fdisk et reboot

Le
Philippe Naudin
Bonjour,

Après un fdisk lors duquel je crée de nouvelles partitions, j'ai ce
message :

WARNING: Re-reading the partition table failed with error 16: Device or
resource busy. The kernel still uses the old table.
The new table will be used at the next reboot.
Syncing disks.

et je ne peux pas utiliser (mkfs) les partitions que je viens de créer.

Cet ordinateur est destiné à héberger des machines virtuelles et il ne
sera plus question de reboot à volonté une fois qu'il sera en service. =
Il
faudra pourtant pouvoir bricoler la table de partition.

Est ce qu'il y a une astuce pour éviter cette "erreur 16", ou bien est ce
que je dois chercher ailleurs (lvm, ) ?

Merci pour vos tuyaux,

--
Philippe
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pascal Hambourg
Le #19882541
Salut,

Philippe Naudin a écrit :

Après un fdisk lors duquel je crée de nouvelles partitions, j'ai ce
message :

WARNING: Re-reading the partition table failed with error 16: Device or
resource busy. The kernel still uses the old table.
The new table will be used at the next reboot.
Syncing disks.



Cela se produit si des partitions du disque sont montées comme systèmes
de fichier ou swap. Imagine un peu ce qui se passerait si tu supprimais
ou modifiais une partition en cours d'utilisation.

et je ne peux pas utiliser (mkfs) les partitions que je viens de créer.



Normal, pour le noyau ces partitions n'existent pas encore.

Cet ordinateur est destiné à héberger des machines virtuelles et il ne
sera plus question de reboot à volonté une fois qu'il sera en service. Il
faudra pourtant pouvoir bricoler la table de partition.

Est ce qu'il y a une astuce pour éviter cette "erreur 16", ou bien est ce
que je dois chercher ailleurs (lvm, ...) ?



Dans ce cas je pense qu'une surcouche de type LVM évitant de devoir
modifier la table de partition est effectivement nécessaire (et beaucoup
plus pratique, alors pourquoi s'en priver).
Philippe Naudin
Le #19882531
On Tue, 04 Aug 2009 19:48:16 +0200
Pascal Hambourg
Salut,

Philippe Naudin a écrit :
>
> Après un fdisk lors duquel je crée de nouvelles partitions, j'ai ce
> message :
>
> WARNING: Re-reading the partition table failed with error 16: Device or
> resource busy. The kernel still uses the old table.
> The new table will be used at the next reboot.
> Syncing disks.

Cela se produit si des partitions du disque sont montées comme systèm es
de fichier ou swap. Imagine un peu ce qui se passerait si tu supprimais
ou modifiais une partition en cours d'utilisation.



C'est bien le cas. Je suis complètement d'accord sur les dégâts possi bles
en cas de modification de partitions montées, mais j'avais espéré pou voir
passer outre en cas de création ex nihilo d'une nouvelle partition.

[ ... ]
Dans ce cas je pense qu'une surcouche de type LVM évitant de devoir
modifier la table de partition est effectivement nécessaire (et beaucou p
plus pratique, alors pourquoi s'en priver).



Hmmmm... je fais une allergie légère à LVM. Mais tu as raison, dans le
cas présent je n'y coupe pas ( et ce sera effectivement plus pratique
qu'un redémarrage sauvage ).

Merci,

--
Philippe
YBM
Le #19883661
Philippe Naudin a écrit :
Bonjour,

Après un fdisk lors duquel je crée de nouvelles partitions, j'ai ce
message :

WARNING: Re-reading the partition table failed with error 16: Device or
resource busy. The kernel still uses the old table.
The new table will be used at the next reboot.
Syncing disks.

et je ne peux pas utiliser (mkfs) les partitions que je viens de créer.

Cet ordinateur est destiné à héberger des machines virtuelles et il ne
sera plus question de reboot à volonté une fois qu'il sera en service. Il
faudra pourtant pouvoir bricoler la table de partition.

Est ce qu'il y a une astuce pour éviter cette "erreur 16", ou bien est ce
que je dois chercher ailleurs (lvm, ...) ?



il suffit de lancer ensuite (en root) : partprobe /dev/sda
(remplacer sda par le disque concerné).

Sous Debian et Ubuntu partprobe est dans le paquet parted, ailleurs
je ne sais pas.
Fabien LE LEZ
Le #19884831
On Tue, 4 Aug 2009 19:34:21 +0200, Philippe Naudin

Cet ordinateur est destiné à héberger des machines virtuelles et il ne
sera plus question de reboot à volonté une fois qu'il sera en service.



Il faudra pourtant pouvoir bricoler la table de partition.



Pourquoi, au fait ? Quel type de machines virtuelles nécessite de
modifier la table de partitions ?
Philippe Naudin
Le #19887371
On Wed, 05 Aug 2009 12:05:06 +0200
Fabien LE LEZ
On Tue, 4 Aug 2009 19:34:21 +0200, Philippe Naudin

>Cet ordinateur est destiné à héberger des machines virtuelles et i l ne
>sera plus question de reboot à volonté une fois qu'il sera en servic e.

>Il faudra pourtant pouvoir bricoler la table de partition.

Pourquoi, au fait ? Quel type de machines virtuelles nécessite de
modifier la table de partitions ?



C'est plutôt que le nombre de machines hébergées n'est pas fixe, et q ue
leurs besoins en espace disque peuvent varier dans de grandes proportions
(serveurs en phase de test).

Faire une image de disque (dans un fichier), ça va un moment, mais j'ai
l'impression que ça doit être assez pénalisant en terme de performanc e,
par rapport à une "vraie" partition.

Quoique ... en écrivant ça, je me rends compte que je n'ai jamais
comparé les deux solutions. Quelqu'un s'est posé sérieusement la
question ? Au pif, je dirais que le cache doit être beaucoup moins
efficace dans le cas d'une image, mais j'ai peut être tout faux.

YBM :
Zut, je ne connaissais pas partprobe et je viens d'installer ma première
machine sur une grande partition LVM. Je retiens l'idée pour la prochaine
fois.

Pascal :
Oui, LVM a pas mal d'avantages. Mais mon premier contact a été avec un
disque qui avait morflé, et je n'ai pas réussi a récupérer les donn ées.
J'en ai gardé l'impresion que LVM peut être chiant quand il s'y met.

Bonne soirée à tous,

--
Philippe
Publicité
Poster une réponse
Anonyme