Modules synthé complémentaires

Le
Jean-Luc
Bonsoir,

J'aurais besoin d'aide pour solutionner un problème (en supposant
déjà qu'il puisse l'être).
- Soit un fichier midi avec beaucoup de notes jouées simultanément,
disons 78 par exemple.
- Soient deux modules midi de la marque qu'on veut (sauf si ça a une
réelle importance, dans lequel cas il s'agit d'un SC-55 et d'un
SC-88 de chez Roland) qui ne peuvent atteindre cette polyphonie.
- Soit un emmeur (celui-là, vous l'aurez reconnu : cest moi)
qui aimerait que les deux modules se partagent les notes de manière
à reproduire l'intégralité de la polyphonie.
Jusqu'à présent, le mieux que j'aie pu obtenir, c'est que la même
chose (ou presque, puisque le SC-55 est beaucoup moins performant que
le 88) sorte simultanément des deux modules.
Je ne suis sans doute pas très doué, mais je ne pratique le midi que
depuis un an à peu près, et de manière très sporadique
Dans le cas où le sujet aurait déjà été traité (rien trouvé, mais qui
sait ?), une redirection vers le lien serait appréciée.

Dans tous les cas, merci pour toute aide.

J.-Luc
--
Attention : «From» invalide! pour m'écrire directement :
Monprenom= Jean-Luc ; Monnom= Ceccoli ; monfai=wanadoo.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gerald
Le #16597101
Jean-Luc
Bonsoir,



'lut !

La chose qui manque cruellement pour pouvoir te répondre (car d'une
manière ou d'une autre il y a sûrement une réponse, sois-en sûr !) c'est
quand tu dis :

- Soit un fichier midi avec beaucoup de notes jouées simultanément,
disons 78 par exemple.



...la manière dont ce fichier MIDI est mis en oeuvre : modèle d'ordi,
système d'exploitation, logiciel utilisé et interface MIDI. L'en-tête de
ton message (forgée ?) évoque un Atari mais le doute existe. Si c'est un
1040 ST avec Pro 24, va falloir chercher dans les maisons de retraite
quelqu'un qui sache encore comment ça marchait :-)

Accessoirement il faudrait en savoir plus aussi sur ce que contient ce
fichier MIDI. Bien que la chose soit peu probable, s'agit-il d'un
morceau mono-instrumental de piano seul ? (78 notes simultanées seraient
alors un peu gourmand mais après tout on peut bien composer ce qu'on
veut et simuler huit pianistes - avec tous leurs doigts - jouant
ensemble :-)) Ou d'un morceau multi-timbral ? Réparti sur plusieurs
canaux MIDI ? Sur plusieurs pistes ? Affectées comment aux instruments
des expandeurs ?

Parce que, en gros, la réponse va se trouver au niveau de ces
affectations, probablement en paramétrant les expandeurs pour cela,
éventuellement en jouant sur les affectations du logiciel,
éventuellement encore en modifiant le fichier MIDI. Pour les plus
malades (comme moi) on peut même évoquer d'intercaler un filtrage MIDI,
mais bon, on sort certainement d'une réponse opérationnelle pour toi !

Une autre piste provisoire : comment ça se passe, dans le mode d'emploi
de ton logiciel, au chapitre "Prise en main" pour créer un morceau
multitimbral (une séquence) à partir de rien ? Avant d'en arriver à 78
notes simultanées, quand tu as une piste monophonique d'un instrument
(donc "une" note simultanée) et que tu veux enregistrer une autre piste
monophonique, parallèle à la première et avec un *autre* instrument pour
arriver à "deux" notes simultanées, qu'est-ce que le manuel te demande
de faire ?

cordialement et dans l'attente de te lire,

--
Gérald
Gerald
Le #16607792
J'aimerais pouvoir te répondre mais je suis sûr qu'il y a ici des gens
beaucoup plus compétents pour le faire et qui utilisent un matériel
similaire au tien de la manière dont tu l'utilises. Mon utilisation du
MIDI est vraiment différente de la tienne et je crains de ne pas pouvoir
être bien pertinent sur tes questions. Quelques idées toutefois :

Jean-Luc
Je pourrais très bien répartir les instruments entre les deux modules via
le MIDEX ; ça va bien pour un ou deux, mais quand ça commence à atteindre
200 ou plus, je me dis que ces deux machins doivent bien pouvoir se
débrouiller pour se répartir les données qui leur arrivent



Je serais beaucoup plus prudent que toi sur ce qu'on peut attendre
d'intelligence de ces machines ! L'idée de compter sur toi-même pour
effectuer ces affectations me semble la seule vraiment opérationnelle
(mais je peux être contredit par une utilisation que j'ignore).

En résumé : modification de chaque fichier midi ou entente cordiale entre
les deux modules ?



Là encore je voterais pour la modification des fichiers MIDI (en fait :
leur adaptation à ton matériel).

------

Je t'explique pourquoi nous différons (ça peut aussi t'aider dans la
compréhension de ton problème, peut-être)

- j'ai commencé à faire de l'informatique musicale MIDI quand le premier
Atari n'existait pas encore, et de plusieurs années (si, si, c'est
possible !)

- les expandeurs multitimbraux n'existaient pas non plus, pas plus que
les expandeurs d'ailleurs : pour *chaque* son on devait avoir un
synthé-clavier différent !

- le pseudo-standard General MIDI imposé par Roland plus tard dans la
norme non plus, pas plus que les "fichiers MIDI" (c'est-à-dire SMF,
Standard MIDI file).

Dans cette situation, créer une séquence ne pouvait être qu'un acte
individuel d'enregistrement de sa propre prestation dans un contexte où
le choix des sons était aussi de ta seule responsabilité et totalement
dépendant/exclusif de ton matériel.

Pour moi, une partie de ton problème vient, je pense, de ce que tu
utilises des fichiers MIDI qui n'ont pas été créés par toi (pour quoi
faire d'ailleurs ? Tes raisons m'intéressent sincèrement, par rapport à
ce qui serait possible hors-MIDI), qui sont prévus pour une
configuration "générique" à laquelle tu ne corresponds par forcément (en
polyphonie, entre autres) et à des sons qui, par définition sont le PPCM
du passe-partout en termes d'expressivité. Tu touches très précisément
les limites d'une utilisation très particulière du standard MIDI,
apparue en 1996 et en voie de disparition depuis 4 ou 5 ans. Je suis sûr
qu'il y a des solutions pour s'adapter à ces limites voire pour les
repousser mais je ne les connais pas. J'accepte aussi volontiers de me
tromper sur ton utilisation et tes intentions et de comprendre pourquoi
je me trompe.

Avec l'augmentation de puissance des ordinateurs, et pour ce type
d'utilisation, l'audio a depuis plusieurs années supplanté le MIDI et
l'illustration la plus flagrante en est GarageBand d'Apple et la
foultitude de sites qui lui sont dédiés avec des millions de créations
perso de qualité : plus de problème d'adéquation des sons, de gestion
des pistes etc. Tout est beaucoup plus "intuitif".

Du coup le MIDI peut reprendre son vrai rôle de "démultiplicateur du
geste musical" à des fins créatives, pédagogiques, d'analyse ou
d'assistance dont il n'aurait jamais dû se laisser déposséder.

Car les lignes qui précèdent pourraient te faire croire que je te parle
de la préhistoire, alors qu'en fait je ne te parle que du futur.

amha évidemment, et juste pour aider,

--
Gérald
Gerald
Le #16612571
Jean-Luc
[...] je dois donc me rabattre sur le travail des autres, que l'on
peut trouver à l'achat ou librement sur le net.



J'étais donc assez proche de la vérité. Malheureusement c'est un domaine
que je ne connais pas du tout et je suis sans doute le plus mal placé
ici pour t'aider... par rapport à d'autres qui, apparemment, sont pour
l'instant en vacances :-)

J'ai d'ailleurs été très impressionné par certains fichiers : les
personnes qui les ont produits forcent mon admiration, et je les
envie même de savoir faire celà!



Un aspect important à comprendre quand même pour l'utilisation de ces
fichiers :

- il existe deux sortes de fichiers MIDI : ceux qui ont été enregistrés
de manière "métronomique", en place sur les temps et les mesures,
souvent quantifiés et dont la destination première est de "mimer" une
partition de musique, et ceux qui ont été enregistrés librement, en
temps réel, avec toutes les nuances d'interprétation et de rubato
permises par la finesse de définition du MIDI

- il existe aussi deux sortes de musiques : celles qui sont assez
mécaniques et se satisfont volontiers d'une absence d'interprétation ou
d'une interprétation sommaire (plutôt musiques d'ensemble ou
orchestrales), et celles qui reposent principalement sur l'expressivité
de l'instrument et de l'instrumentiste (plutôt instruments solistes).

...ce qui nous donne quatre possibilité de simulations plus ou moins
pertinentes et/ou réalistes de morceaux instrumentaux *existants* par
des fichiers MIDI et des générateurs de son.

À une extrémité tu as un morceau de techno ou un rondeau de Couperin
rejoués sur un MT-32, à l'autre un enregistrement "live" d'une polonaise
de Chopin sur un DisKlavier restitué par ce même instrument. Entre les
deux, le marais des compromis plus ou moins satisfaisants (à
l'appréciation de chacun).

J'exclus volontairement la partie de la musique dite "contemporaine" qui
utilise spécifiquement les capacités originales du MIDI et de la
synthèse sonore à des fins novatrices (le "suivi de partition" par
exemple), qui, de mon point de vue, serait la seule à avoir une
véritable légitimité au plan historique (hors domaines de l'analyse ou
de la pédagogie).

Voilà, j'espère que ta curiosit est satisfaite. ;-)



Elle l'est : il me manquait les références aux orchestres de variété
pour bien comprendre le sens de ta démarche (tu as oublié au moins René
Coll dans ton énumération !). Mon impression est que tu en as atteint la
limite : pour progresser il te faudrait au moins pouvoir éditer
(modifier) tes fichiers MIDI (de type "métronomique, nécessairement) et
je ne suis pas sûr que le jeu (le temps d'apprentissage à y consacrer)
en vaille la chandelle. Peut-être pourrais-tu te tourner vers le domaine
des disques "karaoké" ? (pour ceux qui ont une piste instrumentale
témoin pour le chant).

Au moins, je suis fixé. Ça ne coûtait rien de demander. ;-)



Il te manque quand même des points de vue alternatifs ou contraires. Je
ne t'ai donné qu'un avis, en plus pas le plus "avisé" !

hth,


--
Gérald
Gerald
Le #16626021
Jean-Luc
Je me disais aussi... dans certains fichiers, on peut modifier le volume
(par exemple) en modifiant la valeur ad-hoc, tandis que dans d'autres il
semble être tributaire d'une autre valeur, en l'occurence l'attaque.
De tes explications, j'en conclus donc que les premiers ont été créés à
la souris (ou autre méthode similaire), et que les seconds ont été créés
via un instrument, en direct...
Ou bien n'y a-t-il là aucun lien de cause à effet ?



PAS entre une création à la souris ou un enregistrement en direct ET le
choix d'agir plutôt sur la vélocité que le volume (on peut faire ce
choix dans l'un et l'autre cas) MAIS OUI pour le fait qu'il existe un
choix et donc que tu n'aies pas d'influence sur le volume si celui-ci a
été géré au niveau des vélocités.

Note que c'est une très bonne question : ceux qui "savent", les vieux de
la vieille, privilégient le travail sur les vélocités MIDI (qui peut se
faire à la souris en dessinant des "courbes" de variation dans le temps
sur les bons logiciels, évitant une fastidieuse saisie note par note) et
passent toujours pour des martiens dans les studios où ce n'est même pas
le volume qui est traité mais directement les automations de console
dans 90 % des cas.

Ce qu'ils "savent" c'est que sans atteindre les 127 variations de timbre
sur les 127 niveaux de vélocité que permettait la FM (ou la simulation
d'objets), les "bons" sons réalisés en multisampling et/ou sur des
générateurs de son dotés de filtres subtils, avec des cross-fades
harmonieux, donnent une toute autre expressivité quand on fait varier la
vélocité et pas seulement leur volume...

Je ne pouvais tout de même pas tous les citer... ;-)
Tiens, pendant que j'y suis : Michel Magne, Michel Legrand, [...] John
Williams [...] Heny Mancini [...]



Bon, évidemment, si tu te mets à citer les plus grands arrangeurs et
compositeurs du moment et d'avant (on rajoute Alan Silvestri pour faire
bon poids ?) ça change la donne ! Mais tu les mélanges hardiment avec
des chefs d'orchestres de variété qui sont certes de bons musiciens mais
dont l'impact dans l'histoire de la musique n'est quand même pas du tout
le même !

Je comprends bien que ce mélange de torchons et de serviettes correspond
à ce que tu recherches (une certaine sensation d'ensemble, de puissance)
mais note bien que Count Basie (avec les arrangements de Neal Hefti dans
le disque E=MC2) obtient dix fois plus d'impact avec cinq ou six fois
moins de musiciens ;-)

Pas pour te faire changer d'avis. Peut-être te faire t'interroger ?

--
Gérald
oragoun
Le #16684591
Jean-Luc @news.orange.fr:

Bonsoir,

J'aurais besoin d'aide pour solutionner un problème (en supposant
déjà qu'il puisse l'être).
- Soit un fichier midi avec beaucoup de notes jouées simultanément,
disons 78 par exemple.
- Soient deux modules midi de la marque qu'on veut (sauf si ça a une
réelle importance, dans lequel cas il s'agit d'un SC-55 et d'un
SC-88 de chez Roland) qui ne peuvent atteindre cette polyphonie.
- Soit un emm...eur (celui-là, vous l'aurez reconnu : cest moi...)
qui aimerait que les deux modules se partagent les notes de manière
à reproduire l'intégralité de la polyphonie.
Jusqu'à présent, le mieux que j'aie pu obtenir, c'est que la même
chose (ou presque, puisque le SC-55 est beaucoup moins performant que
le 88) sorte simultanément des deux modules.



Normal... Tu envoies les mêmes données aux 2 synthés, donc ils jouent
tout ce qu'ils reçoivent "tant qu'ils peuvent jouer". Quand il y a trop,
ben... ils peuvent plus...

La soluc' de base ?

Reprendre le fichier dans un éditeur et "découper". Une partie des notes
pour un synthé, l'autre pour le 2ème, en respectant la polyphonie de
chaque.

78 notes jouées simultanément ? Ben ça fait que tu ne pourras le faire
jouer que si tes deux synthés ont une polyphonie de 39 notes chacun.

Malheureusement le SC55 n'a que 24 voies de polyphonie (28 sur le MkII),
mais le SC88 en a 64.

Tu es sauvé !!!!!

Ensuite ???

Ben un ordi (computer) avec un séquenceur correct (Cubase, Logic, etc...)
qui lit ton fichier, et ensuite tu affectes chaque piste instru au son
que tu veux sur chaque synthé...

Compliqué ????

Avec un peu de patience, non....

Contacte moi en MP, on verra ça en détail.

Cordialement

Oragoun
Publicité
Poster une réponse
Anonyme