Libérez-vous des chaînes

Le
dlink
DIMANCHE 8 JUILLET

Les cathos et la télé

Exclue du bouquet des chaînes numériques – la fameuse TNT – KTO poursuit
son petit bonhomme de chemin que je continuerai de regarder avec
sympathie, puisqu’on peut y suivre, notamment, les plus importants
événements romains, et découvrir occasionnellement sur les plateaux
d’actualité des têtes qui n’ont aucun droit de cité sur les chaînes
officielles. Caler son récepteur sur KTO permet en outre de s’assurer
qu’un allumage intempestif, en attendant le DVD de Cendrillon ou des «
Zorro » d’époque ne mettra pas sous les yeux de nos chères têtes blondes
un baiser langoureux de série américaine ou une publicité pour yaourt ou
pour berline de gros calibre, jamais très loin du « porno chic ».

Mais pour le reste, peut-on en attendre davantage que des émissions
religieuses statutaires diffusées par France 2 à 10 h 30 ? Peut-être
quand même…

Cette semaine, « Le Jour du Seigneur » promet ainsi de dévoiler « Les
dilemmes de Pie XII ». La légende noire a la vie dure et au moment où le
procès en béatification de celui qui ne fut pas le « pape d’Hitler »
progresse, même le simple fait d’entretenir des doutes doit être au
centre des préoccupations de ceux qui la propagent.

A 11 h 00, je crois pouvoir annoncer que la messe célébrée en l’abbaye
de Boscodon à Crots ne sera pas une messe « Motu Proprio », malgré la
publication de celui-ci la veille. Il y avait là pourtant une occasion
en or de coller à l’actualité. Et de montrer, pour une fois, une belle
liturgie aux malheureux grabataires et vieillards qui n’ont que la
télévision comme compagnie « spirituelle ». Ne rêvons pas.

LUNDI 9 JUILLET

Futilités

Tous les jours, désormais, de 19 h à 19 h 50 sur France 2, Stéphane Bern
répondra aux questions cruciales qui nous empêchent de dormir. Sous ce
titre racoleur : « Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds ?
», l’ex-animateur de la défunte « Arène de France » mettra une imposante
équipe au travail pour répondre aux interrogations les plus absurdes et
finalement les plus simples. Pourquoi dit-on « aïe » quand on se fait
mal ? (Réponse : parce que c’est un mot qu’on apprend, comme n’importe
quel autre de sa langue maternelle.) Pourquoi la superglue ne
colle-t-elle pas dans son tube ? (Réponse : parce qu’elle ne colle qu’en
séchant au contact de l’air.) Ma question à moi ne sera pas posée :
pourquoi des intermittents du spectacle comme Bern retombent-ils
toujours sur leurs pieds ?

Le reality show du jour en est à sa saison 2, ce qui sied à un programme
voué à l’agriculture. « L’amour est dans le pré » démarre à 20 h 50 sur
M6 pour suivre des paysans célibataires en vraie quête de l’âme sœur.
Que les jeunes exploitants agricoles aient du mal à se marier, c’est une
affaire entendue. Faire de la télévision une super-marieuse en est une
autre ; moins ce programme fera d’audience, plus on pourra dire qu’il a
réussi.

MARDI 10 JUILLET

Incitations à la débauche

« L’île de la tentation » reprend pour la sixième fois : quatre couples
(non mariés et sans enfants précise-t-on, c’est l’unique concession aux
convenances et aux bonnes mœurs), seront soumis au harcèlement de
vingt-deux « tentateurs » et « tentatrices ». On croit avoir atteint le
degré zéro du voyeurisme télévisuel, et c’est déjà bien bas, mais le
pire nous attend ailleurs. En attendant, il serait peut-être temps de
protester vigoureusement contre ces séances de plus en plus «
transgressives », qui érigent l’infidélité (réelle ou juste à l’usage
des caméras) en belle aventure ou en risque à prendre. L’émission est
déconseillée aux moins de dix ans. S’il y a vraiment en France des
bambins de onze ou de douze ans qui s’intéressent à ces saletés, il est
décidément grand temps de mettre les téléviseurs à leur place : sur le
trottoir. (TF1, 22 h 20.)

MERCREDI 11 JUILLET

Charybde et Scylla

On se prendrait presque, en voyant le petit Nicolas (Sarkozy) s’agiter à
la tête de l’Etat, à regretter les temps de Mitterrand, qui avait au
moins (en comparaison) de l’allure et qui avait l’amour de la langue
française. Ce fut Charybde, nous ne le contestons pas. Mais nous sommes
certainement tombés en Scylla avec le nouvel occupant de l’Elysée, ne
serait-ce que parce qu’avec lui, la pente de la culture de mort ne sera
pas remontée et parce qu’il risque de laisser comme souvenir à la
postérité sa viscérale impatience à brader la France au super-Etat
européen et au mondialisme totalitaire. On pourra donc regarder (à 23 h
10 sur France 2), dans le cadre d’« Un jour, un destin », François
Mitterrand, secrets de famille. Il y sera question principalement de la
progéniture de l’ancien Président, légitime ou non, de leurs rencontres,
de leurs vies de familles. On en arriverait presque à trouver cela plus
frais que les mariages, démariages et autres incidents de la vie de
Sarko et de ses proches.

JEUDI 12 JUILLET

Comment peut-on être Persan ?

Charlotte de Turckheim s’envole vers son « Rendez-vous en terre inconnue
». Ce sera quinze jours dans le grand Nord sibérien, où, suivie de sa
noria de cameramen et de plus de bagages qu’il n’en fallait à dix
missionnaires pour y vivre un an, elle s’invite malgré elle dans une
famille de Nénètses, parmi les derniers des 10 000 représentants actuels
de cette tribu nomade vivant essentiellement du renne. Leurs tentes (en
peau de renne) s’appellent des « tchoums », ce qui n’a rien d’étonnant
sous ces latitudes où l’on grelote chez soi à – 25°. Tout cela dans de
grands et beau sentiments, on ne peut plus convenus : respect des
civilisations en voie de disparition (Gazprom est aux portes), des modes
de vie traditionnels, de l’écologie « naturelle » chez ces humains-là…
Tout ce que l’on dénie aux peuples de la « vieille Europe ». Il y a dans
la démarche quelque chose d’indécent : ou plutôt dans son exploitation,
à une heure de grande écoute (France 2, 20 h 50), pour amuser un public
estival qui oubliera le lendemain ce qui l’aura remué la veille.

VENDREDI 13 JUILLET

Polichinelle

Un peu plus bas dans le reality show ? Voici « Secret Story », avec
Benjamin Castaldi entouré de treize néo-lofteurs qui ont tous quelque
chose à cacher (TF1, 22 h 15). Quelque chose de « pas vraiment »
choquant, assure la production : on diffusera sans doute des scènes
chaudes tout en prenant soin de « ne pas effrayer la ménagère de moins
de cinquante ans ». Et puis, si tel candidat est gogo-danseur, telle
candidate vendeuse de sex-shop, on a su quitter carrément le « registre
du sensationnel » avec le témoignage d’Erwan, qui fait passer un «
message de tolérance » en avouant qu’il veut changer de sexe. Pour la
tolérance, direz-vous, il y a des maisons ad hoc. Telle n’est pas l’idée
de la chaîne privée : « L’objectif est de réunir le plus de jeunes
possible devant l’écran. » Pour leur remplir la tête a avec du vide…

SAMEDI 14 JUILLET

Parce que vous regardez encore la télévision, vous ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jac
Le #10563461
"dlink" :

Exclue du bouquet des chaînes numériques - la fameuse TNT - KTO
poursuit son petit bonhomme de chemin que je continuerai de regarder avec
sympathie



Ah oui, regarder un petit bonhomme de chemin, c'est pas courant sur les
chaînes publiques.

, puisqu'on peut y suivre, notamment, les plus importants
événements romains



Tu as vu le lancement de la nouvelle Fiat 500 ?
C'est de la Fiat luxe, hein ?

Jac.
dlink
Le #10563451
Jac a écrit :
"dlink" :



, puisqu'on peut y suivre, notamment, les plus importants
événements romains




Tu as vu le lancement de la nouvelle Fiat 500 ?



Mon grand-père en avait une!

C'est de la Fiat luxe, hein ?




Fiat lux et lux fuit !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme