La mémoire sur Linux?

Le
G-raison
Bonjour,

Au démarrage du système, il n'y a que 300 Mo d'occupé en mémoire RAM.
Au fur et à mesure que l'on ouvre des programmes et qu'on les ferme une fois
fini, la quantité de mémoire occupé augmente.

Est-ce qu'il y a un moment ou ça redescend pour revenir à 300 Mo environ
quand on utilise plus de programme?

Je pensais qu'une fois tous les programmes fermés, la quantité de mémoire
occupée reviendrait "de suite" comme au démarrage du système.
Visiblement ce n'est pas le cas ou alors faut attendre un peu.

--
@+
gr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Luc.Habert.00__arjf
Le #1900788
G-raison :

Au démarrage du système, il n'y a que 300 Mo d'occupé en mémoire RAM.
Au fur et à mesure que l'on ouvre des programmes et qu'on les ferme une fois
fini, la quantité de mémoire occupé augmente.


Avec quoi mesures-tu la mémoire utilisée?

La mémoire ne sert pas qu'à faire tourner les programmes, mais aussi au
cache disque. Au fur et à mesure que tu lances des programmes, le cache
disque se remplit, et n'a pas de raison de se vider tant que l'on a pas
rempli toute la mémoire avec le cache et les données. Au-delà, le système
doit faire des choix, comme abandonner une partie du cache ou envoyer des
programmes dans le swap.

Jérémy JUST
Le #1900787
Le Sat, 15 Sep 2007 18:39:18 +0200,

Est-ce qu'il y a un moment ou ça redescend pour revenir à 300 Mo
environ quand on utilise plus de programme?


Non, la quantité de mémoire utilisée ne redescend jamais notablement.


Je pensais qu'une fois tous les programmes fermés, la quantité de
mémoire occupée reviendrait "de suite" comme au démarrage du système.


À quoi cela te servirait-il d'avoir de la mémoire inutilisée?


--
Jérémy JUST
Pascal Hambourg
Le #1900786
Salut,


Est-ce qu'il y a un moment ou ça redescend pour revenir à 300 Mo
environ quand on utilise plus de programme?


Non, la quantité de mémoire utilisée ne redescend jamais notablement.


Je te garantis que si. Mais pas toute seule, il faut la pousser un peu. ;-)


Fabien LE LEZ
Le #1900785
On Sat, 15 Sep 2007 18:39:18 +0200, G-raison
Au fur et à mesure que l'on ouvre des programmes et qu'on les ferme une fois
fini, la quantité de mémoire occupé augmente.


Oui, le système (que ce soit Windows, Linux ou n'importe quel autre OS
moderne) garde en RAM les derniers fichiers lus, pour ne pas avoir à
les relire sur disque dur s'il en a besoin à nouveau.
Ça n'est en rien gênant pour les programmes : si une application a
besoin de beaucoup de RAM, le système en libérera en "oubliant" des
fichiers.

Mihamina (R12y) Rakotomandimby
Le #1900784
G-raison wrote:
Bonjour,


Bonjour,

Je pensais qu'une fois tous les programmes fermés, la quantité de mémoire
occupée reviendrait "de suite" comme au démarrage du système.
Visiblement ce n'est pas le cas ou alors faut attendre un peu.


Réponses à prendre au second degré :) :
- Ce n'est pas raisonnable d'acheter de la RAM et vouloir qu'elle ne
soit pas utiliser.
- Le bon moyen de s'assurer que la RAM n'est pas utilisée, c'est de la
démonter et en faire un objet de décoration. Et encore, là elle est
utilisée.

Bon. Vu la légèreté je propose de faire suivre sur fr.misc.bavardages.linux

G-raison
Le #1900783
Luc Habert wrote:

Avec quoi mesures-tu la mémoire utilisée?


Avec les programmes comme GKrellm ou Karamba qui utilisent je ne sais quoi.

Au-delà, le système
doit faire des choix, comme abandonner une partie du cache ou envoyer des
programmes dans le swap.


Ah ok.

--
@+
gr

G-raison
Le #1900782
Pascal Hambourg wrote:

Je te garantis que si. Mais pas toute seule, il faut la pousser un peu.
;-)


Ben oui, mais comment?

--
@+
gr

G-raison
Le #1900781
Fabien LE LEZ wrote:


Oui, le système (que ce soit Windows, Linux ou n'importe quel autre OS
moderne) garde en RAM les derniers fichiers lus, pour ne pas avoir à
les relire sur disque dur s'il en a besoin à nouveau.


C'est ce que je m'étais dit.
Comme j'ai augmenté la quantité de RAM (doublé plus exactement...) j'ai vu
qu'au fur et à mesure la mémoire se remplissait.

Ça n'est en rien gênant pour les programmes : si une application a
besoin de beaucoup de RAM, le système en libérera en "oubliant" des
fichiers.


Ah, si c'est déjà prévu comme ça, c'est bien.

--
@+
gr

Pascal Hambourg
Le #1900780
Pascal Hambourg wrote:

Je te garantis que si. Mais pas toute seule, il faut la pousser un peu.
;-)


Ben oui, mais comment?


Volontairement, avec le sysctl (paramètre du noyau)
/proc/sys/vm/drop_caches qui permet de forcer le vidage du cache disque
avec les noyaux >= 2.6.16. Je précise que ça ne sert à rien pour un
usage normal. Plus le cache disque est gros, mieux c'est.

Involontairement (ou pas), avec une application qui applique une
pression sur la mémoire en en utilisant beaucoup. Cela force le vidage
d'une partie du cache pour libérer de la RAM pour l'application. Au
moment où cette dernière se termine (ou qu'elle libère la mémoire), elle
laisse de la mémoire non allouée, "vide". Mais ça ne dure guère, cette
mémoire va peu à peu être réutilisée par le cache disque ou d'autres
programmes. Comme la nature, Linux a horreur du vide.

Il y a eu des soi-disant programmes "d'optimisation" de la mémoire qui
utilisaient ce principe pour "libérer" de la mémoire. Il va sans dire
que c'est une énorme connerie. En faisant ça on se prive des bénéfices
du cache disque, et de fait on ralentit le système puisqu'il faut
rechercher sur disque des données qui auraient déjà dû être en cache.

Le cache disque est tellement utile qu'il n'est pas rare de se retrouver
dans une situation où du swap est utilisé alors que le cache occupe une
part non négligeable de la mémoire. Cela peut sembler paradoxal, mais en
fait c'est plus efficace : le cache disque contient des fichiers souvent
utilisés, alors que le swap permet de décharger de la mémoire des
données de processus rarement utilisées.


G-raison
Le #1900779
Pascal Hambourg wrote:

Le cache disque est tellement utile qu'il n'est pas rare de se retrouver
dans une situation où du swap est utilisé alors que le cache occupe une
part non négligeable de la mémoire. Cela peut sembler paradoxal, mais en
fait c'est plus efficace : le cache disque contient des fichiers souvent
utilisés, alors que le swap permet de décharger de la mémoire des
données de processus rarement utilisées.


Ah ok, c'est bon à savoir.
Bon, je vais donc laisser comme cela.

--
@+
gr

Publicité
Poster une réponse
Anonyme