Fréquences en radio-communications

Le
Ludovic - F5PBG
From: F6AGV@F5KEB.FNPP.FRA.EU

<<
Fréquences en radio-communications.
=
Une onde de courant alternatif exécute un certain nombre de cycles
complets en une seconde, <<ou périodes par seconde>>. Le nombre
de cycles par seconde détermine la fréquence de l'onde.
<< 1 F fréquence en Hertz
<< F = T période en seconde
<< T
Les fréquences utilisables pour les communications peuvent être
réparties en deux groupes principaux :
les fréquences audibles
les fréquences radiophoniques
Fréquences audibles :
=
Elles sont comprises entre 15 et 20 000 Hertz, auxquelles l'oreille
humaine est sensible.
Quand les fréquences sont inférieures à 20 Hertz, tel le martélement
d'un PIVERT, on a plutôt des IMPULSIONS isolées que des sons.
Les fréquences les plus importantes pour rendre la parole humaine
intelligible, sont approximativement comprises entre 200 et 2 500
Hertz. La gamme fondamentale de l'orgue à tuyaux va de 16 à 5 000
Hertz et la note fondamentale la plus élevée de la flute est d'environ
4 000 Hertz. La parole et la musique sont constituées par des
combinaisons trés compliquées de fréquences de formes irrégulières
et changeantes, les HARMONIQUES, qui sont des multiples du son ou
de la fréquence fondamentale, et qui donnent des caractéristiques
propres aux sons de même fréquence fondamentale mais produit par
des sources différentes. Ainsi un violon ou un piano émettant tous
les deux un son de 1 000 Hertz ne résonneront pas identiquement
à cause de leurs fréquences HARMONIQUES caractéristiques.
On a détermniné expérimentalement que la sensibilité de l'oreille
humaine est maximum pour des sons d'environ 2 000 Hertz.
En général l'oreille ne perçoit pas les ondes sonores d'environ
15 000 Hertz ou plus, telles celles engendrées par des sifflets
trés aigus. Les récepteurs téléphoniques, les hauts-parleurs et
autres dispositifs mécaniques produisant des ondes sonores
perceptibles par l'oreille fonctionnent par les fréquences
audibles.
Bien que dans les communications on ne puisse utiliser directement
les fréquences audibles, elles n'en jouent pas moins un rôle
important dans les communications radioélectriques.

73 de Alain F6AGV
>>
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
prenom.nom
Le #19289401
Ludovic - F5PBG wrote :
Quand les fréquences sont inférieures à 20 Hertz, tel le martélement
d'un PIVERT, on a plutôt des IMPULSIONS isolées que des sons.



Alors ca c'est du grand n'importe quoi !!!
:) :) :)

Quand les fréquences sont inférieures à 20 Hz,
mais qu'elles sont toujours parfaitement
sinusoidales, elles sont inaudibles, en
revanche on constate certains effets psycho-
physiologiques plus ou moins importants, ces
fréquences engendrant parfois des impressions
d'angoisse ou de peur, quand elles ont une
amplitude suffisemment importante.

Les impulsions de type "pivert" sont seulement
audibles justement parce qu'elles ne sont pas
sinusoidales et comportent donc des harmoniques
audibles.

Faut relire avant de retransmettre......
:) :) :)

Un jour faudra lui expliquer qui étaient
Shannon, Nyquist et Fourier, à M. F6AGV......
:) :) :)
Ludovic - F5PBG
Le #19289971
>
Faut relire avant de retransmettre......
:) :) :)




C'est vrai...

Par contre tu peux compléter les propos de F6AGV.

Pour les curieux :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_d%27%C3%A9chantillonnage_de_Nyquist-Shannon

"La fréquence d'échantillonnage d'un signal doit être égale ou
supérieure au double de la fréquence maximale contenue dans
ce signal"

Cordialement,
Ludovic.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme