export puis réimport MS Word

Le
ToOmS
Bonjour à tous,

L'API POI (apache Foundation) permet l'import et export de fichiers
Word Et je me demande s'il serait possible que les fichiers
exportés contiennent des sortes de bâlises propriététaires qui ne
seraient pas écrasées par Word lors d'une sauvegarde, afin que je
puisse les récupérer dans une application Java, comme si l'étape
"Word" n'avait pas eu lieu, tout en profitant des modifications, dans
le document, que mon appli Java ne saurait pas gérer.

Quelqu'un a-t-il déjà été confronté à cette problématique ? C=
a me
semble mal "barré", non ?
Merci d'avance.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Yliur
Le #22592411
Le Mon, 20 Sep 2010 06:53:56 -0700 (PDT)
ToOmS
Bonjour à tous,

L'API POI (apache Foundation) permet l'import et export de fichiers
Word... Et je me demande s'il serait possible que les fichiers
exportés contiennent des sortes de bâlises propriététaires qui ne
seraient pas écrasées par Word lors d'une sauvegarde, afin que je
puisse les récupérer dans une application Java, comme si l'étape
"Word" n'avait pas eu lieu, tout en profitant des modifications, dans
le document, que mon appli Java ne saurait pas gérer.



Vous voulez dire : ajouter des informations que Word réenregistrerait ?

Quelqu'un a-t-il déjà été confronté à cette problématique ? Ca me
semble mal "barré", non ?



Je pense aussi.

S'il s'agit d'un format XML comme ODT ou OOXML, il suffit pour voir si
ça marche d'ouvrir à la main un document, d'ajouter votre balise dans
un des fichiers XML, d'ouvrir le document avec le traitement de texte,
de le sauvegarder et de regarder si la balise s'y trouve toujours. Pas
besoin de POI pour faire le test. S'il s'agit d'un format binaire c'est
plus compliqué à tester et je ne sais pas comment c'est structuré.


Merci d'avance.
ToOmS
Le #22593671
On 20 sep, 22:42, Yliur
Le Mon, 20 Sep 2010 06:53:56 -0700 (PDT)

S'il s'agit d'un format XML comme ODT ou OOXML, il suffit pour voir si
ça marche d'ouvrir à la main un document, d'ajouter votre balise dans
un des fichiers XML, d'ouvrir le document avec le traitement de texte,
de le sauvegarder et de regarder si la balise s'y trouve toujours. Pas
besoin de POI pour faire le test. S'il s'agit d'un format binaire c'est
plus compliqué à tester et je ne sais pas comment c'est structuré.



J'ai pensé me servir des commentaires ("annotations" en wordlang) qui,
paraît-il, sont gérées par POI.
Je pourrais délimiter une zone ou juste un point d'ancrage et mettre
des mots-clef, genre [ref:2548] ; si le paragraphe contenant le
commentaire est effacé, la référence est simplement perdue et devra
être éventuellement nettoyée en base, mais ça devrait aller.
L'idée, c'est qu'en me servant de la structure "normale", j'ai moins
de chances de voir tags disparaître... Mais l'utilisateur risque de se
demander ce que ça fait là...

Merci pour les remarques, quoi qu'il en soit.
Mayeul
Le #22594901
On 20/09/2010 15:53, ToOmS wrote:
Bonjour à tous,

L'API POI (apache Foundation) permet l'import et export de fichiers
Word... Et je me demande s'il serait possible que les fichiers
exportés contiennent des sortes de bâlises propriététaires qui ne
seraient pas écrasées par Word lors d'une sauvegarde, afin que je
puisse les récupérer dans une application Java, comme si l'étape
"Word" n'avait pas eu lieu, tout en profitant des modifications, dans
le document, que mon appli Java ne saurait pas gérer.



À mon humble avis, dans ce genre de programmes tout public, les
informations sauvegardées mais non visibles sont :

- Particulièrement détestées des utilisateurs.
Voir le fameux coup du "marqueur noir" passé sur un paragraphe d'un PDF
: le texte était toujours là quand on sait le récupérer.
Voir aussi le coup de l'historique des modifications, qu'il n'est pas
franchement évident de gérer.

- Traitées avec bien peu d'égards par les programmes WYSIWYG qui les
manipulent. En partie à raison du fait du point précédent, sans doute,
et puis aussi parce que "personne ne sait que ça existe, donc personne
ne s'intéresse à ce que ça devient."

Ça ne veut pas dire que ce n'est pas possible.
Mais c'est au moins pas fiable et la route vers tous les ennuis.

Le coup des références, ou d'un Object format COM embarqué dans le
document, me semblent plus fiables : le programme peut les afficher et
sait qu'il ne peut pas se permettre n'importe quoi avec... À condition
qu'il les gère.

--
Mayeul
Publicité
Poster une réponse
Anonyme