[HS] les différents types de liens

Le
Etienne CROMBEZ
Bonjour à tous,

Ma question ne concerne pas directement Debian mais plutôt UNIX, aussi
je m'excuse d'avance pour le hors sujet.
Ma question est sans doute assez trivial, mais je m’intéresse,=
pour ma
culture personnelle, aux différents type de liens.

Tout d'abord, voici ce que je crois avoir compris :

* il existe deux types de liens : les liens hard et les liens symboliques
* deux liens hard porte sur le même inode et sont donc sur la mêm=
e
partition, et patagent les caractéristiques du fichier (propriéta=
ire,
groupe, droit etc), ce qui affecte l'un affectera l'autre
* un lien symbolique pointe sur un chemin (relatif ou absolu) que le
noyau va suivre pour trouver le fichier original


Mes questions sont alors :
* Quel est l’intérêt des liens hard par rapport aux liens=
symboliques
(juste un gain de temps pour trouver l'inode original ?)
* Pourquoi un lien hard ne peut-il pas pointer un dossier ?

Encore une fois je vous pris de m'excuser si mes question sont trop hors su=
jet.
Et pour toute réponses, je ne suis pas difficile, si vous avez des
liens :) vers des pages intéressante répondant à une questio=
n, j'en
serai ravis.

Merci d'avance
Etienne

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers debian-user-french-REQUEST@lists.debian.org
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS listmaster@lists.debian.org
Archive: http://lists.debian.org/CAJX_iYPKDhF05O7jkqHTHyPDud__o4o+Nagnu=n2Ytp7symmGw@mail.gmail.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Yves F. Barbier
Le #23556201
On Tue, 12 Jul 2011 15:20:05 +0100, Etienne CROMBEZ

...
Tout d'abord, voici ce que je crois avoir compris :

* il existe deux types de liens : les liens hard et les liens symboliques
* deux liens hard porteNT sur le même inode et sont donc sur la mà ªme
partition, et paRtagent les caractéristiques du fichier (proprià ©taire,
groupe, droit etc), ce qui affecte l'un affectera l'autre

* un lien symbolique pointe sur un chemin (relatif ou absolu) que le
noyau va suivre pour trouver le fichier original



Correct, sauf que ce n'est pas le kernel qui suit quoique ce soit mais le F S.

Mes questions sont alors :
* Quel est l’intérêt des liens hard par rapport aux lie ns symboliques
(juste un gain de temps pour trouver l'inode original ?)



En cas d'effacement du fichier original le hard link (et donc le
contenu original du fichier) persiste tant que tous les hard links n'ont pas
été détruits.

* Pourquoi un lien hard ne peut-il pas pointer un dossier ?



Parce qu'en cas d'effacement du directory d'origine le hard link (et
sa descendance) persisterait, ce qui serait très dangereux question
sécurité; à la différence du symlink qui se voyant priv é de sa source
devient inutile à la seconde de la destruction du fichier/directory d' org.

Mais surtout pour une raison simple: le hard link est impossible en
cross-device puisque qu'on peut facilement trouver le même n° d'i node sur 2
devices différents; donc on ne va pas permettre un demi-travail.

--
promotion, n.:
New title, new salary, new office, same old crap.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Raphaël POITEVIN
Le #23556251
Le 12/07/11, Jean-Yves F. Barbier
* Pourquoi un lien hard ne peut-il pas pointer un dossier ?



Parce qu'en cas d'effacement du directory d'origine le hard link (et
sa descendance) persisterait, ce qui serait très dangereux question
sécurité; à la différence du symlink qui se voyant privé de sa source
devient inutile à la seconde de la destruction du fichier/directory


d'org.

Avec une exception, les références . et .., sont des hard links cré és
automatiquement lors de la création d'un répertoire. C'est pourquoi,
le nombre d'inodes dd'un répertoire s'incrémente à mesure que l'on
rajoute des sous répertoires. Information peu importante, mais j'étais
resté sur les fesses quand mon prof de systèmes d'exploitations nous
avait expliqué ça.

Raphaël

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Yves F. Barbier
Le #23556281
On Tue, 12 Jul 2011 17:08:26 +0200, Raphaël POITEVIN

Avec une exception, les références . et .., sont des hard links créés
automatiquement lors de la création d'un répertoire. C'est pour quoi,
le nombre d'inodes dd'un répertoire s'incrémente à mesure que l'on
rajoute des sous répertoires. Information peu importante, mais j'à ©tais
resté sur les fesses quand mon prof de systèmes d'exploitations nous
avait expliqué ça.



Pourquoi?
C'est dans la logique *ix: ne jamais recréer ce qui existe déjà   et réutiliser
au maximum l'existant.

--

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Etienne CROMBEZ
Le #23556311
Je suis désolé Jean-yves de vous avoir fait parvenir directement ma réponse.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre (et de corriger
mes fautes d'orthographes)


* un lien symbolique pointe sur un chemin (relatif ou absolu) que le
noyau va suivre pour trouver le fichier original



Correct, sauf que ce n'est pas le kernel qui suit quoique ce soit mais le FS.



Même si la cible du lien est sur une autre partition ?
Le FS étant géré par le noyau (si j'ai bien compris) n'est-c e pas la
partie gestion de fichier du noyau qui le gère, donc le noyau ?


* Quel est l’intérêt des liens hard par rapport aux li ens symboliques
(juste un gain de temps pour trouver l'inode original ?)



En cas d'effacement du fichier original le hard link (et donc le
contenu original du fichier) persiste tant que tous les hard links n'ont pas
été détruits.



Oui effectivement, je ne l'avais pas dit, mais je le savais.
En fait je pensais dans l'optique d'un utilisateur ou administrateur syst ème.
Ou plus simplement, quand privilégiez vous le hard link au symlink ?


* Pourquoi un lien hard ne peut-il pas pointer un dossier ?



Parce qu'en cas d'effacement du directory d'origine le hard link (et
sa descendance) persisterait, ce qui serait très dangereux question
sécurité; à la différence du symlink qui se voyant pr ivé de sa source
devient inutile à la seconde de la destruction du fichier/directory d'org.



Le même problème n'est-il pas présent dans le cas d'un lien hard sur
un fichier quoique avec moins de fichier en général
sans compter, qu'il me suffirait de recréer l'arborescence du dossier
que je veux linker et ensuite de faire des liens hard sur tous les
fichiers contenu dans l'arborescence.


Mais surtout pour une raison simple: le hard link est impossible en
cross-device puisque qu'on peut facilement trouver le même n° d 'inode sur 2
devices différents; donc on ne va pas permettre un demi-travail.



Si j'ai bien compris, c'est ce que je disais trivialement lorsque
j’écrivais que l'on ne peut pas avoir de hard link sur deux pa rtitions
différentes.
mais le même problèmes se posent alors avec les fichiers.


Je vous pris de m'excuser si je pose trop de question, mais cette
histoire de lien me perturbe.
Est ce que les liens hard ont un réel intérêt ou ont ils jus te une
solution élégante à un problème qui ne se pose plus ou presque pas  ?

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/CAJX_iYO1G7mgS60t5V2dFLEfGm2jekcHRaVxov_o=
Jean-Yves F. Barbier
Le #23556381
On Tue, 12 Jul 2011 16:36:07 +0100, Etienne CROMBEZ

Je remets le post sur la ML.

...
> Correct, sauf que ce n'est pas le kernel qui suit quoique ce soit mais le
> FS.

Même si la cible du lien est sur une autre partition ?
Le FS étant géré par le noyau (si j'ai bien compris) n'est -ce pas la
partie gestion de fichier du noyau qui le gère, donc le noyau ?



Non, ce sont 2 choses différentes; ça n'est pas parce que le kern el a intégré
la gestion de différents *drivers* que ces drivers font partie intà ©grante du
kernel - ça n'est qu'une facilité.

...
> En cas d'effacement du fichier original le hard link (et donc le
> contenu original du fichier) persiste tant que tous les hard links n'ont
> pas été détruits.

Oui effectivement, je ne l'avais pas dit, mais je le savais.
En fait je pensais dans l'optique d'un utilisateur ou administrateur syst ème.
Ou plus simplement, quand privilégiez vous le hard link au symlink ?



Perso je n'utilise jamais de hard link afin d'éviter que des infos sen sibles
ne traînent n'importe où.
Certains programmes l'utilisent afin de facilement "déplacer" les fich iers de
conf par exemple de /var/.... vers /etc/.... (eg: hylafax).

> Parce qu'en cas d'effacement du directory d'origine le hard link (et
> sa descendance) persisterait, ce qui serait très dangereux question
> sécurité; à la différence du symlink qui se voyant privé de sa source
> devient inutile à la seconde de la destruction du fichier/director y d'org.

Le même problème n'est-il pas présent dans le cas d'un lie n hard sur
un fichier quoique avec moins de fichier en général
sans compter, qu'il me suffirait de recréer l'arborescence du dossier
que je veux linker et ensuite de faire des liens hard sur tous les
fichiers contenu dans l'arborescence.



La meilleure façon de comprendre est de grepper le source.

> Mais surtout pour une raison simple: le hard link est impossible en
> cross-device puisque qu'on peut facilement trouver le même n° d'inode sur 2
> devices différents; donc on ne va pas permettre un demi-travail.

Si j'ai bien compris, c'est ce que je disais trivialement lorsque
j’écrivais que l'on ne peut pas avoir de hard link sur deux partitions
différentes.
mais le même problèmes se posent alors avec les fichiers.



Le device cross link est interdit, que cela soit avec les directories
ou les fichiers.

Je vous priE de m'excuser si je pose trop de question, mais cette
histoire de lien me perturbe.



Faut pas; qu'est-ce que ça sera quand tu aborderas ZFS?

Est ce que les liens hard ont un réel intérêt ou ont ils j uste une
solution élégante à un problème qui ne se pose plus o u presque pas ?



IMH ils n'ont qu'un intérêt limité (comme dans le cas de hyl afax par exemple).

--
BOFH excuse #17:

fat electrons in the lines

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Erwan David
Le #23556481
On 12/07/11 17:55, Jean-Yves F. Barbier wrote:
On Tue, 12 Jul 2011 16:36:07 +0100, Etienne CROMBEZ

Je remets le post sur la ML.

...
Correct, sauf que ce n'est pas le kernel qui suit quoique ce soit mais le
FS.



Même si la cible du lien est sur une autre partition ?
Le FS étant géré par le noyau (si j'ai bien compris) n'est-ce pas la
partie gestion de fichier du noyau qui le gère, donc le noyau ?



Non, ce sont 2 choses différentes; ça n'est pas parce que le kernel a intégré
la gestion de différents *drivers* que ces drivers font partie intégrante du
kernel - ça n'est qu'une facilité.

...
En cas d'effacement du fichier original le hard link (et donc le
contenu original du fichier) persiste tant que tous les hard links n'ont
pas été détruits.



Oui effectivement, je ne l'avais pas dit, mais je le savais.
En fait je pensais dans l'optique d'un utilisateur ou administrateur système.
Ou plus simplement, quand privilégiez vous le hard link au symlink ?



Perso je n'utilise jamais de hard link afin d'éviter que des infos sensibles
ne traînent n'importe où.
Certains programmes l'utilisent afin de facilement "déplacer" les fichiers de
conf par exemple de /var/.... vers /etc/.... (eg: hylafax).



C'est aussi le cas dans maildir : le message réçu est écrit dans dir/tmp
puis un lien hard est mis dans dir/new et le lien de dir/tmp est effacé.
Quand le meeeage est lu même manipulation de dir/new vers dir/cur

l'appel système de création du hardlink est en effet atomique. ça permet
de ne pas faire de locks.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Raphaël POITEVIN
Le #23556581
Le 12/07/11, Jean-Yves F. Barbier
Pourquoi?
C'est dans la logique *ix: ne jamais recréer ce qui existe déjà et
réutiliser
au maximum l'existant.



Ah mais je suis bien d'accord, au contraire ! J'étais simplement resté
bête car je n'imaginais pas cela, et que j'ai trouvé le concepte
absolument incroyable. Il m'en faut peu pour me surprendre. Je suis
loin d'un niveau où je connais vraiment les systèmes de fichiers, où
je connais à fond l'informatique donc, tout ce que j'apprends
m'appporte beaucoup !

Raphaël

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/CAMmtCiVLYoe+rOLpTmXLHq+
Sébastien NOBILI
Le #23558711
Bonjour,

Le mardi 12 juillet 2011 à 18:11, Erwan David a écrit :
>>> En cas d'effacement du fichier original le hard link (et donc le
>>> contenu original du fichier) persiste tant que tous les hard links n'ont
>>> pas été détruits.
>>
>> Oui effectivement, je ne l'avais pas dit, mais je le savais.
>> En fait je pensais dans l'optique d'un utilisateur ou administrateur système.
>> Ou plus simplement, quand privilégiez vous le hard link au symlink ?
>
> Perso je n'utilise jamais de hard link afin d'éviter que des infos sensibles
> ne traînent n'importe où.
> Certains programmes l'utilisent afin de facilement "déplacer" les fichiers de
> conf par exemple de /var/.... vers /etc/.... (eg: hylafax).

C'est aussi le cas dans maildir : le message réçu est écrit dans dir/tmp
puis un lien hard est mis dans dir/new et le lien de dir/tmp est effacé.
Quand le meeeage est lu même manipulation de dir/new vers dir/cur

l'appel système de création du hardlink est en effet atomique. ça permet
de ne pas faire de locks.



Un autre utilité sympathique du hardlink (la seule que j'utilise à ma
connaissance), c'est de permettre de la sauvegarde avec historique sur un disque
sans avoir à dupliquer les fichiers qui n'ont pas bougé entre deux sauvegardes
(dirvish ou tout simplement rsync sur lequel repose le premier).

Seb

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
JF Straeten
Le #23559451
Re,

On Wed, Jul 13, 2011 at 09:14:38AM +0200, Sébastien NOBILI wrote:

Un autre utilité sympathique du hardlink (la seule que j'utilise à
ma connaissance), c'est de permettre de la sauvegarde avec
historique sur un disque sans avoir à dupliquer les fichiers qui
n'ont pas bougé entre deux sauvegardes (dirvish ou tout simplement
rsync sur lequel repose le premier).



En passant par rsnapshot, juste entre les deux.

A+


--

JFS.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Frédéric Massot
Le #23559461
Le 12/07/2011 16:20, Etienne CROMBEZ a écrit :
Bonjour à tous,

Ma question ne concerne pas directement Debian mais plutôt UNIX, aussi
je m'excuse d'avance pour le hors sujet.
Ma question est sans doute assez trivial, mais je m’intéresse, pour ma
culture personnelle, aux différents type de liens.



[...]

Mes questions sont alors :
* Quel est l’intérêt des liens hard par rapport aux liens symboliques
(juste un gain de temps pour trouver l'inode original ?)



Comme indiqué dans les précédents messages, les liens hard sont utilisés
par certain logiciel pour faire des déplacements atomique (Maildir), ou
de la dé-duplication au niveau fichier (BackupPC).

* Pourquoi un lien hard ne peut-il pas pointer un dossier ?



Parce qu'un lien hard est une entrée d'un dossier, c'est un nom qui
pointe vers les inodes d'un fichier.

Grossièrement, on a les inodes qui "contiennent" les données du ficher
et des noms enregistrés dans les entrées d'un ou plusieurs répertoires.
C'est le même fichier avec plusieurs noms. Il n'y a pas de différence
entre le fichier d'origine et les liens hard.

Dans le cas d'un lien symbolique, c'est un chemin avec une source et une
destination.

--
============================================= | FRÉDÉRIC MASSOT |
| http://www.juliana-multimedia.com |
| mailto: |
==========================Þbian=GNU/Linux==
--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme