évolution de la radio

Le
Phil 93
Bonjour,

avec l'arrivée de la radio numérique terrestre, est-il prévu la
disparition de la radio analogique, et si oui un calendrier est-il
déjà décidé ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
basto24
Le #19433461
"Phil 93" news:
Bonjour,

avec l'arrivée de la radio numérique terrestre, est-il prévu la
disparition de la radio analogique, et si oui un calendrier est-il
déjà décidé ?



Bonjour, non rien n'est prévu pour le moment car la RNT n'a pas encore
démarré.
L'analogique est le numérique vont cohabiter pendant encore un bon nombre
d'année car il y a un gros parc de récepteur à changer, cela dépendra aussi
à la rapidité des français à vouloir passer au numérique.
En gros c'est pas pour demain ;-)
--
Basto24, le basto du 24.
Thierry VIGNAUD
Le #19433701
On Thu, 28 May 2009 12:38:28 +0200, "basto24"



"Phil 93" news:
Bonjour,

avec l'arrivée de la radio numérique terrestre, est-il prévu la
disparition de la radio analogique, et si oui un calendrier est-il
déjà décidé ?



Bonjour, non rien n'est prévu pour le moment car la RNT n'a pas encore
démarré.
L'analogique est le numérique vont cohabiter pendant encore un bon nombre
d'année car il y a un gros parc de récepteur à changer, cela dépendra aussi
à la rapidité des français à vouloir passer au numérique.
En gros c'est pas pour demain ;-)



Ça dépendra effectivement de la manière dont "prendra" la RNT (en
France). Et là il ne faut surtout pas transposer ce qui s'est passé
pour la TNT, soit multiplication d'une offre de 5 canaux en clair, à
18, voir jusqu'à 23 canaux, pour ce qui constitue le 1er loisir des
français (en terme de temps moyen consacré par jour)

Ceux qui reçoivent correctement sur leur poste de radio les radios qui
les intéresse n'éprouveront aucun besoin de passer à la RNT.

Maintenant on a des voisins (surperficie et population qui peuvent
être comparés à la France comme l'Allemagne ou la Grande-Bretagne),
qui ont la RNT depuis des années.

Donc avant de tirer des plans sur la comète française, analysons
l'évolution des deux pays que j'ai cité. Si quelqu'un a des chiffres
simples du type RNT :
an 1 = x % auditeurs en analogique et
x % auditeurs passés au numérique, et ainsi de suite an 2 et suivants,
ça pourrait être riche d'enseignement.

Pour le cas français, attendons de voir comment seront distribués les
récepteurs, en décembre prochain, s'ils ont été fabriqués d'ici là !
Hors de circutis de grande distribution avec pignon sur rue, c'est
foutu à l'avance.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
draille
Le #19440101
Thierry VIGNAUD a écrit :
Ça dépendra effectivement de la manière dont "prendra" la RNT (en
France). Et là il ne faut surtout pas transposer ce qui s'est passé
pour la TNT, soit multiplication d'une offre de 5 canaux en clair, à
18, voir jusqu'à 23 canaux, pour ce qui constitue le 1er loisir des
français (en terme de temps moyen consacré par jour)

Ceux qui reçoivent correctement sur leur poste de radio les radios qui
les intéresse n'éprouveront aucun besoin de passer à la RNT.



Bonjour

Justement il existe un très grand nombre de poste radio/CD/MP3 portables
en circulation, les mêmes modèles sont en vente dans les grandes
surfaces à partir de 40 €.

Aucune information ne circule (et surtout pas dans les grandes surfaces)
sur les possibilités de réception et de la compatibilité des postes
radio existant ou en vente actuellement avec les prochains émetteurs
numériques. Ces postes portables continueront ils à recevoir les radios
FM ? Toutes, moins qu'ils n'en reçoivent actuellement ou pas du tout ?
Faudra t il ajouter un équipement pour la réception de la radio FM (et
encore si cela est possible et peu couteux)...

Des vendeurs disent qu'ils attendent des informations... mais ils
continuent à vendre les modèles actuels. D'autres disent que cela ne
changera rien pour la réception avec les modèles qu'ils ont en rayon ...

Et pour les postes radios déjà installés dans les véhicules ?
JFG
Le #19440091
"draille"
Aucune information ne circule (et surtout pas dans les grandes surfaces)
sur les possibilités de réception et de la compatibilité des postes
radio existant ou en vente actuellement avec les prochains émetteurs
numériques. Ces postes portables continueront ils à recevoir les radios
FM ?



Tant que la FM sera en service, ce qui devrait durer encore un bon moment
Thierry VIGNAUD
Le #19440311
On Fri, 29 May 2009 08:50:15 +0200, draille

Aucune information ne circule (et surtout pas dans les grandes surfaces)
sur les possibilités de réception et de la compatibilité des postes
radio existant ou en vente actuellement avec les prochains émetteurs
numériques. Ces postes portables continueront ils à recevoir les radios
FM ?



Les récepteurs pévus pour recevoir la FM ne seront pas touchés par le
fait que des diffusions numériques soient mises en fonction. Par
contre le problème c'est de savoir combien de temps vont perdurer les
émissions analogiques. Là, contrairement à la télévision, où il y a
une date butoir au niveau européen, il n'y a aucun calendrier qui
prévoit à court ou long terme l'arrêt des émissions analogiques.

Toutes, moins qu'ils n'en reçoivent actuellement ou pas du tout ?
Faudra t il ajouter un équipement pour la réception de la radio FM (et
encore si cela est possible et peu couteux)...



Il faudra un nouveau récepteur qui prévoit (en France, la nouvelle
bande VHF III et le "décodage" du signal numérique T-DMB). C'est sûr
qu'il n'y aura aucun patch à rajouter à un ancien récepteur. On n'est
pas dans le cas de figure du démodulateur TNT que l'on branche sur la
prise péritel du téléviseur.

Pour info, entre septembre 2010 et septembre 2013 les récepteurs
vendus devront obligatoirement intégrer le moyen de recevoir les
radios numériques. Un calendrier a été fixé par l'article 19 de la loi
2007-309 selon les types de "terminaux" (texte disponible sur
www.legifrance.fr en version consolidée ou non).

Des vendeurs disent qu'ils attendent des informations... mais ils
continuent à vendre les modèles actuels. D'autres disent que cela ne
changera rien pour la réception avec les modèles qu'ils ont en rayon ...


Le revendeurs auraient effectivement du mal à vendre des produits
quasi inexistants, ou des quasi-prototypes, telle que ceux permettant
la réception d'émissions en norme T-DMB qui sera utilisée en France.

Ceci dit il faut arrêter de se torturer l'esprit, si l'on écoute la
radio pour le contenu des émissions, il n'y a pas de raisons de passer
à un mode de diffusion numérique qui n'est pas appelé à court terme à
remplacer l'analogique. Vu l'évolution de la technique en numérique,
tant que le réception fonctionne et que les émissions analogiques
continuent à exister.... plus l'on retardera l'achat d'un nouvel
appareil, moins l'on aura de mauvaises surprises.

Et pour les postes radios déjà installés dans les véhicules ?


Il faudra changer l'autoradio si l'on pense que la réception des
radios analogiques n'est pas suffisante. L'obligation de vente des
matériels permettant la réception de la radio par un professionnel à
un particulier s'appliquera aux appareils équipant les véhicules à
partir du 1er septembre 2013.

On a le temps de voir.... Je rappelle que le démarrage "prévu" en
décembre prochain ne concerne que 3 zones : Paris, Marseille et Nice.
Donc tu es en voiture du sors de ces zones et tu passes en analogique
!


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
draille
Le #19440351
Bonjour,

Merci pour ces deux réponses qui me permettent enfin d'avoir un horizon
plus clair.

Pour info j'ai conservé le même récepteur radio sur 6 véhicules
successifs pendant environ 25 ans...
Evidemment je n'avais pas le RDS :-)))

Salut.

Thierry VIGNAUD a écrit :
On Fri, 29 May 2009 08:50:15 +0200, draille

Aucune information ne circule (et surtout pas dans les grandes surfaces)
sur les possibilités de réception et de la compatibilité des postes
radio existant ou en vente actuellement avec les prochains émetteurs
numériques. Ces postes portables continueront ils à recevoir les radios
FM ?



Les récepteurs pévus pour recevoir la FM ne seront pas touchés par le
fait que des diffusions numériques soient mises en fonction. Par
contre le problème c'est de savoir combien de temps vont perdurer les
émissions analogiques. Là, contrairement à la télévision, où il y a
une date butoir au niveau européen, il n'y a aucun calendrier qui
prévoit à court ou long terme l'arrêt des émissions analogiques.

Toutes, moins qu'ils n'en reçoivent actuellement ou pas du tout ?
Faudra t il ajouter un équipement pour la réception de la radio FM (et
encore si cela est possible et peu couteux)...



Il faudra un nouveau récepteur qui prévoit (en France, la nouvelle
bande VHF III et le "décodage" du signal numérique T-DMB). C'est sûr
qu'il n'y aura aucun patch à rajouter à un ancien récepteur. On n'est
pas dans le cas de figure du démodulateur TNT que l'on branche sur la
prise péritel du téléviseur.

Pour info, entre septembre 2010 et septembre 2013 les récepteurs
vendus devront obligatoirement intégrer le moyen de recevoir les
radios numériques. Un calendrier a été fixé par l'article 19 de la loi
2007-309 selon les types de "terminaux" (texte disponible sur
www.legifrance.fr en version consolidée ou non).
Des vendeurs disent qu'ils attendent des informations... mais ils
continuent à vendre les modèles actuels. D'autres disent que cela ne
changera rien pour la réception avec les modèles qu'ils ont en rayon ...


Le revendeurs auraient effectivement du mal à vendre des produits
quasi inexistants, ou des quasi-prototypes, telle que ceux permettant
la réception d'émissions en norme T-DMB qui sera utilisée en France.

Ceci dit il faut arrêter de se torturer l'esprit, si l'on écoute la
radio pour le contenu des émissions, il n'y a pas de raisons de passer
à un mode de diffusion numérique qui n'est pas appelé à court terme à
remplacer l'analogique. Vu l'évolution de la technique en numérique,
tant que le réception fonctionne et que les émissions analogiques
continuent à exister.... plus l'on retardera l'achat d'un nouvel
appareil, moins l'on aura de mauvaises surprises.
Et pour les postes radios déjà installés dans les véhicules ?


Il faudra changer l'autoradio si l'on pense que la réception des
radios analogiques n'est pas suffisante. L'obligation de vente des
matériels permettant la réception de la radio par un professionnel à
un particulier s'appliquera aux appareils équipant les véhicules à
partir du 1er septembre 2013.

On a le temps de voir.... Je rappelle que le démarrage "prévu" en
décembre prochain ne concerne que 3 zones : Paris, Marseille et Nice.
Donc tu es en voiture du sors de ces zones et tu passes en analogique
!


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud


Thierry VIGNAUD
Le #19440511
On Fri, 29 May 2009 09:43:53 +0200, draille
Bonjour,

Merci pour ces deux réponses qui me permettent enfin d'avoir un horizon
plus clair.

Pour info j'ai conservé le même récepteur radio sur 6 véhicules
successifs pendant environ 25 ans...
Evidemment je n'avais pas le RDS :-)))



Oui en général les postes de radio à transistor c'est en général
increvable, contrairement aux téléviseurs.

La migration vers le numérique sera longue, longue....

Personnellement j'ai un excellent (par la qualité sonore) poste
Philips 4 games d'ondes datant de 1966, après j'en ai un autre, le
premier que je me suis payé avec mon argent de poche, en 1974
(connecté avec un timer il me sert de radio-réveil chaque matin), un
Grundig Satellit 2100 acheté en 1977, deux tuners Sony achetés l'un en
1980 et l'autre en 1991.

Les seuls récepteurs qui ne durent avec moi ce sont les walkman FM,
c'est rare que j'arrive à les faire tenir plus de 5 ans en état de
fonctonner correctement.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
draille
Le #19440501
Bonjour,

A ce que je lis je m'aperçois qu'il y a plus conservateur que moi (sans
aller jusqu'au niveau des collectionneurs) :-))

Je vais donc continuer à conserver sans trop d'inquiétude.

Merci.

Thierry VIGNAUD a écrit :
On Fri, 29 May 2009 09:43:53 +0200, draille
Bonjour,

Merci pour ces deux réponses qui me permettent enfin d'avoir un horizon
plus clair.

Pour info j'ai conservé le même récepteur radio sur 6 véhicules
successifs pendant environ 25 ans...
Evidemment je n'avais pas le RDS :-)))



Oui en général les postes de radio à transistor c'est en général
increvable, contrairement aux téléviseurs.

La migration vers le numérique sera longue, longue....

Personnellement j'ai un excellent (par la qualité sonore) poste
Philips 4 games d'ondes datant de 1966, après j'en ai un autre, le
premier que je me suis payé avec mon argent de poche, en 1974
(connecté avec un timer il me sert de radio-réveil chaque matin), un
Grundig Satellit 2100 acheté en 1977, deux tuners Sony achetés l'un en
1980 et l'autre en 1991.

Les seuls récepteurs qui ne durent avec moi ce sont les walkman FM,
c'est rare que j'arrive à les faire tenir plus de 5 ans en état de
fonctonner correctement.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud


benoit-drouet
Le #19441071
Phil 93 a écrit le 28/05/2009 à 12h27 :
Bonjour,

avec l'arrivée de la radio numérique terrestre, est-il
prévu la
disparition de la radio analogique, et si oui un calendrier est-il
déjà décidé ?


Difficile de mettre un calendrier sur cette question!!

si le csa n'impose rien, surement tres longtemps, et les plus refractaires au chagement seront les seniors pour qui certains sont encore attaché aux OC, les radios jeunes sont quand a elle attaché a un public predisposé a l"evolution technique, ainsi qu'un taux de renouvellement de leur gsm plus rapide.

Peu d'equipement hybride, donc pour basculer il faut attendre une couverture significative pour changer d'appareil, a moins de vivre en permance dans les villes concernés. mais pour si peu de plus values (qualité/quantité) ?

donc si pas de date pour l'extinction qui prendra le risque de mettre off les emetteurs ??
a moins de difficultées economique pas grand monde ...

de plus les préselectionnés a un couverture numérique se voit de facto une reconduction de 5 ans de la couverture analogique, donc on est au moins sur que la fm sera encore la en 2014...

et pour l'instant il faut quand meme avoer que c'est pas sur le plan com que les radio et média se défoule!!!

j'attend avec impatience de voir sortir les autoradios, ainsi que les autoradios dedié des constructeurs...

mais aussi je guette la sortie du systeme renault radio sat qui (peut etre) devrait créer le trouble dans le choix des utilisateurs !!

bref beaucoup de questions pour un avenir plutot interessant ( techniquement)


benoit

www.radiotechnique.com
palmerclaude
Le #19454841
"benoit-drouet" news:
Phil 93 a écrit le 28/05/2009 à 12h27 :
Bonjour,

avec l'arrivée de la radio numérique terrestre, est-il
prévu la
disparition de la radio analogique, et si oui un calendrier est-il
déjà décidé ?


Difficile de mettre un calendrier sur cette question!!

si le csa n'impose rien, surement tres longtemps, et les plus refractaires
au
chagement seront les seniors pour qui certains sont encore attaché aux OC,
les
radios jeunes sont quand a elle attaché a un public predisposé a
l"evolution
technique, ainsi qu'un taux de renouvellement de leur gsm plus rapide.

Peu d'equipement hybride, donc pour basculer il faut attendre une
couverture
significative pour changer d'appareil, a moins de vivre en permance dans
les
villes concernés. mais pour si peu de plus values (qualité/quantité) ?

donc si pas de date pour l'extinction qui prendra le risque de mettre off
les
emetteurs ??
a moins de difficultées economique pas grand monde ...

de plus les préselectionnés a un couverture numérique se voit de facto une
reconduction de 5 ans de la couverture analogique, donc on est au moins
sur que
la fm sera encore la en 2014...

et pour l'instant il faut quand meme avoer que c'est pas sur le plan com
que
les radio et média se défoule!!!

j'attend avec impatience de voir sortir les autoradios, ainsi que les
autoradios dedié des constructeurs...

mais aussi je guette la sortie du systeme renault radio sat qui (peut
etre)
devrait créer le trouble dans le choix des utilisateurs !!

bref beaucoup de questions pour un avenir plutot interessant (
techniquement)


benoit

www.radiotechnique.com



Bonjour,
pour ceux que cela intéresse le positionnement de Thierry est le bon. De
fait plusieurs facteurs vont retarder la mise ne service de la RNT et la
disparition de l'analogique.

1/ Sur le sélections du CSA et la mise en oeuvre, la réponse donnée par Méar
et Rachid Ahrab au dernier congrès de la CNRA d'Arras le 16 mai a été : "le
CSA ne désire pas donner d'autorisations susceptibles de modifications
ultérieures et procèdera avec prudence dans le temps".

2/ Les postes ne seront pas disponibles sur le marché grand public avant
environ une année et deux ou trois pour les voitures neuves).

3/ La restitution de la bande L par Canal + n'interviendra qu'en décembre de
cette année.

4/ Les radios associatives ou B (commerciales indépendantes) ne sont pas
pressées : le problème de la double-diffusion, de son prix, (environ 20 000
euros par an) et la répartition des petites radios ne désirant pas
d'extension de leur zone de couverture actuelle en zone rurale par exemple,
les écartent de fait de l'accès aux multiplexes aux côtés des réseaux).
(Il est envisagé de les regrouper en nombre plus grand (10 ou 12 sur des
multiplexes spécifiques avec une bande passante légèrement inférieure, parce
que beaucoup ne désirent pas spécialement utiliser les données associées).

5/ Enfin, j'ai mené une étude pour un atelier du congrès sur l'utilisation
de la radio actuelle et la vision de l'avenir par des auditeurs et en
particulier des jeunes.
Il semble que l'écoute radio a beaucoup évolué allant de l'ordinateur, aux
chaînes télé musicales, et surtout par l'utilisation du portable ou de la
programmation individualisée d'ipod à la demande.
Sur les désirs exprimés, on irait vers une lecture sur un appareil unique,
transportable et audible n'importe où. Il semble en dépit des prévisions
pessimistes et des études menées par le CREDOC etc, qu'on s'orienterait vers
une utilisation à partir des portables pour l'essentiel. Cela veut dire que
les radios deviendraient les pourvoyeurs gratuits, des grandes sociétés de
téléphonie, qui, elles, se feront payer pour accèder à la multi diffusion.
Tout cela pour signaler qu'on n'y est pas encore, que les choix différents
de pays limitrophes, et l'idée que la qualité sonore ne sera pas l'argument
le plus valable pour le passage au numérique, font que les hésitations sont
encore nombreuses à tous les niveaux.
pc
Publicité
Poster une réponse
Anonyme