Mac OS X 10.6 est UNIX

Le
Éric Lévénez
Comme Mac OS X 10.5 sur Intel, Mac OS X 10.6 est UNIX 03 :

<http://www.opengroup.org/openbrand/register/apple.htm>

--
Éric Lévénez -- <http://www.levenez.com/>
Unix is not only an OS, it's a way of life.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patpro ~ patrick proniewski
Le #20437481
In article Éric Lévénez
Comme Mac OS X 10.5 sur Intel, Mac OS X 10.6 est UNIX 03 :




ouais... ça compense pas l'abandon de ZFS.

patpro

--
A vendre : KVM IP 16 ports APC
http://patpro.net/blog/index.php/2008/01/12/133
Éric Lévénez
Le #20437691
patpro ~ patrick proniewski a écrit :
In article Éric Lévénez
Comme Mac OS X 10.5 sur Intel, Mac OS X 10.6 est UNIX 03 :




ouais... ça compense pas l'abandon de ZFS.



D'après ce que je comprends Sun voulait forcer Apple à accepter la
licence qui rendait Apple responsable des problèmes de brevets de ZFS,
alors que c'est Sun qui devait être responsable de son code.

Alors on peut juste espérer qu'Apple arrivera seul à faire évoluer HFS+
dans le bon sens.

--
Éric Lévénez -- Unix is not only an OS, it's a way of life.
patpro ~ Patrick Proniewski
Le #20438901
In article Éric Lévénez
> ouais... ça compense pas l'abandon de ZFS.

D'après ce que je comprends Sun voulait forcer Apple à accepter la
licence qui rendait Apple responsable des problèmes de brevets de ZFS,
alors que c'est Sun qui devait être responsable de son code.



ZFS est officiellement sous licence Common Development and Distribution
License (CDDL), tout comme DTrace qui est déjà fourni avec Mac OS X
(même si il fonctionne comme une merde).
Ce qui est bon pour Dtrace n'est pas bon pour ZFS ?


Alors on peut juste espérer qu'Apple arrivera seul à faire évoluer HFS+
dans le bon sens.



Évoluer ? par pitié non. Qu'ils repartent proprement de zéro. De toute
manière, quoi qu'ils fassent, Mac OS X sera le seul à l'utiliser, et ça
mettra 10 ans à se stabiliser. J'ai les boules.

patpro

--
A vendre ! http://www.patpro.net/blog/index.php/2008/01/12/133
Michael
Le #20439801
> ZFS est officiellement sous licence Common Development and Distribution
License (CDDL), tout comme DTrace qui est déjà fourni avec Mac OS X
(même si il fonctionne comme une merde).
Ce qui est bon pour Dtrace n'est pas bon pour ZFS ?



ZFS est probablement considéré comme plus " critique " que DTrace et
c'est pourquoi Apple veut une sorte d' "assurance " de la part de SUN /
ORACLE.
Éric Lévénez
Le #20440261
patpro ~ Patrick Proniewski a écrit :
In article Éric Lévénez
ouais... ça compense pas l'abandon de ZFS.


D'après ce que je comprends Sun voulait forcer Apple à accepter la
licence qui rendait Apple responsable des problèmes de brevets de ZFS,
alors que c'est Sun qui devait être responsable de son code.



ZFS est officiellement sous licence Common Development and Distribution
License (CDDL), tout comme DTrace qui est déjà fourni avec Mac OS X
(même si il fonctionne comme une merde).
Ce qui est bon pour Dtrace n'est pas bon pour ZFS ?



Non car le problème ne vient pas de la licence, mais des brevets que Sun
aurait violé pour faire son ZFS. NetApp a attaqué Sun et c'est lié à
ZFS, pas à la licence CDDL ou à DTrace.


Sans ce procès, ou si ce procès se termine en faveur de Sun, Apple
pourrait revenir vers ZFS.

--
Éric Lévénez -- Unix is not only an OS, it's a way of life.
patpro ~ Patrick Proniewski
Le #20440641
In article Éric Lévénez
>> D'après ce que je comprends Sun voulait forcer Apple à accepter la
>> licence qui rendait Apple responsable des problèmes de brevets de ZFS,
>> alors que c'est Sun qui devait être responsable de son code.
>
> ZFS est officiellement sous licence Common Development and Distribution
> License (CDDL), tout comme DTrace qui est déjà fourni avec Mac OS X
> (même si il fonctionne comme une merde).
> Ce qui est bon pour Dtrace n'est pas bon pour ZFS ?

Non car le problème ne vient pas de la licence, mais des brevets que Sun
aurait violé pour faire son ZFS. NetApp a attaqué Sun et c'est lié à
ZFS, pas à la licence CDDL ou à DTrace.


Sans ce procès, ou si ce procès se termine en faveur de Sun, Apple
pourrait revenir vers ZFS.



Ok, mais tu parlais de la licence que SUN voulait faire avaler à Apple
dans le cadre de l'utilisation de ZFS. On parle de quoi comme licence ?

ZFS a été porté sous FreeBSD par exemple, et tout se passe dans la
licence CDDL. Autant que je sache, FreeBSD n'aura aucun problèmes légaux
si il est prouvé que ZFS viole des brevets de NetApp.

Un truc m'échappe, et j'imagine que c'est normalŠ

patpro

--
A vendre ! http://www.patpro.net/blog/index.php/2008/01/12/133
Patrick Stadelmann
Le #20440991
In article patpro ~ Patrick Proniewski
Autant que je sache, FreeBSD n'aura aucun problèmes légaux
si il est prouvé que ZFS viole des brevets de NetApp.



Pour quelles raisons ?

Patrick
--
Patrick Stadelmann
patpro ~ Patrick Proniewski
Le #20441681
In article
Patrick Stadelmann
In article patpro ~ Patrick Proniewski
> Autant que je sache, FreeBSD n'aura aucun problèmes légaux
> si il est prouvé que ZFS viole des brevets de NetApp.

Pour quelles raisons ?



Simple déduction. Je ne les crois pas assez fous pour déployer autant
d'effort dans un portage alors que la procédure légale de NetApp est
lancée contre SUN depuis 2007 si cela leur fait courir un risque légal.
Et que je ne vois pas comment ils pourraient survivre à un tel procés si
leur responsabilité était engagée.


patpro

--
A vendre ! http://www.patpro.net/blog/index.php/2008/01/12/133
Paul Gaborit
Le #20442441
À (at) Wed, 28 Oct 2009 16:42:43 +0100,
patpro ~ Patrick Proniewski
In article
Patrick Stadelmann
In article patpro ~ Patrick Proniewski
> Autant que je sache, FreeBSD n'aura aucun problèmes légaux
> si il est prouvé que ZFS viole des brevets de NetApp.

Pour quelles raisons ?



Simple déduction. Je ne les crois pas assez fous pour déployer autant
d'effort dans un portage alors que la procédure légale de NetApp est
lancée contre SUN depuis 2007 si cela leur fait courir un risque légal.
Et que je ne vois pas comment ils pourraient survivre à un tel procés si
leur responsabilité était engagée.



Et alors ? Qui voulez-vous que NetApp (ou peut-être d'autres qui ne se
sont pas encore fait connaître) attaque chez FreeBSD ? La fondation
FreeBSD avec ses malheureux 82000$ et dont la culpabilité dans ce
piratage serait tout de même sujette à caution ? Les auteurs
individuels ayant participé au portage de ZFS ? De plus, souvent les
dommages et intérêts (ou l'accord qui précède) se base sur le chiffre
d'affaire réalisé... ce qui dans le cas de FreeBSD les laissera sur
leur faim. Alors que Apple avec ses milliards de dollars de bénéfices
ferait un présumé receleur ou complice tout à fait solvable devant un
tribunal. Quand on voit la plainte de Nokia contre Apple à cause de
l'iPhone, je comprends que Apple ne prenne pas n'importe quels
risques !


--
Paul Gaborit -
Éric Lévénez
Le #20442621
patpro ~ Patrick Proniewski a écrit :


Sans ce procès, ou si ce procès se termine en faveur de Sun, Apple
pourrait revenir vers ZFS.



Ok, mais tu parlais de la licence que SUN voulait faire avaler à Apple
dans le cadre de l'utilisation de ZFS. On parle de quoi comme licence ?



La CDDL n'indique pas que celui qui l'accepte est à l'abri d'une action
en justice suite à un problème du code original. Idem pour la GPL. Et
donc si NetApp gagne, tous ceux qui utilisent le logiciel fautif devront
se conformer au jugement (supprimer le code ou payer).

On a déjà vu le cas avec le noyau Linux où un bout de code a été réécrit
en vitesse pour contourner un brevet ; et là la licence c'est du GPL.

ZFS a été porté sous FreeBSD par exemple, et tout se passe dans la
licence CDDL. Autant que je sache, FreeBSD n'aura aucun problèmes légaux
si il est prouvé que ZFS viole des brevets de NetApp.



On verra à ce moment là. FreeBSD n'a strictement rien à perdre, Apple
c'est autre chose car Apple est bancable.

Mais si, comme tu l'espères / le supposes, il n'y a pas de problème,
alors la solution des brevets logiciels est simple :

1) on crée une société qui fait un soft qui utilise le brevet d'une
autre société
2) on diffuse le soft avec une licence quelconque CDDL, GPL, BSD...
3) la première société se fait attaquée, elle perd et ferme
4) les utilisateurs continuent à utiliser le soft sans crainte des
avocats de la seconde société.

Trop gros. Passera pas. :-)


--
Éric Lévénez -- Unix is not only an OS, it's a way of life.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme