HS HS Le mot râle de Flo

Le
Jacquouille
Bonjour,

Je viens de lire avec consternation le mot de notre amie Misange au sujet
des coûts de revient d'un site.

Je comprends qu'en cette fin d'hiver (a-t-il jamais commencé?) on en ait un
peu marre.

M'en allant près de mon arbre et pas loin de ma mare écouter les oiseaux, je
pris mon livre. On y lit en couverture que la Mésange zinzinule, selon Irène
NOUAILHAC dans "Le pluriel de bric-à-brac, et autres difficultés de la
langue française, chez POINT.

N'ayant jamais entendu ce mot, je revins chez mon préféré Alain REY, dans
son ROBERT, dictionnaire historique de la langue française.
Horreur ! Point de zinzinule, ni de verbe zinzinuler.
Par contre, le petit zizi s'y trouve. Et, entre autre, il y est dit:
"n.m.est un mot d'origine onomatopéïque (1175, Buffon), évoquant le cri de
la variété de bruant qu'il désigne."

Sérieuse marche arrière vers la lettre B.

Bruant --> Bruire .En bref, verbe qui a donné le mot bruit, mais aussi.
Bruant, n.m.(1553) est, comme l'indique une forme antérieure "bruyan"
(1370-1371), la substantivation du participe présent de bruire "faire du
bruit" pour désigner un petit passereau nichant à terre ou près du sol. On
rencontre encore quelquefois la variante dialectale "bréant" (1564). Ce mot
est complétement démotivé.

-- - Fin de citation.
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).
-
Quid d'excel là-dedans?
Et bien, si l'on cause juste, le problème sera résoudu plus facilement.
Et, comme tout est dans tout, l'éthymologie (notez la présence du h) nous
ramène à Misange en nous disant qu'elle est démotivée.
Vu le boulot énorme qu'elle effectue pour nous, je crois que c'est le moment
de lui renvoyer l'ascenseur.
Un petit mot de votre part l'aidera certainement à vaincre la mélancolie
post-hivernale et pré-printanière qui nous accable tous.
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.

PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je ne
possède pas. Je n'ai que les bouquins.

--
Bien amicalmement,
Vivement conseillés:
http://www.excelabo.net
http://jacxl.free.fr/mpfe/trombino.html
http://dj.joss.free.fr/netiquet.htm
http://frederic.sigonneau.free.fr/

Jacquouille.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Trirème
Le #4314971
Bel effort d'alphabétisation des masses :-)

Bonjour,
...
PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je ne
possède pas. Je n'ai que les bouquins.
Une culture livresque en quelque sorte, là où d'autres ont une culture l'ivresque.

...À ce qu'on dit sur ce forum.

Trirème

Daniel
Le #4314761
Bonsoior.
Fasciné par le mot "zinzinuler", j'ai fait une recherche Gogole et j'ai
trouvé un site se proposant de traduire le verbe en 4 langues. Et c'est là
où l'on voit la supériorité de la langue française sur les autres : aucune
n'a notre richesse :
- Français : zinzinuler
- Anglais : to sing pfffff comme dirait quelqu'un
- Allemand : singen
- Italien : cantare
-Espagnol : cantar
Que c'est pauvre, ne pas faire de différence entre moi et un bruant...
Daniel
"Jacquouille" news: uVwy%
Bonjour,

Je viens de lire avec consternation le mot de notre amie Misange au sujet
des coûts de revient d'un site.

Je comprends qu'en cette fin d'hiver (a-t-il jamais commencé?) on en ait
un peu marre.

M'en allant près de mon arbre et pas loin de ma mare écouter les oiseaux,
je pris mon livre. On y lit en couverture que la Mésange zinzinule, selon
Irène NOUAILHAC dans "Le pluriel de bric-à-brac, et autres difficultés de
la langue française, chez POINT.

N'ayant jamais entendu ce mot, je revins chez mon préféré Alain REY, dans
son ROBERT, dictionnaire historique de la langue française.
Horreur ! Point de zinzinule, ni de verbe zinzinuler.
Par contre, le petit zizi s'y trouve. Et, entre autre, il y est dit:
"n.m.est un mot d'origine onomatopéïque (1175, Buffon), évoquant le cri de
la variété de bruant qu'il désigne."

Sérieuse marche arrière vers la lettre B.

Bruant --> Bruire .En bref, verbe qui a donné le mot bruit, mais aussi....
Bruant, n.m.(1553) est, comme l'indique une forme antérieure "bruyan"
(1370-1371), la substantivation du participe présent de bruire "faire du
bruit" pour désigner un petit passereau nichant à terre ou près du sol. On
rencontre encore quelquefois la variante dialectale "bréant" (1564). Ce
mot est complétement démotivé.

----------- - Fin de citation.
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).
----------------
Quid d'excel là-dedans?
Et bien, si l'on cause juste, le problème sera résoudu plus facilement.
Et, comme tout est dans tout, l'éthymologie (notez la présence du h) nous
ramène à Misange en nous disant qu'elle est démotivée.
Vu le boulot énorme qu'elle effectue pour nous, je crois que c'est le
moment de lui renvoyer l'ascenseur.
Un petit mot de votre part l'aidera certainement à vaincre la mélancolie
post-hivernale et pré-printanière qui nous accable tous.
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.

PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je
ne possède pas. Je n'ai que les bouquins.

--
Bien amicalmement,
Vivement conseillés:
http://www.excelabo.net
http://jacxl.free.fr/mpfe/trombino.html
http://dj.joss.free.fr/netiquet.htm
http://frederic.sigonneau.free.fr/

Jacquouille.




LSteph
Le #4314731
;o)

autrement dit qui fait semblant
de chanter n'est qu'un zinulateur
qui s'il y allait de meilleur c(h)oeur
serait certainement plus bruant.




Bonsoior.
Fasciné par le mot "zinzinuler", j'ai fait une recherche Gogole et j'ai
trouvé un site se proposant de traduire le verbe en 4 langues. Et c'est là
où l'on voit la supériorité de la langue française sur les autres : aucune
n'a notre richesse :
- Français : zinzinuler
- Anglais : to sing pfffff comme dirait quelqu'un
- Allemand : singen
- Italien : cantare
-Espagnol : cantar
Que c'est pauvre, ne pas faire de différence entre moi et un bruant...
Daniel
"Jacquouille" news: uVwy%
Bonjour,

Je viens de lire avec consternation le mot de notre amie Misange au sujet
des coûts de revient d'un site.

Je comprends qu'en cette fin d'hiver (a-t-il jamais commencé?) on en ait
un peu marre.

M'en allant près de mon arbre et pas loin de ma mare écouter les oiseaux,
je pris mon livre. On y lit en couverture que la Mésange zinzinule, selon
Irène NOUAILHAC dans "Le pluriel de bric-à-brac, et autres difficultés de
la langue française, chez POINT.

N'ayant jamais entendu ce mot, je revins chez mon préféré Alain REY, dans
son ROBERT, dictionnaire historique de la langue française.
Horreur ! Point de zinzinule, ni de verbe zinzinuler.
Par contre, le petit zizi s'y trouve. Et, entre autre, il y est dit:
"n.m.est un mot d'origine onomatopéïque (1175, Buffon), évoquant le cri de
la variété de bruant qu'il désigne."

Sérieuse marche arrière vers la lettre B.

Bruant --> Bruire .En bref, verbe qui a donné le mot bruit, mais aussi....
Bruant, n.m.(1553) est, comme l'indique une forme antérieure "bruyan"
(1370-1371), la substantivation du participe présent de bruire "faire du
bruit" pour désigner un petit passereau nichant à terre ou près du sol. On
rencontre encore quelquefois la variante dialectale "bréant" (1564). Ce
mot est complétement démotivé.

----------- - Fin de citation.
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).
----------------
Quid d'excel là-dedans?
Et bien, si l'on cause juste, le problème sera résoudu plus facilement.
Et, comme tout est dans tout, l'éthymologie (notez la présence du h) nous
ramène à Misange en nous disant qu'elle est démotivée.
Vu le boulot énorme qu'elle effectue pour nous, je crois que c'est le
moment de lui renvoyer l'ascenseur.
Un petit mot de votre part l'aidera certainement à vaincre la mélancolie
post-hivernale et pré-printanière qui nous accable tous.
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.

PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je
ne possède pas. Je n'ai que les bouquins.

--
Bien amicalmement,
Vivement conseillés:
http://www.excelabo.net
http://jacxl.free.fr/mpfe/trombino.html
http://dj.joss.free.fr/netiquet.htm
http://frederic.sigonneau.free.fr/

Jacquouille.








Jacky
Le #4314711
Bonsoir à tous
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).


Et pourtant ça zinzinule fort
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cris_des_animaux
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.
Ô oui... Ô oui

--
Salutations
JJ



"Jacquouille" news: uVwy%
Bonjour,

Je viens de lire avec consternation le mot de notre amie Misange au sujet
des coûts de revient d'un site.

Je comprends qu'en cette fin d'hiver (a-t-il jamais commencé?) on en ait
un peu marre.

M'en allant près de mon arbre et pas loin de ma mare écouter les oiseaux,
je pris mon livre. On y lit en couverture que la Mésange zinzinule, selon
Irène NOUAILHAC dans "Le pluriel de bric-à-brac, et autres difficultés de
la langue française, chez POINT.

N'ayant jamais entendu ce mot, je revins chez mon préféré Alain REY, dans
son ROBERT, dictionnaire historique de la langue française.
Horreur ! Point de zinzinule, ni de verbe zinzinuler.
Par contre, le petit zizi s'y trouve. Et, entre autre, il y est dit:
"n.m.est un mot d'origine onomatopéïque (1175, Buffon), évoquant le cri de
la variété de bruant qu'il désigne."

Sérieuse marche arrière vers la lettre B.

Bruant --> Bruire .En bref, verbe qui a donné le mot bruit, mais aussi....
Bruant, n.m.(1553) est, comme l'indique une forme antérieure "bruyan"
(1370-1371), la substantivation du participe présent de bruire "faire du
bruit" pour désigner un petit passereau nichant à terre ou près du sol. On
rencontre encore quelquefois la variante dialectale "bréant" (1564). Ce
mot est complétement démotivé.

----------- - Fin de citation.
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).
----------------
Quid d'excel là-dedans?
Et bien, si l'on cause juste, le problème sera résoudu plus facilement.
Et, comme tout est dans tout, l'éthymologie (notez la présence du h) nous
ramène à Misange en nous disant qu'elle est démotivée.
Vu le boulot énorme qu'elle effectue pour nous, je crois que c'est le
moment de lui renvoyer l'ascenseur.
Un petit mot de votre part l'aidera certainement à vaincre la mélancolie
post-hivernale et pré-printanière qui nous accable tous.
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.

PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je
ne possède pas. Je n'ai que les bouquins.

--
Bien amicalmement,
Vivement conseillés:
http://www.excelabo.net
http://jacxl.free.fr/mpfe/trombino.html
http://dj.joss.free.fr/netiquet.htm
http://frederic.sigonneau.free.fr/

Jacquouille.




Francois L
Le #4314691
Bonsoior.
Fasciné par le mot "zinzinuler", j'ai fait une recherche Gogole et j'ai
trouvé un site se proposant de traduire le verbe en 4 langues. Et c'est là
où l'on voit la supériorité de la langue française sur les autres : aucune
n'a notre richesse :
- Français : zinzinuler
- Anglais : to sing pfffff comme dirait quelqu'un
- Allemand : singen
- Italien : cantare
-Espagnol : cantar
Que c'est pauvre, ne pas faire de différence entre moi et un bruant...


Bonsoir,

Il y a aussi cela
http://www.barbery.net/oulipo/dico.htm#zinzin

--
François L

Misange
Le #4313681
;-)
Très mignon le zinzinulage. Je retiens !

Misange migrateuse
XlWiki : Participez à un travail collaboratif sur excel !
http://xlwiki.free.fr/wiki
http://www.excelabo.net

Bonjour,

Je viens de lire avec consternation le mot de notre amie Misange au sujet
des coûts de revient d'un site.

Je comprends qu'en cette fin d'hiver (a-t-il jamais commencé?) on en ait un
peu marre.

M'en allant près de mon arbre et pas loin de ma mare écouter les oiseaux, je
pris mon livre. On y lit en couverture que la Mésange zinzinule, selon Irène
NOUAILHAC dans "Le pluriel de bric-à-brac, et autres difficultés de la
langue française, chez POINT.

N'ayant jamais entendu ce mot, je revins chez mon préféré Alain REY, dans
son ROBERT, dictionnaire historique de la langue française.
Horreur ! Point de zinzinule, ni de verbe zinzinuler.
Par contre, le petit zizi s'y trouve. Et, entre autre, il y est dit:
"n.m.est un mot d'origine onomatopéïque (1175, Buffon), évoquant le cri de
la variété de bruant qu'il désigne."

Sérieuse marche arrière vers la lettre B.

Bruant --> Bruire .En bref, verbe qui a donné le mot bruit, mais aussi....
Bruant, n.m.(1553) est, comme l'indique une forme antérieure "bruyan"
(1370-1371), la substantivation du participe présent de bruire "faire du
bruit" pour désigner un petit passereau nichant à terre ou près du sol. On
rencontre encore quelquefois la variante dialectale "bréant" (1564). Ce mot
est complétement démotivé.

----------- - Fin de citation.
Ni Jacqueline PICOCHE (Dictionnaire Etymologique du français" ni Pierre
GUIRAUD (Dictionnaire des étymologies obscures) ne mentionnent le mot
zinzinule(r).
----------------
Quid d'excel là-dedans?
Et bien, si l'on cause juste, le problème sera résoudu plus facilement.
Et, comme tout est dans tout, l'éthymologie (notez la présence du h) nous
ramène à Misange en nous disant qu'elle est démotivée.
Vu le boulot énorme qu'elle effectue pour nous, je crois que c'est le moment
de lui renvoyer l'ascenseur.
Un petit mot de votre part l'aidera certainement à vaincre la mélancolie
post-hivernale et pré-printanière qui nous accable tous.
Alors, Flo, tu viens à Strasbourg? On t'écoutera zinzinuler avec JP.

PS Le présent se veut seulement humoristique et n'a d'autre but que de
distraire. A aucun moment, je n'ai voulu prétendre à une science que je ne
possède pas. Je n'ai que les bouquins.



Misange
Le #4313671
J'aime beaucoup mais dans toutes ces définitions, je ne dirai pas, même
sous la torture celle dans laquelle je me retrouve le mieux !

Misange migrateuse
XlWiki : Participez à un travail collaboratif sur excel !
http://xlwiki.free.fr/wiki
http://www.excelabo.net

Bonsoior.
Fasciné par le mot "zinzinuler", j'ai fait une recherche Gogole et
j'ai trouvé un site se proposant de traduire le verbe en 4 langues. Et
c'est là où l'on voit la supériorité de la langue française sur les
autres : aucune n'a notre richesse :
- Français : zinzinuler
- Anglais : to sing pfffff comme dirait quelqu'un
- Allemand : singen
- Italien : cantare
-Espagnol : cantar
Que c'est pauvre, ne pas faire de différence entre moi et un bruant...


Bonsoir,

Il y a aussi cela
http://www.barbery.net/oulipo/dico.htm#zinzin




Francois L
Le #4313581
J'aime beaucoup mais dans toutes ces définitions, je ne dirai pas, même
sous la torture celle dans laquelle je me retrouve le mieux !



Bonsoir,

Perso, c'est la première que j'aime le plus à cause de...

"Voir : yoyotter de la touffe, pétoplomber, travailler du cache-pot,
andouillofacter, gicler de la cafetière, chtarbouler, crapahuter des
neurones, déconner à plein tuyaux, perdre le nord, n'avoir plus sa tête,
s'abonner à Charenton, prier Sainte Anne."

--
François L

Publicité
Poster une réponse
Anonyme