honoraire avoué

Le
lou
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire et la
prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la pension
alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le montant prestation
compensatoire : il arrive à un montant qui sert d'assiete au cacul de
l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets, il arrive
à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a perdu ?
Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au contraire : plus
son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois ?

Merci de m'éclairer
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Nietsnie
Le #17392571
lou wrote:
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire
et la prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la
pension alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le
montant prestation compensatoire : il arrive à un montant qui sert
d'assiete au cacul de l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets, il
arrive à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a
perdu ? Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au
contraire : plus son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois ?

Merci de m'éclairer



Faute d'Avoué est à moitié pardonnée ! (dicton)

Le droit concernant les Avoués est un scandale. Un de plus, en république
démocratique...

--
Jean-Claude Pinoteau
Deltaplan
Le #17392641
lou a écrit :
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire et la
prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la pension
alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le montant prestation
compensatoire : il arrive à un montant qui sert d'assiete au cacul de
l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets, il arrive
à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a perdu ?
Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au contraire : plus
son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois ?



Payer une pension alimentaire et une prestation compensatoire, ce n'est
pas "perdre"...
Nietsnie
Le #17393471
Deltaplan wrote:
lou a écrit :
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire
et la prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la
pension alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le
montant prestation compensatoire : il arrive à un montant qui sert
d'assiete au cacul de l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets,
il arrive à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a
perdu ? Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au
contraire : plus son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois
?



Payer une pension alimentaire et une prestation compensatoire, ce
n'est pas "perdre"...



On voit bien que vous n'y êtes pas passé...

Ce qui ne change rien au fait que les honoraires d'Avoués sont non seulement
injustes (ils aggravent la situation de l'une des parties de façon
totalement irrationnelle, alors qu'elle est souvent en détresse) mais qu'en
plus ils sont inconcevables à notre époque.

--
Jean-Claude Pinoteau
Laurent PELE
Le #17395981
"lou" 23MEk.10161$
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire et la
prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la pension
alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le montant prestation
compensatoire : il arrive à un montant qui sert d'assiete au cacul de
l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets, il
arrive à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a perdu ?



Les honoraires d'avoué sont abusifs et illégitimes mais le code de procédure
civile prévoit qu'ils doivent être proportionnels à l'intérêt du litige et
aux répercussions de l'affaire.

Donc il n'est pas anormal qu'ils se fondent sur la prestation compensatoire
à payer pendant plusieurs années.

Il est possible de les contester devant le premier président de la cour
d'appel, pour le saisir, il faut attendre que l'avoué signifie
officiellement les frais certifiés. J'ai déjà effectué une telle procédure
et j'ai réussi à abaisser les honoraires des 2/3.

Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au contraire : plus
son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois ?



Attention, il faut également payer l'avoué de l'adversaire ! Donc il faut
multiplier par 2 environ les frais d'avoué !
Marcel
Le #17395971
Bienvenue au club. Voir le site : http://prestation-compensatoire.fr/

"Laurent PELE" 48e3e0c8$0$14050$
"lou" 23MEk.10161$
Bonjour,

Honoraire de l'avoué de celui qui doit payer la Pension alimentaire et la
prestation compensatoire

Dans le calcul de l'emolument, l'avoué se sert du montant de la pension
alimentaire à verser à un enfant montant mois * 72 + le montant
prestation compensatoire : il arrive à un montant qui sert d'assiete au
cacul de l'emolument : environ 2.5% de la PA et de la PC

il prend 10% par ci 20% par la pour les ordonnances et les arrets, il
arrive à 1.50 fois le calcul precedent

comment peut t'on faire payer un client en fonction de ce qu'il a perdu ?



Les honoraires d'avoué sont abusifs et illégitimes mais le code de
procédure civile prévoit qu'ils doivent être proportionnels à l'intérêt du
litige et aux répercussions de l'affaire.

Donc il n'est pas anormal qu'ils se fondent sur la prestation
compensatoire à payer pendant plusieurs années.

Il est possible de les contester devant le premier président de la cour
d'appel, pour le saisir, il faut attendre que l'avoué signifie
officiellement les frais certifiés. J'ai déjà effectué une telle procédure
et j'ai réussi à abaisser les honoraires des 2/3.

Cela ne motive pas l'avoué à defendre son client bien au contraire : plus
son client perd plus il gagne ! et pourquoi 72 mois ?



Attention, il faut également payer l'avoué de l'adversaire ! Donc il faut
multiplier par 2 environ les frais d'avoué !



koumac
Le #17398951
Pas de commentaires , mais juste une question , est t'on en droit de se
passer d'avoués et de défendre son cas tout seul.
Laurent PELE
Le #17405751
"koumac" 48e49266$0$883$
Pas de commentaires , mais juste une question , est t'on en droit de se
passer d'avoués et de défendre son cas tout seul.



en cour d'appel, l'avoué est obligatoire sauf disposition contraire du code
(par exemple en matière sociale)

Si on se défend soi-même la où le ministère d'avocat n'est pas obligatoire
(par exemple appel d'une ordonnance de référé du TGI), il faut quand même un
avoué.

L'avoué ne sert qu'à un rôle de facteur et à dissuader les gens de faire
appel car cela coûte cher. Par exemple, en matière sociale, où l'avoué n'est
pas obligatoire (donc personne ne prend d'avoué), cela ne dérange personne
qu'il n'y ait pas d'avoué.

C'est une rente de situation, obsolète que personne n'a eu le courage de
supprimer
Publicité
Poster une réponse
Anonyme