Mais qui est cet OM ????

Le
ilfébo
Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par ses
parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes et
soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea à
porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là qu'il se
sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et méfaits sous
différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou" où
il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi sauvés
par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de sa
cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière lui
montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son certificat
d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la classe supérieure
mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne tienne ! Il était un
vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait jamais
connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes, mais
son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car il
avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet. Le
justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité, ils
décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et avare
en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion. Pourtant, il
faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Raymond Souplex
Le #14458341
toi sûrement... ou quelqu'un qui se fait enfiler par toi...

"ilfébo" 46b59ae5$0$23626$


Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté...
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par


ses
parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes et
soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea


à
porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là qu'il


se
sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et méfaits sous
différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou" où
il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi


sauvés
par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de sa
cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière


lui
montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son


certificat
d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la classe


supérieure
mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne tienne ! Il était


un
vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait jamais
connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes, mais
son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car


il
avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet.


Le
justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,


ils
décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et


avare
en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion. Pourtant, il
faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .......




Runge3
Le #14458331
Ben il n est pas tout jeune, tout comme toi d ailleurs

"ilfébo" news:46b59ae5$0$23626$


Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté...
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par
ses parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes
et soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea
à porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là
qu'il se sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et
méfaits sous différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou" où
il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi
sauvés par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de
sa cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière
lui montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son
certificat d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la
classe supérieure mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne
tienne ! Il était un vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait jamais
connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes, mais
son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car
il avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet.
Le justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,
ils décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et
avare en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion.
Pourtant, il faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de
majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .......



CB
Le #14458321
Tiens, raymond souplex, le neu-neu de Poitiers est revenu de vacances...
Aaaargh, il va encore nous pourrir la vie avec son blog de cibistos craignos
!!!


"Raymond Souplex" news: 46b633d7$0$27381$
toi sûrement... ou quelqu'un qui se fait enfiler par toi...

"ilfébo" 46b59ae5$0$23626$


Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté...
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par


ses
parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes et
soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea


à
porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là qu'il


se
sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et méfaits
sous
différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou"

il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi


sauvés
par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de sa
cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière


lui
montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son


certificat
d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la classe


supérieure
mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne tienne ! Il était


un
vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait
jamais
connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes,
mais
son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car


il
avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet.


Le
justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,


ils
décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et


avare
en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion. Pourtant,
il
faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .......








Raymond Souplex
Le #14458281
Perdu CB, je n'ai rien à voir avec cette tête de hareng...
tes cours de pistage IP par éducatel, c'est pas vraiment au point...

RS l'unique, digne descendant de F1DFR

"CB" 46b644dd$0$6976$
Tiens, raymond souplex, le neu-neu de Poitiers est revenu de vacances...
Aaaargh, il va encore nous pourrir la vie avec son blog de cibistos


craignos
!!!


"Raymond Souplex" news: 46b633d7$0$27381$
> toi sûrement... ou quelqu'un qui se fait enfiler par toi...
>
> "ilfébo" > 46b59ae5$0$23626$
>>
>>
>> Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat


sera
>> respecté...
>> (Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)
>>
>> Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille


par
> ses
>> parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes et
>> soulever sa jupe.
>> Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores


l'obligea
> à
>> porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là


qu'il
> se
>> sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et méfaits
>> sous
>> différents pseudonymes.
>> A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou"
>> où
>> il se distingua par une habilité à manier la canne.
>>
>> Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
>> consacrer à sa passion première, justicier.
>> Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières


pages
>> des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi
> sauvés
>> par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de sa
>> cheminée.
>>
>> A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière
> lui
>> montra le chemin magique des radiocommunications.
>> Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son
> certificat
>> d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la classe
> supérieure
>> mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne tienne ! Il


était
> un
>> vrai radiozamateur !
>> C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
>> d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait
>> jamais
>> connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes,
>> mais
>> son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
>> féminines.
>> Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape


de
>> tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio.


Car
> il
>> avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
>> Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau


Packet.
> Le
>> justicier ne faisait pas dans la dentelle.
>>
>> C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
>> association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
>> claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,
> ils
>> décidèrent de le nommer Trésorier.
>> Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
>> assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et
> avare
>> en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion. Pourtant,
>> il
>> faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de majorette !
>>
>> Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !
>>
>> Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement


si
>> vous êtes sages .......
>>
>>
>
>




JCK
Le #14583941
"ilfébo" 46b59ae5$0$23626$


Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté...
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par
ses parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes
et soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea
à porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là
qu'il se sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et
méfaits sous différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou" où
il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi
sauvés par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus de
sa cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière
lui montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son
certificat d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la
classe supérieure mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne
tienne ! Il était un vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait jamais
connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains, certes, mais
son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de tendres lèvres
féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car
il avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet.
Le justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,
ils décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et
avare en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion.
Pourtant, il faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de
majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .......



On sent bien dans l'auteur de ce texte un être envieux, aigri, frustré et
surement jaloux.
Bref, un pauvre type..
Falloux
Le #14583891
Laisse tomber Jacquot ;-)

"JCK" 46cbf5ec$0$27403$

"ilfébo" 46b59ae5$0$23626$


Voici une petite histoire d'une petit homme anonyme dont l'anonymat sera
respecté...
(Déjà que ce pauvre homme n'a pas été gâté par dame Nature)

Tout petit il était la risée de ses camarades, car, habillé en fille par
ses parents, son entourage scolaire se plaisait à lui tirer les couettes
et soulever sa jupe.
Plus tard, à l'adolescence, une poussée de boutons multicolores l'obligea
à porter un masque de Zorro toute la journée. Et c'est à ce moment là
qu'il se sentit une âme de justicier et commença à signer ses faits et
méfaits sous différents pseudonymes.
A l'armée, il fut intégré à la section "majorettes, jupes et frou-frou"
où il se distingua par une habilité à manier la canne.

Sorti major (ette) de sa promotion, il retourna à la vie civile pour se
consacrer à sa passion première, justicier.
Ainsi, dans son quartier ses actes de bravoure firent les premières pages
des journaux locaux. Combien de chats et chiens errants furent ainsi
sauvés par ce brave homme. Animaux qui trouvèrent bonne place au dessus
de sa cheminée.

A la fin des années 60, cet homme eut une révélation. Un sainte lumière
lui montra le chemin magique des radiocommunications.
Après de nombreux efforts, le miracle s'accomplit. Il obtint son
certificat d'opérateur du service amateur. Bien sûr il n'avait pas la
classe supérieure mais la licence la plus simple et facile. Qu'à cela ne
tienne ! Il était un vrai radiozamateur !
C'était en 69, année érotique pour certains, et année féerique pour
d'autres. En parlant d'érotisme, il faut dire que cet homme n'avait
jamais connu les émois de l'Amour. Il savait se servir de ses mains,
certes, mais son corps d'athlète n'avait jamais été parcouru par de
tendres lèvres féminines.
Cette frustration, il décida de la catalyser et de relâcher la soupape de
tant en temps en utilisant ce nouveau mode qu'était le Packet radio. Car
il avait gardé ce pêché mignon, cette passion des pseudonymes.
Nombreux messages commencèrent à circuler ci-et-là sur le réseau Packet.
Le justicier ne faisait pas dans la dentelle.

C'est par un beau matin de printemps qu'il poussa la porte d'une
association. Quand les membres découvrirent ce personnage débarquer en
claudiquant et sortir la science infuse du Droit et de la comptabilité,
ils décidèrent de le nommer Trésorier.
Notre bonhomme continua son bout de chemin, en passant, de-ci, delà, en
assistant aux différentes réunions et assemblées. Toujours discret et
avare en paroles, il n'osait jamais intervenir lors de ces réunion.
Pourtant, il faisait sensation avec ses cannes et son déguisement de
majorette !

Enfin, à la fin des années 90, il découvrit la monde d'Internet !

Mais cela est une autre histoire que je vous raconterai prochainement si
vous êtes sages .......



On sent bien dans l'auteur de ce texte un être envieux, aigri, frustré et
surement jaloux.
Bref, un pauvre type..







Publicité
Poster une réponse
Anonyme