[MAJ] Sans Papiers

Le
cyril-at-cylou.com (Cyril)
Bonjour,

Nouvelle mise à jour de mon siute avec un sujet sur les travailleurs
Sans Papiers.

http://www.cyrilfakiri.com


Cyril..
http://cyloux.blogspot.com
http://www.cyrilfakiri.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GEKO4
Le #7012641
Cyril
Bonjour,

Nouvelle mise à jour de mon siute avec un sujet sur les travailleurs
Sans Papiers.

http://www.cyrilfakiri.com


Beau travail, selon moi, avec les photos qui tournent en slide auto, à
l'ouverture du site. J'aime bien l'atmosphère très dense, avec les
contrastes francs sur des visages qui ne le sont souvent pas.

Par contre, je trouve le travail sur les sans-papier trop monotone,
manquant d'impact, d'émotion, et de vie surtout.
On dirait des photos antropormorphiques (pas sûr de l'orthographe là),
ce qui va un peu dans le sens inverse de ce que devraient montrer ces
images, non?

--
La Réunion (mais pas seulement) comme vous ne l'avez jamais vue!
www.LaCase.com
Dernière mise à jour: dimanche 16 mars 2008

filh
Le #7013191
Cyril
Bonjour,

Nouvelle mise à jour de mon siute avec un sujet sur les travailleurs
Sans Papiers.

http://www.cyrilfakiri.com


Catalogue sans fin l'un après l'autre qui se retrouvent.

J'aime bien ce face à face avec le photographe qui donne de la
détermination.

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org

cyril-
Le #7024251
<blockquote class="block0"><br />
Par contre, je trouve le travail sur les sans-papier trop monotone,<br />
manquant d'impact, d'&eacute;motion, et de vie surtout.<br />
<br />
</blockquote><br />
disons que ma mani&egrave;re d'aborder la probl&eacute;matique est assez simple.<br />
Je demande au personnes de poser, car faire un protrait c'est<br />
finalement les faire poser. Je discute longuement avec chacun pour<br />
cr&eacute;er une sorte de proximit&eacute; et parce que je ne vois franchement pas<br />
comment je pourrais faire autrement. C'est d&eacute;j&agrave; franchement pas<br />
&eacute;vident de d&eacute;barquer (apr&egrave;s) les 20 autres journalistes en tous genre<br />
qui m'ont pr&eacute;c&eacute;d&eacute;). Ensuite donc ils acceptent o&ugrave; non de poser.<br />
et l&agrave; je les laisse faire. Je les laisse ma&icirc;tre de leurs &eacute;motions. Ils<br />
savent pourquoi ils posent et donnent l'image qu'ils souhaitent donner<br />
d'eux m&ecirc;me. En m&ecirc;me temps ils sont en gr&egrave;ves et se battent pour<br />
quelque chose. Ils jouent aussi en quelque sorte.<br />
mais j'ai trop vu d'images larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..<br />
qui me semnble-t-il ne collaient pas a la r&eacute;alit&eacute; que j'ai pu<br />
constater. Les &eacute;motions elles y sont m&ecirc;me si ici il ne s'agit pas<br />
d'explosion de joie.<br />
Quant &agrave; &quot;la vie&quot;, dans leur cas je qualifierai plus ca de &quot;survie&quot;.<br />
--&gt;il y a des l&eacute;gendes en appuyant sur &quot;caption&quot; ca peut aiser a<br />
comprendre la situation de certains d'entre eux.<br />
<br />
<blockquote class="block0"><br />
On dirait des photos antropormorphiques (pas s&ucirc;r de l'orthographe l&agrave;),<br />
ce qui va un peu dans le sens inverse de ce que devraient montrer ces<br />
images, non?<br />
<br />
</blockquote><br />
Que dervraient-elles montrer ?<br />
Elle montre une r&eacute;alit&eacute;, elle montre des personnes dans mouvement de<br />
gr&egrave;ve, dansleur d&eacute;tresse. Elles montrent la r&eacute;alit&eacute; de leur<br />
enfermement voil&agrave; tout. Mais sans tomber dans l'ampathie absolue.<br />
<br />
Cyril..<br />
http://cyloux.blogspot.com<br />
http://www.cylou.com<br />
<br />
GEKO4
Le #7027771
Cyril
>Par contre, je trouve le travail sur les sans-papier trop monotone,
>manquant d'impact, d'émotion, et de vie surtout.

disons que ma manière d'aborder la problématique est assez simple.
Je demande au personnes de poser, car faire un protrait c'est
finalement les faire poser. Je discute longuement avec chacun pour
créer une sorte de proximité et parce que je ne vois franchement pas
comment je pourrais faire autrement. C'est déjà franchement pas
évident de débarquer (après) les 20 autres journalistes en tous genre
qui m'ont précédé). Ensuite donc ils acceptent où non de poser.
et là je les laisse faire. Je les laisse maître de leurs émotions. Ils
savent pourquoi ils posent et donnent l'image qu'ils souhaitent donner
d'eux même.



Hummmmm... j'ai un doute, léger, là quand-même.
Je veux dire que manifestement ils sont intimidés par l'objectif, ça se
voit bien.
On sent qu'ils ne veulent rien montrer de leurs émotions, justement.
En tous cas, c'est ce que moi j'ai ressenti en voyant les photos donc.


En même temps ils sont en grèves et se battent pour
quelque chose. Ils jouent aussi en quelque sorte.
mais j'ai trop vu d'images larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..
qui me semnble-t-il ne collaient pas a la réalité que j'ai pu
constater. Les émotions elles y sont même si ici il ne s'agit pas
d'explosion de joie.



Bon... moi, je ne l'ai pas vu, désolé...

Quant à "la vie", dans leur cas je qualifierai plus ca de "survie".
-->il y a des légendes en appuyant sur "caption" ca peut aiser a
comprendre la situation de certains d'entre eux.

>On dirait des photos antropormorphiques (pas sûr de l'orthographe là),
>ce qui va un peu dans le sens inverse de ce que devraient montrer ces
>images, non?

Que dervraient-elles montrer ?



Leur vie, via leur visage, leur regard, serait déjà un bon début, selon
moi évidemment.
Je veux dire que ces visages lisses, tous dans le même cadre (et
manifestement pas le leur en plus), sans émotion pour la plupart, ne
rend pas justice de leur situation réelle.
Bon, c'est l'impression que j'ai eu hein...

Elle montre une réalité, elle montre des personnes dans mouvement de
grève, dansleur détresse. Elles montrent la réalité de leur
enfermement voilà tout.



Ha ben donc, il s'agit bien de photos antropomorphiques alors!!! ;)

Mais sans tomber dans l'ampathie absolue.



Oui, d'accord avec ça... Mais c'est l'objectivité de leur situation qui
aurait pu être mieux rendue, je pense.

Tiens, si je n'avais pas su, à l'avance, que cette galerie était sur des
sans-papiers, je n'aurais pas deviné ce qu'ils étaient, en voyant les
photos (même si ce n'est pas évident, je ne dis pas le contraire du
tout). Donc, quel est le but?

Tu vois ce que je veux dire?


--
La Réunion (mais pas seulement) comme vous ne l'avez jamais vue!
www.LaCase.com
Dernière mise à jour: dimanche 16 mars 2008
Cyril Fakiri
Le #7030411
>Hummmmm... j'ai un doute, léger, là quand-même.
Je veux dire que manifestement ils sont intimidés par l'objectif, ça se
voit bien.
On sent qu'ils ne veulent rien montrer de leurs émotions, justement.
En tous cas, c'est ce que moi j'ai ressenti en voyant les photos donc.



Ils posent c'est ce que je disais. Intimidé je ne crois pas.
Concentrés, humbles, simples, me parait plus juste.



En même temps ils sont en grèves et se battent pour
quelque chose. Ils jouent aussi en quelque sorte.
mais j'ai trop vu d'images larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..
qui me semnble-t-il ne collaient pas a la réalité que j'ai pu
constater. Les émotions elles y sont même si ici il ne s'agit pas
d'explosion de joie.



Bon... moi, je ne l'ai pas vu, désolé...



Une recherche rapide sur Flickr et tu trouveras rapidement.


Que dervraient-elles montrer ?



Leur vie, via leur visage, leur regard, serait déjà un bon début, selon
moi évidemment.



Et tu ne vois pas cela à travers ces images ?
Peux être ne vois-tu pas ce que tu "voudrais y voir" ?

Je veux dire que ces visages lisses, tous dans le même cadre (et
manifestement pas le leur en plus), sans émotion pour la plupart, ne
rend pas justice de leur situation réelle.
Bon, c'est l'impression que j'ai eu hein...



Pas très clair tout cela. Je montre des gens en grève, qui occupent
leur lieu de travail. Je ne raconte pas, a travers ces images, leur
vie. Je les montre dans leur combat du moment en essayant d'expliquer
pourquoi ils en sont là.

Elle montre une réalité, elle montre des personnes dans mouvement de
grève, dansleur détresse. Elles montrent la réalité de leur
enfermement voilà tout.



Ha ben donc, il s'agit bien de photos antropomorphiques alors!!! ;)



Peut etre... mais pas uniquement.


Mais sans tomber dans l'empathie absolue.



Oui, d'accord avec ça... Mais c'est l'objectivité de leur situation qui
aurait pu être mieux rendue, je pense.



Qu'est-ce qui te fais la contester cette objectivité ?
Pourquoi ne le seraient-elles pas (objectives) ?


Tiens, si je n'avais pas su, à l'avance, que cette galerie était sur des
sans-papiers, je n'aurais pas deviné ce qu'ils étaient, en voyant les
photos (même si ce n'est pas évident, je ne dis pas le contraire du
tout). Donc, quel est le but?



Il y a un synopsis et il faut bien entendu en tenir compte.
Il y a également des légendes sous chacune d'entre elles.
Je te mets d'ailleurs au défi d'ouvrir le Libé ou Le Monde de demain
et de deviner, sans lire ni le titre, ni le chapo, ni l'article ni la
légende, ce à quoi correspond la moitié des images qui les composent.
Il faut toujours indiquer le contexte, la date, le lieu etc...

Après, le but, c'est de montrer cette situation et d'essayer de
comprendre et d'expliquer - ou au moins sensibiliser - les gens
qui les regarderont.


Tu vois ce que je veux dire?


pas tout a fait mais je vais chercher :o)

Mais c'est cool d'avoir exprimé ce que ce sujet t'inspirait.

Cyril..
http://www.cyrilfakiri.com
http://cyloux.blogspot.com
Cyril Fakiri
Le #7030621
>Catalogue sans fin l'un après l'autre qui se retrouvent.




pas compris la phrase là :o)

J'aime bien ce face à face avec le photographe qui donne de la
détermination.



en effet et ils prennent a peu près tous la même posture...


FiLH



Cyril..
http://www.cyrilfakiri.com
http://cyloux.blogspot.com
filh
Le #7030591
Cyril Fakiri
>Catalogue sans fin l'un après l'autre qui se retrouvent.
>

pas compris la phrase là :o)



Moi non plus...


>J'aime bien ce face à face avec le photographe qui donne de la
>détermination.

en effet et ils prennent a peu près tous la même posture...



:)

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
GEKO4
Le #7032201
Cyril Fakiri
>Hummmmm... j'ai un doute, léger, là quand-même.
>Je veux dire que manifestement ils sont intimidés par l'objectif, ça se
>voit bien.
>On sent qu'ils ne veulent rien montrer de leurs émotions, justement.
>En tous cas, c'est ce que moi j'ai ressenti en voyant les photos donc.

Ils posent c'est ce que je disais. Intimidé je ne crois pas.
Concentrés, humbles, simples, me parait plus juste.



Possible, ok... je ne dis que ce que j'ai ressenti en voyant les photos.
Je n'y étais pas, c'est clair.


>
>
>> En même temps ils sont en grèves et se battent pour
>> quelque chose. Ils jouent aussi en quelque sorte.
>> mais j'ai trop vu d'images larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..
>> qui me semnble-t-il ne collaient pas a la réalité que j'ai pu
>> constater. Les émotions elles y sont même si ici il ne s'agit pas
>> d'explosion de joie.
>
>Bon... moi, je ne l'ai pas vu, désolé...

Une recherche rapide sur Flickr et tu trouveras rapidement.



????
Que vient foutre Flickr ici?




>> Que dervraient-elles montrer ?
>
>Leur vie, via leur visage, leur regard, serait déjà un bon début, selon
>moi évidemment.

Et tu ne vois pas cela à travers ces images ?



Ben non, justement, c'est ce qui m'a "déçu".

Peux être ne vois-tu pas ce que tu "voudrais y voir" ?



???
Je vois ce qu'il y a voir, ce sont des photos, pas des mots.


>Je veux dire que ces visages lisses, tous dans le même cadre (et
>manifestement pas le leur en plus), sans émotion pour la plupart, ne
>rend pas justice de leur situation réelle.
>Bon, c'est l'impression que j'ai eu hein...

Pas très clair tout cela. Je montre des gens en grève, qui occupent
leur lieu de travail. Je ne raconte pas, a travers ces images, leur
vie. Je les montre dans leur combat du moment en essayant d'expliquer
pourquoi ils en sont là.



Ok. Tu le dis, c'est bien.
Moi, j'y vois des photos de personnes, figées dans un cadre qui ne
m'évoque rien d'autre qu'un resto (et encore, je l'imagine à cause des
piments qui bordent le haut de quelques unes des photos).
Ces photos ne montrent pas des gens au travail, ou dans leur
environnement de sans-papiers (pour ce qu'il puisse être), elles
montrent des gens figés devant un objectif, regards en plein dans
l'objectif, regards assez mornes en plus.
Ca me donne vraiment l'impression que le photographe a posé son appareil
sur un pied, a cadré "au jugé" et a demandé à chacun de défiler devant,
de poser, bien sans bouger surtout, clic-clac, merci Kodak.

Je ne veux pas être désagréable en disant ça... c'est vraiment
l'impression que j'ai eu.


>
>> Elle montre une réalité, elle montre des personnes dans mouvement de
>> grève, dansleur détresse. Elles montrent la réalité de leur
>> enfermement voilà tout.
>
>Ha ben donc, il s'agit bien de photos antropomorphiques alors!!! ;)

Peut etre... mais pas uniquement.



C'était de l'humour... bon, raté... désolé.


>
>> Mais sans tomber dans l'empathie absolue.
>
>Oui, d'accord avec ça... Mais c'est l'objectivité de leur situation qui
>aurait pu être mieux rendue, je pense.

Qu'est-ce qui te fais la contester cette objectivité ?
Pourquoi ne le seraient-elles pas (objectives) ?



Parce que ces personnes sont toutes dans le même cadre, devant le même
objectif, dans la même attitude.

Ce n'est pas le photographe qui a bougé pour aller les shooter eux, ce
sont eux qui sont venus poser devant le photographe.
Je ne trouve pas que ce soit l'objectivité de leur situation que de
faire ça.
Quand je fais des photos "d'anonymes" dans leur environnement -surtout
s'il est symbolique comme celui que tu veux indiquer avec cette série,
je ne leur demande pas de venir poser devant l'objectif... je vais les
shooter où ils sont, dans leur environnement quotidien à eux.


>
>Tiens, si je n'avais pas su, à l'avance, que cette galerie était sur des
>sans-papiers, je n'aurais pas deviné ce qu'ils étaient, en voyant les
>photos (même si ce n'est pas évident, je ne dis pas le contraire du
>tout). Donc, quel est le but?

Il y a un synopsis et il faut bien entendu en tenir compte.
Il y a également des légendes sous chacune d'entre elles.
Je te mets d'ailleurs au défi d'ouvrir le Libé ou Le Monde de demain
et de deviner, sans lire ni le titre, ni le chapo, ni l'article ni la
légende, ce à quoi correspond la moitié des images qui les composent.
Il faut toujours indiquer le contexte, la date, le lieu etc...



Alors là, non, ça ne colle pas avec ma vision des choses. Et c'est
peut-être là que nous divergeons fondamentalement donc.
Si j'ouvre un quotidien, c'est pour y lire des infos, donc, des mots,
accompagnés de photos éventuellement.
Ou l'inverse, des photos si j'ouvre un magasine, accompagnées de mots,
éventuellement.

Par contre, si je vais dans une galerie, c'est pour y voir des images
(photos, ou peintures), pas pour y lire une histoire textuelle.
Qu'il y ait une légende, je veux bien.
Mais si je vais voir une expo sur des sans-papiers, je ne me sens pas
obligé du tout d'être contraint de lire toute leur vie pour comprendre
le sujet.

Pour moi, dans ce cas là, une image doit remplacer plein de mots oui.



Après, le but, c'est de montrer cette situation et d'essayer de
comprendre et d'expliquer - ou au moins sensibiliser - les gens
qui les regarderont.



De mon point de vue, cette tentative est ratée donc.
Ce n'est que mon point de vue, ça n'a aucune importance, on est
d'accord.


>
>Tu vois ce que je veux dire?
pas tout a fait mais je vais chercher :o)

Mais c'est cool d'avoir exprimé ce que ce sujet t'inspirait.



Je pense qu'il est mieux d'exprimer ce que l'on apprécie moins, ça aide
à avancer.
J'aime bien ces photos que tu as mis en "boucle" dans ton intro.
Je pensais retrouver cet esprit dans les photos dont nous parlons ici,
je pense que ça aurait eu plus d'impact et surtout de personnalité, mais
ce n'est pas le cas.
J'espère ne pas être vexant en disant tout ça, le but n'est pas du tout
là.
Juste, je n'ai pas accroché sur celles-ci, et puisque tu demandes,
ben... je le dis... sans rien de plus... :)

--
La Réunion (mais pas seulement) comme vous ne l'avez jamais vue!
www.LaCase.com
Dernière mise à jour: dimanche 16 mars 2008
cyril-at-cylou.com (Cyril)
Le #7038891
>> >> En même temps ils sont en grèves et se battent pour
>> quelque chose. Ils jouent aussi en quelque sorte.
>> mais j'ai trop vu d'images larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..
>> qui me semnble-t-il ne collaient pas a la réalité que j'ai pu
>> constater. Les émotions elles y sont même si ici il ne s'agit pas
>> d'explosion de joie.
>
>Bon... moi, je ne l'ai pas vu, désolé...

Une recherche rapide sur Flickr et tu trouveras rapidement.



????
Que vient foutre Flickr ici?



Je pensais que tu rebondissais sur la phrase " j'ai trop vu d'images
larmoyantes, ou d'enfant souriants etc..qui, me semble-t-il, ne
collaient pas a la réalité que j'ai pu constater ". Et ces images tu
peux en trouver sur Flikckr voila tout.


Il y a un synopsis et il faut bien entendu en tenir compte.
Il y a également des légendes sous chacune d'entre elles.
Je te mets d'ailleurs au défi d'ouvrir le Libé ou Le Monde de demain
et de deviner, sans lire ni le titre, ni le chapo, ni l'article ni la
légende, ce à quoi correspond la moitié des images qui les composent.
Il faut toujours indiquer le contexte, la date, le lieu etc...



Alors là, non, ça ne colle pas avec ma vision des choses. Et c'est
peut-être là que nous divergeons fondamentalement donc.
Si j'ouvre un quotidien, c'est pour y lire des infos, donc, des mots,
accompagnés de photos éventuellement.
Ou l'inverse, des photos si j'ouvre un magasine, accompagnées de mots,
éventuellement.

Par contre, si je vais dans une galerie, c'est pour y voir des images
(photos, ou peintures), pas pour y lire une histoire textuelle.
Qu'il y ait une légende, je veux bien.
Mais si je vais voir une expo sur des sans-papiers, je ne me sens pas
obligé du tout d'être contraint de lire toute leur vie pour comprendre
le sujet.

Pour moi, dans ce cas là, une image doit remplacer plein de mots oui.



En effet, je ne suis pas un artiste. L'objectif est d'informer pas
d'exposer.



Après, le but, c'est de montrer cette situation et d'essayer de
comprendre et d'expliquer - ou au moins sensibiliser - les gens
qui les regarderont.



De mon point de vue, cette tentative est ratée donc.
Ce n'est que mon point de vue, ça n'a aucune importance, on est
d'accord.



On est d'accord pas de soucis la dessus.


>
>Tu vois ce que je veux dire?
pas tout a fait mais je vais chercher :o)

Mais c'est cool d'avoir exprimé ce que ce sujet t'inspirait.



Je pense qu'il est mieux d'exprimer ce que l'on apprécie moins, ça aide
à avancer.
J'aime bien ces photos que tu as mis en "boucle" dans ton intro.
Je pensais retrouver cet esprit dans les photos dont nous parlons ici,
je pense que ça aurait eu plus d'impact et surtout de personnalité, mais
ce n'est pas le cas.
J'espère ne pas être vexant en disant tout ça, le but n'est pas du tout
là.



non pas de problème. C'est toute la difficulté lorsque l'on présente
un travail.
Sauf le "clic clac Kodak. :o) j'ai passé des heures à discuter avec
ces personnes, ce n'a pas été un simple défilé devant l'objectif.
Aller vers les gens est un travail difficile, et en premier lieu, un
travail su soi.

Juste, je n'ai pas accroché sur celles-ci, et puisque tu demandes,
ben... je le dis... sans rien de plus... :)



Si je ne supporais pas la critique, je ne demanderais pas aux autre de
me donner leur avis.

Tiens, si tu as le temps; j'avais également réalisé un sujet sur les
sans abris...ce sont aussi des portraits et j'aimerais savoir ce que
tu ressents sur elles là ...sujet : "Enfermés Dehors"


A+

Cyril..
http://cyloux.blogspot.com
http://www.cyrilfakiri.com
Emma
Le #7038881
JmG a écrit :
Cyril
Bonjour,

Nouvelle mise à jour de mon siute avec un sujet sur les travailleurs
Sans Papiers.

http://www.cyrilfakiri.com



Beau travail, selon moi, avec les photos qui tournent en slide auto, à
l'ouverture du site. J'aime bien l'atmosphère très dense, avec les
contrastes francs sur des visages qui ne le sont souvent pas.

Par contre, je trouve le travail sur les sans-papier trop monotone,
manquant d'impact, d'émotion, et de vie surtout.
On dirait des photos antropormorphiques (pas sûr de l'orthographe là),
ce qui va un peu dans le sens inverse de ce que devraient montrer ces
images, non?




pas forcément
j'ai vu une expo sur les réfugiés espagnols qui montraient des photos
d'"identité" faites probablement à l'arrivée dans les camps.

Emma

--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme