Limite des réseaux CPL

Le
Mic. Archambault
Bonjour,

Certains utilisateurs d'adaptateurs CPL ont remarqué qu'avec une installation
électrique récente le signal ne passait pratiquement plus s'il fallait passer
par un disjoncteur / différentiel de 30 mA (c'est la norme de sécurité qui
remplace les antiques fusibles).
Cela m'ennuie beaucoup car ces blocs CPL ne seront pas dans le même "secteur
électrique" de l'appartement !

Avez-vous des expériences et avis (positifs et négatifs) sur cette question ?
Car je n'ai rien trouvé sur Google

D'avance merci !

--
Michel
La pensée louf de la semaine :
Pourquoi même les zéros pour valoir quelque chose doivent-ils être à droite ?
AntiSpam : remplacez mac par m
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Norbert
Le #1027201

Bonjour,

Certains utilisateurs d'adaptateurs CPL ont remarqué qu'avec une
installation électrique récente le signal ne passait pratiquement
plus s'il fallait passer par un disjoncteur / différentiel de 30 mA
(c'est la norme de sécurité qui remplace les antiques fusibles).


Le différentiel ne remplace pas les fusibles. Il assure une protection
contre les fuites de courant vers la terre.

Cela m'ennuie beaucoup car ces blocs CPL ne seront pas dans le même
"secteur électrique" de l'appartement !

Normalement, le différentiel est en tête de ligne et protège toute

l'installation. Peut-être le tien ne protège-t'il qu'une zone de la maison
(en général les pièces humides). Dans ce cas, la solution serait de lui
faire protéger toute la maison, dans ce cas ton signal CPL n'aurait pas à le
franchir. Et comme c'est un bobinage magnétique, je comprends que ça puisse
bloquer un signal haute fréquence (haute par rapport au 50Hz du réseau).

--
à bientôt (enlever les X pour me répondre)
================================= les secrets de l'univers http://nrumiano.free.fr
un atlas de l'univers http://atunivers.free.fr
images du ciel http://images.ciel.free.fr
==================================

Jean-Claude BELLAMY
Le #1027200
"Mic. Archambault" news:47acdd87$0$1146$
Bonjour,

Certains utilisateurs d'adaptateurs CPL ont remarqué qu'avec une
installation
électrique récente le signal ne passait pratiquement plus s'il fallait
passer
par un disjoncteur / différentiel de 30 mA (c'est la norme de sécurité qui
remplace les antiques fusibles).


NANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !
Ce sont les disjoncteurs individuels (calibres 10 A, 16 A, 25A, 40 A,...)
qui remplacent les fusibles !

Et ce qu'on insère dans un tableau électrique ce sont des INTERRUPTEURS
différentiels !
Ils déclenchent seulement s'il y a une différence d'intensité (de 30 mA)
entre phase et neutre, afin de protéger les individus contre le défaut
d'isolamtion d'un appareil électrique.
Ils ne déclenchent pas en cas de surintensité.

Seuls les disjoncteurs différentiels le font, mais ils sont très rares, car
beaucoup plus coûteux, et de plus les calibres sont plus limités que les
interrupteurs différentiels. Par ailleurs, leur protection de surintensité
serait redondante et NUISIBLE avec la protection des disjoncteurs
individuels.
Si on installe un disjoncteurs individuel par départ, c'est pour rendre
indépendantes les zones électriques et les appareils entre eux. P.ex. si un
appareil se met en court-circuit, le disjoncteur individuel va déclencher,
mais le reste de l'installation continuera à fonctionner. Si on a un
disjoncteur différentiel en amont un peu trop sensible, il risque lui aussi
de déclencher, entrainant la coupure de plusieurs zone.

Pour en revenir aux interrupteurs différentiels, effectivement ils font
obstacle aux courants CPL (haute fréquence), puisque constitués de 2
selfs-induction qui font écran aux courants HF (Z = 2x Pi x N x L)

Cela m'ennuie beaucoup car ces blocs CPL ne seront pas dans le même
"secteur
électrique" de l'appartement !


Il suffit de "shunter" les interrupteurs différentiels par des
condensateurs.
P.ex. des modèles au papier métallisé de 22nF isolés à 650V alternatifs.

Il doit exister des boitiers tout faits, de la même famille que les
coupleurs de phase dans le cas d'installation triphasée.
(p.ex. chez http://www.voltus.de)


--
May the Force be with You!
La Connaissance s'accroît quand on la partage
----------------------------------------------------------
Jean-Claude BELLAMY [MVP] - http://www.bellamyjc.org

Michel MARTIN
Le #1027199
Le Sat, 9 Feb 2008 12:40:17 +0100, Jean-Claude BELLAMY a écrit dans

"Mic. Archambault" news:47acdd87$0$1146$
Bonjour,

Certains utilisateurs d'adaptateurs CPL ont remarqué qu'avec une
installation
électrique récente le signal ne passait pratiquement plus s'il fallait
passer
par un disjoncteur / différentiel de 30 mA (c'est la norme de sécurité qui
remplace les antiques fusibles).


NANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !
Ce sont les disjoncteurs individuels (calibres 10 A, 16 A, 25A, 40 A,...)
qui remplacent les fusibles !
.......
Pour en revenir aux interrupteurs différentiels, effectivement ils font
obstacle aux courants CPL (haute fréquence), puisque constitués de 2
selfs-induction qui font écran aux courants HF (Z = 2x Pi x N x L)

Cela m'ennuie beaucoup car ces blocs CPL ne seront pas dans le même
"secteur
électrique" de l'appartement !


Il suffit de "shunter" les interrupteurs différentiels par des
condensateurs.
P.ex. des modèles au papier métallisé de 22nF isolés à 650V alternatifs.

Il doit exister des boitiers tout faits, de la même famille que les
coupleurs de phase dans le cas d'installation triphasée.
(p.ex. chez http://www.voltus.de)



Bonsoir,
je rajouterai un détail après le message de JC Bellamy, pour signaler
que le dispositif en question est également nécessaire dans une
habitation alimentée en triphasé (risque d'avoir des prises de courant
sur des phases différentes).
Ces dispositifs existent depuis bien longtemps, à l'époque des
interphones sur courant porteur (il y a pratiquement 40 ans que j'en
avais utilisé).
Amicalement, Michel
--
http://martin.michel47.free.fr/


Fulminator
Le #1027198
"Michel MARTIN"

Ces dispositifs existent depuis bien longtemps, à l'époque des
interphones sur courant porteur...
--------------------------------


Ces interphones n'existent donc plus ?

jack
Le #1027029
Ils déclenchent seulement s'il y a une différence d'intensité (de 30 mA)
entre phase et neutre, afin de protéger les individus contre le défaut
d'isolamtion d'un appareil électrique. Ils ne déclenchent pas en cas de
surintensité.





Euh les 30 Ma ce ne serait pas entre phase et terre des fois
si je peux me permettre

A+ Jack

denewton.modifie
Le #1027028
Bonjour,
je suis équipé de CPL depuis quelques années et ai le triphasé depuis
peu : heureusement toutes les prises ont été mises sur la même phase. Le
tableau électrique a été refait, il y a 15 ans, et chaque circuit est
protégé par un petit disjoncteur qui fait office des antiques fusibles.
Tout le réseau fonctionne très bien : ces disjoncteurs ne sont que des
contacts physiques donc assurent une continuité métallique ce qui ne
peut perturber le CPL. Le disjoncteur 30 mA est en tête comme dans toute
installation et je n'ai constaté aucune perturbation.
Bertrand

Bonjour,

Certains utilisateurs d'adaptateurs CPL ont remarqué qu'avec une installation
électrique récente le signal ne passait pratiquement plus s'il fallait passer
par un disjoncteur / différentiel de 30 mA (c'est la norme de sécurité qui
remplace les antiques fusibles).
Cela m'ennuie beaucoup car ces blocs CPL ne seront pas dans le même "secteur
électrique" de l'appartement !

Avez-vous des expériences et avis (positifs et négatifs) sur cette question ?
Car je n'ai rien trouvé sur Google...

D'avance merci !

--
Michel
La pensée louf de la semaine :
Pourquoi même les zéros pour valoir quelque chose doivent-ils être à droite ?
AntiSpam : remplacez mac par m







jack
Le #1027027
Le Sun, 10 Feb 2008 18:28:57 +0100, Jean-Claude BELLAMY a écrit :

"jack" news:47aed76b$0$2346$
Ils déclenchent seulement s'il y a une différence d'intensité (de 30
mA) entre phase et neutre, afin de protéger les individus contre le
défaut d'isolamtion d'un appareil électrique. Ils ne déclenchent pas
en cas de surintensité.



Euh les 30 Ma ce ne serait pas entre phase et terre des fois si je peux
me permettre



Pas vraiment !
(pour info, je suis ingénieur spécialisé en électrotechnique, 33 ans à
EDF, exploitant de centrales thermiques à flamme et nucléaire, ... donc
c'est un domaine que je maitrise assez bien !)

C'est bien parce qu'une partie du courant va à la terre à cause d'un
défaut d'isolation qu'on va détecter une différence de courant entre ce
qui circule dans le conducteur de phase et ce qui circule dans le
conducteur de neutre.

P.ex. soit un lave-linge de 3 kW, consommant environ 15 A

En fonctionnement normal on a :
- 15 A dans le conducteur de phase
- 15 A dans le conducteur de neutre
- 0 A dans le conducteur de terre

Un défaut d'isolation survient, et le conducteur de phase va toucher le
chassis, relié à la terre (laquelle doit être au même potentiel que le
neutre si elle a bien été installée). A un instant "t" de l'incident, on
va donc avoir :
- 15 A dans le conducteur de phase
- 14,97 A dans le conducteur de neutre - 0,03 A dans le conducteur
de terre

L'interrupteur différentiel compare en permanence les 2 courants phase
et neutre et va donc détecter 15 A d'un coté et 14,97 A de l'autre, soit
30 mA ce qui va le faire déclencher.


Ok c'est plus clair mais dire q'un courant de 30mA s'etablit entre phase
et terre est il inexact

A+ Jack



Jean-Claude BELLAMY
Le #1027026
news:47af3fbb$0$21151$
Bonjour,
je suis équipé de CPL depuis quelques années et ai le triphasé depuis peu
: heureusement toutes les prises ont été mises sur la même phase. Le
tableau électrique a été refait, il y a 15 ans, et chaque circuit est
protégé par un petit disjoncteur qui fait office des antiques fusibles.
Tout le réseau fonctionne très bien : ces disjoncteurs ne sont que des
contacts physiques donc assurent une continuité métallique ce qui ne peut
perturber le CPL. Le disjoncteur 30 mA est en tête comme dans toute
installation


?????????????????
le "comme dans TOUTE installation " est de trop !

Installer UN disjoncteur de 30 mA en tête de la distribution électrique est
une grosse erreur !
Car la moindre petite fuite (p.ex. sur un lave-vaisselle, j'ai vécu cela) va
entrainer la coupure d'alimentation électrique de TOUT le logement !
Il ne faut pas confondre LES interrupteurs différentiels 30 mA, qui
protègent les individus, et sont des protections divisionnaires, avec LE
disjoncteur 300 à 500 mA, entre le compteur et le tableau électrique, qui
protège l'installation !

Si ce disjoncteur "valse" suite à un défaut d'isolement, c'est que le défaut
est très grave, et justifie donc une coupure générale.

En ce qui me concerne, j'ai installé 3 différentiels de 30 mA :
- un pour les gros appareils-électroménagers
(Lave-linge, lave-vaisselle, four, plaques)
- un pour le restant au rez-de-chaussée
- un pour le reste dans les combles (où j'ai mon "labo")

Donc j'ai été confronté à ce pb d'enroulements des différentiels, qui font
"bouchon" aux hautes fréquences des CPL.

et je n'ai constaté aucune perturbation.
S'il n'y a qu'un seul différentiel en amont de toute l'installation, c'est

ÉVIDENT que tu n'aies eu aucun problème avec les CPL!


--
May the Force be with You!
La Connaissance s'accroît quand on la partage
----------------------------------------------------------
Jean-Claude BELLAMY [MVP] - http://www.bellamyjc.org

jack
Le #1027024
Le Mon, 11 Feb 2008 10:32:24 +0100, Jean-Claude BELLAMY a écrit :

"jack" news:47af4a6f$0$4246$

"jack" news:47aed76b$0$2346$
Ils déclenchent seulement s'il y a une différence d'intensité (de 30
mA) entre phase et neutre, afin de protéger les individus contre le
défaut d'isolamtion d'un appareil électrique. Ils ne déclenchent pas
en cas de surintensité.



Euh les 30 Ma ce ne serait pas entre phase et terre des fois si je
peux me permettre



Pas vraiment !
[...]
L'interrupteur différentiel compare en permanence les 2 courants phase
et neutre et va donc détecter 15 A d'un coté et 14,97 A de l'autre,
soit 30 mA ce qui va le faire déclencher.


Ok c'est plus clair mais dire q'un courant de 30mA s'etablit entre
phase et terre est il inexact



Non, ce n'est pas inexact.
Au lieu de te répondre "Pas vraiment" j'aurais du écrire "pas tout à
fait". ;-)

Ce que j'ai voulu préciser, afin qu'aucune erreur de compréhension ne
soit faite, c'est que le DÉFAUT d'isolation n'est pas mesuré dans le
conducteur de terre (donc entre phase et terre) mais par mesure de
différence d'intensités entre conducteur de neutre et conducteur de
phase.

C'est par déformation professionnelle que j'ai tenu à préciser cela, car
dans le poste THT (380 kV) d'une centrale électrique, en plus des
mesures différentielles, on mesure effectivement le courant circulant
dans le conducteur de MALT (mise à la terre) qui relie neutre à la terre
(quand le contacteur de MALT est fermé, bien sûr. Etant donné que sur
une ligne, on ne doit mettre le neutre à la terre qu'en un seul endroit,
et cet endroit peut varier suivant la configuration du réseau de
transport).


Merci JCB de ces explications tres detaillés maintenant tout est clair
et limpide comme d'habitude

A+ Jack





Publicité
Poster une réponse
Anonyme