Formation professionnelle et droits

Le
Cl.Massé
http://www.europe1.fr/Economie/Encore-au-chomage-ils-attaquent-Pole-Emploi-1678897/

Quels sont les droits à la formation professionnelle pour les demandeurs
d'emploi inscrits à Pole-Emploi? Je suis allé à une agence pour poser cette
question, on m'a demandé mon nom puis on m'a fourni une "réponse" élusive:
"c'est trop compliqué." Subsidiairement donc, quels sont les droits à
l'information sur les lois et les règlements auprès des organismes qu'ils
régissent?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Arthur
Le #26137482
Le 16/05/2014 11:47, Cl.Massé a écrit :
http://www.europe1.fr/Economie/Encore-au-chomage-ils-attaquent-Pole-Emploi-1678897/

Quels sont les droits à la formation professionnelle pour les demandeurs
d'emploi inscrits à Pole-Emploi? Je suis allé à une agence pour poser cette
question, on m'a demandé mon nom puis on m'a fourni une "réponse" élusive:
"c'est trop compliqué." Subsidiairement donc, quels sont les droits à
l'information sur les lois et les règlements auprès des organismes qu'ils
régissent?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.






--
Arthur
Cl.Massé
Le #26138392
"Arthur" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5375e4cb$0$2068$

Le 16/05/2014 11:47, Cl.Massé a écrit :
http://www.europe1.fr/Economie/Encore-au-chomage-ils-attaquent-Pole-Emploi-1678897/

> Quels sont les droits à la formation professionnelle pour les demandeurs
> d'emploi inscrits à Pole-Emploi? Je suis allé à une agence pour poser cette
> question, on m'a demandé mon nom puis on m'a fourni une "réponse" élusive:
> "c'est trop compliqué." Subsidiairement donc, quels sont les droits à
> l'information sur les lois et les règlements auprès des organismes qu'ils
> régissent?




Merci.
Voilà donc le problème, il y a tout un tas de possibilités, de conditions pour y
rentrer, parfait. Mais quand on remplit ces conditions, qu'est-ce qui garantit
que l'on fera effectivement cette formation. En termes juridiques, y a-t-il un
droit? Ou bien est-ce un privilège accordé à discrétion? Ce n'est jamais
clairement dit, on noie le poisson.

J'ai vu sur le site d'un Conseil Régional (retiré depuis, on se demande
pourquoi) qu'une des conditions était d'avoir travaillé dans les trois dernières
années, est-ce légal? Y a-t-il un texte de loi ou est-ce une pratique occulte?
Au vu du droit européen (droit à la formation tout au long de la vie,) je crois
pas. Il y a tout un dispositif pour ceux qui ont déjà un emploi, donc qui n'en
ont pas besoin, mais pour les autres il n'en est jamais question. Y a-t-il
discrimination?

Rien qu'à la manière dont l'anpe traite le problème: tir en touche, mensonge
éhonté, harcèlement moral, radiation crapuleuse, je doute férocement qu'elle
soit bien dans la légalité.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26141622
"Arthur" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5375e4cb$0$2068$


Ok, alors on a une plaquette publicitaire luxuriante de couleurs et de sourires,
ils nous montrent qu'ils sont pleins de bonne volonté, qu'il y a plein de trucs,
si c'était pas ces %@& de $¤£# qui veulent rien 秵*er, mais quand on entre dans
une agence c'est plutôt la soupe à la grimace. Alors prenons un exemple
concret, proche de la réalité, pasque c'est ça la vie, pas ce qu'on nous propose
sur papier glacé.

Supposons un demandeur d'emploi qui a déjà décroché quelques entretiens
d'embauche. Donc son profil les intéresse, il fait bien une recherche active,
c'est pas un assisté, il veut payer des impôts etc. Mais tous les recruteurs
lui disent la même chose: "Faites donc une formation, il vous manque ceci cela,
tout ça." Pour le coup, ce sont les employeurs qui sont des assistés.

Deuxième épisode dans une agence de l'anpe. Le demandeur d'emploi fait part de
son projet de formation. Il a une idée claire et précise de son projet
professionnel, de la formation nécessaire, a même pris contact avec des
prestataires, a fait acte de candidature à une grande opération nationale de
formation car il y a une forte tension dans son secteur etc.

Réaction de l'anpe par la bouche d'une agente dont nous renonçons à faire la
description. Elle doute d'abord de l'utilité de la dite formation, mais envoie
l'intéressé à un suivi personnalisé où selon elle on envisagera cette
sempiternelle formation dont nous rappelons qu'elle doit être bien sûr
professionnelle, car en ce moment on ne cherche pas de rédacteurs de CV. Dans
le même temps, elle force plus ou moins élégamment le demandeur à s'inscrire au
RMI, lequel n'y pensait pas car ce n'est pas un mendiant, en lui disant que ça
permettrait un financement.

A ce suivi personnalisé donc, on est fort étonné de sa question, car ce n'est
pas le propos. Dans ce cadre et lors d'une rencontre avec un autre agent dont
la description n'est pas nécessaire, on lui dit, pardon, on lui ment éhontément
en lui disant que l'anpe ne finance actuellement plus aucune formation. Le
malheureux s'apercevra plus tard que tout le monde a sa formation, parfois même
forcée, sauf lui.

Reste donc le RMI, pendant les formalités duquel il parle de son obsession
maladive: manger, donc se former. On lui explique gentiment pour une fois que
c'est l'anpe qui décide. En fait l'anpe décide de tout et toute seule. Retour
à la case départ, il prend donc la résolution de se renseigner directement à
l'anpe sur ses DROITS, en tant que contribuable et appelé du contingent.
Réponse évasive etc., j'en ai déjà parlé.

La question de droit nette et précise donc, en supposant en outre que bien
qu'ayant été baladé de cette façon, notre protagoniste à les idées claires et
comprend distinctement qu'on se fout de sa gueule: quelle action peut-il
envisager, auprès de quel établissement judiciaire et sur la base de quels
textes, pour aller du statut de "sale assisté, yaka se sortir les doigts du cul"
à celui de "je travaille, môa!" en passant par le recyclage, tant vanté par les
chantres du... enfin bref.

Merci de ne pas répondre et d'observer une minute de silence, ça sera tout aussi
explicite.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
LeLapin
Le #26141882
Cl.Massé a baliverné

[snip]

La question de droit nette et précise donc, en supposant en outre que bien
qu'ayant été baladé de cette façon, notre protagoniste à les idées claires et
comprend distinctement qu'on se fout de sa gueule: quelle action peut-il
envisager, auprès de quel établissement judiciaire et sur la base de quels
textes, pour aller du statut de "sale assisté, yaka se sortir les doigts du cul"
à celui de "je travaille, môa!" en passant par le recyclage, tant vanté par les
chantres du... enfin bref.



http://leplus.nouvelobs.com/contribution/957732-pole-emploi-attaque-en-justice-par-des-chomeurs-moi-il-m-a-permis-de-decrocher-un-cdi.html
Cl.Massé
Le #26142592
"LeLapin" a écrit dans le message de groupe de discussion :
llc2ii$1ojc$

> La question de droit nette et précise donc, en supposant en outre que bien
> qu'ayant été baladé de cette façon, notre protagoniste à les idées claires
> et comprend distinctement qu'on se fout de sa gueule: quelle action peut-il
> envisager, auprès de quel établissement judiciaire et sur la base de quels
> textes, pour aller du statut de "sale assisté, yaka se sortir les doigts du
> cul" à celui de "je travaille, môa!" en passant par le recyclage, tant vanté
> par les chantres du... enfin bref.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/957732-pole-emploi-attaque-en-justice-par-des-chomeurs-moi-il-m-a-permis-de-decrocher-un-cdi.html



Merci pour la contre communication, mais un seul cas où ça a marché (avait-il
des relations haut placées à l'anpe? J'ai eu vent de ce genre de cas) ne
justifie pas des centaines de milliers de mauvais traitements par an. Le
problème est justement la discrimination, donc cet article apporte de l'eau à
mon moulin.

> J'ai vu sur le site d'un Conseil Régional (retiré depuis, on se demande
> pourquoi) qu'une des conditions était d'avoir travaillé dans les trois
> dernières années, est-ce légal? Y a-t-il un texte de loi ou est-ce une
> pratique occulte? Au vu du droit européen (droit à la formation tout au long
> de la vie,) je crois pas. Il y a tout un dispositif pour ceux qui ont déjà
> un emploi, donc qui n'en ont pas besoin, mais pour les autres il n'en est
> jamais question. Y a-t-il discrimination?



La réponse est donc claire et nette également, l'anpe est un lieu de non droit.
Elle n'est donc pas protégée par le droit, comme tout ceux qui ferment les yeux,
comprenez ce que vous voulez.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Après ils sont venus chercher les chômeurs. Je n'ai rien dit, je n'étais pas
chômeur.
Cl.Massé
Le #26142632
"LeLapin" a écrit dans le message de groupe de discussion :
llc2ii$1ojc$

Cl.Massé a baliverné



C'est mon cas personnel, largement édulcoré car très traumatique, et pas du tout
des balivernes, contrairement à cet article bidon, comme par hasard du nouvel
obs. A ton avis, pourquoi des gens s'immolent par le feu? C'est juste pour
s'amuser?

-- ~~~~ clmasse on free F-country
Liberty, Equality, Profitability.
Khat Tsang Khat Phe Zho
Le #26143062
LeLapin a écrit:


[snip]




It's my rabbit ! C'est mon lapin !


--
À qui Rodriguez téléphonait-il lorsque le requin est entré dans la cabine ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme