Ils ont abandonnés Linux (2)

Le
P4nd1 - P4nd4
http://www.journaldunet.com/solutions/0603/diaporama/abandons-linux/2.shtml

Manque de vision globale et de cohérence Opacité et aide défensive
Thierry Pierron
Développeur
J'ai commencé à utiliser Linux vers 1995, à l'époque où Windows 95
venait juste de sortir. Je m'étais intéressé à Linux pour le
développement logiciel. Autant à l'époque Linux écrasait tout ce qui se
faisait, autant maintenant cela ne me fait penser à rien de plus qu'un
Windows (KDE) ou une très pale copie de Mac OS X (Gnome).

Je dirais que la principale raison qui m'a fait quitter Linux, c'est le
manque de vision globale, de cohérence, d'homogénéité sur tout ce qui
touche de près ou de loin à l'environnement de bureau sous Linux.
Autant, je trouvais cela amusant au début, autant maintenant je vois
cela comme un boulet qui sera de plus en plus lourd à traîner, et
empêchera Linux de sortir de certaines niches (serveur notamment).

La fameuse diversité tant choyée par les aficionados du libre est à mon
sens une lame à double tranchant. Autant au niveau applicatif, cela
permet d'avoir une multitude d'applications répondant aux besoins des
plus excentriques, autant au niveau des fondations du système, cela tue
l'innovation et décourage beaucoup trop de monde. KDE, Gnome, E17
quel programmeur assez motivé pourrait proposer une application qui
s'intègre bien sur ces environnements de bureau (bien évidemment
incompatibles).

Un autre détail que le monde Open Source ne veut pas entendre, c'est la
compatibilité binaire. Clairement, tous les développeurs de
bibliothèques ne s'en soucient guère. Soit, je reconnais que ce n'est
pas évident du tout à garantir, cela oblige à faire certains "hack",
pas toujours dans l'éthique du développeur. Sauf que "grâce" à cette
position butée, chaque grande famille de distribution en est à refaire
ses propres packages. Quel gâchis incroyable !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JKB
Le #20229741
Le 25-09-2009, ? propos de
Ils ont abandonnés Linux (2),
P4nd1 - P4nd4 ?crivait dans fr.comp.os.linux.debats :
http://www.journaldunet.com/solutions/0603/diaporama/abandons-linux/2.shtml

Manque de vision globale et de cohérence Opacité et aide défensive
Thierry Pierron
Développeur
J'ai commencé à utiliser Linux vers 1995, à l'époque où Windows 95
venait juste de sortir. Je m'étais intéressé à Linux pour le
développement logiciel. Autant à l'époque Linux écrasait tout ce qui se
faisait, autant maintenant cela ne me fait penser à rien de plus qu'un
Windows (KDE) ou une très pale copie de Mac OS X (Gnome).



Tu peux essayer Windowmaker ou xfce.

Je dirais que la principale raison qui m'a fait quitter Linux, c'est le
manque de vision globale, de cohérence, d'homogénéité sur tout ce qui
touche de près ou de loin à l'environnement de bureau sous Linux.
Autant, je trouvais cela amusant au début, autant maintenant je vois
cela comme un boulet qui sera de plus en plus lourd à traîner, et
empêchera Linux de sortir de certaines niches (serveur notamment).

La fameuse diversité tant choyée par les aficionados du libre est à mon
sens une lame à double tranchant. Autant au niveau applicatif, cela
permet d'avoir une multitude d'applications répondant aux besoins des
plus excentriques, autant au niveau des fondations du système, cela tue
l'innovation et décourage beaucoup trop de monde. KDE, Gnome, E17...
quel programmeur assez motivé pourrait proposer une application qui
s'intègre bien sur ces environnements de bureau (bien évidemment
incompatibles).



À partir de Windowmaker, j'ai des softs qui demandent des
bibliothèques gtk/gnome, d'autres des kde, d'autre encore sont sous
Motif, et figure-toi, tout ce beau monde fonctionne parfaitement
ensemble (d'autant plus que tout ce qui est en-dessous du bureau
s'appelle X).

Un autre détail que le monde Open Source ne veut pas entendre, c'est la
compatibilité binaire. Clairement, tous les développeurs de
bibliothèques ne s'en soucient guère. Soit, je reconnais que ce n'est
pas évident du tout à garantir, cela oblige à faire certains "hack",
pas toujours dans l'éthique du développeur. Sauf que "grâce" à cette
position butée, chaque grande famille de distribution en est à refaire
ses propres packages. Quel gâchis incroyable !



Il vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Thierry B
Le #20241541
On 2009-09-25, P4nd1 - P4nd4
l'innovation et décourage beaucoup trop de monde. KDE, Gnome, E17...
quel programmeur assez motivé pourrait proposer une application qui
s'intègre bien sur ces environnements de bureau (bien évidemment
incompatibles).



Bien bien bien. De quelles incompatibilitées tu parles là ?


--
Unix, c'est comme la science: Plus on le connaît, plus on en trouve à
apprendre. C'est une assez bonne école de l'humilité, et on a plutôt
tendance à être dominé par ce qu'on ignore qu'à pavaner du peu qu'on sait.
-
Publicité
Poster une réponse
Anonyme