Exposition aux ondes : Priartem devrait arrêter de nous casser les c......s !

Le
C Antoine
Bonjour,

Selon une étude réalisée par des chercheurs du CNRS :

http://www.pcinpact.com/actu/news/52824-exposition-ondes-fm-wifi-gsm.htm

la téléphonie mobile est largement en deça de ce que réclament les
anti-mobiles, et représente peanuts par rapport aux autres types
d'ondes (on retrouve d'ailleurs ce cher micro-ondes, tiens tiens).

Bon ok, ils vont répliquer avec des histoires d'ondes pulsées mais
c'est plutôt leur ignorance crasse qui pulse, m'est avis !

Voilà, merci, ça défoule.

--
Christophe
www.cabinet-antoine.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jfc
Le #20029281
C Antoine a écrit :
Bonjour,
Selon une étude réalisée par des chercheurs du CNRS :
http://www.pcinpact.com/actu/news/52824-exposition-ondes-fm-wifi-gsm.htm


salut Antoine
Science et vie a développé cette étude sur 7 pages en janvier 2009.
elle confirme ce qu'on sait déjà, que le portable du fait du "champ
proche" génére des pics élevés sur le dosimètre très très loin devant
tout le reste. Le reste est donc soit proche et faible comme les fours
etc.. soit en "champ lointain" et très faible, comme les antennes
relais. Du fait de la fameuse atténuation en fonction inverse du carré
de la distance.

Les associations anti-ondes savent cela, c'est pour ca qu'elles tentent
de pinailler sur des hypothèses d'ondes pulsées délétères, mais une
accumulation d'hypothèses n'est pas une vérité scientifique. Ou encore
sur la notion "d'incertitude" le sophisme consistant à placer
l'incertitude dans un sens "GENERAL" philosophique (valable pour tout,
même l'eau pure) et de suggérer un sens "PARTICULIER" signifiant "on ne
sait pas ou très peu", ce qui est plutôt faux que vrai.

A l'incertitude, on ajoute souvent "le long terme" pour tenter
d'accréditer l'idée que les ondes seraient un *POISON* ! Et bien non !
les ondes électromagnétiques ne sont pas un poison, la définition de
wikipedia est d'ailleurs intéressante à consulter :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Poison
l'accumulation dans le temps compte donc moins que le dosage. Et c'est
exactement la même logique qu'avec l'eau pure qui peut être dangereuse
par excès(potomanie etc) et non par sa seule présence.

La confusion implicite ondes=poison a rendu fous la plupart des médias
qui se sont tous mis à traquer partout la moindre onde (évidemment
nocive) dans la maison et donner les "bons conseils" pour les éliminer
au maximum, supprimer ou couper le wi-fi, éloigner les fils électriques
etc.... tout cela est scientifiquement absurde. Ce qui compte, n'est pas
l'onde mais son dosage. Comme le dit Jean de Kervasdoué (1) de mémoire :
des gens vont éliminer un risque à la fois très faible et hypothétique
et continuer dans le même temps à en prendre en permanence avérés et
dangereux. Le soleil par exemple représente à midi une énergie de 1000
watts par mètre carré, les Australiens ne le savent que trop avec un
taux très élevé de cancer de la peau.

1)Jean de Kervasdoué : "les prêcheurs de l'apocalypse" PLON 2007
sous titre : pour en finir avec les délires écologiques et sanitaires
Jil S
Le #20029371
Après mure réflexion, C Antoine a écrit :
Bonjour,

Selon une étude réalisée par des chercheurs du CNRS :

http://www.pcinpact.com/actu/news/52824-exposition-ondes-fm-wifi-gsm.htm

la téléphonie mobile est largement en deça de ce que réclament les
anti-mobiles, et représente peanuts par rapport aux autres types d'ondes (on
retrouve d'ailleurs ce cher micro-ondes, tiens tiens...).

Bon ok, ils vont répliquer avec des histoires d'ondes pulsées mais c'est
plutôt leur ignorance crasse qui pulse, m'est avis !

Voilà, merci, ça défoule.



tssss toi aussi tu te mets à troller? pfffff

mdr
Stéphane Santon
Le #20046641
Salut,

C Antoine a écrit :
Selon une étude réalisée par des chercheurs du CNRS :
http://www.pcinpact.com/actu/news/52824-exposition-ondes-fm-wifi-gsm.htm

la téléphonie mobile est largement en deça de ce que réclament les
anti-mobiles, et représente peanuts par rapport aux autres types d'ondes



Mort de rire !
Rien qu'à voir l'appareil de mesure.
Au boulot (centre de formation professionnelle en génie électrique), le
mesureur de champ reçoit 3V/m en continu. Et quand on lance une comm
gsm à 10 cm, on monte à 6-8 V/m.
Test effectué avec le dernier reçu au mois de juin.
On va refaire une série de mesure bientôt. On la mettra sur
DailyMotion.

--
Stéphane

Jeune Chambre Economique de Saintes *** http://www.jce-saintes.org
Agitateurs d'idées... accélérateurs de talents !

BTS Electrotechnique *** http://enselec.santonum.eu
C Antoine
Le #20075981
Dans son message précédent, Stéphane Santon a écrit :

Mort de rire !
Rien qu'à voir l'appareil de mesure.
Au boulot (centre de formation professionnelle en génie électrique), le
mesureur de champ reçoit 3V/m en continu. Et quand on lance une comm gsm à 10
cm, on monte à 6-8 V/m.



Pourquoi, ça ne devrait pas monter, quand on lance une comm ?

Test effectué avec le dernier reçu au mois de juin.
On va refaire une série de mesure bientôt. On la mettra sur DailyMotion.



Le champ que vous recevrez dépendra largement de la couverture... qui
dira bonne couverture (présence d'un relais à proximité) dira champ
émis par le mobile très faible (surtout si vous ne coupez pas la comm
tout de suite... vous ne feriez pas ça, hein !).

L'étude du CNRS disait juste que nous baignons dans un environnement
électromagnétique dont le GSM n'est qu'une petite composante.

Si danger il y a(ce qui reste à prouver), il vient du mobile lui même
et non des antennes relais, il convient donc de laisser les opérateurs
les multiplier... au contraire de ce que pensent certains.

--
Christophe
www.cabinet-antoine.fr
Stéphane Santon
Le #20081631
Bonjour,

C Antoine a écrit :
Mort de rire !
Rien qu'à voir l'appareil de mesure.
Au boulot (centre de formation professionnelle en génie électrique), le
mesureur de champ reçoit 3V/m en continu. Et quand on lance une comm gsm à
10 cm, on monte à 6-8 V/m.



Pourquoi, ça ne devrait pas monter, quand on lance une comm ?



Pas dit que ça ne devrait pas monter.
Je mets juste mes mesures à côté de celles de cet article, que je
trouve incohérent.

Test effectué avec le dernier reçu au mois de juin.
On va refaire une série de mesure bientôt. On la mettra sur DailyMotion.



Le champ que vous recevrez dépendra largement de la couverture... qui dira
bonne couverture (présence d'un relais à proximité) dira champ émis par le
mobile très faible (surtout si vous ne coupez pas la comm tout de suite...
vous ne feriez pas ça, hein !).



OK

L'étude du CNRS disait juste que nous baignons dans un environnement
électromagnétique dont le GSM n'est qu'une petite composante.



C'est une anti-information.
On peut dire aussi qu'un gramme de plomb ingurgité chaque jour est une
toute petite composante de ce que l'on avale.
C'est pas pour autant qu'il serait sans danger.

Si danger il y a(ce qui reste à prouver), il vient du mobile lui même et non
des antennes relais, il convient donc de laisser les opérateurs les
multiplier... au contraire de ce que pensent certains.



Tout à fait d'accord. Ou bien de passer très vite au-delà des 2,4 GHz,
comme le 5 GHz (mais coûte trop cher).

Mais c'est pas parce que les ondes viennent du mobile qu'il faut pour
autant nier leur danger.

--
Stéphane

Jeune Chambre Economique de Saintes *** http://www.jce-saintes.org
Agitateurs d'idées... accélérateurs de talents !

BTS Electrotechnique *** http://enselec.santonum.eu
Publicité
Poster une réponse
Anonyme