffusé,
à un mois de l'élection présidentielle, à une heure où l'écoute est
maximale, un nouveau reportage à charge sur le FN, cherchant à orienter
volontairement l'opinion du public, et contribuant à justifier le
discours victimaire du FN. Or on sait depuis le 21 avril 2002 qu'une
telle manière de faire du journalisme est pour le moins
contre-productive. Alors si les journalistes d'Envoyé Spécial souhaitent
adresser un droit de réponse pour les lecteurs de ce blog, qu'ils se
sentent libres de le faire, il semble que la situation le mériterait
largement.



Envoyé Spécial (Part.1)
envoyé par Brownsugar18




Envoyé Spécial (Part. 2)
envoyé par Brownsugar18
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
FdP
Le #10610941
Bonjour,

Une large partie des électeurs du FN est très volatile. C'était le
vote de protestation par excellence, qui permet aux électeurs de
passer leur colère des politiques et institutions qui pillent de pays
depuis des décennies.

Cette fois-ci, c'est BAYROU qui occupe aussi cette catégorie
contestataire. Le FN devrait donc avoir un score inférieur à celui
annoncé, surtout que les sondages corrigent les vraies données, et que
les corrections pourraient même être contraire à la réalité 2007.

Par contre, si BAYROU se loupe, le FN rafflera la mise à la prochaine
élection, si le pouvoir n'a pas supprimé les élections d'ici là. A+

FdP
yop
Le #10610871
On 3 avr, 09:45, "FdP"
Bonjour,

Une large partie des électeurs du FN est très volatile. C'était le
vote de protestation par excellence, qui permet aux électeurs de
passer leur colère des politiques et institutions qui pillent de pays
depuis des décennies.

Cette fois-ci, c'est BAYROU qui occupe aussi cette catégorie
contestataire. Le FN devrait donc avoir un score inférieur à celui
annoncé, surtout que les sondages corrigent les vraies données, et que
les corrections pourraient même être contraire à la réalité 200 7.

Par contre, si BAYROU se loupe, le FN rafflera la mise à la prochaine
élection, si le pouvoir n'a pas supprimé les élections d'ici là. A+

FdP



Je pense que tu n'as pas compris le vote FN.

Si la première fois il sert à exprimer la colère, au bout de deux, il
devient adhésion, car les autres partis n'ont rien à proposer pour
corriger le tir à cause de la real politique !

Bayrou connait actuellement son heure de gloire comme Chevenement lors
des dernier élection, mais tu verras dans la dernière ligne droite,
l'original (Le Pen) reviendra talonner puis devancer la copie
(Bayrou). En effet, le discours du FN a une contuinité depuis que
Mittérand l'a rendu incontournable, alors que Bayrou est issu de la
droite et son discours ni gauche ni droite est incompréhensible pour
qui a une légère mémoire de la vie politique française.

La seule chose qui pourra faire baisser le FN c'est le décès de Le Pen
car alors le parti se livrera une lutte interne pour la succession et
recréera la division de la droite nationale (je n'aime pas le terme
extrème droite quià mes yeux ne veut rien dire, surtout que le
programme du FN est plus proche de celui du PS que de celui de l'UMP
sur de nombreux points).
Individu
Le #10610831
FdP a écrit :
Bonjour,

Une large partie des électeurs du FN est très volatile.




C'est faux, c'est l'électoral le plus stable : plus de 70% des gens qui
disent aujourd'hui voter pour Le Pen sont sûr de la faire.


C'était le



Imparfait.

vote de protestation par excellence, qui permet



permettait donc

aux électeurs de
passer leur colère des politiques et institutions qui pillent de pays
depuis des décennies.



C'est devenu un vote de conviction, cela a été analysé en détails depuis
l'époque où tous les gens si intelligents comme Duhamel parlaient d'un
"feu de paille".


Cette fois-ci, c'est BAYROU qui occupe aussi cette catégorie
contestataire.



Hi-la-rant.

Il dit tout et l'inverse le pauvre Bayrou en croyant encore aux mirages
des sondages. Il vient de déclarer qu'il est plus à gauche que les
socialistes. Il dit vraiment n'importe quoi.


Le FN devrait donc avoir un score inférieur à celui
annoncé, surtout que les sondages corrigent les vraies données, et que
les corrections pourraient même être contraire à la réalité 2007.



Mais oui, mais oui.

Le Pen vient encore de monter alors que Bayrou vient encore de
descendre dans le sondage d'aujourd'hui.
Pierre Maurette
Le #10610821
FdP, le 03/04/2007 a écrit :
Bonjour,

Une large partie des électeurs du FN est très volatile.



Justement, non. Je pense que le FN est le parti qui a le plus
d'électeurs "captifs", de l'ordre de 10% des exprimés du premier tour.
Un peu comme le PC d'un autre temps, a ceci près que les électeurs FN
ne sont pas adhérents dans la même proportion.
Le reste du score du FN, modulé de l'abstention, par exemple 6% s'il
fait 16%, représentera l'échec des trois autres.
En revanche, le FN est également le parti qui a le plus de votes
captifs "contre", peut-être 70 ou 75% des exprimés du second tour.

Bayrou n'a bien entendu pas de vote captif. Sarkosy certainement très
peu, puisqu'il n'est ni gaulliste, ni réellement issu de la majorité ni
même du pouvoir en place. Ségolène doit posséder un peu moins de voix
captives que Le Pen, les socialistes de toujours, dont les encartés,
mais elle fait quand même tout pour les dégoûter.

Les conséquences ne seraient pas aussi importantes, ce serait assez
marrant ces élections. Pour gagner, il faut soit être au second tour
contre Le Pen, soit gagner au second tour, ce qui n'est pas tout à fait
la même chose.

--
Pierre Maurette
UBUjean-jacques viala
Le #10610731
On Tue, 03 Apr 2007 15:33:53 +0200, Pierre Maurette

(...)
Les conséquences ne seraient pas aussi importantes, ce serait assez
marrant ces élections. Pour gagner, il faut soit être au second tour
contre Le Pen,



ah l'histoire ne repasse pas les plats.

sarko le pen, qui à gauche va voter sarko?
par contre nombreux sortiront les pediluves et se feront une raison,
evitant de se precipiter dans dix années (au moins) d'opposition sans
espoir.

sego le pen? qui à droite, va voter avec la gauche et l'extréme gauche.

dans ces deux cas, le pen a une excellente chance de devenir président.

soit gagner au second tour, ce qui n'est pas tout à fait
la même chose.



nous gagnerons.

--


Il coûte si peu aux grands à ne donner que des paroles, et leur condition les dispense si fort de tenir les belles
promesses qu'ils vous ont faites, que c'est modestie à eux de ne promettre pas encore plus largement.

La Bruyère
Publicité
Poster une réponse
Anonyme