Linux pour les nuls ou pour des centaines de millions de particuliers

Le
_yotta
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date =
de 1991,
et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi =
linux
ne se démocratise pas dans les ordinateurs du monde entier mais =
seulement
dans l'imaginaire collectif.

Si vous pouviez être inspirer pour noisir le tableau ça permettrait =
d'écrire aussi
ensuite le tableau blanc :)

*
* *

Linux pour les nuls ou pour des centaines de millions d'utilisateurs =
particuliers ?

Points noirs sur linux


-Installation ésotérique pour le particulier lorsqu'il s'agit de =
parler
du partitionnement et de système de fichier.

-Refus acharné de la communauté linux de démystifier l'OS linux, =
celle
ci répond tout le temps de se reporter à la documentation.

-Choix du chargeur de démarrage inexistant le plus souvent !


-Sous linux il y a toujours et surtout des lignes de commandes à =
taper.

-Configuration réseaux ésotérique. C'est une chance si le wifi =
fonctionne
immédiatement car les pilotes sont paradoxalement déjà =
implémentés.
Que dire de la mise en réseau local de son ordinateur et le partage du
disque !

-installation des drivers ésotériques.
-Drivers imprimantes non supportés officiellement.
-Drivers graphiques installables.
-Bug de la couche graphique X.org (autrefois connu xf86)
Problème avec le travail de l'image, pao, vidéo, jeuxmême les =
driver
livrés dans un dépot peuvent vous foirer linux et votre journée =
voire la
semaine à découvrir linux.

-Aucune interface ergonomique pour installer et désinstaller ses
programme (comme sous windows).

-Les programmes sont toujours tributaires de dépendances, aucune
pérennité de l'environnement de travail car tout est constament =
remis
en question.

-Impossibilité de se faire une compilation d'applications qu'on revoit
de temps à autre (tous les deux ans).


-Méthode de sauvegarde de sont environnement linux encore =
ésotérique.
-Et donc réalisation d'un DVD bootable de restauration de =
l'installation
qu'on a passé des journées à configurer

yotta
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
P4nd1-P4nd4
Le #26364826
_yotta a exposé le 30.08.2015 :
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date de
1991, et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi
linux ne se démocratise pas dans les ordinateurs du monde entier mais
seulement dans l'imaginaire collectif.

Si vous pouviez être inspirer pour noisir le tableau ça permettrait d'écrire
aussi ensuite le tableau blanc :)

*
* *

Linux pour les nuls ou pour des centaines de millions d'utilisateurs
particuliers ?

Points noirs sur linux
------------------------

-Installation ésotérique pour le particulier lorsqu'il s'agit de parler
du partitionnement et de système de fichier.



Oui, l'assitant d'installation est bien fait, mais trop complexe pour
le particulier...Qui ne comprends déjà pas que le point de montage doit
s'apeler /

-Refus acharné de la communauté linux de démystifier l'OS linux, celle
ci répond tout le temps de se reporter à la documentation.



OK


-Choix du chargeur de démarrage inexistant le plus souvent !



?

-Sous linux il y a toujours et surtout des lignes de commandes à taper



Malheureusement oui


-Configuration réseaux ésotérique. C'est une chance si le wifi fonctionne
immédiatement car les pilotes sont paradoxalement déjà implémentés.



Mhhh, en général si les pilotes sont là cela fonctionnera. Les
problèmes c'est justement quand ils sont absent, sur des nouveaux
portables notamment qui utilisent du matériel récent.

Que dire de la mise en réseau local de son ordinateur et le partage du
disque !



RIEN ;>)

-installation des drivers ésotériques.



Esotérique...Cela ne veut rien dire. Disons que si le driver n'est pas
dans le noyau, c'est très emmerdant.

-Drivers imprimantes non supportés officiellement.



OFFICIELLEMENT ? PAr qui ? Mais oui en effet, c'est un problème.
Impossible la plupart du temps de se retrourner vers le fabriquant
d'imprimante.

-Drivers graphiques installables.



Heureusment. Des fois ils sont ininstallable

-Bug de la couche graphique X.org (autrefois connu xf86)



Oui

Problème avec le travail de l'image, pao, vidéo, jeux...même les driver
livrés dans un dépot peuvent vous foirer linux et votre journée voire la
semaine à découvrir linux.



Oui


-Aucune interface ergonomique pour installer et désinstaller ses
programme (comme sous windows).



Faux

-Les programmes sont toujours tributaires de dépendances, aucune
pérennité de l'environnement de travail car tout est constament remis
en question.



OUI

-Impossibilité de se faire une compilation d'applications qu'on revoit
de temps à autre (tous les deux ans).



Pourquoi ?

-Méthode de sauvegarde de sont environnement linux encore ésotérique.



Oui

-Et donc réalisation d'un DVD bootable de restauration de l'installation
qu'on a passé des journées à configurer...



Mhhh. Des logiciel d'images existent je pense.


yotta
Nicolas George
Le #26364825
"_yotta" , dans le message écrit :
et vu que nous sommes en 2015



... il ressort un argumentaire de 1995.
Bob Illechian
Le #26364828
Nicolas George a exprimé avec précision :
"_yotta" , dans le message écrit :
et vu que nous sommes en 2015



... il ressort un argumentaire de 1995.



Comme le linuxien qui voit Windows comme était Windows 95. ;-)

--

Je suis, donc je suis.
_yotta
Le #26364832
"Bob Illechian"
Nicolas George a exprimé avec précision :
"_yotta" , dans le message écrit :
et vu que nous sommes en 2015



... il ressort un argumentaire de 1995.



Comme le linuxien qui voit Windows comme était Windows 95. ;-)

--

Je suis, donc je suis.




soyez sérieux bordel...toute la communauté linux passe pour des
malades qui cachent leurs crimes...

notez que je n'ai pas parlé des droits utilisateurs bloqués à 100%
dès l'installe fini et que si on veut sauvegarder un seul petit fichier
texte il faut faire de la ligne de commande pour actroyer les droits
à tous les répertoires du /HOME.

allé! lâchez vous...lister des points noirs...

je suis bon joueur...point blanc, pas besoin de créer un compte
pour télécharger une iso de linux...et elles se trouvent dans
énormement de serveur ftp du monde entier...et c'est gratuit !

yotta...
La Norme Française c'est pas le FN
Le #26364831
On Sun, 30 Aug 2015 11:57:11 +0200, "_yotta"
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date de 1991,
et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi linux
ne se démocratise pas ...



.. et c'est tant mieux comme ça.
Déjà que android c'est de la grosse merde poluée, idem pour canonical,
je ne veux pas que le cancer "pognon/pigeon" polue mes machine

Linux est très bien comme il est aujourd'hui, il evolue suffisament
vite pour que je puisse me passer de windows.


--
« le politiquement correct ne proclame pas la tolérance ; il ne fait qu'organiser la haine. » (Jacques Barzun)
C'est une doctrine obligatoire, qui n'est en réalité que l'expression la plus autoritaire du conformisme
Michel
Le #26364838
Le 30/08/2015 13:02, _yotta a écrit :

"Bob Illechian"
Nicolas George a exprimé avec précision :
"_yotta" , dans le message écrit :
et vu que nous sommes en 2015



... il ressort un argumentaire de 1995.



Comme le linuxien qui voit Windows comme était Windows 95. ;-)

--

Je suis, donc je suis.




soyez sérieux bordel...toute la communauté linux passe pour des
malades qui cachent leurs crimes...

notez que je n'ai pas parlé des droits utilisateurs bloqués à 100%
dès l'installe fini et que si on veut sauvegarder un seul petit fichier
texte il faut faire de la ligne de commande pour actroyer les droits
à tous les répertoires du /HOME.

allé! lâchez vous...lister des points noirs...




Au hasard, toi ?
PP
Le #26364848
Le 30/08/2015 13:10, La Norme Française c'est pas le FN a écrit :
On Sun, 30 Aug 2015 11:57:11 +0200, "_yotta"
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date de 1991,
et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi linux
ne se démocratise pas ...



.. et c'est tant mieux comme ça.
Déjà que android c'est de la grosse merde poluée, idem pour canonical,
je ne veux pas que le cancer "pognon/pigeon" polue mes machine



Petit rappel, Linux est le noyau d'un système d'explotation.
L'avantage de ce noyau est justement de pouvoir faire un tas de chose,
bonne et mauvaise.
Ce qui compte de trouver son système d’exploitation plus ou moins libre
pour certains.

Linux est très bien comme il est aujourd'hui, il evolue suffisament
vite pour que je puisse me passer de windows.



En tout cas, moi je fais tout ce que j'ai envie de faire avec, et tout
fonctionne
PP
Le #26364849
Le 30/08/2015 11:57, _yotta a écrit :
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date de 1991,
et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi linux
ne se démocratise pas dans les ordinateurs du monde entier mais seulement
dans l'imaginaire collectif.

Si vous pouviez être inspirer pour noisir le tableau ça permettrait d'écrire aussi
ensuite le tableau blanc :)




le bon gros troll.
Mais c'est comme tout, pour en trouver les avantages, rien de tel que la
critique :)


*
* *

Linux pour les nuls ou pour des centaines de millions d'utilisateurs particuliers ?

Points noirs sur linux
------------------------

-Installation ésotérique pour le particulier lorsqu'il s'agit de parler
du partitionnement et de système de fichier.



Il existe des distributions qui s'installe toute seule, avec tout ce qui
va bien avec.

-Refus acharné de la communauté linux de démystifier l'OS linux, celle
ci répond tout le temps de se reporter à la documentation.



La communauté Linux a surtout compris l'avantage d'avoir un tel système
libre

-Choix du chargeur de démarrage inexistant le plus souvent !



?? en effet, ça c'est vachement important

-Sous linux il y a toujours et surtout des lignes de commandes à taper.



Non

-Configuration réseaux ésotérique. C'est une chance si le wifi fonctionne
immédiatement car les pilotes sont paradoxalement déjà implémentés.
Que dire de la mise en réseau local de son ordinateur et le partage du
disque !



Ben non

-installation des drivers ésotériques.



non toujours

-Drivers imprimantes non supportés officiellement.



Personnellement je prend du matériel dont le constructeur développe un
driver déjà pour commencer, et s'il en existe un libre et mieux, je prend.

-Drivers graphiques installables.



Idem, choix du matériel à faire.
Pour le Mac c'est une ou deux configurations possible, pour Windows par
essence c'est tout le matériel existant avec tous les bugs qui peuvent
survenir avec.
Linux est entre les deux :)

-Bug de la couche graphique X.org (autrefois connu xf86)
Problème avec le travail de l'image, pao, vidéo, jeux...même les driver
livrés dans un dépot peuvent vous foirer linux et votre journée voire la
semaine à découvrir linux.



ça fait au moins 5-6 ans que je n'ai plus ce genre de problème.

-Aucune interface ergonomique pour installer et désinstaller ses
programme (comme sous windows).



Si, j'ai.
Bien sûr c'est différent, ce n'est pas Windows !
Petit rappel tout de même. Celui qui veut un Linux qui fait tout comme
Windows, c'est très simple, il faut prendre Windows. Linux est un autre
système, ça fonctionne différemment.

-Les programmes sont toujours tributaires de dépendances, aucune
pérennité de l'environnement de travail car tout est constament remis
en question.



Peut-être, tout dépendant du développement du logiciel. Ce qui n'a
finalement pas beaucoup de lien avec Linux.
Si on veut par contre une critique de Microsoft/Windows, il n'y a qu'à
regarder la librairie .Net, nous sommes obligés d'avoir toutes les
versions et en plus de chacune les mettre à jour, tel ou tel logiciel
utilise tel ou tel version. C'est un problème du logiciel, mais pas du
système, et ce problème se rencontre partout.

-Impossibilité de se faire une compilation d'applications qu'on revoit
de temps à autre (tous les deux ans).



La compilation n'est pas une chose anodine et je pense que tous les
systèmes sont pareils.

-Méthode de sauvegarde de sont environnement linux encore ésotérique.



peut-être.
Encore une fois personnellement, la réinstallation de ma distribution
Linux, ne pose aucun problème à mon environnement depuis bien longtemps.
La partition /home étant à part, à la fin, je retrouve ma config avec
mon fond d'écran etc, sans jamais rien faire. (la dernière fois c'était
il y a au moins 4 ans)

-Et donc réalisation d'un DVD bootable de restauration de l'installation
qu'on a passé des journées à configurer...



Et plein d'autre truc aussi que je fais sous Linux que je n'arrive pas à
faire sous Windows.

Bon courage
_yotta
Le #26364860
"La Norme Française c'est pas le FN"
On Sun, 30 Aug 2015 11:57:11 +0200, "_yotta"
J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date de 1991,
et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au pourquoi linux
ne se démocratise pas ...



.. et c'est tant mieux comme ça.
Déjà que android c'est de la grosse merde poluée, idem pour canonical,
je ne veux pas que le cancer "pognon/pigeon" polue mes machine

Linux est très bien comme il est aujourd'hui, il evolue suffisament
vite pour que je puisse me passer de windows.



d'accord...android quand même c'est un unix ! ils ont réussi non ?
un unix dans une tablette un tél...bon ils ont pas voulu faire le forcing
pour démontrer qu'on avoir un bureau avec une tablette...
mais si on prend l'exemple de Linux Slitaz... y a du talent dans la
sphère linux...non ? je trouve que linux est encore une grosse merde !
avec le GPT on a encore une énorme merde ! comment il fait
le papa ou le môme pour son SAV ? pas simple les NTIC aujourd'hui...
même la TV il ne suffit plus d'appuyer sur un bouton ! c'est marrant
tous ces talents...

yotta
Christian
Le #26364868
_yotta wrote:

J'essaie de dresser un tableau noir de linux puisque le noyau 0.1 date
de 1991, et vu que nous sommes en 2015, je réfléchissais encore au
pourquoi linux ne se démocratise pas dans les ordinateurs du monde
entier mais seulement dans l'imaginaire collectif.



"
Il n'est pas nécessaire d'utiliser les mots justes, ni même de mots
existants; l'important est de savoir ce que l'on veut dire. Si cette
condition est remplie, alors tout le monde comprendra ce que l'on a
voulu dire."
cinquième règle du Luc2

--
Christian
Publicité
Poster une réponse
Anonyme