Magical Dust sur mon D40

Le
Christophe SAINTAGNE
Bonjour,

Dimanche, dans le parc du magnifique Muséee d'art comptemporain du Val de
Marne (www.macval.fr), je me suis amusé à faire des photos floues
circulaires (appareil orienté à 45° sur la droite, déclencheur à mi course,
pivotement vers la gauche selon l'axe de l'objectif, déclenchement).

Et là, apparition de différentes poussières sur le résultat final,
poussières que je ne retrouve pas sur les photos traditionnelles.

A quoi est dû ce phénomène magique.

Les photos sont sur
http://christophe.saintagne.free.fr/HomePage.html
Oglet "2007", 4 dernières photoz

Poussières à 1h20, 3h00 et 7h30

Christophe
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1801026
"Christophe SAINTAGNE" de news: C237A63E.3EB%
A quoi est dû ce phénomène magique.


cherche pas tu les as passées dans un mac

markorki
Le #1800959

Bonjour,

Dimanche, dans le parc du magnifique Muséee d'art comptemporain du Val de
Marne (www.macval.fr), je me suis amusé à faire des photos floues
circulaires (appareil orienté à 45° sur la droite, déclencheur à mi course,
pivotement vers la gauche selon l'axe de l'objectif, déclenchement).

Et là, apparition de différentes poussières sur le résultat final,
poussières que je ne retrouve pas sur les photos traditionnelles.

A quoi est dû ce phénomène magique.

Les photos sont sur
http://christophe.saintagne.free.fr/HomePage.html
Oglet "2007", 4 dernières photoz...

Poussières à 1h20, 3h00 et 7h30

Christophe


J'ai une explication simple (?) mais pour en être certain, il faudrait

voir les EXIF...

Pour faire du flou de rotation, il faut pouvoir avoir un temps de pose
assez long... Donc tu as fermé le diaph, et bingo, les poussières,
invisibles jusqu'à 5,6, très discrètes à 6,7 et à 8, deviennent
hyper-envahissantes au-delà.

(enfin, avec mon *ist-DS, c'est comme-ça que ça se passe ;-((
et je suis à me demander, suite à 600 photos au retour du Mali, comment
on "dépétouille" en série (au Mali, il fait **très_clair** le jour, et
forcément, on "ferme" souvent ;-((

Jean-Claude Ghislain
Le #1800958

(enfin, avec mon *ist-DS, c'est comme-ça que ça se passe ;-((
et je suis à me demander, suite à 600 photos au retour du Mali,
comment on "dépétouille" en série (au Mali, il fait **très_clair** le
jour, et forcément, on "ferme" souvent ;-((


Les bridges n'ont pas que des mauvais côtés ;-))

--
Jean-Claude Ghislain
www.grimart.com

markorki
Le #1800955


(enfin, avec mon *ist-DS, c'est comme-ça que ça se passe ;-((
et je suis à me demander, suite à 600 photos au retour du Mali,
comment on "dépétouille" en série (au Mali, il fait **très_clair** le
jour, et forcément, on "ferme" souvent ;-((



Les bridges n'ont pas que des mauvais côtés ;-))

Moui, j'ai acheté récemment (chez Digibao) un Fuji S6500fd pour ma

fille. Je l'ai testé et apprécié (mais n'ai rien fait d'aussi beau que
certaine ballade sur réseau lent ;-) , mais même s'il est peu bruité
"pour un petit capteur", sa montée automatique en sensibilité dès que ça
va bouger, et son niveau de bruit à 1600 iso quand-même bien supérieur à
celui de mon *ist-DS (du moins en jpg, pas fait de raw), fait que je
cherche le moyen d'utiliser mon reflex sans avoir les pétouilles.

Il faudrait traiter ici les pétouilles sous plusieurs angles :

- salissement rapide ou pas selon climat. Par exemple, en forêt
tropicale dense, humidité élevée, mon premier voyage à Mada avec mon
*ist-DS, 15 jours de macro en forêt, à changer d'objectif toutes les 5
photos, voire plus souvent, pas une photo sale en rentrant sur un peu
plus de 600. Au Mali, appareil bien nettoyé juste avant le départ, les
pétouilles sont là dès le troisième jour.

- salissement plus rapide après un temps: peut-être que l'"antichambre"
devant le miroir sert de réservoir après quelques mois (bien que je
souffle de temps en temps sur les montures, c'est plien de recoins, un
fond d'objectif)

- peut-on nettoyer en voyage ? Peut-on être efficace en aveugle,
c'est-à-dire sans disposer d'une verif sur grand écran ? J'en doute mais
si qq'un a u truc. En tout cas le zoom *12 sur l'écran du dos du reflex
ne suffit pas... faudrait une assistance à la verif dans le firmware.

- y a-t-il des outils qui dépétouillent tout-seuls et en série, de façon
"fiable" ??? Heureusement, sur mon *ist-DS, curieusement, les pétouilles
sont toujours vers le ciel, aps seulement parce que le bas de l'image
est rarement uni: les test sur image vierge avec diaph fermé à 22
donnent presque toujours plus de 80% des crasse en haut de l'image, soit
donc en bas du capteur. ya une raison à ça ?


Christophe SAINTAGNE
Le #1800951
C'est quoi cette réponse de merde ?

Le 3/04/07 9:52, dans 461207a8$0$15440$, « davon »
<davon> a écrit :

"Christophe SAINTAGNE" de news: C237A63E.3EB%
A quoi est dû ce phénomène magique.


cherche pas tu les as passées dans un mac





Christophe SAINTAGNE
Le #1800950
C'est ça, elles sont toutes prises à f22

Et donc petite ouverture focale implique visibilité des poussières, pouvez
vous me donner l'explication optico photographique de ce phénomène ?

Christophe


Le 3/04/07 17:21, dans 461270aa$0$25908$,
« markorki » <moicestmarcpointmorelchezwanadoofr> a écrit :


Bonjour,

Dimanche, dans le parc du magnifique Muséee d'art comptemporain du Val de
Marne (www.macval.fr), je me suis amusé à faire des photos floues
circulaires (appareil orienté à 45° sur la droite, déclencheur à mi course,
pivotement vers la gauche selon l'axe de l'objectif, déclenchement).

Et là, apparition de différentes poussières sur le résultat final,
poussières que je ne retrouve pas sur les photos traditionnelles.

A quoi est dû ce phénomène magique.

Les photos sont sur
http://christophe.saintagne.free.fr/HomePage.html
Oglet "2007", 4 dernières photoz...

Poussières à 1h20, 3h00 et 7h30

Christophe


J'ai une explication simple (?) mais pour en être certain, il faudrait

voir les EXIF...

Pour faire du flou de rotation, il faut pouvoir avoir un temps de pose
assez long... Donc tu as fermé le diaph, et bingo, les poussières,
invisibles jusqu'à 5,6, très discrètes à 6,7 et à 8, deviennent
hyper-envahissantes au-delà.

(enfin, avec mon *ist-DS, c'est comme-ça que ça se passe ;-((
et je suis à me demander, suite à 600 photos au retour du Mali, comment
on "dépétouille" en série (au Mali, il fait **très_clair** le jour, et
forcément, on "ferme" souvent ;-((




markorki
Le #1800944
C'est ça, elles sont toutes prises à f22

Et donc petite ouverture focale implique visibilité des poussières, pouvez
vous me donner l'explication optico photographique de ce phénomène ?

Christophe


Le 3/04/07 17:21, dans 461270aa$0$25908$,




Bonjour,

Dimanche, dans le parc du magnifique Muséee d'art comptemporain du Val de
Marne (www.macval.fr), je me suis amusé à faire des photos floues
circulaires (appareil orienté à 45° sur la droite, déclencheur à mi course,
pivotement vers la gauche selon l'axe de l'objectif, déclenchement).

Et là, apparition de différentes poussières sur le résultat final,
poussières que je ne retrouve pas sur les photos traditionnelles.

A quoi est dû ce phénomène magique.

Les photos sont sur
http://christophe.saintagne.free.fr/HomePage.html
Oglet "2007", 4 dernières photoz...

Poussières à 1h20, 3h00 et 7h30

Christophe




J'ai une explication simple (?) mais pour en être certain, il faudrait
voir les EXIF...

Pour faire du flou de rotation, il faut pouvoir avoir un temps de pose
assez long... Donc tu as fermé le diaph, et bingo, les poussières,
invisibles jusqu'à 5,6, très discrètes à 6,7 et à 8, deviennent
hyper-envahissantes au-delà.

(enfin, avec mon *ist-DS, c'est comme-ça que ça se passe ;-((
et je suis à me demander, suite à 600 photos au retour du Mali, comment
on "dépétouille" en série (au Mali, il fait **très_clair** le jour, et
forcément, on "ferme" souvent ;-((




Des tas de gnes pourraient dire ça mieux que moi...


La surface sensible du capteur est derrière un filtre de Bayer, qui est
grosso-modo une vitre "parfaite" (lames parallèles) recouverte de
carrés(rectancgles) filtants de couleur.

Quand on ouvre le diaph à fond, la lumière qui aterrit sur un élément
photosensible vient de toute la surface de l'objectif, donc si la crasse
est assez fine, une forte proportion de la lumière "passe à côté", et on
ne la remarque pas, ou seulement en manipulant la "courbe de réponse"
sous un éditeur d'image (contraste, gamma, courbe de niveau en
"presque-échelon".

Quand le diaph est fermé, la lumière qui tombe en un point donné vient
du centre de l'objectif seulement, et la pétouille représente un
obstacle important pour ce faisceau lumineux très étroit (comme le
mousquetaire).

ouala, je vois ça comme-ca ;-)



Jean-Pierre Roche
Le #1800907

ouala, je vois ça comme-ca ;-)


Ca s'appelle la profondeur de foyer, notion d'optique
élémentaire connue aussi sous le nom de "mon négatif se
gondole"...
Devant le capteur, il y a le filtre de Bayer mais aussi le
filtre passe-bas, c'est sur lui que se déposent les
poussières et, suivant la profondeur de foyer qui dépend de
la focale et de l'ouverture, ces poussières sont plus ou
moins visibles...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Publicité
Poster une réponse
Anonyme