Livret A et pratique bancaire "douteuse"

Le
Goulafra
Bonjour !

Comme beaucoup (sans doute), j'ai ouvert un Livret A auprès de mon
établissement bancaire (qui n'est ni La Poste ni la Caisse d'Epargne) dans
le courant du mois de novembre dernier. En fait, il ne s'agissait pas d'un
"vrai" Livret A, mais d'un compte transitoire en attendant que les banques
aient la possibilité légale d'en émettre (au 1er janvier 2009).

Donc, théoriquement, en début d'année, le compte transitoire devait se
transformer en Livret A, ce qui a bien été le cas. Jusqu'ici, pas de souci.

Sauf qu'il s'avère que la transformation, dans mon établissement bancaire,
ne s'est pas déroulée le 1er janvier, mais le 7.
Résultat, je me retrouve avec un Livret A tout neuf qui était à 0 euro au
1er janvier, avec un versement de xxxx euros le 7 janvier.
Comme les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine, cette somme ne
sera donc créatrice d'intérêts qu'à partir du 15 janvier. Et ainsi, mon
établissement bancaire gagne une quinzaine d'intérêts à verser.

Certes, pour un particulier, ça ne représente que quelques euros (dans mon
cas, 4 euros), mais multiplié par le nombre de clients qui ont fait la
démarche, ça doit se chiffrer en centaines de milliers, voire en millions
d'euros.

J'ai contacté mon banquier il m'a dit que la procédure de transfert
était prévue comme ça et qu'il n'y avait pas grand-chose à faire

Pourtant, m'est avis que ce n'est guère légal qu'en dites-vous ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bernard Guérin
Le #18410501
Bonjour,

"Goulafra" discussion :

aient la possibilité légale d'en émettre (au 1er janvier 2009).
Comme les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine, cette somme ne
cas, 4 euros), mais multiplié par le nombre de clients qui ont fait la
démarche, ça doit se chiffrer en centaines de milliers, voire en millions
d'euros.



La mesure n'entrait en vigueur qu'au 1er janvier. Or pour tout livret A,
seules les sommes déposées avant le 31 décembre (et pas retirées avant le 16
janvier) ont rapporté des intérêts pour la 1ère quinzaine de janvier. Donc
vous connaissiez la règle, si vous vouliez avoir des intérêts, il fallait
ouvrir votre livret A dans un établissement où c'était possible avant le 31
décembre. Et il n'y a sûrement pas des centaines de milliers de personnes
qui ont ouvert un livret A juste à ce moment et sans réfléchir à ça, donc
sûrement pas un si gros gain pour la banque.

--
Bernard Guérin
Jacquouille14
Le #18411151
Bernard Guérin a écrit :
Bonjour,

"Goulafra" discussion :

aient la possibilité légale d'en émettre (au 1er janvier 2009).
Comme les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine, cette
somme ne
cas, 4 euros), mais multiplié par le nombre de clients qui ont fait la
démarche, ça doit se chiffrer en centaines de milliers, voire en millions
d'euros.



La mesure n'entrait en vigueur qu'au 1er janvier. Or pour tout livret A,
seules les sommes déposées avant le 31 décembre (et pas retirées avant
le 16 janvier) ont rapporté des intérêts pour la 1ère quinzaine de
janvier. Donc vous connaissiez la règle, si vous vouliez avoir des
intérêts, il fallait ouvrir votre livret A dans un établissement où
c'était possible avant le 31 décembre. Et il n'y a sûrement pas des
centaines de milliers de personnes qui ont ouvert un livret A juste à ce
moment et sans réfléchir à ça, donc sûrement pas un si gros gain pour la
banque.



Bonjour,
Autre pratique douteuse: le refus de transfert par la caisse d'epargne.
J'ai été obligé d'y aller et de dire ce que je pense d'ou il n'y a
pas eu transfert mais fermeture et ouverture ailleurs.


--
Jacques dit Jacquouille
R1
Le #18411141
Goulafra wrote on samedi 17 janvier 2009 15:25:

Bonjour !

Comme beaucoup (sans doute), j'ai ouvert un Livret A auprès de mon
établissement bancaire (qui n'est ni La Poste ni la Caisse d'Epargne) dans
le courant du mois de novembre dernier. En fait, il ne s'agissait pas d'un
"vrai" Livret A, mais d'un compte transitoire en attendant que les banques
aient la possibilité légale d'en émettre (au 1er janvier 2009).

Donc, théoriquement, en début d'année, le compte transitoire devait se
transformer en Livret A, ce qui a bien été le cas. Jusqu'ici, pas de
souci.

Sauf qu'il s'avère que la transformation, dans mon établissement bancaire,
ne s'est pas déroulée le 1er janvier, mais le 7.
Résultat, je me retrouve avec un Livret A tout neuf qui était à 0 euro au
1er janvier, avec un versement de xxxx euros le 7 janvier.
Comme les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine, cette somme ne
sera donc créatrice d'intérêts qu'à partir du 15 janvier. Et ainsi, mon
établissement bancaire gagne une quinzaine d'intérêts à verser.


versées le 1er (ou le 2 en pratique), ça n'aurait rien changé.
R1
Le #18411301
Jacquouille14 wrote on samedi 17 janvier 2009 17:16:
Bonjour,
Autre pratique douteuse: le refus de transfert par la caisse d'epargne.


ils freinent des 4 fers, oui.

J'ai été obligé d'y aller


De toute façon pour une telle opération si vous voulez la gérer vous devez
vous déplacer ou vous déléguez à l'établissement teneur de votre nouveau
livret.
et de dire ce que je pense d'ou il n'y a
pas eu transfert mais fermeture et ouverture ailleurs.


ce qui ne revient pas au même.
Goulafra
Le #18411621
Bernard Guérin news:4971ee24$0$15330$:

La mesure n'entrait en vigueur qu'au 1er janvier. Or pour tout livret
A, seules les sommes déposées avant le 31 décembre (et pas retirées
avant le 16 janvier) ont rapporté des intérêts pour la 1ère quinzaine
de janvier. Donc vous connaissiez la règle, si vous vouliez avoir des
intérêts, il fallait ouvrir votre livret A dans un établissement où
c'était possible avant le 31 décembre.



- primo, vous répondez à côté : je vous parle d'un pb de comptabilisation
d'intérêts dans le cadre du passage d'un "faux" livret A à un vrai (même
établissement bancaire, aucun mouvement en valeur sur le compte)
- secundo : ah mais alors l'argent que j'ai placé sur ce livret, qu'est-il
devenu entre le 31 décembre (date de disparition du livret transitoire) et
le 7 janvier ?

Et il n'y a sûrement pas des
centaines de milliers de personnes qui ont ouvert un livret A juste à
ce moment



cela fait des mois que toutes les banques font de la comm là-dessus, vous
savez

et sans réfléchir à ça, donc sûrement pas un si gros gain
pour la banque.



ben voyons...
R1
Le #18411611
Goulafra wrote on samedi 17 janvier 2009 18:08:

Bernard Guérin news:4971ee24$0$15330$:

La mesure n'entrait en vigueur qu'au 1er janvier. Or pour tout livret
A, seules les sommes déposées avant le 31 décembre (et pas retirées
avant le 16 janvier) ont rapporté des intérêts pour la 1ère quinzaine
de janvier. Donc vous connaissiez la règle, si vous vouliez avoir des
intérêts, il fallait ouvrir votre livret A dans un établissement où
c'était possible avant le 31 décembre.



- primo, vous répondez à côté : je vous parle d'un pb de comptabilisation
d'intérêts dans le cadre du passage d'un "faux" livret A à un vrai (même
établissement bancaire, aucun mouvement en valeur sur le compte)
- secundo : ah mais alors l'argent que j'ai placé sur ce livret, qu'est-il
devenu entre le 31 décembre (date de disparition du livret transitoire) et
le 7 janvier ?


Relisez le contrat qui défini le fonctionnement de votre "livret Resa" de
fin 2008 et les modalités de conversion en livret A début 2009. Tout
devrait y être mentionné, je pense.
Kidiwi
Le #18414361
Retirez tout !

"Goulafra"
Bonjour !

Comme beaucoup (sans doute), j'ai ouvert un Livret A auprès de mon
établissement bancaire (qui n'est ni La Poste ni la Caisse d'Epargne) dans
le courant du mois de novembre dernier. En fait, il ne s'agissait pas d'un
"vrai" Livret A, mais d'un compte transitoire en attendant que les banques
aient la possibilité légale d'en émettre (au 1er janvier 2009).

Donc, théoriquement, en début d'année, le compte transitoire devait se
transformer en Livret A, ce qui a bien été le cas. Jusqu'ici, pas de
souci.

Sauf qu'il s'avère que la transformation, dans mon établissement bancaire,
ne s'est pas déroulée le 1er janvier, mais le 7.
Résultat, je me retrouve avec un Livret A tout neuf qui était à 0 euro au
1er janvier, avec un versement de xxxx euros le 7 janvier.
Comme les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine, cette somme ne
sera donc créatrice d'intérêts qu'à partir du 15 janvier. Et ainsi, mon
établissement bancaire gagne une quinzaine d'intérêts à verser.

Certes, pour un particulier, ça ne représente que quelques euros (dans mon
cas, 4 euros), mais multiplié par le nombre de clients qui ont fait la
démarche, ça doit se chiffrer en centaines de milliers, voire en millions
d'euros.

J'ai contacté mon banquier... il m'a dit que la procédure de transfert
était prévue comme ça et qu'il n'y avait pas grand-chose à faire...

Pourtant, m'est avis que ce n'est guère légal... qu'en dites-vous ?



Publicité
Poster une réponse
Anonyme