est-ce de la diffamation?

Le
993313410
Bonjour,
un de nos amis a un problème auquel il ne sait comment réagir:
(le sujet ne concerne pas la location en elle-même)
locataire, il était en très bons termes avec son propriétaire.
Ainsi, pour rendre service au propriétaire, il s'est occupé
bénévolement de plusieurs choses au niveau de la maison dont qqs
problèmes de réception de télévision.
L'installation n'étant pas parfaite, il aurait fallu changer certains
composants (conseils d'un fabricant de récepteurs), ce que
l'installateur a confirmé.
Malheureusement, le propriétaire ne résidant pas dans l'immeuble, cet
ami lui a adressé un courrier d'information dans lequel il parle de
"mauvaise installation" au lieu d'installation à améliorer.
Depuis, victime de bruit de voisinage de voisins du dessus, a dû
suivre les démarches prévues par la loi, le voisin n'acceptant pas de
tenir compte de la gêne engendrée.
Les rapports entre cet ami et le propriétaire son tendus depuis, et ce
dernier a pris parti pour le voisin, par préférence personnelle du
voisin, et compte apparemment se servir du courrier pour que cet ami
ait des problèmes avec l'installateur, puisque "mauvaise installation"
est exagéré.
Pouvez-vous me dire comment cette personne peut rattraper le coup et
ce qu'il risque de la part de l'installateur?
Inutile de dire que depuis cet ami ne dort plus, et qu'il craint le
pire.

s'il vous plait, évitez toute polémique sur le bruit de voisinage qui
serait entièrement hors sujet ici. Le problème est réel et trop long =
à
exposer ici.

Merci par avance pour toute réponse

N.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JLC
Le #15446671

Bonjour,
Depuis, victime de bruit de voisinage de voisins du dessus, a dû
suivre les démarches prévues par la loi, le voisin n'acceptant pas de
tenir compte de la gêne engendrée.
Les rapports entre cet ami et le propriétaire son tendus depuis, et ce
dernier a pris parti pour le voisin, par préférence personnelle du
voisin, et compte apparemment se servir du courrier pour que cet ami
ait des problèmes avec l'installateur, puisque "mauvaise installation"
est exagéré.
Pouvez-vous me dire comment cette personne peut rattraper le coup et
ce qu'il risque de la part de l'installateur?
Inutile de dire que depuis cet ami ne dort plus, et qu'il craint le
pire.
Merci par avance pour toute réponse

N.

Salut,

Perso, je ne comprends rien à ce que tu racontes ci-dessus.

Un seul avis : c'est ce qu'on appelle se noyer dans un verre d'eau.
Et encore, ça serait plutôt une tasse à café.

Dormez en paix, bonnes gens.
--
----------------------
@ + et cordialement
Enlever uuxx si réponse directe
JLC
993313410
Le #15446661
> je ne comprends rien à ce que tu racontes ci-dessus.



ok, vous avez raison, j'ai essayé d'être trop précis.
malheureusement, être trop bref amène toujours son lot de posts
inutiles.

alors voilà:
quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation et que risque la
personne à l'origine de ces propos?

J'espère avoir été clair cette fois

Cordialement
N.
Roland Garcia
Le #15446651
a écrit :

quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation



Non, il s'agit d'un courrier privé.

> et que risque la
personne à l'origine de ces propos?



rien.

--
Roland Garcia
Sylvain
Le #15446641
"Roland Garcia"
a écrit :

quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation



Non, il s'agit d'un courrier privé.




Quand on dit des salopries sur quelqu'un dans un courrier adressé à une
seule personnes ce n'est pas de la diffamation ?
JLC
Le #15446631

alors voilà:
quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation et que risque la
personne à l'origine de ces propos?

J'espère avoir été clair cette fois

Cordialement
N.

Re,

Oui, c'est plus clair, mais toujours aussi dérisoire comme angoisse.

Exemple : si j'écris à qq'un que ma voiture nommément identifiée est une
daube, crois-tu que le constructeur va m'attaquer ?

Quant à l'installateur, d'abord il n'est pas destinataire de la lettre,
ensuite celle-ci n'est pas publiée en lettre ouverte dans les médias, il n'a
pas reçu de citation en justice par voie d'huissier pour malfaçons, etc.
Donc il s'en fout éperduement. Et ce n'est pas le proprio ni qui que ce soit
qui va pouvoir l'obliger à plaider. Et il est certain qu'il a bien d'autres
choses à faire dans sa vie commerciale (je le lui souhaite en tous cas)

Bref, c'est une affaire strictement privée parfaitement dérisoire. Je me
répète à dessein.

Mais je me fais du souci pour ton copain et consorts lorsque le chat de l'un
d'eux ira pisser sur les fleurs du RdC, que ce sera dénoncé au proprio, qui
fera ou pas sa petite enquête, et qui prendra peut-être fait et cause pour
le voisin de l'immeuble d'en face qui aura été choqué dans sa pudeur en
voyant le chat se laisser aller sous ses yeux.

C'est dimanche, que ton copain aille à confess, ça soulagera déjà grandement
sa conscience

Relax, les gars !
--
----------------------
Ce n'est que mon opinion mais je la partage.
@ + et cordialement
JLC
JLC
Le #15446621
"Sylvain" f941ru$jsn$

"Roland Garcia" news:
a écrit :

quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation



Non, il s'agit d'un courrier privé.




Quand on dit des salopries sur quelqu'un dans un courrier adressé à une
seule personnes ce n'est pas de la diffamation ?



Ah ! Sylvain pointe le bout du..... nez.

On n'est pas sortis de l'auberge !
--
----------------------
Ce n'est que mon opinion mais je la partage.
@ + et cordialement
JLC
YaniC
Le #15446601
| > Non, il s'agit d'un courrier privé.
| Quand on dit des salopries sur quelqu'un dans un courrier adressé à une
| seule personnes ce n'est pas de la diffamation ?

Si c'est du courrier privé qui n'est pas destinée à "on", cela ne serait pas
une indiscrétion mavenue plutôt ?
YaniC
Le #15446591
"YaniC" <xr029(arobas)wanadoo(point)fr> a écrit dans le message de news:
46b59137$0$25918$
|| > Non, il s'agit d'un courrier privé.
|| Quand on dit des salopries sur quelqu'un dans un courrier adressé à une
|| seule personnes ce n'est pas de la diffamation ?
|
| Si c'est du courrier privé qui n'est pas destinée à "on", cela ne serait
pas
| une indiscrétion mavenue plutôt ?

Hmmm, c'est mal d'écrire au réveil... Il fallait lire "malvenue", bien sur.
;-)
Roland Garcia
Le #15446581
Sylvain a écrit :
"Roland Garcia"
a écrit :

quelqu'un écrit à dans une lettre qu'un travail "est mal fait", alors
qu'il voulait dire "peut être amélioré" en citant le nom du
commerçant, ceci sans intention de nuire. Il s'est simplement mal
exprimé.
Ce commerçant peut-il porter plainte pour diffamation


Non, il s'agit d'un courrier privé.




Quand on dit des salopries sur quelqu'un dans un courrier adressé à une
seule personnes ce n'est pas de la diffamation ?



Non, la loi de 1881 exige que les propos soient tenus publiquement.

Ici le commerçant ne peut poursuivre que pour faute et sur la base des
articles 1382 et suivants du CC, mais vu la nature des propos tenus il
risque fort de faire rire.

--
Roland Garcia
Laxatif
Le #15446571
: C'est dimanche, que ton copain aille à confess, ça soulagera déjà grandement
: sa conscience
:
: Relax, les gars !
Bonjour,
Moi je pense que c'ette histoire relève de la malhonnêteté du propriétaire qui se
sert d'un courrier à l'interprétation douteuse pour éviter d'assurer et de remercier
son locataire qui a fait le boulot à sa place.
Je me suis trouvé dans un cas semblable (dépot de plainte classée sans suite).
-- Laxatif
Publicité
Poster une réponse
Anonyme