Mais que fait la police?

Le
medlilette
Bonjour,

En allant chez ma grand-mère décédée, la maison inoccupée, nous a=
vons trouvé les portes de derrière fracturées et grand ouvertes sur l=
e mobilier, tout le contenu encore présent. Les voisins nous ont dit que =
ça s'est passé il y a deux mois, qu'ils ont appelé la police, qu'elle=
est venue mais qu'elle n'a pas voulu qu'ils s'arrangent pour refermer, la =
maison ne leur appartenant pas. Nous sommes allés au poste nous présent=
er, étant "la personne à prévenir". Le policier n'a pas trouvé de r=
apport quant à cette intervention et ne savait que faire de nos coordonn=
ées. Je lui ai demandé ce qu'ils font dans ce genre de cas, il m'a ré=
pondu qu'ils cherchent un numéro de téléphone. Il y en avait, à la =
cuisine. Et je ne m'explique pas qu'ils aient laissé tel quel grand ouver=
t.

Qu'en pensez-vous?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sylvette
Le #25726042
Le 11/10/2013 11:04, a écrit :
Bonjour,

En allant chez ma grand-mère décédée, la maison inoccupée, nous avons
trouvé les portes de derrière fracturées et grand ouvertes sur le
mobilier, tout le contenu encore présent. Les voisins nous ont dit
que ça s'est passé il y a deux mois, qu'ils ont appelé la police,
qu'elle est venue mais qu'elle n'a pas voulu qu'ils s'arrangent pour
refermer, la maison ne leur appartenant pas. Nous sommes allés au
poste nous présenter, étant "la personne à prévenir". Le policier n'a
pas trouvé de rapport quant à cette intervention et ne savait que
faire de nos coordonnées. Je lui ai demandé ce qu'ils font dans ce
genre de cas, il m'a répondu qu'ils cherchent un numéro de téléphone.
Il y en avait, à la cuisine. Et je ne m'explique pas qu'ils aient
laissé tel quel grand ouvert.

Qu'en pensez-vous?




Etonnée de ne pas avoir eu de réponse, je réitère ma demande?

--
Sylvette
Thalie
Le #25726192
Sylvette a couché sur son écran :
Le 11/10/2013 11:04, a écrit :
Bonjour,

En allant chez ma grand-mère décédée, la maison inoccupée, nous
avons
trouvé les portes de derrière fracturées et grand ouvertes sur le
mobilier, tout le contenu encore présent. Les voisins nous ont dit
que ça s'est passé il y a deux mois, qu'ils ont appelé la police,
qu'elle est venue mais qu'elle n'a pas voulu qu'ils s'arrangent
pour
refermer, la maison ne leur appartenant pas. Nous sommes allés au
poste nous présenter, étant "la personne à prévenir". Le policier
n'a
pas trouvé de rapport quant à cette intervention et ne savait que
faire de nos coordonnées. Je lui ai demandé ce qu'ils font dans ce
genre de cas, il m'a répondu qu'ils cherchent un numéro de
téléphone.
Il y en avait, à la cuisine. Et je ne m'explique pas qu'ils aient
laissé tel quel grand ouvert.

Qu'en pensez-vous?




Etonnée de ne pas avoir eu de réponse, je réitère ma demande?



Demandez donc aux voisins de vous prévenir. La police court après les
voleurs, là il n'y en a pas :-)
ubu
Le #25727562
On Thu, 17 Oct 2013 20:05:33 +0200, Sylvette

Le 11/10/2013 11:04, a écrit :
Bonjour,

En allant chez ma grand-mère décédée, la maison inoccupée, nous avons
trouvé les portes de derrière fracturées et grand ouvertes sur le
mobilier, tout le contenu encore présent. Les voisins nous ont dit
que ça s'est passé il y a deux mois, qu'ils ont appelé la police,
qu'elle est venue mais qu'elle n'a pas voulu qu'ils s'arrangent pour
refermer, la maison ne leur appartenant pas. Nous sommes allés au
poste nous présenter, étant "la personne à prévenir". Le policier n'a
pas trouvé de rapport quant à cette intervention et ne savait que
faire de nos coordonnées. Je lui ai demandé ce qu'ils font dans ce
genre de cas, il m'a répondu qu'ils cherchent un numéro de téléphone.
Il y en avait, à la cuisine. Et je ne m'explique pas qu'ils aient
laissé tel quel grand ouvert.

Qu'en pensez-vous?




Etonnée de ne pas avoir eu de réponse, je réitère ma demande?



Valls, démission!

--
UBU
Qu'il est doux après avoir démoli les geôles de la tyrannie
de bâtir les prisons de la liberté.

Le Journal du Patriote Palloy entrepreneur,
démolisseur de la Bastille.
Sylvette
Le #25727612
Le 17/10/2013 21:29, Thalie a écrit :

Demandez donc aux voisins de vous prévenir. La police court après les
voleurs, là il n'y en a pas :-)



Je n'aurais en effet pas pensé dire à ses voisins qu'au cas où, c'est
moi qu'il fallait prévenir. Le notaire recherchait les héritiers. Tout
ce que j'ai su d'une situation assez similaire, c'est la pose de scellés.

Les visiteurs ont été vus emporter vraisemblablement la machine à laver.
Peut-être aurais-je dû porter plainte, deux mois après, sur la base de
ce qu'ont dit les voisins, qu'ils ont déjà dit à la police?

Ce qui m'interpelle, vraiment, c'est que les portes soient restées
délibérément ouvertes. Aucune autre "autorité" que le propriétaire
reconnu n'est habilité à fermer, sécuriser?

--
Sylvette
Duzz'
Le #25727662
Le Vendredi 18 Octobre 2013 à 17:44, ubu a écrit :
On Thu, 17 Oct 2013 20:05:33 +0200, Sylvette
<"sylvette3[virer]"@free.fr
Le 11/10/2013 11:04, a écrit :

Etonnée de ne pas avoir eu de réponse, je réitère ma demande?



Valls, démission!



Vous avez un vocabulaire limité ... très basdufront.
Christian Navis
Le #25729602
Sylvette avait prétendu :

Ce qui m'interpelle, vraiment, c'est que les portes soient restées
délibérément ouvertes. Aucune autre "autorité" que le propriétaire reconnu
n'est habilité à fermer, sécuriser?



Il n'est pas obligatoire d'intervenir tant qu'il y a seulement atteinte
aux biens, on ne peut reprocher aux voisins leur indifférence.
Par contre, tout bon samaritain peut se dévouer s'il y a urgence.

Cela s'appelle la gestion d'affaires, régie par les art 1372 et suiv
du code civil.
La jurisprudence a largement étendu la possibilité offerte par la loi
de prendre des mesures d'urgence en l' absence du proprio, sans qu'il
ait rien demandé,
Mais celui qui agit de la sorte crée un quasi-contrat et est ensuite
tenu par tout un tas de contraintes dont l'obligation de continuer à
s'occuper du bien d'autrui et payer de sa poche jusqu'à ce que
le proprio reprenne la main, avec l'engagement de sa responsabilité
même si le juge applique avec discernement le 1374.

--
Le coup de pied au cul, c'est maintenant !
http://christian.navis.over-blog.com/
Sylvette
Le #25730562
Le 19/10/2013 12:23, Christian Navis a écrit :
Sylvette avait prétendu :

Ce qui m'interpelle, vraiment, c'est que les portes soient restées
délibérément ouvertes. Aucune autre "autorité" que le propriétaire
reconnu n'est habilité à fermer, sécuriser?



Il n'est pas obligatoire d'intervenir tant qu'il y a seulement atteinte
aux biens



OK, merci.
Encore que, les cambriolages sont bien du ressort de la police?


on ne peut reprocher aux voisins leur indifférence.
Par contre, tout bon samaritain peut se dévouer s'il y a urgence.



Les voisins voulaient refermer, la police leur a dit qu'ils ne pouvaient
pas, n'étant pas chez eux. Et elle est partie sans prévenir personne ni
ne fût-ce que repousser les portes.

Pourquoi ne pas avoir laissé faire les voisins alors, quitte à leur
expliquer ce qu'ils risquaient, dans la "gestion d'affaires"?

Cela s'appelle la gestion d'affaires, régie par les art 1372 et suiv
du code civil.
La jurisprudence a largement étendu la possibilité offerte par la loi
de prendre des mesures d'urgence en l' absence du proprio, sans qu'il
ait rien demandé,
Mais celui qui agit de la sorte crée un quasi-contrat et est ensuite
tenu par tout un tas de contraintes dont l'obligation de continuer à
s'occuper du bien d'autrui et payer de sa poche jusqu'à ce que
le proprio reprenne la main, avec l'engagement de sa responsabilité
même si le juge applique avec discernement le 1374.



Oui, je comprends bien ça. :(

Merci pour votre réponse, et j'espère avoir compris la leçon.

--
Sylvette
Publicité
Poster une réponse
Anonyme