[freebsd] upgrade

Le
gerbier
bonjour

nouvel utilisateur de freebsd, j'ai voulu profiter de l'été pour mettre à jour une 8.0 en 8.1-RELEASE

j'ai donc suivi la documentation de http://www.freebsd.org/releases/8.1R/announce.html
pour faire les freebsd-update. impeccable

ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour et j'ai lancé la commande
"portupgrade -aPPR", en espérant gagner du temps en utilisant les logiciels pre-compilés.
et ce fut long, très long, trop long (quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
xavier
Le #22441761
gerbier
Ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour et
j'ai lancé la commande "portupgrade -aPPR", en espérant gagner du temps en
utilisant les logiciels pre-compilés. et ce fut long, très long, trop long
(quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?



Etonant. Un problème d'accès au dépot qui aurai fait rebasculer sur la
complation des ports ?

Comence par un "portupgrade -avPPF" pour ne télécharger que les paquets,
éventuellement.

Anyay, je ne sais pas ce que tu as comme bécane, mais sur un vieux
bi-PIII 800MHz, ça ne prend pas 24 heure pour autant de packages.

--
XAv
In your pomp and all your glory you're a poorer man than me,
as you lick the boots of death born out of fear.
gerbier
Le #22441841
Xavier wrote:
gerbier
Ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour et
j'ai lancé la commande "portupgrade -aPPR", en espérant gagner du temps en
utilisant les logiciels pre-compilés. et ce fut long, très long, trop long
(quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?



Etonant. Un problème d'accès au dépot qui aurai fait rebasculer sur la
complation des ports ?



non , il n'y a pas eu de compilation des ports (j'ai vérifié sur l'output).

Comence par un "portupgrade -avPPF" pour ne télécharger que les paquets,
éventuellement.

Anyay, je ne sais pas ce que tu as comme bécane, mais sur un vieux
bi-PIII 800MHz, ça ne prend pas 24 heure pour autant de packages.



j'ai fait l'essai sur 2 machines, toutes deux sous virtualbox.
l'une étant un portable "recent" (moins de 2 ans).
talon
Le #22442661
gerbier
bonjour

nouvel utilisateur de freebsd, j'ai voulu profiter de l'été pour mettre à jour une 8.0 en 8.1-RELEASE

j'ai donc suivi la documentation de http://www.freebsd.org/releases/8.1R/announce.html
pour faire les freebsd-update. impeccable

ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour et j'ai lancé la commande
"portupgrade -aPPR", en espérant gagner du temps en utilisant les logiciels pre-compilés.
et ce fut long, très long, trop long (quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?



Tu ne fais que confirmer ce que je dis depuis longtemps, portupgrade est
une bouse horrible. Tu pourrais regarder du coté de portmaster, il y a
depuis peu une option pour utiliser les paquets précompilés s'ils
existent. Sinon j'avais écrit un programme pour l'upgrade via les
paquets précompilés, mon expérience étant qu'un upgrade du genre du tien
doit prendre au plus 2 ou 3 heures. Celà étant je ne m'en suis pas servi
depuis longtemps, il est possible qu'il nécessite des adaptations. Il
se trouve ici:
http://www.lpthe.jussieu.fr/~talon/pkgupgrade
http://www.lpthe.jussieu.fr/~talon/pkg_save.py
mais il est fort possible que portmaster (qui, lui, est maintenu) te
rende le service voulu.
Paul Gaborit
Le #22445481
À (at) Wed, 04 Aug 2010 13:53:46 +0200,
gerbier
nouvel utilisateur de freebsd, j'ai voulu profiter de l'été pour
mettre à jour une 8.0 en 8.1-RELEASE

j'ai donc suivi la documentation de
http://www.freebsd.org/releases/8.1R/announce.html pour faire les
freebsd-update. impeccable

ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour
et j'ai lancé la commande "portupgrade -aPPR", en espérant gagner du
temps en utilisant les logiciels pre-compilés. et ce fut long, très
long, trop long (quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?



Ce qui m'étonne, c'est qu'un passage de 8.0 à 8.1 exige autant de
réinstallation de ports (400!). En venant d'une version 7.x, je
comprendrais... mais là, cela me semble énorme.

Avant cet upgrade du système, aviez-vous fait des mises à jour
régulières des ports installés ?

--
Paul Gaborit -
gerbier
Le #22445751
Paul Gaborit wrote:
À (at) Wed, 04 Aug 2010 13:53:46 +0200,
gerbier
nouvel utilisateur de freebsd, j'ai voulu profiter de l'été pour
mettre à jour une 8.0 en 8.1-RELEASE

j'ai donc suivi la documentation de
http://www.freebsd.org/releases/8.1R/announce.html pour faire les
freebsd-update. impeccable

ensuite, pkg_version m'a indiqué les reste des ports à mettre à jour
et j'ai lancé la commande "portupgrade -aPPR", en espérant gagner du
temps en utilisant les logiciels pre-compilés. et ce fut long, très
long, trop long (quasi 24 h pour 400 packages environ).

est-ce qu'il y a une solution plus rapide ?



Ce qui m'étonne, c'est qu'un passage de 8.0 à 8.1 exige autant de
réinstallation de ports (400!). En venant d'une version 7.x, je
comprendrais... mais là, cela me semble énorme.

Avant cet upgrade du système, aviez-vous fait des mises à jour
régulières des ports installés ?



de temps en temps, oui, mais uniquement depuis les packages pre-compiles
quelle est la fréquence "recommandée" ?

en fait le gros de ces mise a jour concerne gnome2 (passage en 2.30) et perl (5.10)
Paul Gaborit
Le #22446571
À (at) Thu, 05 Aug 2010 11:46:36 +0200,
gerbier
Paul Gaborit wrote:
Avant cet upgrade du système, aviez-vous fait des mises à jour
régulières des ports installés ?



de temps en temps, oui, mais uniquement depuis les packages pre-compiles
quelle est la fréquence "recommandée" ?

en fait le gros de ces mise a jour concerne gnome2 (passage en 2.30) et perl (5.10)



Il n'y a pas de fréquence recommandée(*).

Mais, en l'état actuel du système de ports de FreeBSD, il vaut mieux
faire les mises à jour via les sources (en recompilant les ports
donc). Plus on le fait régulièrement et moins ça dure longtemps (en tous
cas, c'est le sentiment que ça donne ;-)).

Pour savoir ce qu'il faut mettre à jour (après avoir installé
'portupgrade') :

portsnap fetch && portsnap update && portversion -v -l "<"

Avant de faire une mise à jour, lire attentivement
/usr/ports/UPDATING. Après avoir fait ce qui est recommandé pour
certaines mises à jour délicates, on peut appliquer les autres mises à
jour (via compilation) :

portupgrade -aR

On peut aussi faire très régulièrement :

portaudit -Fdav

(après avoir installé le port correspondant). Le résultat de cette
commande détermine la fréquence minimum des mises à jour !

(*) Ici, c'est tous les jours ouvrables ou presque. Mais mon serveur
compile pour d'autres machines à qui il fournit les packages binaires...

--
Paul Gaborit -
xavier
Le #22446621
Paul Gaborit
Mais, en l'état actuel du système de ports de FreeBSD, il vaut mieux
faire les mises à jour via les sources (en recompilant les ports
donc).



J'opine. Beaucoup de personnes ici préconisent les mises à jour par
packages, mais je préfère compiler. Tiens, un exemple pour justifier mon
choix : Postfix n'est pas compilé par défaut avec SASL/Dovecot, alors
que Dovecot est mon serveur POP/IMAP de choix, et que, à côté de
Cyrus-SASL, c'est d'une simplicité biblique, v/s la boîte d'aspirine :-)

On peut aussi faire très régulièrement :

portaudit -Fdav



A priori, c'est exécuté quotidiennemet par
/usr/local/etc/periodic/security/410.portaudit

(après avoir installé le port correspondant). Le résultat de cette
commande détermine la fréquence minimum des mises à jour !



Pour ma part, je lis attentivement la sortie de
/etc/periodic/weekly/400.status-pkg

Et je prends ma décision en fonction de vulnérabilités annoncées par
portaudit, d'une part, et par l'arrivées de mises à jour majeures,
d'autre part.

Auquel cas, je lance un script en tâche de fond, et je vais me coucher.

--
XAv
In your pomp and all your glory you're a poorer man than me,
as you lick the boots of death born out of fear.
gerbier
Le #22446661
Paul Gaborit wrote:
À (at) Thu, 05 Aug 2010 11:46:36 +0200,
gerbier
Paul Gaborit wrote:
Avant cet upgrade du système, aviez-vous fait des mises à jour
régulières des ports installés ?


de temps en temps, oui, mais uniquement depuis les packages pre-compiles
quelle est la fréquence "recommandée" ?

en fait le gros de ces mise a jour concerne gnome2 (passage en 2.30) et perl (5.10)



Il n'y a pas de fréquence recommandée(*).

Mais, en l'état actuel du système de ports de FreeBSD, il vaut mieux
faire les mises à jour via les sources (en recompilant les ports
donc). Plus on le fait régulièrement et moins ça dure longtemps (en tous
cas, c'est le sentiment que ça donne ;-)).



venant du monde linux et étant habitué à utiliser des packages binaires (deb, rpm), j'ai
l'impression d'avoir une gentoo :)

quels sont les arguments techniques pour une mise a jour depuis les sources plutot que par packages
binaires ?


Pour savoir ce qu'il faut mettre à jour (après avoir installé
'portupgrade') :

portsnap fetch && portsnap update && portversion -v -l "<"

Avant de faire une mise à jour, lire attentivement
/usr/ports/UPDATING. Après avoir fait ce qui est recommandé pour
certaines mises à jour délicates, on peut appliquer les autres mises à
jour (via compilation) :



il y a quand meme 9057 lignes !


portupgrade -aR

On peut aussi faire très régulièrement :

portaudit -Fdav

(après avoir installé le port correspondant). Le résultat de cette
commande détermine la fréquence minimum des mises à jour !



merci !
Che Averell
Le #22446711
gerbier
quels sont les arguments techniques pour une mise a jour depuis les
sources plutot que par packages binaires ?



Tailleurs les binaires pour mettre les options dont on a besoin. Par
exemple, comme déjà cité, on peut vouloir avoir dans postfix
l'authentification dovecot, qui est une option de compilation non
fournie dans le paquet binaire. Ça permet de se tailler des
dépendances en fonction des besoins de l'utilisateur, pas en fonction
des choix du concepteur du système de paquets.

Plus anecdotique : ça permet de profiter de certaines optimisations de
compilation en fonction de la plateforme cible, et pas en fonction du
plus grand dénominateur commun pour s'adapter à tout ce qui existe.
Patrick Lamaizière
Le #22446861
gerbier :

quels sont les arguments techniques pour une mise a jour depuis les sources plutot que par packages
binaires ?



C'est pour faire rire les openBSDistes.

Moi j'ai plutôt tendance à ne mettre à jour que très rarement sur mes
desktop (si ça marche dont break it) et à mettre à jour mon serveur
qu'en cas de problème de sécu.

Et à éviter les mises à jours merdique genre cups / xorg, ou un mois
après.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme