méthodes abusives de sondage

Le
Abc
Mon numéro de fixe est sur liste rouge depuis de nombreuses années, et il a
été "doublé" par le numéro de ma box lorsque j'ai demandé le dégroupage
total car je souhaitais conserver mon numéro FT. Ce qui fait que j'ignore
lequel des deux a été appelé.

En décembre dernier, la sofres m'a téléphoné plusieurs jours de suite pour
un sondage. J'ai eu beau leur dire que j'étais en liste rouge et que par
conséquent mon numéro leur était interdit, ils ont refusé ma plainte et
décrété avec arrogance qu'ils avaient le droit de m'appeler quand même
(effectivement il est indiqué sur leur site qu'ils composent des numéros
aléatoirement). Ils estiment donc que les gens sont à leur disposition et
que ça justifie leurs méthodes.

Malgré que des la première fois je leur ai dit d'aller se faire voir
ailleurs (ce qui traduit en français signifie: "je souhaite exercer mes
droits à refuser de répondre" qui aurait du entrainer l'arrêt des appels),
ils ont rappelé plusieurs jours de suite, y compris le soir et le samedi. Il
se trouve que je n'étais pas là pour répondre mais j'ai vu l'historique des
appels.

Si je n'avais pas pu bloquer leur numéro d'appel sur le site de ma box,
j'aurais fini par porter plainte pour harcèlement.

J'aurais voulu déjà porter plainte auprès de la CNIL mais ayant déjà eu
affaire à eux, ils m'auraient certainement répondu que puisque j'avais
bloqué le numéro il n'y avait rien de plus à faire. Vu le verrouillage des
contacts sur leur site, leur écrire pas pour porter plainte mais pour leur
signaler ces pratiques est devenu tout simplement impossible.

J'ai écris à la sofres qui m'a demandé mon numéro pour enquête mais je
n'avais pas confiance, et ne sachant pas lequel avait été appelé je n'y ai
pas répondu pour ne pas avoir à donner les deux.

Il n'y a plus de motif de porter plainte tout court puisque les appels ont
cessé, même si c'est moi qui les ai bloqués. Mais je voudrais écrire à un
ministère pour dénoncer ces pratiques. Je ne sais pas trop lequel pourrait
être le plus concerné. D'où ma question ici ?
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
foo
Le #26343972
On Sat, 14 Mar 2015 09:38:08 +0100, Abc Message-ID:
Mon numéro de fixe est sur liste rouge depuis de nombreuses années, et il a
été "doublé" par le numéro de ma box lorsque j'ai demandé le dégroupage
total car je souhaitais conserver mon numéro FT. Ce qui fait que j'ignore
lequel des deux a été appelé.

En décembre dernier, la sofres m'a téléphoné plusieurs jours de suite pour
un sondage. J'ai eu beau leur dire que j'étais en liste rouge et que par
conséquent mon numéro leur était interdit, ils ont refusé ma plainte et
décrété avec arrogance qu'ils avaient le droit de m'appeler quand même
(effectivement il est indiqué sur leur site qu'ils composent des numéros
aléatoirement). Ils estiment donc que les gens sont à leur disposition et
que ça justifie leurs méthodes.

Malgré que des la première fois je leur ai dit d'aller se faire voir
ailleurs (ce qui traduit en français signifie: "je souhaite exercer mes
droits à refuser de répondre" qui aurait du entrainer l'arrêt des appels),
ils ont rappelé plusieurs jours de suite, y compris le soir et le samedi. Il
se trouve que je n'étais pas là pour répondre mais j'ai vu l'historique des
appels.

Si je n'avais pas pu bloquer leur numéro d'appel sur le site de ma box,
j'aurais fini par porter plainte pour harcèlement.

J'aurais voulu déjà porter plainte auprès de la CNIL mais ayant déjà eu
affaire à eux, ils m'auraient certainement répondu que puisque j'avais
bloqué le numéro il n'y avait rien de plus à faire. Vu le verrouillage des
contacts sur leur site, leur écrire pas pour porter plainte mais pour leur
signaler ces pratiques est devenu tout simplement impossible.

J'ai écris à la sofres qui m'a demandé mon numéro pour enquête mais je
n'avais pas confiance, et ne sachant pas lequel avait été appelé je n'y ai
pas répondu pour ne pas avoir à donner les deux.

Il n'y a plus de motif de porter plainte tout court puisque les appels ont
cessé, même si c'est moi qui les ai bloqués. Mais je voudrais écrire à un
ministère pour dénoncer ces pratiques. Je ne sais pas trop lequel pourrait
être le plus concerné. D'où ma question ici ?






Ton numéro en liste rouge n'est interdit à *personne*, il n'est
simplement pas publié dans les annuaires. Tu dois faire valoir ton
*DROIT D'OPPOSITION* auprès des organismes qui te contactent afin qu'ils
te retirent de leurs listes de prospection.
foo
Le #26343971
On Sat, 14 Mar 2015 16:38:32 +0100, wrote in Message-ID:
On Sat, 14 Mar 2015 09:38:08 +0100, Abc Message-ID:
Mon numéro de fixe est sur liste rouge depuis de nombreuses années, et il a
été "doublé" par le numéro de ma box lorsque j'ai demandé le dégroupage
total car je souhaitais conserver mon numéro FT. Ce qui fait que j'ignore
lequel des deux a été appelé.

En décembre dernier, la sofres m'a téléphoné plusieurs jours de suite pour
un sondage. J'ai eu beau leur dire que j'étais en liste rouge et que par
conséquent mon numéro leur était interdit, ils ont refusé ma plainte et
décrété avec arrogance qu'ils avaient le droit de m'appeler quand même
(effectivement il est indiqué sur leur site qu'ils composent des numéros
aléatoirement). Ils estiment donc que les gens sont à leur disposition et
que ça justifie leurs méthodes.

Malgré que des la première fois je leur ai dit d'aller se faire voir
ailleurs (ce qui traduit en français signifie: "je souhaite exercer mes
droits à refuser de répondre" qui aurait du entrainer l'arrêt des appels),
ils ont rappelé plusieurs jours de suite, y compris le soir et le samedi. Il
se trouve que je n'étais pas là pour répondre mais j'ai vu l'historique des
appels.

Si je n'avais pas pu bloquer leur numéro d'appel sur le site de ma box,
j'aurais fini par porter plainte pour harcèlement.

J'aurais voulu déjà porter plainte auprès de la CNIL mais ayant déjà eu
affaire à eux, ils m'auraient certainement répondu que puisque j'avais
bloqué le numéro il n'y avait rien de plus à faire. Vu le verrouillage des
contacts sur leur site, leur écrire pas pour porter plainte mais pour leur
signaler ces pratiques est devenu tout simplement impossible.

J'ai écris à la sofres qui m'a demandé mon numéro pour enquête mais je
n'avais pas confiance, et ne sachant pas lequel avait été appelé je n'y ai
pas répondu pour ne pas avoir à donner les deux.

Il n'y a plus de motif de porter plainte tout court puisque les appels ont
cessé, même si c'est moi qui les ai bloqués. Mais je voudrais écrire à un
ministère pour dénoncer ces pratiques. Je ne sais pas trop lequel pourrait
être le plus concerné. D'où ma question ici ?






Ton numéro en liste rouge n'est interdit à *personne*, il n'est
simplement pas publié dans les annuaires. Tu dois faire valoir ton
*DROIT D'OPPOSITION* auprès des organismes qui te contactent afin qu'ils
te retirent de leurs listes de prospection.






http://www.cnil.fr/vos-droits/exercer-vos-droits/le-droit-dopposition/
Benoit-Pierre DEMAINE
Le #26344033
Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon.

http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Opposition-a-lutilisation-donnees-personnelles-a-des-fins-prospection-commerciale

Pacitel est désormais le gérant exclusif de la nouvelle liste.
http://www.pacitel.fr/inscription

A partir de 3 mois après ton inscription, tu peux commencer à dénoncer ton
démarcheur.

Evidement, ça ne fonctionne pas si le démarcheur est basé hors France.

Sur une ligne mobile, le plus simple est d'installer une appli qui
enregistre tous les appels; il suffit alors de faire parler le démarcheur:
nom, adresse ... et hop, tu envoit l'enregistrement à qui de droit. Sur
une ligne fixe ... j'aime pas les lignes fixes.

Et ça exclu certains services considérés d'intérret publique (sondages
officiels, trucs à but non lucratif ...).

--
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/


If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work _o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
foo
Le #26344044
On Sun, 15 Mar 2015 00:08:27 +0100, Benoit-Pierre DEMAINE
Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon.





Le droit d'opposition auprès d'Orange est *radical* :
http://assistance.orange.fr/telechargement/pdf/formulaire-droit-opposition_orange.pdf
Benoit-Pierre DEMAINE
Le #26344050
On 15/03/15 08:09, wrote:
On Sun, 15 Mar 2015 00:08:27 +0100, Benoit-Pierre DEMAINE
Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon.




Le droit d'opposition auprès d'Orange est *radical* :
http://assistance.orange.fr/telechargement/pdf/formulaire-droit-opposition_orange.pdf




Ca tombe bien, il n'a pas dit qu'il était abonné chez Orange. Il a même
spécifié qu'il ne savait pas quel opérateur gérait le numéro appelé:

Mon numéro de fixe [...] a
été "doublé" par le numéro de ma box lorsque j'ai demandé le dégroupage
total car je souhaitais conserver mon numéro FT. Ce qui fait que j'ignore
lequel des deux a été appelé.



C'est pour ça que j'ai parlé de la solution légale, et ps de la solution
spécifique à un opérateur; je n'ai pas le temps d'aller chercher les
fomulaire pour la douzaine grosse d'opérateurs encore vivants en France
(même si à terme leur but est d'éliminer la concurrence, et de n'être plus
que 4, comme expliqué ici
https://www.youtube.com/watch?v=AoRGoQ76PK8 ... )

... Et plus je relis ton PDF, plus j'ai un doute sur le but de ce
formulaire: "messages commerciaux de la part d'Orange" ... ça interdit
donc le démarchage uniquement entre Orange, et ses clients; ça n'interdit
même pas à Orange de redonner les dites coordonnées à des tiers; donc en
fait, ça n'a même pas de rapport avec la liste Orange, c'est juste la CNIL.

--
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/


If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work _o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
foo
Le #26344070
On Sun, 15 Mar 2015 09:22:16 +0100, Benoit-Pierre DEMAINE

Ca tombe bien, il n'a pas dit qu'il était abonné chez Orange. Il a même
spécifié qu'il ne savait pas quel opérateur gérait le numéro appelé:




Tu as parlé *TOI* d'Orange :
Message-ID: "Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon."

alors j'ai ajouté ce formulaire qui interdit à Orange de prospecter ses
propres clients. Le droit d'opposition se fait auprès de chaque
prestataire de service et auprès de chaque enquiquineur : dans son cas
il fait opposition par écrit auprès de la sofres avec la mention de ses
deux numéros de téléphone, mais avant il demande à la sofres un
formulaire d'oposition qui contient tous les éléments qu'ils demandent
pour valider l'opposition car çcela varie selon les prestataires et
autres enquiquineurs pour décourager les oppositions. Mais c'est très
simple à faire et c'est *radical* .
foo
Le #26344104
On Sun, 15 Mar 2015 09:22:16 +0100, Benoit-Pierre DEMAINE

Ca tombe bien, il n'a pas dit qu'il était abonné chez Orange. Il a même
spécifié qu'il ne savait pas quel opérateur gérait le numéro appelé:




Tu as parlé *TOI* de liste orange et moi *banane* j'ai lu orange tout court:
Message-ID: "Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon."

alors j'ai ajouté ce formulaire qui interdit à Orange de prospecter ses
propres clients.

Le droit d'opposition se fait auprès de chaque prestataire de service et
auprès de chaque enquiquineur : dans son cas il fait opposition par
écrit auprès de la sofres avec la mention de ses deux numéros de
téléphone, mais avant il demande à la sofres un formulaire d'oposition
qui contient tous les éléments qu'ils demandent
pour valider l'opposition car çcela varie selon les prestataires et
autres enquiquineurs pour décourager les oppositions. Mais c'est très
simple à faire et c'est *radical* .

La liste orange après coup ne sert à rien quand l'organisme utilise un
automate qui contient déjà le numéro : il faut recourir au droit
d'opposition.
.
Le #26344394
Le 15/03/2015 16:35, a écrit :
On Sun, 15 Mar 2015 09:22:16 +0100, Benoit-Pierre DEMAINE

Ca tombe bien, il n'a pas dit qu'il était abonné chez Orange. Il a même
spécifié qu'il ne savait pas quel opérateur gérait le numéro appelé:




Tu as parlé *TOI* de liste orange et moi *banane* j'ai lu orange tout court:
Message-ID: "Il faut t'inscrire sur la liste Orange, dont la gestion a été renforcée
par la loi Hamon."

alors j'ai ajouté ce formulaire qui interdit à Orange de prospecter ses
propres clients.

Le droit d'opposition se fait auprès de chaque prestataire de service et
auprès de chaque enquiquineur : dans son cas il fait opposition par
écrit auprès de la sofres avec la mention de ses deux numéros de
téléphone, mais avant il demande à la sofres un formulaire d'oposition
qui contient tous les éléments qu'ils demandent
pour valider l'opposition car çcela varie selon les prestataires et
autres enquiquineurs pour décourager les oppositions. Mais c'est très
simple à faire et c'est *radical* .

La liste orange après coup ne sert à rien quand l'organisme utilise un
automate qui contient déjà le numéro : il faut recourir au droit
d'opposition.




.../...

Parasites de la vie moderne

Sot fraiche sondage :

Pratiquement : vous répondez une fois à leur questionnaire
en utilisant soit
1 des réponses "pipeau" en vous fixant le mental comme référence sur
une personne disparue
2 la réponse " joker " aux multiples questions
dont l'exposé est long

Attention aux questions doublon-retro-control ;-)


Plus jamais été em...é
et certainement fiché somewhere " gros con"
Pas d'accroissement du niveau des pub papiers suite à cet appel



V
Publicité
Poster une réponse
Anonyme